Auteur Sujet: Le data center Interxion PAR7 va devoir être arrêté pour trouble au voisinage ?  (Lu 53293 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

underground78

  • Expert
  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 7 609
  • Orsay (91)
    • FreePON : suivi géographique du déploiement fibre EPON chez Free
Je sors d'une visite de mon futur lieu de travail qui s'avère être chauffé en partie grâce à la récupération de la chaleur produite par les machines de calcul hébergées sur place. C'est pas vraiment un datacenter mais ça s'en rapproche beaucoup.

La bâtiment n'est pas chauffé uniquement par récupération parce que le système de chauffage est vieux et n'est pas complètement adapté à la récupération. Cependant il se construit un bâtiment de taille conséquente à proximité qui a été conçu pour être chauffé uniquement par la chaleur récupérée depuis nos machines.

Bengelly

  • AS12876 Expert Scaleway
  • Expert
  • *
  • Messages: 296
  • Paris (75)
Le data center Interxion PAR7 va devoir être arrêté pour trouble au voisinage !
« Réponse #121 le: 02 novembre 2015 à 16:48:05 »
Hello,

Pour information :

Interxion est autorisé à poursuivre l’activité de son datacenter de La Courneuve

Un arrêté préfectoral du 29 octobre 2015  confirme la poursuite d’activité du data center PAR7 de La Courneuve, arrêté pris après avis de l’inspection des installations classées, «l’absence d’atteinte grave à l’environnement ou à la sécurité» ayant été relevée. Par conséquent, Interxion a engagé lundi 2 novembre 2015 la demande de régularisation de la situation administrative de son datacenter.

Interxion engage cette procédure à la suite du jugement du tribunal administratif de Montreuil du 15 octobre 2015 qui avait annulé l’arrêté préfectoral du 13 décembre 2013 autorisant l’exploitation du centre PAR7. Cette régularisation comprendra notamment une nouvelle étude d’impact, conformèment aux dispositions du code de l’environnement.

Le datacenter avait fait l’objet d’une plainte de l’association Urbaxion 93, qui regroupe les riverains, pour nuisances sonores et risques de sécurité face au stockage de milliers de litres de fioul nécessaires au démarrage des groupes électrogènes en cas de panne du réseau électrique.


Source : ChannelNews, le 2 novembre 2015 par Dirk Basyn

@++