Auteur Sujet: RIP36  (Lu 6483 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 3 878
  • Vierzon (18)
RIP36
« le: 05 juin 2018 à 17:47:08 »
L’Indre s’équipe en très haut débit

​La Châtre. Le président du conseil départemental de l’Indre vient de présenter l’installation en cours de 53.500 prises de fibre optique en milieu rural.

Le conseil départemental de l’Indre a engagé en 2017 un énorme chantier destiné à amener la fibre optique en milieu rural. Cette opération de 75 M € , qui se traduira d’ici 2020 par l’installation de 53.500 prises et de milliers de kilomètres de réseaux dans quarante communes, a débuté à Villedieu, Buzançais et Niherne.

Un investissement global de 75 M €

Elle se poursuit actuellement au Pays de George Sand, sur les villes de La Châtre, Lacs, Le Magny, Montgivray et Sainte-Sévère, où 5.900 prises et de 250 kilomètres de fibre seront opérationnels d’ici la fin de l’année.
Ce matin à La Châtre, le président du Département, Serge Descout, a souligné l’importance de ce projet porté par le syndicat mixte Réseau d’Intiative publique de l’Indre (RIP 36). « Nous travaillerons ensuite sur les secteurs qui restent, et à terme 70 % des habitants du département auront accès au très haut débit ». Il précisait : « Nous faisons les travaux, alors que  l’exploitation et la commercialisation sont sous-traitées à un groupe, dans le cadre d’une mutualisation avec le Cher, pour un total de 120.000 prises sur les deux départements. »  Dans l’Indre, les prochains chantiers sont annoncés à Mézières-en-Brenne et Vendœuvres, Tournon-Saint-Martin, Martizay, Eguzon, puis dans la région d’Argenton-sur-Creuse.


Source : https://www.lanouvellerepublique.fr/indre/l-indre-s-equipe-en-tres-haut-debit

 

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 3 878
  • Vierzon (18)
RIP36
« Réponse #1 le: 02 avril 2019 à 07:19:58 »
Dans l'Indre, le très haut débit en partie financé par l'Europe

Le Réseau d’initiative public de l’Indre (Rip 36) espère boucler le déploiement de la fibre optique sur tout le territoire, d’ici à 2025, et compte (aussi) sur l’UE.

Le niveau de performance de la fibre optique est quasi sans limite. Le constat de Christophe Courtemanche, directeur du Réseau d’initiative publique départemental (Rip 36), pose les enjeux du déploiement du très haut débit dans un département rural comme celui de l’Indre.

Le Rip 36, syndicat mixte de collectivités qui réunit la Région, le Département et l’ensemble des communautés de communes de l’Indre, est chargé du plan d’aménagement numérique du territoire. « Cela se traduit par des travaux et la construction de réseaux sur plusieurs secteurs. Par exemple, celui de Buzançais-Villedieu est aujourd’hui entièrement couvert par le très haut débit, tout le monde y est raccordable. » Ceux de Châtillon-sur-Indre et La Châtre sont en passe de l’être également.

Un chantier à 83 millions d’euros

Le Rip 36 s’est donné comme objectif de raccorder ainsi les abonnés potentiels de quarante et une communes d’ici à 2021, dont les plus importantes en population du département : Issoudun, Valençay, Écueillé, Mézières-en-Brenne, Tournon-Saint-Martin, Le Blanc, Bélâbre, Argenton, Éguzon, Aigurande, Neuvy-Saint-Sépulchre, etc. (1) Ce à quoi il faut ajouter un programme de montée en débit dans les zones les plus isolées, bouclé en 2016. « Celui-ci a consisté à tirer la fibre optique jusqu’aux armoires télécom, précise Christophe Courtemanche. Ensuite, on continue avec le cuivre jusqu’aux particuliers, ce qui améliore le débit mais ne permet pas le très haut débit. »

Ce chantier de 83,3 M€ a bénéficié d’une enveloppe substantielle de l’Union européenne de 7,4 M€, via le fonds Feder (5,55 M€) pour le très haut débit (sur 75 M€) et le fonds Feader (1,85 M€) pour la montée en débit (sur 8,3 M€), créditée sur la période 2014-2020.

Le Rip 36 espère rendre la fibre optique accessible à la totalité du territoire, d’ici à 2025. La course aux subventions a déjà démarré, aussi bien auprès de l’État que de l’Union européenne. « L’Europe vise l’accès à 1 gigabit en 2025 pour tout le monde, rappelle Christophe Courtemanche. On peut donc supposer qu’elle va continuer à financer les programmes d’aménagement numérique. » Le Rip 36 s’y prépare en engageant les premières études.

Pour vérifier son éligibilité à la fibre optique : www.berryfibreoptique.fr (1) Châteauroux et son agglomération ont un programme propre.


Source : La Nouvelle République, écrit le 02 avril 2019 par Bertrand Slezak.

tdamienjd

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 2 099
    • Twitter @tdamienjd
RIP36
« Réponse #2 le: 13 juin 2019 à 09:42:25 »
La fibre Free désormais disponible sur le RIP Berry Fibre Optique

L’offre Fibre Free devient accessible pour les habitants du Cher et de l’Indre desservis par le Réseau d’Initiative Publique (RIP) exploité par Berry Fibre Optique.
Free confirme ainsi son engagement en faveur du déploiement de la Fibre sur tout le territoire et sa volonté d’être présent sur les RIP.

Tous les foyers desservis par Berry Fibre Optique, exploitant du réseau Très Haut Débit en Fibre construit par Berry Numérique dans le Cher et par le RIP 36 dans l’Indre seront ainsi éligibles à la Fibre Free.

La commercialisation des offres Free commence aujourd’hui sur les communes de Buzançais, Villedieu-sur-Indre et Niherne et sera proposée dès juillet à l’ensemble du RIP.

Free proposera ainsi la Fibre à plus de 22 000 logements sur plus de 30 communes (cf. liste ci-dessous) déjà desservies par Berry Fibre Optique sur les deux départements et sur toutes les communes prochainement déployées.

Dans le Cher et l’Indre, les offres Fibre Free sont par ailleurs déjà accessibles sur plus de 40 000 logements déployés par l’opérateur historique en zone AMII sur Bourges et Châteauroux.

Free confirme sa volonté d’être présent sur l’ensemble du territoire et de pouvoir ainsi proposer une offre Fibre à partir de 14,99€/mois pendant 12 mois (puis 34,99€/mois) aux français.

Par ailleurs, Free est le seul opérateur à proposer la technologie Fibre 10G-EPON (avec offre et Freebox compatibles).

Dès aujourd’hui, les habitants du département peuvent tester leur éligibilité et souscrire sur www.free.fr ou au 1033, numéro gratuit dédié à la Fibre Free.
Les abonnés Freebox ADSL éligibles à l’offre Fibre Free seront contactés par Free pour leur proposer la migration avec l’intervention d’un technicien à leur domicile. L’installation en Fibre optique se fait sans frais pour l’abonné.


Iliad, CP, 13/06/2019

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 3 878
  • Vierzon (18)
RIP36
« Réponse #3 le: 06 avril 2022 à 09:28:45 »
Fibre : les collectivités territoriales berrichonnes dénoncent le travail bâclé des sous-traitants

Câble mal passé, abonné débranché pour raccorder le voisin, armoires techniques en vrac... Les services départementaux en charge du numérique dénoncent l'incurie des sous-traitants chargés par les opérateurs internet d'installer la fibre.



Certaines entreprises peu scrupuleuses n'hésiteraient pas à débrancher le voisin pour installer la fibre chez un nouvel abonné. © Radio France - Rachel Saadoddine

Alors que les Berrichons attendent avec impatience le déploiement de la fibre optique, les services départementaux en charge du numérique tirent la sonnette d'alarme. "On est confronté à des travaux de qualité douteuse de la part des sous traitants" explique Christophe Courtemanche, directeur du RIP 36, le Réseau d’Initiative Publique dans l'Indre.

Les quatre opérateurs historiques, Orange, Bouygues, SFR et Free, feraient appel à des entreprises sous traitantes pour la dernière étape du déploiement : le raccordement entre l'armoire technique et l'abonné. Mais ces entreprises ne seraient pas toutes très compétentes. "On a des câbles passés n'importe comment qui empêcheront demain d'en passer d'autres, le voisin qui était déjà raccordé et qui se retrouve coupé parce qu'on le débranche en installant un autre abonné..." liste agacé Pascal Bourdillon, directeur de Berry Numérique dans le Cher. Et chez le particulier, ce n'est pas mieux : "Certains techniciens agrafent des câbles au milieu du mur plutôt que de passer cela proprement dans un coin ou bien font des trous dans les huisseries..."

Joyeux bazar dans les armoires techniques

Quant aux armoires techniques, elles sont régulièrement totalement désorganisées : "On envoie des techniciens remettre de l'ordre et quelques semaines plus tard, c'est à refaire !" Opérations qui ont un coût... c'est donc autant d'argent gaspillé.

Une attitude qui agace profondément Berry Numérique et Rip 36 : "Non seulement c'est préjudiciable pour l'abonné mais c'est aussi préjudiciable pour nos territoires". En effet, le Berry mise sur le télétravail pour attirer de nouveaux venus et encourager l'installation dans nos territoires. Et pour cela, il faut une installation numérique de qualité. Les collectivités territoriales demandent donc aux opérateurs de prendre leur responsabilité et de contrôler davantage leurs sous traitants.


Source : France Bleu Berry, écrit le 5 avril 2022 par Gaëlle Fontenit.