Auteur Sujet: Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)  (Lu 21313 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

pym

  • AS41690 Dailymotion Network Architect
  • Expert
  • *
  • Messages: 5
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #36 le: 24 février 2016 à 10:53:27 »
Ha non, je ne me connecte pas à moi même !


Symbol

  • AS52075 Wifirst
  • Expert
  • *
  • Messages: 167
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #37 le: 24 février 2016 à 11:46:37 »
Ha non, je ne me connecte pas à moi même !
Oui, certes, sans nul doute, mais quel rapport avec la

 :)

jack

  • Professionnel des télécoms
  • *
  • Messages: 1 453
  • Amiens (80)
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #38 le: 24 février 2016 à 11:47:58 »
Je ne suis pas seul, il y a, au moins, le type avec lequel je me connecte.

acontios

  • AS34019 - Hivane Network
  • Professionnel des télécoms
  • *
  • Messages: 127
  • Paris (75)
    • Hivane
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #39 le: 24 février 2016 à 12:43:17 »
Fuuu, vous en faites un sacré débat, sur ce qu'est ou n'est pas Hopus !
Ce n'est effectiement probablement pas un GIX/IXP, mais difficile pour autant de le qualifier de transitaire (même partiel), du fait de leur modèle de tarification assez unique :-)

Après, a-t-on vraiment besoin de les catégoriser ? Chacun voit midi à sa porte, et peut l'utiliser (oupa!) comme bon lui semble...

Bengelly

  • AS57928 - PRODWARE
  • Professionnel des télécoms
  • *
  • Messages: 223
  • Paris (75)
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #40 le: 24 février 2016 à 12:58:24 »
Fuuu, vous en faites un sacré débat, sur ce qu'est ou n'est pas Hopus !
Ce n'est effectiement probablement pas un GIX/IXP, mais difficile pour autant de le qualifier de transitaire (même partiel), du fait de leur modèle de tarification assez unique :-)

Après, a-t-on vraiment besoin de les catégoriser ? Chacun voit midi à sa porte, et peut l'utiliser (oupa!) comme bon lui semble...

+1

Synack

  • AS16080 Rentabiliweb Telecom
  • Expert
  • *
  • Messages: 687
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #41 le: 24 février 2016 à 13:49:10 »
J'obtiens la même qualité qu'Hopus avec Cogent, en filtrant les routes (ne m'annonce que tes pairs, ne me réannonce que tes pairs)

Dans les deux cas:
- je suis connecté à ma cible via un AS seulement
- je n'ai pas de "full view"

L'unique différence, c'est que j'aurai des pairs différents; Conceptuellement, c'est la même chose, non ?

Ils te payent Cogent pour sortir des trucs pareils ? ;D ;D ;D ;D



Sinon perso je ne considère pas Hopus comme un point de peering mais dans la pratique si j'y étais, ce serait catégorisé comme peering dans ma gestion sur les routeurs.

Après c'est facile de cracher sur le L2, parce qu'il y a eu des problèmes là dessus et que c'est plus complexe à gérer, mais rien n'exclut non plus qu'un L3 bug pose problème et dans ce cas ça peut être plus problématique encore, parce que plus difficile à détecter.

Par exemple il y a un paquet d'années Level 3 avait des problèmes sur un route reflector de Paris, en théorie tout allait bien sauf que dans les faits des routes déconnaient. Il a fallu un moment pour le voir et détecter la source du problème.

Et puis la diversité des sessions BGP a le défaut de faire pas mal de sessions mais l'avantage de diversifier ses entrées même si c'est le même L2, tu as une meilleure vision d'un mec qui déconne, d'un problème d'un membre. Je pense qu'à grande échelle avec beaucoup de membres la gestion d'Hopus serait un peu plus complexe à ce niveau là.

C'est typiquement juste les problèmes qu'on peut rencontrer avec un route server (quoiqu'encore le route serveur donne un next hop propre à l'opérateur lui).

Le modèle Hopus est intéressant dans la nouveauté et le diversité, même si je ne l'aime pas car il appuie la politique de payer aux FAI pour un contenu demandé et payé normalement par les abonnés (tu payes bien pour avoir plus de débit à ton FAI). Mais il faut quand même éviter de comparer et de juger Hopus à ce stade à des IX qui gèrent plus de PoP et beaucoup plus de membres. Quand Hopus sera à 150-200 membres, on pourra commencer à voir les effets de cette méthode d'interconnexion.

Surtout que le principal problème des IX L2, ce sont les "opérateurs" peu compétents en réseau qui savent pas configurer un port sur un IX ou envoyer que leurs routes, chez Hopus actuellement je ne vois que des gens qui semblent maîtriser les principes réseaux aujourd'hui.

Bref, il va falloir du recul encore pour voir ce que ça donne, peut-être aussi leur but est de rester petits en nombre de membres mais de traiter des gros volumes.


Pour finir sur le L2, chez AMS-IX j'ai eu très peu de merdes (pour ne pas dire aucune) en plus de 10 ans là bas, sur le LINX j'en ai eu plein. C'est aussi une question de moyens corrects (homogénéité des équipements, maîtrise technique) et de politiques intelligentes (quarantaine avant mise en prod, acl). On n'est quand même plus non plus à l'époque du spanning tree sur des switchs.

Bengelly

  • AS57928 - PRODWARE
  • Professionnel des télécoms
  • *
  • Messages: 223
  • Paris (75)
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #42 le: 24 février 2016 à 14:56:34 »
C'est tout à fait ce que je disais, savoir faire la part des choses  ;)

@++

Symbol

  • AS52075 Wifirst
  • Expert
  • *
  • Messages: 167
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #43 le: 24 février 2016 à 15:18:33 »
Le modèle Hopus est intéressant dans la nouveauté et le diversité, même si je ne l'aime pas car il appuie la politique de payer aux FAI pour un contenu demandé et payé normalement par les abonnés (tu payes bien pour avoir plus de débit à ton FAI).
Tu dis ça parce que tu n'es pas coté FAI.

Le FAI doit déployer un vrai réseau, POPer un peu partout en mettant des vrais liens entre ses POPs, voire mettre en œuvre un réseau d'accès national fortement capillaire (ou acheter de la collecte), le tout étant très coûteux.
Le CDN déploie quelques baies sans réseau derrière et adresse des millions de clients FAI en un clin d'œil en branchant des ports 10G sur un simple switch-routeur.
Plus le CDN pousse de trafic plus il gagne d'argent, et plus le FAI doit dépenser de l'argent pour mettre à jour ses infrastructures et écouler ce trafic.
Ce contraste entre les structures de coûts et les revenus justifie donc une participation aux frais de la part des pousseurs de trafic en général et des CDN en particulier.
Bref, les abonnés paient pour le trafic demandé, mais de façon indirecte. Si comme dans le passé il leur était demandé de payer au trafic consommé ça hurlerait dans les chaumières, alors que là tout le monde est content.

kgersen

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 733
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #44 le: 24 février 2016 à 16:09:04 »
Dire qu'un CND 'pousse' le trafic ca déforme tout le raisonnement je pense.

C'est l'usager a l'autre bout qui 'tire' en fait et pas le CND qui 'pousse'. Vu comme ca , on ne raisonne plus pareil en terme de coûts et revenus. L'usager paie le FAI pour pouvoir générer du trafic, il ne paie pas juste pour avoir l’accès a un 'tuyau' vide non ?

Synack

  • AS16080 Rentabiliweb Telecom
  • Expert
  • *
  • Messages: 687
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #45 le: 24 février 2016 à 16:28:04 »
Tu dis ça parce que tu n'es pas coté FAI.

Le FAI doit déployer un vrai réseau, POPer un peu partout en mettant des vrais liens entre ses POPs, voire mettre en œuvre un réseau d'accès national fortement capillaire (ou acheter de la collecte), le tout étant très coûteux.
Le CDN déploie quelques baies sans réseau derrière et adresse des millions de clients FAI en un clin d'œil en branchant des ports 10G sur un simple switch-routeur.
Plus le CDN pousse de trafic plus il gagne d'argent, et plus le FAI doit dépenser de l'argent pour mettre à jour ses infrastructures et écouler ce trafic.
Ce contraste entre les structures de coûts et les revenus justifie donc une participation aux frais de la part des pousseurs de trafic en général et des CDN en particulier.
Bref, les abonnés paient pour le trafic demandé, mais de façon indirecte. Si comme dans le passé il leur était demandé de payer au trafic consommé ça hurlerait dans les chaumières, alors que là tout le monde est content.

Je ne suis pas d'accord, parce qu'à ce jeu, les gros CDN qui ont de l'argent peuvent payer, ceux qui sont plus petits ou les simples sites webs eux par contre ont une qualité moindre, on en arrive aux fast tracks comme aux US à ce rythme.

Et en plus les FAI ont le choix de forcer le coût du Mbps qui ne sera pas équilibré et fixé, c'est à dire qu'un Orange ou qu'un Free peut se retrouver en position d'exiger 4 fois le prix par rapport à un petit FAI qui n'a pas d'importance aux yeux d'un CDN. Tout ça crée des déséquilibres de qualité entre les CDN et entre les FAI, donnant plus d'argent aux gros et plus de problèmes de qualité aux petits pour les CDN, moins d'argent pour les FAI.

C'est super bancal je trouve et ce modèle ne pousse qu'à aider les gros, d'ailleurs ce n'est pas un hasard si Free est en tête de cette volonté et pas Bouygues ou d'autres petits FAI (On peut parler aussi d'Orange, mais Orange c'est encore un cas particulier historique et très international, ça leur coute une blinde quand même l'Afrique et les DOM/TOM niveau infra)

Le réseau ça coûte de l'argent c'est sûr, mais des millions d'abonnés ça en donne aussi. Ce qui me pose problème c'est quand un personnage se fait connaître en parlant de consommateurs pigeons, de prix cassé et qu'on nous sort ensuite cette soupe de "ça coûte trop cher, faut que les CDN payent".

En 2000 et je ne sais plus quand, 2 fois la pub s'est cassé la gueule, 2 fois des tas de sites ont fermé boutique, beaucoup ont souffert. Les FAI allaient bien, ont-ils aidé les sites avec leur abos fixes qui leur assure une très bonne visibilité sur la tréso de l'année ? Curieusement comme la pub va bien actuellement, il faudrait que les CDN payent les FAI par contre ?

Je ne suis pas d'accord avec ce principe, surtout que ça me parait dangereux d'être le collecteur d'argent des 2 côtés :
- Utilisateur
- Fournisseurs de contenu

Ca donne une position de force dangereuse et ça ouvre la porte à des accords préférentiels pour le contenu présenté aux utilisateurs.

On peut dériver loin comme ça. Et le pire, c'est quand des FAI pourrissent leur qualité de transit pour forcer les fournisseurs de contenu à payer un peering cher.


Quand Google fournit du contenu en France, il met en place ses tuyaux de Belgique à Paris, pour moi c'est le boulot du CDN d'arriver sur un point d'interco avec les FAI, c'est le boulot des FAI d'aller de son coeur de réseau à l'abonné. Chacun a un bout du chemin à faire. Je serais d'accord avec toi si le FAI devait peering à Amsterdam, Londres ou Francfort pour joindre le CDN, aujourd'hui c'est à Paris que ça se passe et l'abonné paye pour un raccordement de son domicile à ce coeur de réseau.

Est-ce que le prix d'Internet en France ne correspond pas au coût du réseau FAI ? Il parait que les FAI se sont gavé des années sur le dos des gens et qu'on paye aujourd'hui le vrai prix. Les CDN n'ont pas à payer le prix d'une communication populaire faite pour gagner des abonnés.

Enfin bon on s'éloigne du sujet...

ut0mt8

  • AS49477 e-TF1
  • Expert
  • *
  • Messages: 90
  • Boulognes(92)
    • AS49477 Responsable Infrastructure eTF1
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #46 le: 24 février 2016 à 18:27:08 »
Citer
Sinon perso je ne considère pas Hopus comme un point de peering mais dans la pratique si j'y étais, ce serait catégorisé comme peering dans ma gestion sur les routeurs.

Je me suis posé la question quand j'ai mis en place Hopus par chez moi. Au final j'ai aligné localpref/med sur ceux de mes transits.
En effet, certes Hopus propose une interconnexion qualitative vers certaines destinations, mais cela reste cher.

Etant donné que naturellement j'avais déjà les meilleurs paths via Hopus vers ces destinations difficiles, j'ai preferé evacuer le reste via Transit X pas cher.
C'est un choix personnel et économique.

Pour le reste je ne sais pas comment s'appelle le modele Hopus (et peu importe), mais ce modele a le merite d'exister et de proposer une alternative bien pratique pour certain.


Boris de Bouygues Telecom

  • AS5410 Expert Bouygues Telecom
  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 2 839
  • Technopôle de Bouygues Telecom sur Meudon (92)
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #47 le: 24 février 2016 à 19:03:47 »
C'est sur qu'ils sont peu nombreux, les réseaux qui utilisent Hopus pour joindre Bouygues Telecom.

Généralement, on ne dépasse pas 200 Mb/s de trafic (sur un lien d'une capacité de 20 Gb/s).

 

Mobile View