Auteur Sujet: Carte du déploiement fibre optique dans l'Indre-et-Loire  (Lu 50901 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

kevbaud

  • Client SFR fibre FTTH
  • *
  • Messages: 6
FTTH de Free disponible à Joué les Tours
« Réponse #12 le: 20 septembre 2018 à 17:28:25 »
Salut à tous j'ai découvert hier que le FTTH de Free était disponible dans mon immeuble dans le centre de Joué les Tours, je crois que d'autres adresses sont également éligibles sur Joué le Tours.

michael.philizot

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 208
  • Saint-Cyr-sur-Loire (37)
Carte du déploiement fibre optique dans l'Indre-et-Loire
« Réponse #13 le: 19 octobre 2018 à 18:03:51 »
Idem pour moi à Saint-Cyr-sur-Loire !!!

Je regarde très régulièrement, et il y a une semaine (ou deux) ce n'était pas le cas...

Plus qu'à attendre que la Freebox V7 ne sorte !!!

tdamienjd

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 1 882
    • Twitter @tdamienjd
Carte du déploiement fibre optique dans l'Indre-et-Loire
« Réponse #14 le: 10 janvier 2019 à 14:22:14 »
Indre-et-Loire : l'internet à haut débit pour tout le monde en 2022

Toutes les communes d'Indre-et-Loire pourront bénéficier de l'internet haut débit d'ici fin 2022. C'est l'engagement du Conseil Départemental qui a présenté ce mardi son plan de déploiement de la fibre optique.


D'ici fin 2022 toutes les communes d'Indre-et-Loire auront accès à internet au haut débit. C'est la promesse des départements d'Indre-et-Loire et du Loir-et-Cher réunis au sein du syndicat mixte ouvert Val de Loire Numérique à l'issue de la réunion de suivi du projet Val de Loire Numérique qui s'est tenue ce mardi à Blois. L'objectif est de proposer la fibre optique, même dans les endroits les plus isolés d'ici 3 ans. Pour atteindre cet objectif, véritable leviers de développement et d'attractivité pour les territoires, un réseau entièrement neuf va être construit. L'opération va coûter au total 490 millions d'euros, dont 254 millions pour l'Indre-et-Loire et 234 millions pour le Loir-et-Cher. Le financement sera assuré à 89% par le délégataire, Val-de-Loire Fibre, filiale de TDF.  Le reste de l'opération sera financé par l'Etat, la Région,  les Départements, les Communautés de Communes. Sylvie Giner, Vice-présidente du Conseil Départemental en charge du numérique explique que tous les hameaux, même isolés seront reliés. Cela va permettre de développer la télé-médecine, de soutenir le tourisme. Les collèges vont pouvoir aussi en bénéficier.

Dans le Val de Loire, explique TDF, plus de 300 professionnels - ouvriers, techniciens, ingénieurs et personnels administratifs - réalisent des études techniques, pilotent les entreprises de travaux et négocient les conventions et terrains nécessaires au déploiement de la fibre.

Au final, 320.000 foyers seront raccordés, dont 180.000 rien que pour l'Indre-et-Loire. Cela représente 513 communes rurales concernées, soit 14.000 km de réseau. A ce jour, 30 nœuds de raccordement optique ont été installés, soit 30% de l'objectif final.


Yohan Nicolas, France Bleu Touraine, 03/01/2019

MrPittex

  • Client Orange adsl
  • *
  • Messages: 17
Carte du déploiement fibre optique dans l'Indre-et-Loire
« Réponse #15 le: 28 février 2019 à 19:03:48 »
Le site Val de Loire Fibre a été mis à jour, toujours pas la carte qui affiche un laconique "Carte des déploiements bientôt disponible" depuis plus d'un an mais avec un bouton sur la page d’accueil pour pouvoir tester son éligibilité.

http://www.valdeloirefibre.fr/#/

http://www.valdeloirefibre.fr/#/test-eligibilite

Je n'ai pas pu faire fonctionner la page sur firefox, fonctionnel sur Chrome.

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 701
  • Vierzon (18)
Carte du déploiement fibre optique dans l'Indre-et-Loire
« Réponse #16 le: 07 juin 2019 à 10:01:29 »
Fibre optique, fibre sociale

Le plus grand chantier du Département pour cette mandature, la fibre optique, pour 257 millions, vient de s’offrir un étonnant plateau de formation mobile.

Le déploiement de la fibre optique dans la totalité des 272 communes d’Indre-et-Loire (et de Loir-et-Cher, voisin et partenaire), jusqu’au plus profond de la campagne tourangelle, est un choix unique en France à cette échelle. « C’est un investissement de 257 millions d’euros jusqu’en 2022, notre plus grand chantier de la mandature qui correspond à trois ans d’investissement », signale le président du Département, Jean-Gérard Paumier.

Cet énorme projet devenu réalité (les travaux ont débuté partout en Touraine) a un petit souci : il manque de bras, de techniciens de réseaux, raccordeurs abonnés, tireurs de câbles, monteurs-raccordeurs, autant de métiers nouveaux, « modernes », qui peuvent être difficiles sous la pluie ou la canicule, dans le vent et le froid, mais intéressants, valorisants.

300.000 prises 900 armoires de rues

Alors, pour rattraper le temps perdu, TDF (TéléDiffusion de France), retenu pour déployer la fibre sur nos bords de Loire, vient d’« offrir » à l’Indre-et-Loire un outil étonnant, innovant : un plateau mobile de formation dédié aux métiers de la fibre optique.

Le Loir-et-Cher a aussi son « camion formateur », les deux seuls en France, donc. Plus de 150 postes sont en cours de création au niveau local.

Le « camion de la fibre » aura comme base l’Afpa à Veigné, qui assure sa gestion, mais il ira partout où on l’appellera aux quatre coins du Lochois, du Chinonais, de l’Amboisie et du nord Touraine, ces trois prochaines années.

Il sera utilisé par des organismes de formation et ira donc à la rencontre des candidats à ces métiers des télécommunications. Il y a du pain sur la planche car « il y a 300.000 prises à déployer, plus de 900 armoires de rues à installer sur l’Indre-et-Loire et le Loir-et-Cher en cinq ans », expliquait le directeur fibre de TDF, hier, à Tours. Sans oublier les 15.000 km de câbles à tirer en Touraine. Ce chantier hors normes impose même de mener des opérations certains jours fériés.

Le « camion formateur » de 30 m2 est équipé de douze cabines intérieures plus quatre extérieures. « Le numérique doit être fait par tous, et avec tous », dit Pierre Commandeur, l’élu spécialiste du dossier à la Région. La « fracture » numérique existe bien « mais, avec ce chantier, nous sommes bien dans l’égalité des territoires », conclut le président Paumier.


Citer
Insolite

L’entreprise Epsys, de Montoire (Loir-et-Cher) – 11.500 m2 couverts, 125 salariés – joue un grand rôle dans le déploiement de cette fibre en Indre-et-Loire et Loir-et-Cher. Elle est chargée de fabriquer des nœuds de raccordement optique, en particulier pour le syndical Val de Loire numérique pour le rural.

Ces nœuds de raccordement sont des locaux préfabriqués de quelques mètres carrés qui permettent de raccorder différents réseaux entre eux. A comparer avec les transformateurs pour l’électricité.

Epsys livre ces « nœuds » clé en main aux prestataires, tel TDF. L’objectif est fixé à 4.500 « nœuds » sortis des ateliers de Montoire par an, dont beaucoup seront installés en Touraine.

La fibre optique est utilisée pour la transmission de données à grande vitesse et offre une connexion Internet de très grande qualité.

TDF est le concessionnaire constructeur, exploitant (contrat de 25 ans) pour la fibre en Touraine, et financeur à hauteur de 89 %.

Source : La Nouvelle République, écrit le 07 juin 2019 par Olivier Pouvreau.

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 701
  • Vierzon (18)
Carte du déploiement fibre optique dans l'Indre-et-Loire
« Réponse #17 le: 01 octobre 2020 à 10:10:41 »
Indre-et-Loire : la révolution numérique se poursuit

Orange et TDF, via sa filiale Val de Loire Fibre, poursuivent les travaux de raccordement jusqu’en 2023. Objectif : 375.000 prises en Indre-et-Loire.

Le déploiement de la fibre optique a repris après les deux mois de confinement. Il a été confié à Orange dans dix-neuf communes de Tours Métropole Val de Loire et à une filiale de TDF, Val de Loire Fibre, dans les zones peu denses, essentiellement rurales.

« Sur les 189.000 prises, 149.800 sont déjà raccordées ou sur le point de l’être, indique Étienne Bordry, directeur régional chez Orange. Dans la seule ville de Tours, 85 % du réseau sont couverts, soit 86.000 prises sur 102.000. » L’opérateur concède avoir pris un peu de retard, du fait de la crise sanitaire. « Tout devait être déployé fin 2022. Sans doute y aura-t-il un glissement début 2023… »

Pour Val de Loire Fibre, les choses avancent plus lentement même si certaines communes sont déjà raccordées (lire ci-dessous). 70 % des travaux sont effectués.

Un réseau 4G saturé dans deux ans

En chiffres, 228 km de génie civil ont été réalisés à ce jour. 552 km de câbles ont été tirés, soit une couverture de 65 % du réseau. 45 nœuds de raccordement optique (NRO) sont posés. Il en reste encore 3 à assembler. Le dernier sera posé sur la commune de Preuilly-sur-Claise début novembre. La date reste à préciser.

Pour les techniciens, l’urgence réside dans les communes où internet passe le moins bien. Tout le monde sera servi en 2023.

La première génération de téléphonie mobile permettait de passer des appels, la 2G d’y ajouter du texte, la 3G de commencer à envoyer des images et la 4G de développer l’internet mobile et les usages vidéo. À terme, la 5G doit accélérer les débits et connecter tout ce qui ne l’est pas actuellement (usines, transports…). Repoussées en raison de la pandémie de coronavirus, les enchères débutées mardi 29 septembre dernier doivent permettre aux opérateurs (Orange, SFR, Bouygues Telecom, Free) d’acquérir 11 « blocs » de fréquences aujourd’hui inutilisés, et ouvrir la voie aux premières commercialisations de services 5G dans certaines villes à la fin de l’année.

« Notre réseau 4G arrivera à saturation dans deux ans, souligne Frédéric Nicolas, en charge des collectivités locales chez Orange. La crise sanitaire a fait apparaître de nouveaux usages. Nous allons progressivement remplacer les antennes sur les 237 mats répartis sur l’Indre-et-Loire ». Aucune date d’ouverture n’est encore connue. Mais la révolution numérique se poursuit, malgré la défiance d’une partie de l’opinion et les multiples demandes de « moratoire » de plusieurs élus, dont le maire de Tours écologiste Emmanuel Denis.


Citer
Les premières communes raccordées

Val de Loire Fibre, la filiale de TDF, a déjà achevé le raccordement dans plusieurs communes rurales. Sont donc désormais ouvertes à la commercialisation au 1er octobre 2020 : Amboise, Autrèche, Auzouer-en-Touraine, Azay-sur-Cher, Château-Renault, Chinon, Larçay, La Ville-aux-Dames, Le Boulay, Montbazon, Montlouis-sur-Loire, Veigné, Véretz, Villedomer.
Le débit actuel ADSL dans les communes du 41 et 37 est compris entre 1 et 20 mégaoctets. Cela permet un accès limité à internet et téléphonie sur IP. Par ailleurs, le service se dégrade lorsque plusieurs personnes d’un même foyer surfent en même temps. Avec la fibre, le débit est de 1 gigaoctet. Cela permet un accès ultra rapide à internet, aux services de voix sur IP, aux vidéos en ligne, jeux en ligne et autres services sans limite de qualité pour tous les utilisateurs simultanés d’un même foyer.

Source : La Nouvelle République, écrit le 1er octobre 2020 par Bruno Pille.

 

Mobile View