Auteur Sujet: Les Hauts-de-Seine vendent le réseau THD Seine (ex Sequalum) à Covage pour 15M€  (Lu 5527 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Guigui_L92

  • Client Free vdsl
  • *
  • Messages: 133
  • Bréval (78)
Hello,

Quelques nouvelles de la DSP / Sequalum :

Ce vendredi matin, en séance publique, les élus du conseil départemental des Hauts-de-Seine ont voté la cession du réseau de très haut débit du territoire (THD Seine) à la société Covage, opérateur spécialisé dans la fibre optique (soutenu par Cube Infrastructures Fund et Partners Group) pour un montant global de 15 M€.
Source : Le Parisien, le 24 février 2017

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 26 863
    • Twitter LaFibre.info
Le communiqué de presse :

Le Conseil départemental cède le réseau THD Seine à une filiale de la société Covage qui en poursuivra le développement sur le territoire

Les élus du Conseil départemental des Hauts-de-Seine ont voté ce jour, en séance publique, la cession du réseau THD Seine à une filiale de la société Covage. Cette dernière s’engage à poursuivre le développement du réseau THD Seine sans que cela n’engendre de conséquences pour les habitants, assurant ainsi une continuité de service dans l’esprit initial du projet THD Seine.

Le 17 octobre 2014, le Département a prononcé la résiliation de la délégation de service public THD Seine, pour faute et aux torts exclusifs du Délégataire Sequalum (société membre du groupe Numericable-SFR), avec effet au 1er juillet 2015.
A partir de cette date, la Régie départementale THD Seine a repris l’exploitation et la maintenance du réseau et a assuré le maintien du service public sur les infrastructures construites par Sequalum.
En parallèle, le Département a lancé le 17 novembre 2014 un appel à candidature pour la cession du réseau THD Seine et a ouvert des négociations avec les différents candidats.

A l’issue de cette procédure, le Département a retenu l’offre de la société Covage et l’Assemblée départementale a voté ce jour la cession du réseau THD Seine.

Ainsi, Covage 92, filiale de la Société Covage créée pour la reprise et le développement du réseau THD Seine, s’est engagée à compléter les « zones pavillonnaires » laissées inachevées par Sequalum, à en développer de nouvelles si nécessaire, ainsi qu’à investir dans les élèments indispensables à l’utilisation du réseau par d’autres opérateurs (réseau de collecte, équipement actifs, etc.).

Porteuse de perspectives pour le développement de la concurrence sur les services Très Haut Débit, l’offre de Covage a reçu le soutien de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), qui s’impliquera dans le projet sous la forme d’une prise de participation dans le capital de Covage 92.

A travers cette cession, le Département des Hauts-de-Seine entend confirmer son engagement dans le développement du numérique sur son territoire, toujours dans l’esprit initial du projet THD Seine :
• contribuer à fournir des services à Très Haut Débit sur le territoire des Hauts-de-Seine,
• développer la concurrence sur le segment des services aux entreprises et aux établissements publics,
• favoriser largement, par sa capillarité en fibre optique exceptionnelle, l’essor des « villes intelligentes », en commençant par les dispositifs de vidéo-protection.

Pour Patrick Devedjian, Député et Président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine, « Au terme d’une procédure d’appel d’offres ouverte, nous sommes ravis d’être en mesure d’apporter les services très haut débit à nos concitoyens ainsi qu’aux entreprises et sites publics installés sur le territoire. En tant que 2ème département le plus peuplé d'Ile-de-France avec près de 1,6 million d'habitants, l’aménagement numérique constitue l’une de nos préoccupations majeures ».

Jean-Michel Soulier, Président de Covage, complète : « Nous sommes particulièrement fiers d’avoir été choisi par le Département des Hauts-de-Seine, qui nous fait confiance pour déployer la fibre optique au travers du réseau Covage 92. Il s’agit là d’un message fort adressé aux collectivités, qui peuvent désormais compter sur un acteur de poids alternatif aux opérateurs historiques, laissant présager des opportunités futures pour fibrer l’ensemble des particuliers dans le cadre du Plan France Très Haut Débit ».


A propos de Covage

Covage est un opérateur d’infrastructures très haut débit, spécialisé depuis 2006 dans le déploiement et l’exploitation de réseaux de fibre optique en partenariat avec les collectivités locales. Covage exploite aujourd’hui 40 réseaux d’initiative publique ou privée desservant les particuliers, les entreprises et les services publics, interconnectés via son réseau national de transmission. Plus de 200 opérateurs de communications électroniques, français ou internationaux, s’appuient sur les réseaux de COVAGE pour fournir des services à leurs propres clients.

Partenaire des collectivités locales depuis plus de dix ans, Covage est implanté sur le territoire des Hauts-de-Seine au travers de son siège social basé à Rueil-Malmaison. En comptant désormais le réseau départemental à son actif, Covage confirme sa position d’acteur incontournable du très haut débit en Ile-de-France. En effet, l’opérateur couvre d’ores et déjà le département de Seine-et-Marne par deux réseaux complèmentaires, et il est présent sur l’Essonne, les Yvelines, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne.

Covage est soutenu dans son développement par deux actionnaires puissants : Cube Infrastructure Fund (fond dédié aux infrastructures et spécialiste des services aux collectivités) et Partners Group (société de gestion de placements dans les marchés privés qui investit pour le compte de ses clients).




Signature du contrat de cession du réseau THD Seine à Covage :

Au côté de Patrick Devedjian et Jean-Michel Soulier, Paul Subrini, vice-président du conseil départemental chargé des nouvelles technologies.





L’historique du projet THD Seine

Lancé en 2008, le projet THD Seine avait pour objectif de réaliser la construction d’un réseau en fibre optique FTTH (fibre jusqu’au logement) couvrant l’ensemble des 36 communes du Département.

Ce réseau devait être passif, neutre et ouvert à tous les opérateurs, afin de favoriser la concurrence et permettre l’accès au Très Haut Débit à tous les alto-séquanais.

La conception, la construction, l’exploitation, la maintenance et la commercialisation de ce réseau ont été confiés, sous la forme d’une Délégation de Service Public d’une durée de 25 ans, à la société Sequalum, aujourd’hui filiale de Numericable et de SFR collectivités.

Le Département avait voté une subvention de 59 M€ pour compenser la construction et l’exploitation sur les zones non rentables. L’objectif de déploiement contenu dans la Convention de DSP était la construction en 6 ans (s’achevant le 20 octobre 2015) de 825 900 prises raccordées (disponibles à quelques centaines de mètres du bâti) et 573 000 prises raccordées (disponible sur le palier des immeuble ou en limite de propriété des pavillons).


La résiliation de la Délégation de Service Public

Compte-tenu, notamment, des retards importants constatés dans la construction du réseau en regard des objectifs de la Convention, l’Assemblée Départementale a voté le 17 octobre 2014 la résiliation de la DSP, avec effet au 30 juin 2015.

Depuis le 1er juillet 2015, le Département a repris la responsabilité du réseau THD Seine et a créé la Régie THD Seine pour garantir la continuité du service, à savoir la maintenance et l‘exploitation de l’infrastructure existante, sans extension.

L’aménagement numérique du territoire est resté une préoccupation pour le Département qui a étudié plusieurs scénarios pour la continuité des actions déjà engagées : nouvelle DSP, revente du réseau, etc. C’est cette dernière solution qui a été retenue.


La cession du réseau THD Seine à la société Covage 92

Les élus du conseil départemental des Hauts-de-Seine ont voté le 24 février, en séance publique, la cession du réseau THD Seine à la société Covage 92.
Cette dernière s’engage à poursuivre le développement du réseau THD Seine sans que cela n’engendre de conséquences pour les habitants, assurant ainsi une continuité de service.

Le transfert effectif du réseau THD Seine à Covage 92 aura lieu le 31 mars 2017.


Questions / Réponses

• Mon immeuble est fibré THD Seine, quelles seront les conséquences de la cession du réseau à Covage 92 ?
A compter du 31 mars 2017, Covage 92 assurera l’exploitation et la maintenance des colonnes d’immeubles THD Seine, pour permettre aux opérateurs usagers du réseau (Bouygues Telecom, Free, Orange, SFR) de fournir leurs services aux particuliers et/ou aux entreprises.

• Mon pavillon dépend d’une zone fibrée THD Seine, quelles seront les conséquences de la cession du réseau à Covage ?
Covage assurera l’exploitation et la maintenance des infrastructures THD Seine desservant les « zones pavillonnaires » (immeubles de moins de 12 logements). Covage 92 poursuivra les efforts du Département pour commercialiser ces infrastructures auprès des opérateurs fournisseurs de services Internet (Bouygues Telecom, Free, Orange, SFR), mais également auprès d’opérateurs alternatifs.

• Mon pavillon est sur une zone où il n’a pas encore d’opérateur désigné pour réaliser le raccordement en fibre optique. Dans quel délai mon pavillon sera-t-il raccordé à un réseau en fibre optique ?
Le raccordement des zones pavillonnaires sera réalisé en fonction de la stratégie des opérateurs fournisseurs de services Internet (Bouygues Telecom, Free, Orange, SFR). Par ailleurs, Covage 92 s’est engagée à poursuivre l’aménagement numérique du territoire sur ce type d’habitat, là où les opérateurs ne seront pas présents.

Guigui_L92

  • Client Free vdsl
  • *
  • Messages: 133
  • Bréval (78)
Dans la suite de l'article il est dit qu'un plan d'investissement est prévu avec des subventions mais je ne comprends pas bien. Depuis que ce projet est plus ou moins à l'arrêt, les opérateurs déploient en horizontal leurs propres infra ?

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 28 250
  • FTTH 300Mbps sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
THD Seine Covage
« Réponse #3 le: 24 février 2017 à 19:43:58 »
Depuis que ce projet est plus ou moins à l'arrêt, les opérateurs déploient en horizontal leurs propres infra ?
Oui, enfin comme avant quoi...

gallocho

  • Expert Sequalum
  • Client SFR sur réseau Numericable
  • *
  • Messages: 64
  • Champs sur Marne (77) + Saint Denis (93)
THD Seine Covage
« Réponse #4 le: 24 février 2017 à 19:45:29 »
Les opérateurs ?
2 opérateurs au plus non ? (Voire un seul)

oliviertoto92350

  • Client Bbox fibre "câble"
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 1 489
  • Bbox Sensation FTTLA (92)
THD Seine Covage
« Réponse #5 le: 24 février 2017 à 20:41:37 »
Oui 1 seul : orange .
En tous cas au plessis

Guigui_L92

  • Client Free vdsl
  • *
  • Messages: 133
  • Bréval (78)
THD Seine Covage
« Réponse #6 le: 24 février 2017 à 21:11:00 »
C'est pas parce qu'il n'y a pas d'offres grand public que les autres déploient pas nan ? Je veux dire Meudon et compagnie c'est en cours chez Free

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 28 250
  • FTTH 300Mbps sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
THD Seine Covage
« Réponse #7 le: 24 février 2017 à 21:30:25 »
Free aux dernières nouvelles n'était pas client du H Séqualum donc ce dernier rebondissement va pas changer grand chose... Idem pour Orange. D'où mon "comme avant".


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 26 863
    • Twitter LaFibre.info
Il me semble reconnaître la photo publiée par Le Monde informatique : Elle est créditée D.R., cela correspond à quoi ?

Le PMI plus en détail. De haut en bas :
- Modules client 1 et 2 pour le départ des fibres vers les appartements.
- Module opérateur Orange.
- Module Bouygues en bas (je crois...)


Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 28 250
  • FTTH 300Mbps sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Il me semble reconnaître la photo publiée par Le Monde informatique : Elle est créditée D.R., cela correspond à quoi ?
Droits Réservés. Ce qui est ... plutôt moyen non ?

oliviertoto92350

  • Client Bbox fibre "câble"
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 1 489
  • Bbox Sensation FTTLA (92)
C'est même plutôt faux : il fallait mieux mettre le pseudo plutôt du D.R. qui laisse penser a des initiales tels que Denis Robin par exemple.
Crédit photo : via la fibre. Info pseudo xyz aurait été bien plus pro.
Je leur demanderais bien de modifier...

 

Mobile View