Auteur Sujet: Utilisation de l'offre Orange BitStream NRO par Kosc pour le FTTH  (Lu 2358 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 234
BitStream NRO
« Réponse #12 le: 20 septembre 2018 à 14:21:31 »
Citation de: David Marciano
Néanmoins, ce n’est pas du tout le rôle du régulateur de décider quelles offres doivent être produites pour quelles cibles d’abonnés. Ni même de choisir à notre place quel grossiste pourra les fournir. Il faut que tous les acteurs puissent disposer d’une large palette d’offres de gros, incluant l’accès au réseau de l’opérateur dominant.
J'avoue que je ne comprends pas. L'ARCEP est intervenue pour explicitement demander qu'il n'y ait pas d'offre de gros avec collecte côté Orange?
A moins que l'AOTA ne reproche à l'ARCEP au contraire de ne pas avoir mis la pression à Orange pour avoir une offre de collecte Orange? Dans ce cas, la formulation de ce communiquée de l'AOTA est tordue.

Après il est évident que si ce marché évolue, il y aura des contents et des mécontents.
Quand les choses bougent, certains en souffrent, d'autres attendaient que ça bouge différemment.

Dans tous les cas, ça bouge, donc c'est bon signe. Je préfère ça à l'état de léthargie du marché pro/entreprises que l'on a connu ces 15 dernières années.

Leon.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 30 504
    • Twitter LaFibre.info
Utilisation de l'offre Orange BitStream NRO par Kosc pour le FTTH
« Réponse #13 le: 20 septembre 2018 à 14:32:58 »
Il me semble que David Marciano souhaiterait poursuivre le modèle en xDSL où chaque opérateur alternatif a une collecte en direct avec Orange.

A terme, avec la fin du xDSL dans quelques années, les opérateurs n'auront plus de collecte avec Orange, mais avec Kosc.

Il souhaiterait donc (si j'ai bien compris) que l'Arcep impose la possibilité d'une collecte nationale ou régionale pour les acteurs alternatifs.

Hugues

  • AS57199 MilkyWan
  • Expert
  • *
  • Messages: 6 968
  • Paris (15ème)
    • MilkyWan
Utilisation de l'offre Orange BitStream NRO par Kosc pour le FTTH
« Réponse #14 le: 20 septembre 2018 à 14:43:02 »
A terme, avec la fin du xDSL dans quelques années, les opérateurs n'auront plus de collecte avec Orange, mais avec Kosc.
Et on ne se laissera pas imposer nos fournisseurs par une autorité, comptes bien sur nous pour ça.

ngl_netalis

  • AS20565 Officiel Netalis
  • Expert
  • *
  • Messages: 157
  • Besançon (25)
    • Netalis
Utilisation de l'offre Orange BitStream NRO par Kosc pour le FTTH
« Réponse #15 le: 20 septembre 2018 à 14:46:34 »
Il me semble que David Marciano souhaiterait poursuivre le modèle en xDSL où chaque opérateur alternatif a une collecte en direct avec Orange.

A terme, avec la fin du xDSL dans quelques années, les opérateurs n'auront plus de collecte avec Orange, mais avec Kosc.

Il souhaiterait donc (si j'ai bien compris) que l'Arcep impose la possibilité d'une collecte nationale ou régionale pour les acteurs alternatifs.

Cadeau : https://www.aota.fr/wp-content/uploads/2017/09/20170922_AOTA_ARCEP_AnalyseMarche_3a_3b_et_4_2017_VersionPublique.pdf

On souhaite avoir la collecte sans intermédiaires du réseau de l'opérateur dominant. Que ce soit en FttH GP et FttH Pro.

Kosc constitue une bonne alternative B2B parmi d'autres (SFR, ByTEL...) en sus des quelques (rares) opérateurs régionaux qui vont au NRO et/ou PMZ (Lasotel, Neuronnexion, Netalis, Fullsave, Pacwan...).

Et on ne se laissera pas imposer nos fournisseurs par une autorité, comptes bien sur nous pour ça.

 :) <3

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 30 504
    • Twitter LaFibre.info
Utilisation de l'offre Orange BitStream NRO par Kosc pour le FTTH
« Réponse #16 le: 23 septembre 2018 à 21:36:21 »
L'AOTA dit hier dans un communiqué saisir dans les prochaines semaines l'’Autorité de la Concurrence et l’Union Européenne si l'Arcep ne bouge pas : Sans actions fortes du régulateur dont la responsabilité est pleinement engagée dans cette longue attente, l’AOTA saisira dans les prochaines semaines l’Autorité de la Concurrence et l’Union Européenne pour mener les actions nécessaires à une réelle ouverture du marché des télécoms B2B en France

Son communiqué parle de Kosc sans le nommer : L’arrivée – il y a bientôt deux ans – d’un « nouvel acteur wholesale (vente en gros) » sur le marché de l’accès fibre et cuivre activé n’est de toute évidence pas de nature à bousculer suffisamment le marché à court terme comme espéré initialement par l’ARCEP, mettant de facto en danger chaque jour un peu plus l’ensemble de l’écosystème d’opérateurs de proximité et offre à Orange une tranquillité évidente dans la prise de parts de marché.



Le communiqué AOTA en intégralité :

L’Arcep met-elle vraiment la pression sur Orange pour ouvrir le marché entreprises ?

Dans un article en date du 21 septembre, le journal Les Echos indique que « l’Arcep met la pression sur Orange pour ouvrir le marché entreprises ».

L’AOTA constate à cette occasion que ses multiples alertes lancées depuis plus d’un an sont enfin entendues mais restent sans effets immédiats. L’association regrette en effet une nouvelle fois que les remèdes appropriés ne soient toujours pas initiés par le régulateur à large échelle.

Ces actions correctrices permettant de stimuler l’investissement dans les réseaux de télécommunications au bénéfice des utilisateurs finals sont nombreuses et très attendues par les opérateurs alternatifs.

Parmi les nombreux manquements à porter au crédit de l’opérateur historique, l’AOTA a pu relever :

- Des délais de production de collectes ou de liaisons d’accès SDSL et FttO souvent dépassés très largement. En outre, aucun réel effort de suivi par l’opérateur dominant n’est réalisé obligeant de nombreux opérateurs à s’engager dans des actions précontentieuses coûteuses et longues permettant ainsi à la branche de détail d’Orange de gagner un temps précieux pour protéger ses parts de marché
- Des contraintes d’accès au Génie Civil toujours lourdes et des processus inefficaces malgré quelques modestes avancées positives dans le cadre du nouveau contrat GC BLO v5
- Des contraintes d’accès aux NRO toujours particulièrement lourdes, longues et onéreuses pour les opérateurs tiers. Il s’agit ici d’héberger des matériels destinés à créer des points de présence opérateurs tiers et/ou des NRO tiers destinés à activer les boucles locales optiques mutualisées (FttH et FttE). Une remise à plat de cette offre d’hébergement au NRO est plus que jamais nécessaire
- Le manque d’une offre FttH activée (bitstream) au catalogue de Orange Wholesale France. Paradoxalement, le régulateur prônait une simple offre en marque blanche, considérée aujourd’hui comme un échec selon un membre du collège de l’ARCEP cité dans Les Echos !
- L’incapacité pour OWF de proposer l’offre BS-NRO à l’ensemble des opérateurs tiers désireux de collecter des accès FttH en ZTD ou ZMD à niveau des NRO
- La position ambiguë d’Orange sur le marché des RIP entraînant une confusion permanente entre les activités de gros et de détail

L’AOTA a d’or et déjà pris diverses dispositions destinées à accompagner cette ouverture plus rapide du marché entreprises.

L’arrivée – il y a bientôt deux ans – d’un « nouvel acteur wholesale (vente en gros) » sur le marché de l’accès fibre et cuivre activé n’est de toute évidence pas de nature à bousculer suffisamment le marché à court terme comme espéré initialement par l’ARCEP, mettant de facto en danger chaque jour un peu plus l’ensemble de l’écosystème d’opérateurs de proximité et offre à Orange une tranquillité évidente dans la prise de parts de marché. Les offres d’accès activé (bitstream) d’autres acteurs alternatifs nationaux sont quant à elles encore en développement ou jugées par les adhérents de l’AOTA trop onéreuses pour être utilisées massivement par tous les opérateurs régionaux.

D’autres actions sont également nécessaires et concernent l’usage des infrastructures d’accueil de gestionnaires tiers (autoroutes, SNCF, etc) dont les conditions d’usage sont économiquement prohibitives pour créer notamment des réseaux longue distance destinés à créer des solutions techniques permettant de desservir des zones périurbaines ou rurales.

Sans actions fortes du régulateur dont la responsabilité est pleinement engagée dans cette longue attente, l’AOTA saisira dans les prochaines semaines l’Autorité de la Concurrence et l’Union Européenne pour mener les actions nécessaires à une réelle ouverture du marché des télécoms B2B en France à l’heure de l’explosion des usages numériques dans les entreprises.


Source : Communiqué AOTA du 22 septembre 2018 (hier)

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 6 232
  • Les Ulis (91)
Utilisation de l'offre Orange BitStream NRO par Kosc pour le FTTH
« Réponse #17 le: 23 septembre 2018 à 22:28:10 »
Il y aurait quelques corrections grammaticales ou lexicales à apporter :
- utilisateurs finals : utilisateurs finaux
- manquements à apporter au crédit d'Orange ? Plutôt au 'débit' je pense !
- d'or et déjà : plutôt "d'ores et déjà".

thibault64

  • Expert
  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 208
  • FTTH 1000/250 - Albi (81)
Utilisation de l'offre Orange BitStream NRO par Kosc pour le FTTH
« Réponse #18 le: 24 septembre 2018 à 03:44:30 »
Il y aurait quelques corrections grammaticales ou lexicales à apporter :
- utilisateurs finals : utilisateurs finaux
- manquements à apporter au crédit d'Orange ? Plutôt au 'débit' je pense !
- d'or et déjà : plutôt "d'ores et déjà".
Je suis d’accord pour « utilisateurs finaux » et « d’ores et déjà ».

Concernant le « manquement à apporter au crédit d’Orange », ce n’est pas le mot « crédit » le problème, mais bien l’emploi de cette expression qui ne convient pas.
En effet, le Larousse indique : Porter, mettre quelque chose (un acte) au crédit de quelqu'un, lui en reconnaître le mérite.
Or, on ne peut pas reconnaître du mérite à des manquements (quelque chose de négatif), c’est un non-sens.. ou alors cela traduit un certain masochisme de la part de l’AOTA :D

ngl_netalis

  • AS20565 Officiel Netalis
  • Expert
  • *
  • Messages: 157
  • Besançon (25)
    • Netalis
Utilisation de l'offre Orange BitStream NRO par Kosc pour le FTTH
« Réponse #19 le: 24 septembre 2018 à 08:12:01 »
Je suis d’accord pour « utilisateurs finaux » et « d’ores et déjà ».

Concernant le « manquement à apporter au crédit d’Orange », ce n’est pas le mot « crédit » le problème, mais bien l’emploi de cette expression qui ne convient pas.
En effet, le Larousse indique : Porter, mettre quelque chose (un acte) au crédit de quelqu'un, lui en reconnaître le mérite.
Or, on ne peut pas reconnaître du mérite à des manquements (quelque chose de négatif), c’est un non-sens.. ou alors cela traduit un certain masochisme de la part de l’AOTA :D

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/final_finale_finals_finaux/33788

underground78

  • Expert
  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 5 599
  • Orsay (91)
    • FreePON : suivi géographique du déploiement fibre EPON chez Free
Utilisation de l'offre Orange BitStream NRO par Kosc pour le FTTH
« Réponse #20 le: 24 septembre 2018 à 08:17:51 »
J'aurais aussi écrit "utilisateurs finaux" mais après réflexion je suis plutôt convaincu par la suggestion du Projet Voltaire qui conseille de préférer "finals" lorsqu'on parle de personnes pour éviter l'homonymie avec "finauds".

 

Mobile View