Auteur Sujet: Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)  (Lu 26847 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

pym

  • AS41690 Dailymotion Network Architect
  • Expert
  • *
  • Messages: 7
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #48 le: 24 février 2016 à 19:05:49 »
Je ne suis pas seul, il y a, au moins, le type avec lequel je me connecte.

"Il dit qu'il voit pas le rapport"


ut0mt8

  • AS49477 e-TF1
  • Expert
  • *
  • Messages: 105
  • Boulognes(92)
    • AS49477 Responsable Infrastructure eTF1
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #49 le: 24 février 2016 à 19:06:23 »
Evidement si vous ne deeperez pas comme tout le monde aussi :)

pym

  • AS41690 Dailymotion Network Architect
  • Expert
  • *
  • Messages: 7
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #50 le: 24 février 2016 à 19:19:45 »
Sinon perso je ne considère pas Hopus comme un point de peering mais dans la pratique si j'y étais, ce serait catégorisé comme peering dans ma gestion sur les routeurs.


Je considère Hopus comme point de peering car :
- tu n'es pas obligé d'avoir leur AS dans l'AS PATH ; d'un point de vue RIB/FIB, tu ne transites pas par leur AS pour joindre une destination
- c'est juste un modele de point d'echange particulier : un IX routé sur lequel tu n'utilises que les route servers pour apprendre les destinations

Je considère juste Hopus comme une plateforme qui permet de joindre certaines destinations sans passer par tes transits pour lesquels tu n'as pas de controle sur leurs interco avec la destinations que tu cherches à joindre.

Les gens connectés sur Hopus annoncent leur AS-SET (à part 3215 qui annonce 12322 pour une raison que j'ignore) donc difficile à  partir de ce moment de considerer cela comme du transit.

Symbol

  • AS52075 Wifirst
  • Expert
  • *
  • Messages: 216
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #51 le: 24 février 2016 à 19:35:15 »
Le réseau ça coûte de l'argent c'est sûr, mais des millions d'abonnés ça en donne aussi. Ce qui me pose problème c'est quand un personnage se fait connaître en parlant de consommateurs pigeons, de prix cassé et qu'on nous sort ensuite cette soupe de "ça coûte trop cher, faut que les CDN payent".
Les utilisateurs ne paient pas (plus) à l'usage mais au forfait et c'est très bien.
Ceux qui plus ils génèrent du traf plus ils sont gagnants peuvent légitimement participer aux frais de ceux qui plus ils doivent faire passer de traf plus ils dépensent sans rien toucher en plus.
Et le pire, c'est quand des FAI pourrissent leur qualité de transit pour forcer les fournisseurs de contenu à payer un peering cher.
Mais tous ne le font pas.
Quand Google fournit du contenu en France, il met en place ses tuyaux de Belgique à Paris
C'est leur choix, d'autres mettent des choses en France. Google ce n'est pas seulement un CDN, du reste.
Les CDN n'ont pas à payer le prix d'une communication populaire faite pour gagner des abonnés.
Les CDN ont aussi besoin de pouvoir envoyer le traf vers "les gens", trafic dont ils sont à la fois les principaux générateurs et bénéficiaires. Cela relève donc du bon sens qu'ils participent aux frais (participer, pas payer toutes les infras, hein).

Symbol

  • AS52075 Wifirst
  • Expert
  • *
  • Messages: 216
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #52 le: 24 février 2016 à 19:36:40 »
Je considère juste Hopus comme une plateforme qui permet de joindre certaines destinations sans passer par tes transits pour lesquels tu n'as pas de controle sur leurs interco avec la destinations que tu cherches à joindre.
Voilà: finalement, ni vraiment du peering, ni du transit (même partiel).

underground78

  • Expert
  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 5 234
  • Orsay (91)
    • FreePON : suivi géographique du déploiement fibre EPON chez Free
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #53 le: 24 février 2016 à 19:39:22 »
C'est sur qu'ils sont peu nombreux, les réseaux qui utilisent Hopus pour joindre Bouygues Telecom.

Généralement, on ne dépasse pas 200 Mb/s de trafic (sur un lien d'une capacité de 20 Gb/s).
En même temps, si je me plante pas dans mon raisonnement, j'arrive à la conclusion qu'il y a un seul acteur qui pousse les 2/3 du trafic passant sur Hopus en croisant les stats publiquement disponibles sur le web.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 29 162
    • Twitter LaFibre.info
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #54 le: 24 février 2016 à 19:55:27 »
Oui, Online génère au moins les 2/3 du chiffre d’affaire d'Hopus. Probablement plus.

(Quand Orange pousse du trafic vers Hopus, cela ne fait que réduire l'argent qu'il reçois)

underground78

  • Expert
  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 5 234
  • Orsay (91)
    • FreePON : suivi géographique du déploiement fibre EPON chez Free
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #55 le: 24 février 2016 à 20:00:22 »
C'est bien à Online que je pensais et c'est facilement vérifiable en regardant leur weathermap et les stats d'Hopus.

Synack

  • AS16080 Rentabiliweb Telecom
  • Expert
  • *
  • Messages: 687
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #56 le: 24 février 2016 à 20:21:24 »
Les utilisateurs ne paient pas (plus) à l'usage mais au forfait et c'est très bien.
Ceux qui plus ils génèrent du traf plus ils sont gagnants peuvent légitimement participer aux frais de ceux qui plus ils doivent faire passer de traf plus ils dépensent sans rien toucher en plus.Mais tous ne le font pas.C'est leur choix, d'autres mettent des choses en France. Google ce n'est pas seulement un CDN, du reste.Les CDN ont aussi besoin de pouvoir envoyer le traf vers "les gens", trafic dont ils sont à la fois les principaux générateurs et bénéficiaires. Cela relève donc du bon sens qu'ils participent aux frais (participer, pas payer toutes les infras, hein).

Mais les FAI c'est quoi leur métier dans ce cas ? C'est là dessus qu'on n'est pas d'accord. En tant qu'utilisateur, j'attends de mon FAI qu'il me permette d'aller sur tout Internet correctement, qu'il achemine ma requête vers une destination correctement et je paye tous les mois un forfait pour cette unique raison. Mieux, je choisis mon FAI en fonction de la qualité de son acheminement vers les destinations qui m'intéressent, donc pour moi c'est son boulot de maintenir une qualité vers les sites qui me plaisent, parce que je le choisis par rapport à ça.

En tant qu'abonné d'un FAI, si j'ai un problème pour aller sur site, je vais pas me plaindre au site mais à mon FAI (qui s'en fout ceci dit, je sais que ma demande sera sans retour).

Je cite pas mal Free ou Google parce que ce sont les derniers exemples symptomatiques du problème, mais parlons donc d'un site qui serait par exemple dans un endroit plus éloigné du monde. Si le routage est moisi vers ce site, est-ce le problème du FAI ou du site ? Parce que le site, il s'en fout un peu du visiteur isolé de l'autre côté du globe, tu lui rapportes pas forcèment d'argent, etc. Ton FAI lui, il est censé te donner accès à tout internet, pas juste à un contenu national.

Après perso j'ai pas de problème à ce que le peering soit payant avec FAI et que ce soit cher ou quoi que ce soit, ça ne me pose absolument strictement aucun problème que chacun paye un transit IP au milieu pour se voir, tant que chacun respecte le principe moral d'assurer une qualité (non saturation, aller on va même dire non saturation abusive) de ses liens.

Sauf que justement Free a bien montré qu'un gros FAI pouvait tomber dans la facilité de faire ce chantage qualitatif pour forcer la main.

Quand tu as des millions d'abonnés d'un côté et que tu "taxes" les tuyaux d'arrivée à ces abonnés de l'autre, t'es un peu le roi du pétrole quand même.

Et plus globalement, un CDN US ou asiatique en aura rien à carrer d'être difficilement joignable par un FAI français, donc on en sera arrivé à un Internet à 2 vitesses où les locaux paieront cher pour les FAI locaux et de la connectivité pourrie dès qu'on sort de la zone d'intérêt.

Pourquoi pas à ce moment là d'ailleurs dire que chaque pays soit en fait un bouquet de CDN accessibles correctement par les X FAI intéressants du pays et que le reste soit en best effort moisi, à peine utilisable dans le reste du monde ?

C'est pas vraiment la conception que j'ai d'Internet perso.

Est-ce exagéré ? Quand je vois que pendant des années un support de FAI propose à ses abonnés de prendre un VPN pour voir du streaming sur le site le plus connu de vidéo au monde ou blackliste la régie pub de ce FDC, je me dis qu'on a déjà atteint une limite bien triste dans le chantage.

Des fois ça me fait même penser à la Chine tout ça...
« Modifié: 24 février 2016 à 23:48:45 par Synack »

raf

  • AS60032 Expert Coriolis Telecom
  • Expert
  • *
  • Messages: 463
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #57 le: 24 février 2016 à 22:05:55 »
Tu dis ça parce que tu n'es pas coté FAI.

Le FAI doit déployer un vrai réseau, POPer un peu partout en mettant des vrais liens entre ses POPs, voire mettre en œuvre un réseau d'accès national fortement capillaire (ou acheter de la collecte), le tout étant très coûteux.
Le CDN déploie quelques baies sans réseau derrière et adresse des millions de clients FAI en un clin d'œil en branchant des ports 10G sur un simple switch-routeur.
Plus le CDN pousse de trafic plus il gagne d'argent, et plus le FAI doit dépenser de l'argent pour mettre à jour ses infrastructures et écouler ce trafic.
Ce contraste entre les structures de coûts et les revenus justifie donc une participation aux frais de la part des pousseurs de trafic en général et des CDN en particulier.
Bref, les abonnés paient pour le trafic demandé, mais de façon indirecte. Si comme dans le passé il leur était demandé de payer au trafic consommé ça hurlerait dans les chaumières, alors que là tout le monde est content.
Encore un passe du cote obscur de la force..... Faudra probablement que je me mets moi aussi....

Tu peux pousser du contenu sans faire appel a un CDN tel que tu le decris. En plus, le "cache local" ce n'est pas le seul modele.

D'un autre point de vue, le FAI est paye par ses clients pour leur donner acces a internet, donc l'extension locale/capilarite doit normalement etre incluse dans le prix.
Et finalement, les FAI qui n'ont pas beaucoup (voire parfois pas du tout) d'infra en regions (generalement parce-que pas assez de clients par region), et qui en plus se font racketer par les gros au niveau de la collecte nationale. Mais ceux-la ils sont plutot ouvers cote peering.

raf

  • AS60032 Expert Coriolis Telecom
  • Expert
  • *
  • Messages: 463
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #58 le: 24 février 2016 à 22:11:17 »
Mais les FAI c'est quoi leur métier dans ce cas ?
Il semblerait que ca soit la vente. Vente de n'importe quoi plus ou moins en relation avec l'internet.
C'est comme ca qu'on se trouve avec des FAI (certains se pretendant meme operateurs) en marque blanche.

Symbol

  • AS52075 Wifirst
  • Expert
  • *
  • Messages: 216
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #59 le: 25 février 2016 à 12:08:22 »
En tant qu'utilisateur, j'attends de mon FAI qu'il me permette d'aller sur tout Internet correctement, qu'il achemine ma requête vers une destination correctement et je paye tous les mois un forfait pour cette unique raison. Mieux, je choisis mon FAI en fonction de la qualité de son acheminement vers les destinations qui m'intéressent, donc pour moi c'est son boulot de maintenir une qualité vers les sites qui me plaisent, parce que je le choisis par rapport à ça.
Sauf que le problème n'est justement pas dans ce sens là, "vers".
Si le routage est moisi vers ce site, est-ce le problème du FAI ou du site ? Parce que le site, il s'en fout un peu du visiteur isolé de l'autre côté du globe, tu lui rapportes pas forcèment d'argent, etc. Ton FAI lui, il est censé te donner accès à tout internet, pas juste à un contenu national.
Bah oui, tout est toujours de la faute du FAI, c'est bien connu  ::)
Après perso j'ai pas de problème à ce que le peering soit payant avec FAI et que ce soit cher ou quoi que ce soit, ça ne me pose absolument strictement aucun problème que chacun paye un transit IP au milieu pour se voir, tant que chacun respecte le principe moral d'assurer une qualité (non saturation, aller on va même dire non saturation abusive) de ses liens.
He bin, ça existe, ça.
Sauf que justement Free a bien montré qu'un gros FAI pouvait tomber dans la facilité de faire ce chantage qualitatif pour forcer la main.
Mais tu fais de ce cas particulier un principe général. Ce qui ne semble pas pertinent.
Quand tu as des millions d'abonnés d'un côté et que tu "taxes" les tuyaux d'arrivée à ces abonnés de l'autre, t'es un peu le roi du pétrole quand même.
Méchant FAI  ::)
Et plus globalement, un CDN US ou asiatique en aura rien à carrer d'être difficilement joignable par un FAI français, donc on en sera arrivé à un Internet à 2 vitesses où les locaux paieront cher pour les FAI locaux et de la connectivité pourrie dès qu'on sort de la zone d'intérêt.
Quand c'est loin c'est rarement génial comme qualité, quoi qu'il arrive. Va pomper du contenu asiatique même sans saturation depuis l'Europe...
Des fois ça me fait même penser à la Chine tout ça...
T'es à un pas du point Godwin  ;D

 

Mobile View