Auteur Sujet: Déploiement FTTH sur Val d'Amboise  (Lu 8323 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 172
  • Vierzon (18)
Déploiement FTTH sur Val d'Amboise
« Réponse #24 le: 27 novembre 2020 à 09:31:30 »
La fibre optique arrive à Nazelles-Négron


Les premières offres commerciales ont été présentées aux habitants.
© Photo NR


De nombreux habitants attendaient avec impatience son arrivée. C’est désormais chose faite : une certaine partie des habitants de Nazelles-Négron vont pouvoir profiter de la fibre optique. Lundi matin, aux côtés du maire Richard Chatellier, une délégation de Val de Loire fibre et de Val de Loire numérique est ainsi venue porter la nouvelle.

Dès la fin novembre, les premières habitations éligibles pourront se mettre en contact avec les offres de service de l’un ou l’autre des opérateurs, qui leurs proposeront différents choix en fonction des besoins de chacun. Cela permettra d’améliorer grandement la vitesse de connexion à internet. Au cours de la présentation, le responsable commercial du groupe TDF Val de Loire fibre, qui couvre l’Indre-et-Loire et le Loir-et-Cher, a donné quelques chiffres. Ce grand projet, à cheval sur les deux départements, concerne 513 communes et 320.000 foyers, ce qui représente 14.000 kilomètres de réseaux, enfouis pour la grande partie.

Le coût de ce projet est estimé à 490 millions, 89 % à la charge de l’installateur et 11 % à la charge de l’état et des collectivités. La fin de ce projet sur Nazelles-Négron est prévue dans le courant 2021. Tous les raccordements sont sans frais pour les habitants, sauf s’il faut installer un fourreau, en sous-terrain, dans le terrain entre la bordure de propriété et la maison.

Un site est à la disposition des habitants, pour tester son éligibilité et l’avancement des travaux : www.valdeloirefibre.fr


Source : La Nouvelle République

vida18

  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 172
  • Vierzon (18)
Déploiement FTTH sur Val d'Amboise
« Réponse #25 le: 23 février 2021 à 11:55:29 »
Arrivée de la fibre optique dans la commune


Le maire et les acteurs du déploiement de la fibre optique.
© Photo NR

Dans le cadre de l’installation de la fibre optique dans la commune, Christophe Villemain, maire de Mosnes, a reçu les représentants de la communauté de communes du val d’Amboise et du syndicat mixte ouvert Val de Loire Numérique.

Demande de raccordement à partir de mi-mars

Au nom de Val de Loire Fibre, filiale de TNT, Patrick Terra et Sylvain Compte ont présenté l’ensemble du projet et des travaux de raccordement. Dès à présent, les Mosnois peuvent suivre leur éligibilité au raccordement à la fibre, en se connectant au site www.valdeloirefibre.fr.

À partir de la mi-mars, certains pourront faire une demande de raccordement, via l’opérateur de leur choix.


Source : La Nouvelle République

vida18

  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 172
  • Vierzon (18)
Déploiement FTTH sur Val d'Amboise
« Réponse #26 le: 19 avril 2021 à 09:48:00 »
Le Val d’Amboise a de plus en plus la fibre


Une fiche du syndicat mixte Val de Loire Numérique expliquant le déploiement de la fibre.
© (Visuel Val de Loire Numérique)

Environ 1.800 logements ou entreprises de la communauté de communes sont déjà raccordés à la fibre optique. Après un retard à l’allumage, le déploiement doit être achevé en 2023. Point d’étape.

Le dernier conseil communautaire de Val d’Amboise, jeudi, a été l’occasion pour le syndicat mixte Val de Loire Numérique de faire une présentation d’étape sur le déploiement de la fibre optique dans les quatorze communes du territoire. En voici les principaux points.

Où en est-on aujourd’hui ? Le déploiement de la fibre optique, qui raccorde un logement ou une entreprise à l’Internet très haut débit, se fait, schématiquement, en deux étapes : la construction du « cœur du réseau » (nœud de raccordement optique - NRO, point de mutualisation) et la « partie terminale » (la pose de prises raccordables). Les trois NRO desservant les 14 communes du Val d’Amboise (Amboise, Saint-Ouen-les-Vignes et Chançay) sont installés. Et 9.000 prises raccordables, sur les 15.900 à construire, sont posées. Sur ce total, 7.683 sont « commercialisables » (l’usager peut demander son raccordement à la fibre à un opérateur Internet), et 1.800 sont raccordées.

Quel est le calendrier à venir ? Le planning initial a pris 18 mois de retard. « Nous avons rencontré des difficultés pour recruter des entreprises en mesure de répondre aux exigences de planning et de prix », a expliqué jeudi soir Jean-Philippe Martignac, directeur général Val de Loire Fibre, en charge de l’infrastructure du réseau pour le syndicat mixte. D’ici à la fin 2021, ce sont 12.050 prises qui seront posées, 13.440 en 2022, et 15.900 fin 2023. Un nouveau calendrier « raisonnable », a estimé Jean-Philippe Martignac.

Quelles sont les différences entre communes ? Le niveau de déploiement n’est pas obligatoirement homogène à l’intérieur d’une même commune, en fonction des difficultés d’accès. Ainsi, certaines zones d’Amboise ou de Cangey sont déjà raccordées, tandis que d’autres secteurs de ces communes ne le seront qu’au second semestre 2023. Pour Mosnes et Noizay, l’ensemble du raccordement est prévu au cours du premier semestre 2021. Pour Lussault et Souvigny-de-Touraine, il faudra, en majeure partie, attendre le second semestre de cette année. Montreuil-en-Touraine et Neuillé-le-Lierre n’auront pas la fibre avant le premier semestre 2023. À Limeray, et pour la plus grande partie de Saint-Ouen-les-Vignes, ce sera fin 2023.

Quel est le prix du raccordement ? C’est gratuit, il n’y a aucun frais d’installation pour l’abonné. Seule la mise en service auprès d’un opérateur est payante.

Quelles sont les étapes du raccordement ? Il y en a trois. Il faut d’abord tester son éligibilité, c’est-à-dire vérifier le potentiel de débit disponible chez soi, sur le site www.valdeloirefibre.fr. Puis contacter un fournisseur d’accès à Internet pour convenir d’un rendez-vous. Et, enfin, être présent le jour du rendez-vous. Le délai moyen entre la demande d’abonnement et le raccordement est de trois semaines.


Source : La Nouvelle République, écrit le 19 avril 2021 par Julien Proult.