Auteur Sujet: Départements d'outre-mer : Pourquoi Internet est plus cher ?  (Lu 7594 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

taupin974

  • Ancien abonné Erenis
  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 111
  • FTTH Gpon 100 Mb/s sur Paris (75)
Intéressant comme sujet ... par contre, il faut préciser que lorsqu'on parle de la france, c'est la france métropolitaine.
Il n'y a pas continuité territoriale sur ce sujet ... et je sais de quoi je parles :
http://www.runnet.com/
http://reunion.orange.fr/web/offres_hd07.php
pour les offres qui marchent pas trop mal niveau débit ...

Sinon, pour les offres adsl ou le débit sont souvent loin du rtc :
http://www.izi.re/offres/index.php
http://www.nplus.gf/index.php?id=258_4
https://offres.only.fr/internet/offres/adsl_illimite.php

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 38 416
    • Twitter LaFibre.info
Départements d'outre-mer : Pourquoi Internet est plus cher ?
« Réponse #1 le: 18 mai 2008 à 08:21:57 »
Cette différence de tarifs entre la France métropolitaine et les départements d'outre-mer s'explique facilement :

En France métropolitaine, le cout du Mb/s pour un gros opérateur est proche de 1€ / mb (on fait la moyenne entre les transit payant minoritaires et les peering gratuits). En effet le gros du trafic peut être atteint en peerant sur Paris - Londres - Amsterdam et Francfort, qui sont quatre gros point de peering en europe.





A la réunion, tu emprunte pour la totalité du trafic une fibre optique sous-marine coutant 3000 $ /mb.

Les FAI sont donc incapable de proposer des offres identique à la France métropolitaine dans ces conditions.

Si tu pouvais demander a une connaissance de faire un ping d'une connaissance d'un FAI A de la réunion vers un FAI B de la réunion. Il a de forte chance que ce trafic passe par les USA ou l'europe.



Maintenant le problème est différent pour la Belgique qui, comme la France n'a pas beaucoup de trafic international à payer. En plus la Belgique est au centre des points de peering Paris - Londres - Amsterdam et Francfort et donc à peu d'excuse...



Un article très intéressant sur le sujet :

5 - Que se passe-t-il dans les pays èmergents ?

Ce qui a été expliqué plus haut a des conséquences qui rendent les communications nationales et internationales bien plus chères pour les pays en développement et paradoxalement imposent au Sud de financer le Nord...
Au début des télécommunications téléphoniques, l’approche par demi-circuit avait pour conséquence que les pays qui appelaient le plus payaient le plus. Cela se traduisait par un flux financier Nord-Sud dans le cas des télécommunications téléphoniques, jusqu’à ce que la dérégulation change la donne.
Dans le monde de l’internet, l’arrivée des IBP puis des accords de peering payant à partir de 1997, ont conduit à une situation radicalement inverse où le Sud finance le Nord !

5.1 - Le trafic international - et même une partie du trafic national - est payé exclusivement au Nord par le Sud
1-Les IBP étant principalement américains, le transit Nord-Sud, par exemple entre l’Afrique et les Etats-Unis est payé par les pays africains, que ce soit dans un sens ou dans l’autre.
2-La plupart du temps, le trafic entre les différents pays africains, même voisins, passe par des IBP qui le réacheminent par le Nord et font ainsi payer deux communications internationales.
3-Dans un certain nombre de cas, les réseaux des FAI sont reliés au reste du monde exclusivement par satellite. Lorsque les réseaux des grandes viles ne sont pas reliés entre eux par des fibres optiques, les FAI doivent alors utiliser leurs liaisons satellitaires achetées au Nord également pour les liaisons nationales.
4-De même, lorsqu’il n’existe pas de point d’interconnexion, les échanges entre FAI du même pays doivent utiliser un point d’interconnexion... du Nord. Chacun d’eux doit alors utiliser sa bande passante internationale et payer très cher un IBP.

5.2 - Le coût de la bande passante internationale n’est pas le même lorsque l’on est au Nord ou au Sud
La situation est aggravée par un autre problème : du fait de la position quasi monopolistique des IBP et du rapport de force Nord-Sud dans les télécommunications, les tarifs sont non négociés. Les trafics des pays en développement sont trop faibles pour que les acteurs aient une capacité de négociation. Les prix pour les Africains sont plus élevés que ceux proposés pour le reste du monde.
La situation est particulièrement cruciale dans le domaine des satellites, seule solution le plus souvent lorsqu’il n’existe pas d’infrastructure en fibre optique : ainsi, non seulement le matériel coûte plus cher du fait des taxations et la mise en place d’une connexion satellite spécifique pour l’Afrique est plus chère du fait du moindre trafic que sur des liaisons satellite au Nord ; mais de façon encore plus incroyable, les réseaux satellitaires mondiaux constitués de flotte de satellites et dont la bande passante devrait normalement coûter le même prix partout, reviennent environ quatre fois plus cher lorsque l’on est en Afrique.

5.3 - La fibre optique existe en Afrique mais n’est pas moins chère que le satellite
Depuis avril 2002, une Fibre Optique a été posée autour de l’Afrique. Elle part du Portugal, fait le tour du continent et rejoint ensuite l’Asie (Sat3 WASC Sake). Elle permet aux pays proches de l’océan qui y sont connectés et à certains pays plus à l’intérieur (qui s’y sont reliés en posant une fibre optique qui traverse les pays côtiers), de ne pas avoir à utiliser le satellite pour leur transit international. Cependant, suivant une estimation faite par Laurent Gilles de l’ENST, le coût n’a pas baissé pour autant :
Le coût d’un Megabit/seconde pendant un mois sur cette Fibre Optique est 3000$ si l’on prend un amortissement sur 5 ans des 300M$ investis
De plus la passerelle qui permet de relier les différents FAI à la fibre optique est le plus souvent un monopole local.
Le prix du Megabit/seconde par satellite est sensiblement identique et même moins cher : entre 2000 $ à 3000 $ par Mbit/s
Cependant, une fois la fibre amortie (selon ce calcul : en 2007) le coût devrait théoriquement être divisé par 3...

5.4 - Le coût pour l’Afrique
Une estimation réalisée en 2003 donne un coût pour l’Afrique de 400 millions $ par an ! Même si le coût du transit baisse, les pays èmergents doivent rationner leurs communications.
Il est instructif de comparer sur cette base les coûts des fournisseurs du Nord et du Sud pour un service équivalent. Ceux-ci se répartissent en trois coûts : les opérations, les connexions nationales et les connexions internationales. En donnant une base 100 pour les coûts d’opération, on obtient la comparaison suivante :
Pays de l’OCDE : opérations = 100 + connexions nationales = 12,5 + connexions internationales = 12,5
Pays en voie de développement : opérations = 100 + connexions nationales = 100 + connexions internationales = 200
Du fait des distorsions de concurrence entre le Nord et le Sud, il revient plus de trois fois plus cher de se connecter à l’internet au Sud plutôt qu’au Nord...

5.5 - Mettre en place des points d’interconnexion pour faire baisser les coûts
S’il y avait plus de trafic, ou même une mutualisation des trafics, il y aurait plus de possibilités de négociation. Le pouvoir des IBP est lié à la rareté des points d’interconnexion.

Comment baisser les coûts : l’exemple de la Mongolie En Mongolie, avant 2001, tous les FAI devaient utiliser une connexion satellite pour leur trafic international mais également pour échanger du trafic entre eux car il n’existait pas de point d’interconnexion. Outre le coût, le délai entre deux utilisateurs disposant de FAI différents était de plus d’une seconde du fait des deux " sauts " par satellite nécessaires pour que les FAI s’interconnectent dans un autre pays, empêchant certains usages. En janvier 2001, une réunion entre FAI a eu lieu à Oulan-Bator. Trois mois seulement après, en avril 2001, est né le MIX (Mongolian Internet eXchange). Trois premiers FAI ont commencé à échanger leur trafic. Les coûts d’interconnexion ont chuté et le délai a été ramené à 10 ms. En 2002, le MIX permettait l’échange des données entre les 6 principaux FAI du pays.

En Asie, des points d’interconnexion existent à Séoul, Honk-Kong, Mongolie, Cambodge...
Depuis 2004, il existe 10 points d’interconnexion sur le continent africain, mais beaucoup de réseaux sont reliés au reste de l’internet par satellite et donc pour l’instant passent par des IBP du Nord et s’interconnectent dans les pays de l’OCDE.
Les prix baissent également lorsque le marché s’ouvre et que les opérateurs monopolistiques doivent accepter la concurrence. En Ouganda, avant l’ouverture du marché en 1997, il existait 5000 utilisateurs de l’internet. En 2003, ce nombre est passé à 125000. Mais l’ouverture du marché intérieur n’est pas suffisante et il est nécessaire que le marché du transit international s’ouvre plus également.


Extrait du compte rendu établi par Cécile Méadel de la présentation réalisée par Jean-Michel Cornu le 24 novembre 2006 pour Vox Internet.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 38 416
    • Twitter LaFibre.info
Départements d'outre-mer : Pourquoi Internet est plus cher ?
« Réponse #2 le: 23 mai 2008 à 08:26:42 »



Historique ;

JUIN 1996:
Création du site et des premières connexions. Le serveur est alors joignable par mssrun.com,le nom ayant été déposé par MSS, société d'informatique fondée en 1979.
Jacky LEBON, Partenaire des Particuliers et Entreprises depuis 20 ans sous la couverture de Micro Systèmes Services, crée RUNnet, Fournisseur d'Accès et de services Internet.

AOUT 1996:
Le nom RUNNET.com est déposé.Plus généraliste que MSSRUN, ce nom reste aujourd'hui la référence en matière de Provider.
- Le concept mis en place par RUNnet fonctionne , en faisant appel à un serveur APACHE basé aux USA, et des points d'accès MODEM de SPRINTNET réservés aux Citoyens US en déplacement dans le Monde Entier. L'Abonné RUNnet devient alors un Abonné INTERNATIONAL pour le coût d'une communication locale.

AOUT 1998:
Après DEUX ans de fonctionnement en exclusivité avec le BAN TRANSPAC, un accord Technique est passé avec la Société GUETALI.Il stipule: - Les Serveurs site,mail, et moteur de RUNnet restent aux USA. L'accès TRANSPAC est doublé d'un accès local (plus facile à mettre en oeuvre et ne nécessitant pas de script) sur des Modems RUNnet sous la 'Veille technique' de Guétali. RUNnet peut se consacrer à l'amélioration de ses Services, sans contrainte de surveillance matériel. Le Deal fait l'affaire des deux parties.

OCTOBRE 1999:
CEGETEL rachète GUETALIet OCEANES. Les accords de RUNnet et Guétali sont reconduits.Cependant,les Abonnés RUNnet désirant garder  l'accès International Numéris peuvent sur demande continuer à bénéficier du Concept EXCLUSIF de RUNnet.

JANVIER 2000 :
Grâce au soutien de ses ABONNES, RUNnet continue son expansion.
L'avenir, en ROSE est entre vos mains ...Encouragez vos AMIS à nous rejoindre....

MAI 2000 :
Le choix, RUNnet a le choix : ou bien on se vend comme les Anciens Locaux (Océanes et Guétali) ou bien on change d'Opérateur. Par chance (pre-sentiment ?), nous étions déja en négociation auprès de IONET notre nouveau 'Porteur'. Runnet installe son matériel dans les locaux de IONET, qui est chargé de la surveillance technique. Balbutiements, petits ratés au niveau du débit, et vers le 15 du mois tout est OK, sinon mieux qu'auparavant.  ...Merci encore à vous tous de votre fidélité à RUNnet.

MARS 2001 :
Et vive l'ADSL !
Ca y est , RUNnet offre l'ADSL a ses Adhérents. Pas facile de faire comprendre aux Agents France Telecom qu'ils doivent dissocier l'offre Netissimo de l'offre Wanadoo ...!
La direction de France Telecom essaye de faire passer le message à la base, mais l'effort intellectuel demandé semble être au dessus d'un certain seuil ... !
Quoiqu'il en soit, nos Abonnés ADSL se réjouissent, le débit de RUNnet en ADSL est supérieur à celui de Wanadoo ..
Les routes sont les mêmes, mais notre faible nombre d'Abonnés procure un meilleur confort ...

OCTOBRE 2002 :
ENcore un GRAND pas de franchi ...RUNNet change de N° de telephone. L accès se fait maintenant par le 0262 960 777. Nous passons d'une 128K à 1024 K ...Le serveur de mails SMTP se rapproche  pour une meilleure performance. LE serveur POP devient pop.runnet.net pour ceux qui en font la demande et voient ainsi leurs mails arriver avec plus de rapidité. Notre partenaire NERIM ne puet plus assurer sa présence Outre Mer suite à changement de politique tarifaire (et politique ..Les DOM ce n'est plus la France ...!!!). Nous signons avec CABLE and WIRELESS qui nous fournit notre base d'authtentification ADSL ...

1er MAI 2003 :
RUNnet ne dépend plus de FT pour l'offre ADSL REUNION . En effet, même si nous utilisons les 'fils de cuivre' de FT, nous gérons de A à Z, la demande de CREATION de ligne ADSL, la BANDE PASSANTE, la STRATEGIE de FOISONNEMENT , la GESTION des TICKETS INCIDENTS auprès de TRANSPAC ,  la location du MODEM ,la FACTURATION complète de la LIGNE ADSL ...
Notre Client n'a AUCUNE FORMALITE à effectuer auprès de FT ...
Nous offrons adsl 128K , 512k, 1024k..Nous offrons la possibilité d'acheter l'IP  FIXE sur chacune de ces offres ...
RUNnet devient ainsi la première vraie alternative à WANADOO ...

15 AVRIL 2004 :
RUNnet est le premier FAI à mettre en place des routeurs LOCAUX pour la collecte ADSL. Dorénavant, les entreprises locales peuvent interconnecter leurs réseaux d'entreprise sans quitter la Réunion, par le biais de notre fibre optique. Que ce soit en 128k , en 512k ou en 1024k , avec ip fixe ou pas,  sur chacune de ces options, Entre 2 bureaux situés à la Réunion, le ping est de 100 ms . Correct bonhomme diraient nos amis Mauriciens ..!!!!!
 

Vous n'êtes pas encore 'NetRUNner' ? Rejoignez nous ...!!

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 38 416
    • Twitter LaFibre.info
Départements d'outre-mer : Pourquoi Internet est plus cher ?
« Réponse #3 le: 23 mai 2008 à 08:28:24 »


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 38 416
    • Twitter LaFibre.info
Départements d'outre-mer : Pourquoi Internet est plus cher ?
« Réponse #4 le: 23 mai 2008 à 08:30:43 »


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 38 416
    • Twitter LaFibre.info
Départements d'outre-mer : Pourquoi Internet est plus cher ?
« Réponse #5 le: 23 mai 2008 à 08:34:09 »


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 38 416
    • Twitter LaFibre.info
Départements d'outre-mer : Pourquoi Internet est plus cher ?
« Réponse #6 le: 23 mai 2008 à 08:35:56 »


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 38 416
    • Twitter LaFibre.info
Départements d'outre-mer : Pourquoi Internet est plus cher ?
« Réponse #7 le: 23 mai 2008 à 08:39:11 »
  • FAI : Internet Océan Indien
  • Pays : France - DOM (île de la réunion)
  • Site web : http://www.ioi.re