Auteur Sujet: Offres iKoula : Serveurs dédiés, Serveurs virtuels, Hosted NAS...  (Lu 1797 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Fuli10

  • Client Free vdsl
  • *
  • Messages: 454
  • Conflans Sainte Honorine (78)
Offres iKoula : Serveurs dédiés, Serveurs virtuels, Hosted NAS...
« Réponse #24 le: 12 juillet 2018 à 13:45:17 »
Fuli10, je suis étonné que tu cherches à récupérer une IP par DHCP.

Chez de nombreux hébergeurs, il n'y a pas de serveur DHCP, tu mets ton IPv4 et IPv6 en dur dans ta configuration.
J'ai bien une IP en dure dans la configuration. Le problème c'est quand le host boot, il n'arrive pas à la récupérer. Du coup par curiosité j'ai fait des tcpdump sur le NIC du host et je vois moult requêtes DHCP (au moins une dizaine de MAC différentes dont la mienne). J'ai également testé du coup de forcer la configuration via ifconfig et route, mais curieusement la gateway ne répond pas aux ARP. Je ne sais pas comment est fait le passage de la configuration de l'IP depuis cloudstack vers le host, mais j'ai l'impression que cela ne fonctionne plus.
Note: j'ai vu des requêtes ARP (broadcast) venant de la gateway arriver vers mon host. Avec la configuration en dure (ifconfig + route) mon host y répond puis plus rien. Par contre si mon host èmet une requête ARP vers la gateway, jamais elle ne répond. On dirait bien qu'il y a un vilain autre host qui a piqué mon IP et/ou le switch interdit l'association mon NIC/port du switch. Ce qui expliquerait le message:
Citer
stages.py[WARNING]: Could not find module names cc_ubuntu_init_switch

Pour l'IPv6 je pense qu'il faudrait raisonner dans l'autre sens : chaque VM a une plage IPv6 publique et il est possible en option de prendre une IPv4 publique si nécessaire.
Ikoula a 55 296 IPv4 et ne plus en donner aux machines qui n'en ont pas besoin serait un moyen d'en économiser pour les à venir en n'en mettant que sur les serveur web frontaux. Un serveur de base de donnée / Back-end n'a pas besoin d'IPv4 publique.
On est d'accord, pour être plus IPv6 friendly, c'est IPv6 publique par défaut (vu la profusion, un range /96 c'est pas mal) pour tout le monde et IPv4 en option (payant ou pas). Sauf qu'ici pour avoir une IPv6 c'est plutôt dans les contrats pro.
Au passage (mon cas particulier), je n'ai pas forcèment besoin d'une IP publique complète mais uniquement de quelques ports sur une IP publique fixe. A mon avis dans le future il y aura aussi des services VPS/cloud fonctionnant derrière un CG-NAT avec un certain nombre de couple IPv4+ports fixe vendu (65535x plus de services que d'IP).

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 28 583
    • Twitter LaFibre.info
Offres iKoula : Serveurs dédiés, Serveurs virtuels, Hosted NAS...
« Réponse #25 le: 12 juillet 2018 à 13:51:52 »
je n'ai pas forcèment besoin d'une IP publique complète mais uniquement de quelques ports sur une IP publique fixe.
Si les quelques ports que tu as besoin incluent le port 443, je pense que cela limite les possibilités de partage.

Peu de serveurs accessibles publiquement sur Internet n'utilisent ni le port 80, ni le port 443 (cela existe, mais c'est peu fréquent).

C'est pour cette raison que les premiers à souffrir du manque d'IPv4 vont être les hébergeurs et non les FAI qui peuvent facilement mettre de nombreux clients sur une IP comme c'est le cas aujourd'hui en 4G. (sauf si il y a une limitation à 10 clients par IP mis en place par la police comme en Belgique pour faciliter les enquêtes)

 

Mobile View