Auteur Sujet: FTTdP chez Orange en 2014  (Lu 9364 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Polynesia

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 001
  • FTTH 100/100 - Alençon (61)
    • Développeur web en devenir (en construction)
FTTdP chez Orange en 2014
« Réponse #12 le: 03 février 2014 à 11:45:15 »
ok pourquoi pas dans ce cas mais jusqu'à 1 gb/s ?

Marin

  • Client Bbox vdsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 2 740
  • île-de-France
FTTdP chez Orange en 2014
« Réponse #13 le: 03 février 2014 à 12:04:08 »
Idem pour les anglais

Idem pour la Belgique, qui a, si j'ai bien compris, installé des DSLAM de rue à côté de la grande majorité de ses SR (note : là-bas le DSL est concurrencé par un réseau coaxial beaucoup plus développé qu'en France, mais autant pour le coax que le DSL les abonnements sont aussi beaucoup plus chers, limités en volume de données et il faut payer plus pour avoir plus de débit/volume).

Philoutix

  • Expert Orange
  • Client Orange adsl
  • *
  • Messages: 700
  • Lyon (69)
FTTdP chez Orange en 2014
« Réponse #14 le: 03 février 2014 à 13:01:18 »
ok pourquoi pas dans ce cas mais jusqu'à 1 gb/s ?

Techniquement ce sera possible mais commercialement, ce n'est pas dit, faut garder une prime au FTTH. A Suivre.

corrector

  • Invité
FTTdP chez Orange en 2014
« Réponse #15 le: 10 février 2014 à 14:37:56 »
Au rythme actuel on aura 1 Million de client au FTTH fin 2015. Avec le FTTDp, cela ira beaucoup, beaucoup plus vite mais bien avoir en tête que la solution sera retenue si problème pour entrer dans l'appartement.
Quel le temps passé pour entrer dans l'appartement par rapport au temps passé pour le reste du boulot?

Snickerss

  • Expert Free + Client Bbox fibre FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 064
  • Mes paroles n'engagent que moi :)
FTTdP chez Orange en 2014
« Réponse #16 le: 10 février 2014 à 16:00:28 »
Énorme.

1 technicien raccorde 2 foyers / jour (quand tout va bien). Un NRO Free de taille moyenne, on va dire 40 000 lignes, cela représente 20 000 jours homme juste pour le racco client.

Pour le coût, même au Smic, on est au dessus du prix du NRO lui même. Pour le temps faut voir combien d'équipe sont mises en place, mais c'est le plus long. Déployer un NRO c'est pas si long au final, même en P2p

obinou

  • AS197422 Tetaneutral.net
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 1 142
  • Montgesty (46150)
    • Tetaneutral.net
FTTdP chez Orange en 2014
« Réponse #17 le: 10 février 2014 à 17:26:51 »
Maintenant pour une installation multi-opérateurs, il faut autant de ligne cuivre desservant l'appartement que d'ONTfttdp par opérateur. D'un autre coté la population multi-opérateurs n'est pas légion. Elle est soit geek, soit pro, dans les deux, les trous ne leur font pas peur.

C'est pas forcèment vrai: Dans d'autres pays (les pays nordiques, suède en particulier) ils ont choisi une architecture complètement différente: Les clients s'abonnent à XX services (Pour Internet, pour la TV, pour la domotique, pour la visio, ...) , comme ils veulent. C'est fait via la mutualisation logique (L2), avec les câbles qui appartiennent aux proprios, puis un réseau municipal relié sur un backbone.
Il n'y a pas de "possession" d'un acteur de bout en bout comme chez nous.

En pratique, oui, dans les foyers il n'est pas rare de voir plusieurs abonnements Internet et/ou vidéo, notamment car la différenciation des FAI est plus marquée que chez nous.

Citer
Très bonne remarque sur l'Allemagne, eux ont plus de quatre millions d'abonnés au très haut débit et accessoirement personne ne se plaint de la solution retenue. On appelle cela le pragmatisme Anglo-Saxon.
C'est pas du pragmatisme c'est du court-termisme. Ils ont fait que repousser le fait de devoir finalement remplacer le dernier bout de cuivre par un matériaux plus durable et plus pérenne, dans le but de faire perdurer une logique industrielle existante (comme chez nous). C'est d'ailleurs pas le seul domaine où ils font ça: En terme économique, la "richesse" du pays n'a d'égal que la pauvreté moyenne de leurs habitants, et la natalité en chute libre leur préparent des lendemains qui pleurent. A ce moment,  A.Merkel & autre  Gerhard Schröder seront sur une plage, à la retraite...


1 technicien raccorde 2 foyers / jour (quand tout va bien). Un NRO Free de taille moyenne, on va dire 40 000 lignes, cela représente 20 000 jours homme juste pour le racco client.
Pour le coût, même au Smic, on est au dessus du prix du NRO lui même. Pour le temps faut voir combien d'équipe sont mises en place, mais c'est le plus long. Déployer un NRO c'est pas si long au final, même en P2p

Je suis d'accord avec ça. A mon avis on est _très_ mal parti dès l'origine:

* Déjà, les opérateurs qui se battent pour les zones dense (essentiellement Paris car il y a les égouts...) plutôt que pour les zones un souffrance de débit, j'ai jamais compris , à part pour faire chier Numéricable.
A coté de ça, il y a des villes ou des banlieues qui se traînent entre 2 et 5Mbps pour lesquelles au mieux ce sera en 2017.... si les promesses pour les zones AMII (et pas les engagements...) sont respectées. Et on s'étonne qu'il y ait des endroits où le FTTH en immeuble a été posé mais qu'il y a zéro abonnés...

* Ensuite, pour moi c'est pas à l'opérateur de rentrer dans les logements. Après tout, lorsque tu veux poser une machine à laver, t’appelles pas la lyonnaise, ; quand tu veux poser des prises électrique, t’appelle pas ERDF. Dans les 2 cas, tu prends un artisan spécialisé, *à tes frais* , quitte à avoir une aide ensuite (déduction d'impôt, financement du conseil général,...). Et *tu* es responsable de l'installation.
Il aurait donc fallu _dès le début_ s'occuper de former ces artisans (soit spécialisés, soit en tant que compétence pour un électricien par exemple) pour poser les lignes *physiques*.

Et aussi être un brin innovant en créant par exemple des "kit PTO" avec une PTO pré-connectorisée + 5/10/15/20m/.... de FO renforcée, histoire de simplifier la pose.
La responsabilité de l'opérateur s'arrête alors au niveau du dernier boîtier (soit dans l'immeuble, ou alors en limite de domaine public), et le branchement final se fait , *en suivant des standards de branchements établis* (notamment en terme de repérage des fibres, connectique, ...) .Et la partie privative est donc le problème des occupants (locataires/syndic/proprio/...) , comme pour les autres réseaux en fait.
Le problème de l'aérien se poserait pas non plus _pour les opérateurs_.

Car là effectivement, entre les syndic (*) qui sont opposés au passage sur les parties communes, les proprio qui veulent pas laisser les locataires s'abonner car ils s'en foutent (eux sont déjà fibré par ex, ou bien ne veulent pas savoir)  , .... c'est un sac de nœud incroyable ou _pour chaque immeuble_ Orange (pour simplifier) est obligé de faire un dossier spécifique.

(*) Normalement il n'y a pas une AG ? Les syndics ne doivent-ils pas respecter les désidératas des proprio sans avoir à donner leur opinion ? Est-ce à une entité impersonnelle _qui n'occupe pas les lieux_ de décider à la place des proprio voire des occupants ?

Bref c'est trop tard maintenant, mais je persiste: Réutiliser le cuivre pour "se simplifier la vie" n'est pas une solution de long terme, alors que justement le but du FTTH c'est du long terme (plusieurs générations).
Pour moi le but est essentiellement une notion de "contrôle" : Celui qui maîtrise le câble se fabrique une rente. Par exemple le petit panneau métallique sur le tableau d'affichage montre _systématiquement_ le logo de l'opérateur d'immeuble. C'était pas le cas sur les petits panneaux métallique au pied des apparts avec la ref. de la ligne dessus, par exemple.
Un nouvel arrivant qui ne sais pas trop , qui donc croyez vous qu'il va appeler , s'il voit le logo Orange ?

J'ai l'air de porter une charge contre Orange, et c'est vrai: J'ai le sentiment qu'ils profitent de leur masse monétaire (retirée en partie de la location des lignes de cuivres et de leur quasi-monopole sur la desserte des abonnés) pour se faire un monopole sur le FTTH, (il suffit de parcourir le forum pour constater la part de déploiement Orange vs. ceux de SFR ou de tous les autres réunis) , y compris en hésitant pas à user de mauvaise fois ou d'induire les clients en erreur (le coup des plaques, discours des commerciaux) - la encore, suffit de parcourir le forum. Le FTTdp est en partie un moyen de conserver encore un peu le contrôle sur cette desserte.
L'état (qui est aussi juge et parti car actionnaire...) n'y est pas pour rien, j'ai l'impression qu'on est dans une "concurrence à reculons", faite pour répondre aux exigences de l'EU mais sans conviction.
Mieux aurait valut faire un France Fibre avec Orange en monopole, comme ça ça aurait été clair (et on serait encore tous à 1Mbps, mais bon).


« Modifié: 10 février 2014 à 17:52:05 par obinou »

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 31 942
  • FTTH 1000/250 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
FTTdP chez Orange en 2014
« Réponse #18 le: 10 février 2014 à 19:18:50 »
Par exemple le petit panneau métallique sur le tableau d'affichage montre _systématiquement_ le logo de l'opérateur d'immeuble.
Je vois Orange et NC qui font ça, ce sont les seuls ou pas ?

Citer
C'était pas le cas sur les petits panneaux métallique au pied des apparts avec la ref. de la ligne dessus, par exemple.
Il n'y avait pas un monopole à l'époque de la pose de ces plaques ?

Darkjeje

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 400
  • Free VDSL2 Issy-les-Moulineaux (92)
FTTdP chez Orange en 2014
« Réponse #19 le: 10 février 2014 à 19:42:17 »
Citer
* Ensuite, pour moi c'est pas à l'opérateur de rentrer dans les logements. Après tout, lorsque tu veux poser une machine à laver, t’appelles pas la lyonnaise, ; quand tu veux poser des prises électrique, t’appelle pas ERDF. Dans les 2 cas, tu prends un artisan spécialisé, *à tes frais* , quitte à avoir une aide ensuite (déduction d'impôt, financement du conseil général,...). Et *tu* es responsable de l'installation.
Il aurait donc fallu _dès le début_ s'occuper de former ces artisans (soit spécialisés, soit en tant que compétence pour un électricien par exemple) pour poser les lignes *physiques*.

Sauf qu'ERDF comme la lyonnaise sont responsable jusqu'au compteur et celui-ci n'est pas au pied de l'immeuble, mais bien dans l'appartement/pavillon,...

Bien que je sois d'accord avec toi sur le fait qu'il serait plus simple que ce soit des artisans que l'opérateur (question de rapidité des RDV).
Par contre, tout comme ERDF/Lyonnaise, je n'offrirai pas la possibilité de mettre la PTO là où le souhaite le client, mais dans le local technique un point c'est tout.
Mais d'un autre côté offrir une certaine liberté permet aussi de palier les problèmes de local technique dans le logement qui peut ne pas être adaptée à recevoir une PTO plus une prise d'alimentation, ou qui n'offre pas la possibilité de repartir du local en RJ-45 pour desservir le logement,...

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 200
FTTdP chez Orange en 2014
« Réponse #20 le: 10 février 2014 à 19:54:18 »
Citer
* Ensuite, pour moi c'est pas à l'opérateur de rentrer dans les logements. Après tout, lorsque tu veux poser une machine à laver, t’appelles pas la lyonnaise, ; quand tu veux poser des prises électrique, t’appelle pas ERDF. Dans les 2 cas, tu prends un artisan spécialisé, *à tes frais* , quitte à avoir une aide ensuite (déduction d'impôt, financement du conseil général,...). Et *tu* es responsable de l'installation.
Pourtant, la limite de propriété d'EDF s'arrête au disjoncteur (et pas au compteur), donc toujours à l'intérieur du logement. Pareil pour la majorité des installations France Telecom ou Numéricâble. Pour de la fibre, ce que tu proposes me semble assez utopique, et peu pragmatique. Comment garantir que l'installation est bien faite à l'intérieur du logement? Comment seraient faits les contrôles d'atténuation? La situation actuelle (ce sont les opérateurs qui pénètrent dans les logements) est pour moi parfaitement logique et souhaitable.

Citer
Bref c'est trop tard maintenant, mais je persiste: Réutiliser le cuivre pour "se simplifier la vie" n'est pas une solution de long terme, alors que justement le but du FTTH c'est du long terme (plusieurs générations).
Encore une fois, je pente que tu as une vision beaucoup trop idéaliste et utopique du FTTH. Vouloir du FTTH only, c'est forcèment limiter la rapidité du déploiement, et donc ça ne fera que renforcer la fracture numérique : les zones denses seront raccordées, les autres pourront attendre TRES longtemps. Le FTTdp est une solution pragmatique pour déployer très rapidement, réduire les couts de raccordement. Exactement comme le très haut débit Numéricâble.

Personnellement, je préfèrerai largement avoir du FTTdp ou même du 100Mb/s Numéricâble dans 1 ou 2 ans, plutôt que de devoir attendre 5 à 10 ans un hypothétique "tout FTTH" tant prôné par les ayatollah de la fibre.

Citer
J'ai l'air de porter une charge contre Orange, et c'est vrai: J'ai le sentiment qu'ils profitent de leur masse monétaire (retirée en partie de la location des lignes de cuivres et de leur quasi-monopole sur la desserte des abonnés) pour se faire un monopole sur le FTTH, (il suffit de parcourir le forum pour constater la part de déploiement Orange vs. ceux de SFR ou de tous les autres réunis) , y compris en hésitant pas à user de mauvaise fois ou d'induire les clients en erreur (le coup des plaques, discours des commerciaux) - la encore, suffit de parcourir le forum. Le FTTdp est en partie un moyen de conserver encore un peu le contrôle sur cette desserte.
L'état (qui est aussi juge et parti car actionnaire...) n'y est pas pour rien, j'ai l'impression qu'on est dans une "concurrence à reculons", faite pour répondre aux exigences de l'EU mais sans conviction.
Mieux aurait valut faire un France Fibre avec Orange en monopole, comme ça ça aurait été clair (et on serait encore tous à 1Mbps, mais bon).
Quand à Orange, ils font un super boulot sur le FTTH. Ils déploient rapidement, en jouant le jeu dans la majorité des cas, car l'ARCEP impose la mutualisation. Oui, seul Orange a les moyens humains et financiers pour déployer rapidement du FTTH. C'est une évidence depuis le début, depuis les premières annonces sur le FTTH il y a 5 ans. Et alors? Ca dérange qui? Ca rend Orange méchant? On ne va quand même pas demander à  Orange de ralentir pour attendre la concurrence! L'important c'est la satisfaction des utilisateurs, point!

Leon.

obinou

  • AS197422 Tetaneutral.net
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 1 142
  • Montgesty (46150)
    • Tetaneutral.net
FTTdP chez Orange en 2014
« Réponse #21 le: 10 février 2014 à 20:23:35 »
Citer
Il n'y avait pas un monopole à l'époque de la pose de ces plaques ?

J'en ai vu sur des immeubles construit > 2002 . Sans doute une "procédure industrielle" pas mise à jour.... :-)


Sauf qu'ERDF comme la lyonnaise sont responsable jusqu'au compteur et celui-ci n'est pas au pied de l'immeuble, mais bien dans l'appartement/pavillon,...
Il est bien souvent en limite de propriété (petit caisson blanc) ou dans les communs (dans les immeubles), parfois à coté du disjoncteur !


Citer
Par contre, tout comme ERDF/Lyonnaise, je n'offrirai pas la possibilité de mettre la PTO là où le souhaite le client, mais dans le local technique un point c'est tout.
A condition qu'il y en ait un. Moi je l'interdirait pas , par contre , SI il en existe un, alors un PTO dedans obligatoirement, et SI le client le veux on lui en colle une où il veux, en plus, reliée à la 1ère par une jarretière, et aux frais du client (en hors forfait si l'artisan fait du forfait).
 
Desfois ya juste pas de local technique dans la maison, et donc là.... bah on peut la mettre ou veux le client, ou bien là ou c'est le plus simple dans l'appart (cad souvent a coté de là où la gaine arrive, si ya une gaine).

Dans mon hypothèse, de toute façon, on est sur la loi du marché: Il y a des normes à suivre, le pro. doit les suivre sinon il engage sa responsabilité, en hors de ça... le client demande ce qu'il veux et paie en conséquence.

Pourtant, la limite de propriété d'EDF s'arrête au disjoncteur (et pas au compteur), donc toujours à l'intérieur du logement.
Déjà répondu, & pas d'accord.

Citer
Vouloir du FTTH only, c'est forcèment limiter la rapidité du déploiement, et donc ça ne fera que renforcer la fracture numérique : les zones denses seront raccordées, les autres pourront attendre TRES longtemps. Le FTTdp est une solution pragmatique pour déployer très rapidement, réduire les couts de raccordement.

J'vois pas ce qui change avec le fttdp : Il faut aussi tirer la fo en horizontal jusqu'aux immeubles. Donc , de la même façon, en FTTDP "les zones denses seront raccordées, les autres pourront attendre TRES longtemps."

Citer
On ne va quand même pas demander à  Orange de ralentir pour attendre la concurrence!
Pour moi il y a justement distorsion de concurrence. Alors soit on considère que non, c'est établi, ya pas de concurrence, c'est Orange qui fibre et c'est comme ça, et on fait des listes d'attente comme à l'époque du cuivre (Note que cette solution me convient si elle est assumée: Effectivement, Orange bosse  bien (là ou ils bossent) , sauf en aérien où ils savent/veulent pas faire).

Soit on fait de la vrai concurrence .

En ce moment on a le cul entre 2 chaises: On dis qu'il y a concurrence , mais ya un concurrent à la course à pied à qui on a donné un scooter, et les autres on leur a bandé les yeux, attaché les pieds, et on leur demande d'acheter leur chaussures au 1er (qui est sponsorisé par l'organisateur de la course). Et ça parait normal à tout le monde. Finalement, Stochi n'est pas si loin :-)

 

Mobile View