Auteur Sujet: Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)  (Lu 27641 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

mikmak

  • AS12876 Expert Online
  • Expert
  • *
  • Messages: 172
    • @mmarcha
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #12 le: 20 février 2016 à 19:56:58 »
Un IX, c'est plutôt un switch
Un transitaire, c'est plutôt un routeur

Sur un IX, tu peux faire des PNI : tu es dans le même domaine de broadcast

C'est, pour moi, la différence (et c'est ce qui fait qu'hopus est un transitaire limité)

moue,
pour moi, la seule diff c que sur un IX tu recois le bordel niveau 2 de *tout le monde* (archi prehistorique avec tous les bugs que l'on connait, coucou FranceIX)
qui en plus ne scale pas du tout ... (trop bien les archis VPLS sur toute l'europe , coucou NL-IX)

tu peux faire de l'ebgp-multihop sur hopus si tu veux ... meme resultat... (archi "moderne" enfin post-2000 quoi...)

Mik

Bengelly

  • AS12876 Expert Online
  • Expert
  • *
  • Messages: 285
  • Paris (75)
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #13 le: 20 février 2016 à 23:36:33 »
Un IX, c'est plutôt un switch
Un transitaire, c'est plutôt un routeur

Euh, je trouve cette vision un peu limitée. Il y a plein de contre-exemples :

- Pour les transitaires : Il est effectivement standard pour un transitaire de raccorder les clients sur des routeurs mais on en connait plein qui aggrègent les connexions des clients sur des switchs et qui remontent le tout à coup de VLANs parce que moins cher en terme de densité de ports.

- Pour les IX : Que je sache, les gros IX raccordent leurs clients sur des routeurs (AMS-IX sur du MLXe, NL-IX sur du MLXe, DE-CIX sur du ALU, FRANCE-IX sur MLXe / Juniper, LINX sur du Juniper / Extreme). Ce sont tous des routeurs (P / PE MPLS) qui ont une bonne densité de ports mais qui peuvent faire du switching.

==> Mon point étant : ce n'est pas une question d'équipements mais plutôt une question de fonctionnel que tu souhaite mettre dans l'équipement de concentration de connections clients / terminaison de service.

@++

Bengelly

  • AS12876 Expert Online
  • Expert
  • *
  • Messages: 285
  • Paris (75)
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #14 le: 20 février 2016 à 23:39:07 »
Sur un IX, tu peux faire des PNI : tu es dans le même domaine de broadcast

C'est, pour moi, la différence (et c'est ce qui fait qu'hopus est un transitaire limité)

Là encore, vision limitée à mon sens. PNI = Private Network Interconnexion ce qui implique d'après la dénomination une connexion physique directe entre les deux parties.

Tu peux demander un 'Closed VLAN' entre deux membres sur un IX mais ce sera un VLAN privé entre deux parties sur une infrastructure mutualisée. Même résultat d'un point de vu logique, rien à voir d'un point de vu physique. et donc pas les mêmes impacts en cas de pêtes  ;)

@++

Bengelly

  • AS12876 Expert Online
  • Expert
  • *
  • Messages: 285
  • Paris (75)
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #15 le: 20 février 2016 à 23:49:02 »
moue,
pour moi, la seule diff c que sur un IX tu recois le bordel niveau 2 de *tout le monde* (archi prehistorique avec tous les bugs que l'on connait, coucou FranceIX)
qui en plus ne scale pas du tout ... (trop bien les archis VPLS sur toute l'europe , coucou NL-IX)

tu peux faire de l'ebgp-multihop sur hopus si tu veux ... meme resultat... (archi "moderne" enfin post-2000 quoi...)

Mik


Salut Mickael,

Je te trouve un peu dur. Toutes les technologies ont leurs avantages et leurs inconvénients, ET surtout leur limites en fonction du facteur d'échelle que l'on cherche à atteindre.

Personnellement, je suis pour le routé partout où je le peux... mais aussi pour du L2 maitrisé si j'en ai besoin aussi. Comme le VPLS  :)

Tous ces gros IXP qui font tourner du VPLS depuis années, les retours d'expériences prouvent que la technologie marche :

- quand elle est maitrisée et les mesures de précautions adéquates appliquées,
- quand le matériel basée dessus n'est pas buggé,
- quand l'humain derrière le clavier ne fait pas de la merde,

Oui, cela fait bcp de conditions mais c'est valable pour tout dans notre métier. A nous professionnels de nous prémunir contre les effets de bords potentiellement impactant puisque je sens que tu as du un peu souffrir sur un de ces IXPs  ;)

@++


P.S : Le FRANCE-IX s'est quand même vachement stabilisé grasse aux efforts menés par les équipes techniques actuelles sur l'ensemble des points cités au dessus.

jack

  • Professionnel des télécoms
  • *
  • Messages: 1 565
  • La Madeleine (59)
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #16 le: 21 février 2016 à 12:29:26 »
- Pour les IX : Que je sache, les gros IX raccordent leurs clients sur des routeurs (AMS-IX sur du MLXe, NL-IX sur du MLXe, DE-CIX sur du ALU, FRANCE-IX sur MLXe / Juniper, LINX sur du Juniper / Extreme). Ce sont tous des routeurs (P / PE MPLS) qui ont une bonne densité de ports mais qui peuvent faire du switching.
On en vient à la différence entre un switch et un routeur :)
Pour moi, un switch ne peut pas posséder de fullview (c'est l'unique différence)
Pour le reste, un switch fait autant de protocole qu'un routeur, et un routeur a autant de ports qu'un switch ..

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 29 709
    • Twitter LaFibre.info
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #17 le: 21 février 2016 à 12:49:03 »
Éventuellement un routeur a une puissance de calcul importante pour pouvoir porter des "applications".

J'ai un exemple d'un routeur qui reçois deux flux multicast identiques par deux interfaces différentes et va analyser la propreté des flux (présence de pertes RTP), pour envoyer le meilleur flux aux clients.

Les routeurs sont aussi de plus en plus capable de remonter les couches (filtrer un site web en analysant les GET en http) ect...

Je ne sais pas si un switch est capable de modifier le DSCP (Differentiated Services Code Point) selon des règles fixées, mais un routeur en est capable (il est au passage recommandé de mettre à "0" le DSCP du flux reçu d'Internet)

BadMax

  • Client Free adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 3 328
  • Malissard (26)
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #18 le: 21 février 2016 à 13:27:11 »
Éventuellement un routeur a une puissance de calcul importante pour pouvoir porter des "applications".

J'ai un exemple d'un routeur qui reçois deux flux multicast identiques par deux interfaces différentes et va analyser la propreté des flux (présence de pertes RTP), pour envoyer le meilleur flux aux clients.

Les routeurs sont aussi de plus en plus capable de remonter les couches (filtrer un site web en analysant les GET en http) ect...

"de plus en plus" -> je faisais ça sur du Cisco NBAR il y a +10 ans :)

Citer
Je ne sais pas si un switch est capable de modifier le DSCP (Differentiated Services Code Point) selon des règles fixées, mais un routeur en est capable (il est au passage recommandé de mettre à "0" le DSCP du flux reçu d'Internet)

Ca dépend des switches, le Cisco 6500 en était capable, y'a même eu NBAR en hardware (ça a été retiré, trop compliqué à maintenir). Y'a toujours moyen de faire un peu de policing et d'intervenir sur le dscp mais ça reste plus limité qu'un routeur.

Cela dit, attention, car plus on monte en gamme de routeurs plus on perd de fonctionnalités : en effet, pour tenir les débits on fait appel à des ASIC dédiés qui sont moins souples que du full-software.

Optix

  • AS203679 NEWSOO
  • Expert
  • *
  • Messages: 689
  • Strasbourg (67)
    • Newsoo
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #19 le: 21 février 2016 à 13:32:48 »
Je ne sais pas si un switch est capable de modifier le DSCP (Differentiated Services Code Point) selon des règles fixées, mais un routeur en est capable (il est au passage recommandé de mettre à "0" le DSCP du flux reçu d'Internet)
Sur des switchs Mikrotik, c'est tout à fait faisable. Pour "matcher", ça reste en hardware, donc tu es capable de rediriger des flux avec ce critère sur d'autres ports, sans perte de performance. Par contre la modif du DSCP c'est du software et les perfs s'effondrent (mais pour des petits flux, genre VOIP c'est faisable, ça chatouille à peine le switch).

raf

  • AS60032 Expert Coriolis Telecom
  • Expert
  • *
  • Messages: 476
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #20 le: 22 février 2016 à 21:59:35 »
- Pour les IX : Que je sache, les gros IX raccordent leurs clients sur des routeurs (AMS-IX sur du MLXe, NL-IX sur du MLXe, DE-CIX sur du ALU, FRANCE-IX sur MLXe / Juniper, LINX sur du Juniper / Extreme). Ce sont tous des routeurs (P / PE MPLS) qui ont une bonne densité de ports mais qui peuvent faire du switching.
Oui, mais cote fonctionnel ca reste un switch distribue sur plusieurs sites. Surtout cote Brocade ou je connais le mieux le fonctionnement du "L2VPN" (lire VPLS), il y a vraiment une logique de switch: des ports physiques (clients) et le/des ports "MPLS-Wire" (vers chaque autre peer). D'ailleurs ca doit etre le cas plus ou moins sur toutes les plate-formes si la solution L2VPN choisie c'est VPLS.

raf

  • AS60032 Expert Coriolis Telecom
  • Expert
  • *
  • Messages: 476
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #21 le: 22 février 2016 à 22:07:52 »
On en vient à la différence entre un switch et un routeur :)
Pour moi, un switch ne peut pas posséder de fullview (c'est l'unique différence)
Pour le reste, un switch fait autant de protocole qu'un routeur, et un routeur a autant de ports qu'un switch ..
Je vois les choses autrement
 - un routeur peut terminer du PPP ou gerer des "subscribers"
 - un switch ne peut pas

Ca pousse 100% de la gamme Brocade cote switch. Et les XMR/MLX(e)/CER sont des tres puissants switch L3/MPLS, capables de "switcher" de l'IP (v4 + v6) a base d'une "full-view". Pareil pour les 6500/6800 (modulo que certains ne tiennent pas du full-view).

Bengelly

  • AS12876 Expert Online
  • Expert
  • *
  • Messages: 285
  • Paris (75)
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #22 le: 23 février 2016 à 08:43:05 »
Je vois les choses autrement
 - un routeur peut terminer du PPP ou gerer des "subscribers"
 - un switch ne peut pas

Ca pousse 100% de la gamme Brocade cote switch. Et les XMR/MLX(e)/CER sont des tres puissants switch L3/MPLS, capables de "switcher" de l'IP (v4 + v6) a base d'une "full-view". Pareil pour les 6500/6800 (modulo que certains ne tiennent pas du full-view).

C'est une façon tout aussi valable de voir les choses, effectivement.

@++

Symbol

  • AS52075 Wifirst
  • Expert
  • *
  • Messages: 225
Hopus, c'est du transit partiel, pas du peering (et encore moins un GIX)
« Réponse #23 le: 23 février 2016 à 10:18:22 »
- un routeur peut terminer du PPP ou gerer des "subscribers"
 - un switch ne peut pas
Tous les routeurs ne sont pas des BAS/BRAS/BNG. Donc cette distinction me semble inopérante.

Et les XMR/MLX(e)/CER sont des tres puissants switch L3/MPLS, capables de "switcher" de l'IP (v4 + v6)
C'est vrai que 100% de la gamme Brocade est très puissante, surtout au niveau des bugs et problèmes divers  :P

 

Mobile View