Auteur Sujet: Oxid Telecom : FAI Associatif  (Lu 91433 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nh3xus

  • Réseau Deux Sarres (57)
  • Client K-Net
  • *
  • Messages: 2 158
  • Sarrebourg (57)
Oxid Telecom : FAI Associatif
« Réponse #252 le: 04 mars 2017 à 16:20:55 »
Skype n'a pas le statut d'opérateur en France ?

cl3f

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 229
  • Sotteville-Lès-Rouen (76)
    • calepin naturaliste et militant
Oxid Telecom : FAI Associatif
« Réponse #253 le: 04 mars 2017 à 17:13:40 »
Ici les usagers des lignes sont aussi adhérents de la même association, donc ils ont bien le droit de communiquer entre eux gratuitement (quoique je ne sais pas si l'asso a prévu le cas, n'oublions pas que les lignes d'OVH permettent déjà de joindre les fixes en illimté), on s'éloigne du cadre où plusieurs personnes sont clientes du même opérateur.

renaud07

  • Client Orange adsl
  • *
  • Messages: 1 266
Oxid Telecom : FAI Associatif
« Réponse #254 le: 04 mars 2017 à 18:24:34 »
En fait je me demande si les adhérents choisissaient de créer un PBX indépendamment d'Oxid, ça deviendrait légal, non ? On ne demande pas à une entreprise/particulier possédant un PBX de se déclarer opérateur car c'est justement privé...

Sur la question de fond, si un opérateur a envie d'offrir les communications à ses clients, je ne vois pas où est le problème, il est chez lui, il fait ce qu'il veut.

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 31 954
  • FTTH 1000/250 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Oxid Telecom : FAI Associatif
« Réponse #255 le: 05 mars 2017 à 06:54:59 »
Sur la question de fond, si un opérateur a envie d'offrir les communications à ses clients, je ne vois pas où est le problème, il est chez lui, il fait ce qu'il veut.
Que tu ne vois pas le soucis c'est une chose, reste que plusieurs opérateurs ont été sanctionnés pour ces pratiques, donc le législateur lui y voit un problème. Malheureusement je ne retrouve pas le terme consacré du coup difficile de sortir les articles mais en gros les appels vers leurs clients étaient moins chers que vers la concurrence. Si ça parle à qqn...

Après je ne dis pas que ça s'appliquerait là, mais la question peut se poser.

letsar

  • Client Orange vdsl
  • *
  • Messages: 368
  • Ille-et-Vilaine - Accès à la fibre en 2023 - 2030
Oxid Telecom : FAI Associatif
« Réponse #256 le: 05 mars 2017 à 07:37:54 »
Si ça parle à qqn...

Est-ce cela qui était recherché ?

" Décision du 13 juin 2014 relative à des pratiques mises en œuvre dans le secteur de la téléphonie mobile à destination de la clientèle résidentielle à La Réunion et à Mayotte

L'Autorité de la concurrence sanctionne SFR et sa filiale réunionnaise SRR à hauteur de près de 46 millions d'euros.

L'Autorité de la concurrence rend aujourd'hui une décision par laquelle elle prononce une sanction de 45 939 000 euros à l'encontre de SFR et de sa filiale réunionnaise SRR pour avoir mis en place et maintenu (plus de 12 ans à La Réunion et plus de 3 ans à Mayotte) un écart de prix abusifs, entre les appels passés vers d'autres clients du réseau de SRR (appels on net) et ceux, tarifés plus chers, émis vers les réseaux de ses concurrents (appels off net).


L'historique du dossier


Pour mémoire, l'Autorité de la concurrence a été saisie par les sociétés Orange (Orange Réunion et Orange Mayotte) et Outremer Télécom1, qui reprochaient à SRR d'abuser de sa position dominante à la Réunion et à Mayotte en pratiquant une différenciation tarifaire abusive entre les appels on net  et les appels off net.

Dans une première décision prise en 2009, l'Autorité de la concurrence, statuant en urgence, avait imposé à SRR, quelques semaines avant les fêtes de fin d'année qui constituent un pic de ventes, de mettre fin aux différences de tarifs excessives qu'elle pratiquait selon le réseau appelé par ses clients (voir communiqué de presse du 17 septembre 2009). Cette décision n'a pas été contestée par l'entreprise.

En 2012, l'Autorité de la concurrence a sanctionné SRR à hauteur de 2 millions d'euros pour ne pas avoir entièrement respecté la décision de 2009. SRR a en effet maintenu, pour plusieurs offres proposées en 2010 à La Réunion, une différence entre le prix des appels « on net » et celui des appels « off net » qui excédait les écarts de coûts (voir communiqué de presse du 24 janvier 2012). Cette décision n'a pas non plus été contestée par l'opérateur.

Aujourd'hui, l'Autorité de la concurrence rend sa décision au fond.

SRR a mis en place une différenciation tarifaire excessive au regard des coûts supportés entre les appels passés sur son réseau et ceux passés vers les réseaux concurrents

Seul opérateur jusqu'en 2000 à La Réunion et jusqu'en 2006 à Mayotte, SRR a conservé jusqu'à 70 % de parts de marché à l'époque des faits. Aujourd'hui, l'opérateur détient encore plus de la moitié du marché face à Orange et Outremer Télécom.

Dès l'arrivée d'Orange sur le marché à la fin 2000, SRR a pratiqué des différences de prix excessives, au regard des coûts de terminaisons d'appels supportés2, entre, d'une part, les appels passés vers son réseau et, d'autre part, les appels émis vers les réseaux concurrents.

SRR facturait de 3 à 24 centimes d'euro plus cher pour ses clients réunionnais les appels passés vers les autres réseaux (exemples : forfaits Maxxi, Intégral, forfaits bloqués, SFR La Carte) et jusqu'à 26 centimes d'euro plus cher pour ses clients à Mayotte (forfaits Intégral, Maxxi, Illimité, Compte liberté, cartes prépayées). Ces différences de prix concernaient aussi les envois de SMS, qui étaient de 3 à 10 centimes d'euro plus cher si le correspondant contacté était chez un concurrent (Compte Liberté, Compte Liberté Illimité, cartes prépayées, Forfait illimité).

Cette différenciation n'était pas justifiée par les coûts supportés par SRR pour l'acheminement de ces communications


Si l'existence d'une différenciation tarifaire n'est en soi pas condamnable, elle le devient lorsque cette différence de prix excède les écarts de coûts supportés par l'opérateur.

En l'espèce, pour les appels, les écarts de prix ont été plus de 3 fois supérieurs aux écarts de coûts supportés par SRR à La Réunion. À Mayotte,  les écarts de prix ont été parfois supérieurs de plus de 50 % aux écarts de coûts.

Pour les SMS, tant à la Réunion qu'à Mayotte, les écarts de prix constatés n'étaient pas non plus justifiés par un écart de coûts, l'envoi d'un SMS sur un réseau concurrent ne coûtant pas plus cher qu'un envoi sur le réseau SRR. 

Ces offres ont généré  un « effet club » artificiel, fait apparaître les concurrents comme des réseaux plus chers à appeler et affaibli leurs capacités financières

    L'amplification de l'effet club

La différenciation tarifaire excessive entre appels et SMS on net et off net a amplifié un effet de « club », en encourageant les consommateurs à s'abonner auprès de SRR, qui comptabilisait le plus grand nombre de clients sur le territoire (en 2007, 560 000 lignes sur 800 000 ouvertes). Les consommateurs maximisaient ainsi la possibilité d'appeler et d'être appelés par le plus grand nombre possible de correspondants à un tarif attractif.

    Des opérateurs concurrents pouvant apparaître comme plus chers à appeler

Ces pratiques ont eu pour effet, au moins potentiel, de ternir « l'image prix » d'Orange et d'Outremer Télécom, qui ont pu apparaître aux yeux des consommateurs comme des réseaux plus chers à appeler. Les clients de SRR ont ainsi pu être incités à restreindre le volume de leurs appels destinés aux opérateurs concurrents, au regard des prix des appels.

    Des ressources financières susceptibles d'avoir été amoindries pour Orange et Outremer Télécom

SRR, en réduisant en conséquence artificiellement le volume d'appels et de SMS à destination des réseaux d'Orange Réunion et d'Outremer Télécom, est susceptible d'avoir privé ses concurrents de revenus et de marges sur leur prestation de terminaison d'appel vocal et SMS, limitant ainsi leur capacité d'investissement potentielle.

La sanction prononcée

Ces pratiques ont concerné les offres commercialisées par SRR à La Réunion de fin 2000 à mi-2013 et à Mayotte de fin 2006 à début 2010.

L'Autorité de la concurrence a prononcé une sanction de 45 939 000 euros à l'encontre de SRR et SFR. Pour le calcul de la sanction, l'Autorité a tenu compte des critères légaux fixés par le code de commerce (gravité des faits, importance du dommage à l'économie, situation de l'entreprise) selon les modalités pratiques décrites dans son communiqué du 16 mai 2011 relatif à la méthode de détermination des sanctions.

SRR, qui n'a pas contesté les faits et s'est engagée à se doter d'un programme de conformité en matière de concurrence, s'est vu accorder une réduction de sanction de 18 % par rapport à celle qu'elle aurait normalement encourue.
Au cours des dernières années, les trois opérateurs Orange, SFR et Bouygues Télécom ont tour à tour dénoncé la mise en œuvre, par leurs concurrents, de pratiques de différenciation tarifaire entre appels on net et appels off net, qu'ils considéraient unanimement comme abusives.

En 2009, l'Autorité de la concurrence a notamment sanctionné Orange Caraïbe et France Télécom pour avoir freiné abusivement le développement de la concurrence en mettant en place diverses pratiques abusives, dont une pratique de différenciation tarifaire excessive entre les appels on net et off net dans la zone Antilles-Guyane (faits et sanction confirmés par la cour d'appel de Paris, voir en dernier lieu arrêt du 4 juillet 2013. Cet arrêt a fait l'objet d'un pourvoi devant la Cour de cassation).

En 2012, l'Autorité de la concurrence a sanctionné Orange et SFR à hauteur de 183 millions d'euros pour des pratiques similaires en métropole (voir communiqué de presse du 13 décembre 2012/recours pendant devant la cour d'appel de Paris).

1 Outremer Télécom (marque Only) a été racheté par Altice (également propriétaire de Numericable) en juillet 2013.

2 Schématiquement, un appel est composé d'un départ d'appel puis d'une terminaison d'appel. Pour un appel on net, le départ d'appel et la terminaison d'appel se font sur le même réseau et l'opérateur n'a donc à supporter que deux opérations internes. Pour un appel off net, l'opérateur de l'appelant assure le départ de l'appel puis le livre à l'opérateur de l'appelé qui va assurer la terminaison d'appel. L'opérateur de l'appelé va facturer à l'opérateur de l'appelant cette prestation de terminaison d'appel. Ainsi, pour un appel off net, l'opérateur va devoir assurer le départ de l'appel puis acheter une prestation de terminaison d'appel à un opérateur tiers. "


Le lien du communiqué : http://www.autoritedelaconcurrence.fr/user/standard.php?id_rub=591&id_article=2372

Le lien de la décision : http://www.autoritedelaconcurrence.fr/pdf/avis/14d05.pdf

eruditus

  • Client Orange adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 9 196
  • Montfort-l'Amaury (78)

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 31 954
  • FTTH 1000/250 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Oxid Telecom : FAI Associatif
« Réponse #258 le: 05 mars 2017 à 08:09:25 »
Exactement, merci eruditus :).

renaud07

  • Client Orange adsl
  • *
  • Messages: 1 266
Oxid Telecom : FAI Associatif
« Réponse #259 le: 05 mars 2017 à 16:26:48 »
Je pense que Nico faisait référence à "l'effet Club".
http://www.zdnet.fr/actualites/numeros-illimites-l-autorite-de-la-concurrence-inflige-183-millions-d-euros-d-amendes-a-orange-et-sfr-39785398.htm

J'avais un de ces forfaits justement. Autrement faut avouer que c'était bien pratique, avec les tarifs pratiqués à l'époque (25€ pour 1h et 10 SMS c'était cher, très cher...) Quand je pense à tout le fric amassé pendant cette période et les offres low-cost de maintenant...

yapret

  • AS203382 Oxid Telecom
  • Expert
  • *
  • Messages: 133
  • Saint-Cyr (71)
Oxid Telecom : FAI Associatif
« Réponse #260 le: 05 mars 2017 à 21:48:47 »
T'as un Asterisk / FreePBX qui fait du dial plan sur le sortant ?

Exactement :)

C'est des SDA (chaque numéro interne a son numéro public) ? Du coup ça fait que les adhérents peuvent s'appeler gratos entre eux ? Sympa comme idée ;)

Sur le coup je pensais que vous fournissiez simplement les boîtiers pré-configurés avec un compte OVH classique, mais c'est pas mal comme ça aussi.

Oui et oui, merci :)
Je me contentais à un moment de conseiller la souscription à l'offre d'OVH à ceux qui voulaient de la téléphonie, mais la lourdeur de la procédure (administrative d'abord avec la vérification d'identité, technique ensuite parce qu'il faut brancher le boîtier qu'on reçoit comme il faut, et qu'on ne sait pas forcèment comment faire si l'on a plusieurs téléphones chez soi, si l'on veut transférer ses appels, etc) tranchait avec la relative simplicité du reste. Ajoute à ça le ticket d'entrée à 17 € par mois si l'on veut de l'illimité vers les mobiles, ce qui ne convient à peu près à aucun particulier, et tadam, la décision était prise.

Pour la question de la légalité des communications gratuites entre abonnés d'un opérateur et de l'"effet Club" induit, bien qu'intéressante, elle est ici sans objet : les communications sont incluses vers tous les fixes Français, incluant de facto ceux des adhérents d'Oxid.

renaud07

  • Client Orange adsl
  • *
  • Messages: 1 266
Oxid Telecom : FAI Associatif
« Réponse #261 le: 06 mars 2017 à 02:16:35 »
Merci pour ta réponse détaillé  :)

Sinon oui, j'allais dire que vu que tout est illimité maintenant, cette histoire n'a plus guère de sens.

TroniQ89

  • @TroniQ89
  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 758
    • @troniq89@meld.de (Mastodon + Diaspora + Friendica)
Oxid Telecom : FAI Associatif
« Réponse #262 le: 13 juin 2017 à 11:53:33 »
Du neuf chez Oxid ? ;)


C:\>tracert ns.oxidtelecom.net

Détermination de l’itinéraire vers ns.oxidtelecom.net [185.97.100.2]
avec un maximum de 30 sauts :

  1     1 ms    <1 ms    <1 ms  192.168.1.1
  2     *       42 ms    37 ms  1.54.153.77.rev.sfr.net [77.153.54.1]
  3    39 ms    36 ms    37 ms  173.74.65.86.rev.sfr.net [86.65.74.173]
  4    65 ms    38 ms    37 ms  165.74.65.86.rev.sfr.net [86.65.74.165]
  5    39 ms    39 ms    38 ms  253.65.66.86.rev.sfr.net [86.66.65.253]
  6    56 ms    53 ms    46 ms  77.190.96.84.rev.sfr.net [84.96.190.77]
  7    45 ms    45 ms    47 ms  138.116.3.109.rev.sfr.net [109.3.116.138]
  8    55 ms    46 ms    47 ms  v4083.tls1-co-1.n9uf.net [62.39.148.45]
  9    46 ms    48 ms    47 ms  114.122.3.109.rev.sfr.net [109.3.122.114]
 10    47 ms    52 ms    47 ms  126.61.6.109.rev.sfr.net [109.6.61.126]
 11    63 ms    56 ms    46 ms  sfr.th2-2.rt.hopus.net [37.77.34.28]
 12    46 ms    49 ms    46 ms  ielo.th2-2.rt.hopus.net [37.77.34.5]
 13    56 ms    46 ms    47 ms  kwaoo.ix-customers-th2.ielo.net [212.85.149.26]
 14    47 ms    46 ms    49 ms  gw.oxtel.fr [178.250.208.138]
 15    47 ms    54 ms    49 ms  vitry-ccr1009-1.quantic.routers.network.paris [185.132.72.34]
 16    80 ms    58 ms    56 ms  dc2o-dc2y.core.dc2.oxidtelecom.net [185.97.100.25]
 17    49 ms    49 ms    51 ms  ns1.oxidtelecom.net [185.97.100.2]

Itinéraire déterminé.


gw.oxtel.fr c'est déjà sur le réseau d'Oxid ? Car après y'a "quantic.routers.network.paris".

lamidu63

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • *
  • Messages: 310
  • Cébazat 63
Oxid Telecom : FAI Associatif
« Réponse #263 le: 13 juin 2017 à 12:04:05 »
Bonjour,

Aucun rapport avec la question posée au dessus mais en relisant le sujet je me suis demandé si les abonnés devaient utiliser un téléphone spécial ? Sinon comment font-ils ?

Lami'

 

Mobile View