Auteur Sujet: Avis de marché du Syndicat mixte Loir-et-Cher Numerique  (Lu 3638 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 971
  • Vierzon (18)
Avis de marché du Syndicat mixte Loir-et-Cher Numerique
« Réponse #12 le: 16 janvier 2018 à 09:02:00 »
La fibre optique pour tous : ce sera chose faite en 2022

L’opérateur TDF a reçu mission de déployer le réseau haut débit en zones rurales du Loir-et-Cher et de l’Indre-et-Loire. 513 communes sont concernées.

Tous les foyers ruraux de Loir-et-Cher et d’Indre-et-Loire seront raccordables à la fibre optique en 2022 : c’est l’engagement pris par l’opérateur TDF (Télédiffusion de France) qui vient de se voir confier le déploiement du réseau par le syndicat mixte Val de Loire numérique, regroupant le Loir-et-Cher et l’Indre-et-Loire.

Sur ce vaste territoire, on dénombre 513 communes à équiper, toutes à l’écart des zones urbaines dévolues à l’opérateur historique Orange. Le nombre de foyers et entreprises concernés s’élève à 306.000 (126.000 en Loir-et-Cher et 180.000 en Indre-et-Loire). Tous disposeront, à moins de 100 mètres, d’une prise desservie en fibre optique sur laquelle ils pourront demander le raccordement, via leur fournisseur d’accès Internet.

Le montant de l’opération sera identique pour tous les usagers, quelle que soit leur localisation géographique. En revanche, le montant de l’abonnement sera fonction du fournisseur d’accès et des services souscrits. Le débit annoncé sera d’au moins 100 mégabits/seconde et jusqu’à 1 Gobits/s. Ce programme va bien au-delà de ce qui était envisagé jusqu’ici. Voici six mois encore, l’objectif annoncé était d’équiper en fibre optique jusqu’à l’habitation 70 % des foyers et de réaliser pour les autres des opérations de renforcement de réseau permettant d’atteindre un débit minimum de 10 mégabits/seconde. Entre-temps, le syndicat a choisi son concessionnaire. Et les négociations conduites avec le lauréat ont permis d’aboutir à une proposition bien plus avantageuse pour un effort financier identique.

490 millions d’euros

Il y avait donc de la satisfaction dans l’air au conseil départemental de Loir-et-Cher, hier matin, pour annoncer officiellement la bonne nouvelle. L’agréable mission est revenue à Bernard Pillefer, président du syndicat Val de Loire numérique, en présence des présidents des deux assemblées, Nicolas Perruchot pour le Loir-et-Cher, et Jean-Gérard Paumier pour l’Indre-et-Loire, ainsi que d’Olivier Huart, président-directeur général de TDF. Après avoir rappelé la genèse du projet, dont le premier acte remonte à 2013, l’orateur a expliqué comment le Loir-et-Cher et l’Indre-et-Loire avaient été conduits à faire cause commune, après avoir exploré, l’un et l’autre, d’autres stratégies (avec l’Indre pour le premier, avec le Cher pour le second).

La concession confiée à TDF pour la construction et l’exploitation du réseau représente un investissement de 490 millions d’euros, bénéficiant de diverses subventions publiques, notamment une enveloppe de 68 M€ de l’État.

Dans le cahier des charges figurent des clauses relatives à l’insertion et au recours à des entreprises locales. Le chantier sera conduit par zones successives, selon une programmation restant à établir. Dans quatre ans, tout devra être terminé. Et jusqu’au plus profond de la Sologne, du Perche ou de la Gâtine, on pourra enfin revoir sur son PC « Joséphine ange gardien » en streaming. Elle sera pas plus belle, la vie ?

Jean-Louis BOISSONNEAU
Journaliste, rédaction de Blois


Source : https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/la-fibre-optique-pour-tous-ce-sera-chose-faite-en-2022

Sebastiii

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 114
  • Monts (37)
Avis de marché du Syndicat mixte Loir-et-Cher Numerique
« Réponse #13 le: 17 janvier 2018 à 13:52:13 »
Merci c'est une bonne nouvelle, il n'y a plus qu'a savoir l'ordre des zones de deploiement :P

tdamienjd

  • Client Bbox vdsl
  • *
  • Messages: 928
  • Pontarlier (25)
    • Twitter @tdamienjd
Avis de marché du Syndicat mixte Loir-et-Cher Numerique
« Réponse #14 le: 19 janvier 2018 à 14:40:09 »
Très haut débit : le Département tient ses engagements et accompagne

TOUS LES FOYERS ET ENTREPRISES DE LOIR-ET-CHER AURONT ACCÈS AU TRÈS HAUT DÉBIT VIA LA FIBRE OPTIQUE D’ICI À 2022.


Le Conseil départemental de Loir-et-Cher fait de l’aménagement numérique une priorité.
En 2014, il a créé le SMO Loir-et-Cher numérique pour déployer le Très Haut Débit sur tout le territoire.
Pour renforcer son action, il s’est associé à l’Indre-et-Loire afin de lancer un projet de délégation de service public concessive pour le déploiement de la fibre pour tous. Ainsi en 2017, le SMO a évolué pour devenir Val de Loire Numérique avec pour ambition le déploiement de la fibre pour tous les foyers et entreprises d’ici à 2022, y compris pour l’habitat isolé.

LE SMO VAL DE LOIRE NUMÉRIQUE RETIENT TDF POUR DÉPLOYER ET EXPLOITER LA FIBRE EN ZONE RURALE EN LOIR-ET-CHER ET EN INDRE-ET-LOIRE

Ce projet d’ampleur porte sur l’installation, en 5 ans, de 306 000 prises qui desserviront 513 communes.
D’un montant total de 490 millions d’euros, cet aménagement numérique du territoire permettra de desservir 100 % du territoire en Très Haut Débit d’ici à 2022.

Un partenariat de 25 ans entre TDF et Val de Loire Numérique

« Avec le SMO et tous nos partenaires, nous avons mené un travail titanesque afin de créer des conditions indispensables au déploiement de la fibre en Loir-et-Cher et en Indre-et-Loire » se réjouit Bernard Pilelfer, président du SMO Val de Loire Numérique.

« Je suis très fier de voir ce chantier historique commencer. Cela prouve que nous tenons les engagements pris auprès des Loir-et-Chériens. Je souhaite pleine réussite au SMO et à son délégataire TDF pour la mise en place de ce dispositif. » déclare Nicolas Perruchot, président du Conseil départemental de Loir-et-Cher.

LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LOIR-ET-CHER AUX CÔTÉS DES INTERCOMMUNALITÉS

Grâce aux négociations menées, la part de financements publics a été largement optimisée, permettant au Département de Loir-et-Cher d’accompagner les EPCI dans leurs investissements pour le déploiement de la fibre.

« J’ai décidé que le Conseil départemental prendrait en charge 80 % de la part d’investissement initialement dévolue aux intercommunalités. » indique Nicolas Perruchot.

Le déploiement de la fibre sera non seulement bénéfique pour le territoire à terme, mais il profitera à l’économie locale dès son lancement. En effet, la majeure partie de la construction du réseau sera réalisée par des entreprises locales.

Le calendrier de déploiement de la fibre, commune par commune, sera communiqué très prochainement par l’entreprise TDF.

Source : Loire et Cher le Mag, 19/01/2018
« Modifié: 19 janvier 2018 à 16:14:17 par tdamienjd »

tdamienjd

  • Client Bbox vdsl
  • *
  • Messages: 928
  • Pontarlier (25)
    • Twitter @tdamienjd
Avis de marché du Syndicat mixte Loir-et-Cher Numerique
« Réponse #15 le: 19 janvier 2018 à 16:12:29 »
TDF déploiera la fibre optique d’ici 2022 en Loir-et-Cher et dans l’Indre-et-Loire !

TDF avait annoncé être sur le coup au moins d’un gros RIP en fin d’année 2017 et cela a été confirmé pour ce début d’année 2018 : l’opérateur a gagné le marché pour déployer la fibre optique en zone d’initiative publique sur les départements de l’Indre-et-Loire et du Loir-et-Cher d’ici à fin 2022 !

TDF devient opérateur d'infrastructures en fibre optiqueTDF vient de réaliser une très belle opération, en signant avec le Syndicat Mixte Ouvert Val de Loire Numérique, le contrat de déploiement et d'exploitation du réseau fibre optique en Loir-et-Cher et en Indre-et-Loire. D'ici fin 2022, ce sont en tout plus de 306 000 prises qui seront construites par l'opérateur d'infrastructure, logements et locaux, dans le cadre d'un accord sur 25 ans. Cela concernera 513 communes situées en zone non conventionnée. Les autres communes (47 en tout) plus denses, sont gérées par Orange qui est supposé déployer la fibre optique d'ici fin 2020. Le budget global est de 490 millions d'euros, quasiment intégralement à la charge de TDF, une très bonne nouvelle pour l'Etat (68M€ de son côté), mais surtout pour les intercommunalités et les habitants de ces départements ruraux.

Plus de 180 000 prises en Indre-et-Loire à fin 2022


Sur le seul département de l'Indre-et-Loire, ce sont plus de 180 000 prises FttH qui sont prévues en déploiement dans les 5 années à venir. Ce réseau ouvert et neutre permettra à tout fournisseur d'offres internet intéressé, de venir proposer ses services, avec des débits descendants entre 100 Mbps et 1Gbps... pour le moment. Sur ce seul département 37, 89% du budget des 245 millions d'euros prévus sera pris en charge par TDF (Télé Diffusion de France). Le reliquat sera financé par l'Europe, le Gouvernement, le Département et les intercommunalités. Pour rappel, selon les prévisions actuelles, ce seraient 65% des foyers éligibles qui sont prévus à fin 2018 (fibre par Orange). Fin septembre 2017, on était à moins de 72 000 prises FttH raccordables sur tout le département, dont 43 220 à Tours !

Plus de 126 000 prises fibrées en Loir-et-Cher d'ici 5 ans

Val de Loire Numérique et TDFA fin 2022 toujours, en attenant d'avoir le planning de déploiement annoncé pour mai 2018, ce seront également 126 000 prises FttH/FttO/FttE qui seront à construire sur le département du Loir-et-Cher par TDF. A fin septembre 2017, on était à peine à 16 000 prises FttH raccordables sur ce territoire ! Au niveau du budget, sur le Loir-et-Cher, 80% des financements non pris en charge par TDF seront finalement dévolus au Département. La part d’investissement qui reste pour les intercommunalités, à peine 20% du montant, passera mieux dans ces difficiles moments de restrictions des subventions territoriales !

La fibre pour  tous, y compris les touristes !

Ce projet structurant d'aménagement numérique du territoire constitue une enjeu de taille. Il permettra à tous, de profiter 'rapidement' d'un possible accès au Très Haut Débit par la fibre optique jusqu'à l'abonné. L'engagement de TDF est d'apporter la fibre à moins de 100 mètres des logements, bâtiments publics et locaux professionnels. Bernard Pillefer, Président du SMO Val de Loire Numérique, se réjouit :

« Avec le SMO et tous nos partenaires, nous avons mené un travail titanesque afin de créer les conditions indispensables au déploiement de la fibre en Loir-et-Cher et en Indre-et-Loire. D’ici 2022, tous les foyers et entreprises auront accès au Très Haut Débit via la fibre optique. Une révolution numérique indispensable à l’attractivité de nos territoires ruraux. Ce résultat est le fruit d’une très forte volonté politique portée par les collectivités locales avec, en tête, les Départements ! J’ai toute confiance en l’entreprise TDF qui a remporté l’appel à projet en nous apportant toutes les garanties pour ce chantier hors norme, comparable à l’électrification dans les années 50. »

TDF : un début d'année en fanfare

Si l'objectif annoncé d'avoir 1 million de prises FttH signées sur les RIP d'ici fin 2018 semble difficile à atteindre pour TDF, ces 306 000 prises viennent s'ajouter aux deux précédents contrats sur un Réseau d’Initiative Publique dans le Val d’Oise et un AMEI (Appel à Manifestation d’Engagement d’Investir) dans les Yvelines. Olivier Huart, PDG du Groupe TDF, déclare :

« 2017 se termine comme elle a commencé : par un succès ! Je me réjouis de cette excellente nouvelle pour TDF et tiens à remercier chaleureusement toutes les équipes qui travaillent durement pour que ces projets soient menés avec brio. La Fibre constitue désormais le troisième pilier de développement du Groupe, au côté de l’Audiovisuel et des Télécoms. Ce projet d’entreprise démontre notre capacité à rebondir et, grâce au soutien fort de nos actionnaires, à nous donner les moyens de nos ambitions. Nous investissons massivement et avons la volonté de gagner, à moyen terme, un million de prises sur l’ensemble du territoire. ».


Source : Degroupnews, le 19/01/2018

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 971
  • Vierzon (18)
Avis de marché du Syndicat mixte Loir-et-Cher Numerique
« Réponse #16 le: 31 mars 2018 à 08:07:30 »
Les autoroutes haut-débit parées au déploiement

Le colloque de la chambre de commerce consacré au numérique a été l’occasion de présenter le programme de construction du réseau fibre optique.

Les entreprises qui n’auraient pas encore intégré la dimension de l’enjeu numérique pour le maintien ou le développement de leurs activités ont eu l’occasion de procéder à un examen de conscience salutaire jeudi dernier. Près de trois cents professionnels sont passés par le Jeu de paume de Blois où la chambre de commerce organisait l’événement. Ateliers, conférences, salon : la journée a été riche et, probablement, bénéfique.

Et parce que les outils digitaux ne peuvent fonctionner sans une infrastructure performante, le syndicat mixte ouvert « Val de Loire numérique », présidé par Bernard Pillefer, a mis l’occasion à profit pour présenter son plan de déploiement du réseau fibre optique sur le territoire qu’il se propose d’équiper (zones rurales du Loir-et-Cher et de l’Indre-et-Loire). L’opération a été concédée, en délégation de service public, à TDF, via une société dédiée baptisée « Val de Loire fibre » que dirige Patrick Terra. Tous deux ont exposé les moyens mis en œuvre (490 M€ d’investissement dont 89 % à charge du délégataire), l’objectif poursuivi (100 % des foyers raccordables à des conditions financières identiques) et le calendrier des travaux, qui vont démarrer début 2019 (pour le Loir-et-Cher) et se termineront fin 2022.

Cent armoires fabriquées à Montoire

Déployée sur un modèle proche de celui d’un réseau électrique, la fibre empruntera des réseaux principalement souterrains, mais pourra aussi, dans les zones urbaines, courir sur les façades ou s’accrocher à des poteaux. Près de cent armoires destinées à abriter les nœuds de raccordement ont déjà été commandées à une entreprise de Montoire (Epsys) et les professionnels locaux du Génie civil seront bien évidemment invités à répondre aux appels d’offres. « Une enveloppe de 80.000 heures de formation est prévue pour accompagner les montées en compétences requises pour certaines tâches spécifiques », précise Bernard Pillefer.

Dans les prochaines semaines, le site internet du délégataire mettra en ligne la carte détaillée du Loir-et-Cher indiquant, commune par commune, la date de mise en service opérationnelle de la fibre optique.


Citer
  • La conférence d’ouverture du colloque a été prononcée par Gilles Babinet, Digital Champion France auprès de la communauté européenne, qui a exposé toutes les transformations que les entreprises devront gérer avec l’intégration des outils numériques. Ces transformations toucheront toutes les fonctions : production, mais aussi achats, gestion, ressources humaines et jusqu’au management qui s’opérera sur un mode beaucoup plus transversal que vertical.
  • En fin de journée, c’est Stéphane Mallard qui est venu parler des perspectives ouvertes par l’intelligence artificielle, capable de rendre obsolètes, selon lui, la moitié des métiers qui s’exercent aujourd’hui, y compris dans des secteurs aussi inattendus que la santé, le droit ou la banque. « Il ne faut plus dire : on aura toujours besoin de médecins, d’avocats ou de traders : Demain, ce ne sera plus vrai ! »

Source : https://www.lanouvellerepublique.fr/loisirs/les-autoroutes-haut-debit-parees-au-deploiement?queryId%5Bquery1%5D=57cd2206459a452f008b4594&queryId%5Bquery2%5D=57c95b34479a452f008b459d&page=9&pageId=57da5ce0459a4552008b456a

 

Mobile View