Auteur Sujet: World IPv4 Kill day: nécessaire ?  (Lu 7751 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 833
    • Twitter LaFibre.info
World IPv4 Kill day: nécessaire ?
« Réponse #12 le: 29 mars 2018 à 20:44:25 »
Le sujet a quelque peu dévié.

J'ai donc séparé en 3 sujets :
- IPv6: Le firewall doit il bloquer par défaut le trafic entrant ?
- Neutralité d'Internet: Bouygues Telecom bloque le port 445 sur ses Bbox
- Celui-ci reste pour parler des modalités pour organiser la fin de l'IPv4... (IPv4 demande le droit à mourir dans la dignité et ne pas rester en vie 50 ans de plus en mourant à petit feu)

flyfire

  • Client SFR fibre FTTH
  • *
  • Messages: 36
  • Nice
World IPv4 Kill day: nécessaire ?
« Réponse #13 le: 29 mars 2018 à 23:38:07 »
Ce genre de solution sont-elles vraiment utiles ?
Je veux dire, quand il sera de plus en plus difficile d’obtenir des adresses en ipv4, les opérateurs basculeront doucement mais surement en ipv6 non ?

Personnellement je me pose la question de savoir si ce n'est pas la longueur de l'adresse en ipv6 qui fait que l'ipv6 ne prend pas chez les fournisseurs de contenu.
Entre un packet envoyé avec une adresse ipv4 et ipv6 il y a 192 bits de différence (128 - 32 * 2 car adresse ip source et ip destination si ma mémoire de mes cours de réseaux est encore bonne)
C'est insignifiant si on regarde un seul packet, mais quand c'est plusieurs milliards par jour qui sont envoyé (je ne connais pas l'ordre de grandeur, mais des centaines de milliards de paquets par jour pour certains gros service ne m'étonnerait pas), ça commence à faire de la bande passante consommé en plus pour rien
Donc tant que l'ipv4 est majoritaire ils profitent de la situation non ?

Thornhill

  • Client SFR fibre FTTH
  • *
  • Messages: 2 162
  • Saint-Médard-en-Jalles (33)
World IPv4 Kill day: nécessaire ?
« Réponse #14 le: 30 mars 2018 à 00:43:16 »
Entre un packet envoyé avec une adresse ipv4 et ipv6 il y a 192 bits de différence (128 - 32 * 2 car adresse ip source et ip destination si ma mémoire de mes cours de réseaux est encore bonne)
C'est insignifiant si on regarde un seul packet,

oui, moins de 2% sur un paquet de 1500 octets

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 6 275
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
World IPv4 Kill day: nécessaire ?
« Réponse #15 le: 30 mars 2018 à 08:19:57 »
C'est insignifiant si on regarde un seul packet, mais quand c'est plusieurs milliards par jour qui sont envoyé (je ne connais pas l'ordre de grandeur, mais des centaines de milliards de paquets par jour pour certains gros service ne m'étonnerait pas), ça commence à faire de la bande passante consommé en plus pour rien
Donc tant que l'ipv4 est majoritaire ils profitent de la situation non ?

la différence est marginale et ceux qui ont vraiment un énorme volume peuvent négocier avec leur provider. D'ailleurs les plus gros fournisseurs sont déjà sur IPv6 (youtube, netflix, etc) donc économiquement ce n'est pas un problème.

flyfire

  • Client SFR fibre FTTH
  • *
  • Messages: 36
  • Nice
World IPv4 Kill day: nécessaire ?
« Réponse #16 le: 30 mars 2018 à 10:22:46 »
oui, moins de 2% sur un paquet de 1500 octets

Augmenter de 2% leur trafic ce n'est pas rien

la différence est marginale et ceux qui ont vraiment un énorme volume peuvent négocier avec leur provider. D'ailleurs les plus gros fournisseurs sont déjà sur IPv6 (youtube, netflix, etc) donc économiquement ce n'est pas un problème.

Oui, mais peut être que c'est une des raisons qui font qu'ils n’insiste pas les FAI à passer à l'IPV6
Il sont déjà sur de l'ipv6 c'est normal ils doivent bien pouvoir répondre à tous les clients, mais au fond d'eux je me demande si l’hégémonie actuelle de l'ipv4 ne les arranges pas dans un sens

Hugues

  • AS57199 MilkyWan
  • Expert
  • *
  • Messages: 7 463
  • Paris (15ème)
    • Twitter
World IPv4 Kill day: nécessaire ?
« Réponse #17 le: 30 mars 2018 à 10:48:23 »
Augmenter de 2% leur trafic ce n'est pas rien

Si si, c'est rien du tout !

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 6 275
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
World IPv4 Kill day: nécessaire ?
« Réponse #18 le: 30 mars 2018 à 10:49:57 »
Augmenter de 2% leur trafic ce n'est pas rien

Oui, mais peut être que c'est une des raisons qui font qu'ils n’insiste pas les FAI à passer à l'IPV6
Il sont déjà sur de l'ipv6 c'est normal ils doivent bien pouvoir répondre à tous les clients, mais au fond d'eux je me demande si l’hégémonie actuelle de l'ipv4 ne les arranges pas dans un sens

L’hégémonie actuelle d'ipv4 n'arrange que ceux qui en profite.

Le problème pour tout le monde est de devoir supporter les 2 protocoles pendant un certains temps. C'est cela qui freine l'adoption d'IPv6. Beaucoup attendent le moment ou ils n'auront qu'a basculer d'IPv4 a IPv6 plutôt que d'assumer les 2.

2% c'est rien vraiment. En plus ce 2% c'est dans l’hypothèse ou tout est passé sur IPv6 donc on peut éteindre IPv4... en attendant c'est moins de 2%.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 833
    • Twitter LaFibre.info
World IPv4 Kill day: nécessaire ?
« Réponse #19 le: 30 mars 2018 à 21:01:36 »

Ce genre de solution sont-elles vraiment utiles ?
Je veux dire, quand il sera de plus en plus difficile d’obtenir des adresses en ipv4, les opérateurs basculeront doucement mais surement en ipv6 non ?

Le problème, c'est que la pénurie d'IPv4 n'affecte pas toutes les maillons de chaine. Concrètement, la pénurie d'IPv4 inquiète la majorité des FAI et la majorité des hébergeurs, c'est tout.

Je prend un exemple concret : Tu es DSI (Directeur des systèmes d'information) d'une entreprise du CAC40. Tu as sous ta responsabilité 400 000 PC sous Windows 7 compatible IPv6, 50 000 imprimantes réseaux compatibles IPv6, 30 000 switchs managable compatible IPv6,  5 000  firewall compatible IPv6 et 800 routeurs compatible IPv6. La pénurie d'IPv4 n'a aucune importance pour toi : tu utilises uniquement 500 IPv4 publiques et tu en as d'avance. Tous les sites sont disponibles en IPv4 aujourd'hui et les prochaines années : Quelle est ta réaction ?

Tu ne migre pas vers IPv6, qui entraine des couts de formations importants, un chantier qui va durer 3 ans et mobiliser 500 personnes avec en plus de nombreux risques au niveau de la sécurité réseau dont tu es le garant.

La problématique : tant que de nombreuses entreprises raisonnent comme ça (et c'est systématiquement le cas) il est pour un hébergeur impossible de se passer d'IPv4 pour héberger des sites web. Comme tous les sites web sont disponibles en IPv4, les entreprises n'ont alors aucune raison de migrer vers IPv6.

Pour rompre ce cercle infernal qui va empêcher de se passer d'IPv4 alors qu'on manque cruellement d'IPv4, il faut que l'Europe tape du poids sur la table et impose une date éloignée d’arrêt de l'IPv4 et une communication importante les 5 années précédent son arrêt. Le jour J, IPv4 publique est arrêté chez tous les FAI. Les entreprises qui ne sont pas prêtes n'auront plus accès à Internet.  La solution pour les entreprises qui restent en IPv4 sera peut être que les FAI fournissent un accès à une plateforme NAT46/DSN46 hébergée dans leur réseau pour permettre a des PC avec une IPv4 privée de joindre un site en IPv6. Ce type de plateforme n'est pas problématique : elles permettent aux hébergeurs de ne plus utiliser d'IPv4.

A partir de ce moment là, où Internet est débarrassé d'IPv4, de nombreuses solutions innovantes pourront voir le jour : auto-hébergement (impossible dans quelques années avec les CG-Nat généralisés), séparation des réseaux invités, mais aussi des innovations coté hébergement où il n'y aura plus la forte limitation d'IPv4, qui imposait de mettre de gros serveurs qui hébergent plusieurs sites, plutôt que des petites machines virtuelles : chaque machine virtuelle doit avoir sa propre IPv4 avec le port 80/443 disponible alors que sur un même OS, il est possible d'héberger de nombreux sites sur une même IPv4.

Bref, je suis toujours persuadé que les autorités européennes doivent se saisir du dossier et imposer aux FAI un "IPv4 kill day", comme elles ont déjà imposées aux FAI la fin du roming dans l'Union européenne.

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 6 275
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
World IPv4 Kill day: nécessaire ?
« Réponse #20 le: 31 mars 2018 à 08:38:50 »

Je prend un exemple concret : Tu es DSI (Directeur des systèmes d'information) d'une entreprise du CAC40. Tu as sous ta responsabilité 400 000 PC sous Windows 7 compatible IPv6, 50 000 imprimantes réseaux compatibles IPv6, 30 000 switchs managable compatible IPv6,  5 000  firewall compatible IPv6 et 800 routeurs compatible IPv6. La pénurie d'IPv4 n'a aucune importance pour toi : tu utilises uniquement 500 IPv4 publiques et tu en as d'avance. Tous les sites sont disponibles en IPv4 aujourd'hui et les prochaines années : Quelle est ta réaction ?

Tu ne migre pas vers IPv6, qui entraine des couts de formations importants, un chantier qui va durer 3 ans et mobiliser 500 personnes avec en plus de nombreux risques au niveau de la sécurité réseau dont tu es le garant.


la tu raisonnes comme un DSI d'une PME.
un DSI du CAC40 va traiter IPv6 comme n'importe quel autre sujet: cout, delai, etc et quels intérêts politiques & financiers pour lui a y passer notamment vis a vis des fournisseurs/prestataires qui l'engraissent...
T'as pas idée du 'décalage' avec la réalité et la technique que ces gens ont. ;D


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 833
    • Twitter LaFibre.info
World IPv4 Kill day: nécessaire ?
« Réponse #21 le: 31 mars 2018 à 08:41:16 »
Justement, j'ai bien dit qu'un DSI du CAC40 ne va pas migrer.

D'où l'obligation de faire un World IPv4 Kill day pour forcer la migration.

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 6 275
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
World IPv4 Kill day: nécessaire ?
« Réponse #22 le: 31 mars 2018 à 08:43:49 »
oui mais pas a cause des raisons que t'as cité.
Ca sera principalement une décision politique venant de la pression de fournisseurs/prestataires ou de son réseau de relations (ils ont tendance à faire ce que l'autre a fait histoire de se couvrir mutuellement en cas de pépin).

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 833
    • Twitter LaFibre.info
World IPv4 Kill day: nécessaire ?
« Réponse #23 le: 07 avril 2018 à 16:47:23 »
On pourrait imaginer plusieurs phases a des dates différentes

- Phase 1 : La loi pour une République numérique prévoit, à son article 42, qu’à compter du 1er janvier 2018, tout nouvel équipement terminal, destiné à la vente ou à la location sur le territoire français, doit être compatible avec la norme IPv6.
- Phase 2 : Les FAI et les hébergeurs sont contraints de proposer IPv6 sur toutes les nouvelles souscriptions
- Phase 3 : Les FAI et les hébergeurs sont contraints de proposer IPv6 pour tous leurs clients (mais les clients sont libres de ne pas utiliser IPv6)
- Phase 4 : Les moteurs de recherches sont contraints de rendre moins visible les sites IPv4 only
- Phase 5 : Les FAI et les hébergeurs sont contraints de proposer IPv6 sans possibilité de désactivation
- Phase 6 : Les moteurs de recherche sont contraints de ne plus référencer les sites IPv4 only
- Phase 7 : Les FAI sont contraints de supprimer IPv4 par défaut sur les abonnements grand publics
- Phase 8 : Les FAI sont contraints de supprimer IPv4 sur les abonnements grand publics
- Phase 9 : Les FAI et les hébergeurs sont contraints de supprimer IPv4 sur leur réseau.

Je parle de "contrainte" : on pourrait envisage que ce soit par lune réglementation européenne, comme celle qui impose la fin des frais de roaming en Europe.

J'ai peur que sans contrainte, on n'y arrive pas.

D'autres choses pourraient aider, comme le fait que les navigateurs mettent une alerte quand un site est en IPv4, à partir de la phase 3.
Certains sites très populaires comme Google pourraient aussi décider dés la phase 7 de ne plus être accessible en IPv4.

 

Mobile View