Auteur Sujet: La Belgique à la traîne sur le dossier fibre optique ? Belgacom réagit, vivement  (Lu 3296 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 28 547
    • Twitter LaFibre.info
La Belgique à la traîne sur le dossier fibre optique ? Belgacom réagit, vivement.

Nous évoquions jeudi dernier les résultats d’une enquête menée par le FTTH Council Europe et dévoilée à l’occasion d’une conférence de presse à Paris. Très remonté contre l’étude, qui ne classait pas la Belgique dans le top 10 européen, Belgacom a tenu à réagir. Puisque le politique a d’autres chats à fouetter et que le câble est toujours en vacances, autant qu’un opérateur (excellent communicateur) fasse ce travail.

La Belgique à la traîne ? Belgacom tient à nuancer par la voix de son porte-parole, Haroun Fenaux : « Si l’on parle de technologie FTTH (Ndlr : fibre au domicile de l’utilisateur), c’est bien le cas. Mais si l’on parle de déploiement – et c’est bien cela le plus important ! -, nous sommes bien numéro 5 dans le monde et numéro 2 en Europe, derrière la Suisse, avec 14000 Km de fibre déployée. »

Dans un article paru dans le Trends/Tendances, Belgacom n’hésite pas à se proclamer «leader mondial». Scott Alcott précise que la vitesse « va passer à 30 Mbps dès le début de l’année 2010, l’objectif à terme étant que les utilisateurs de Belgacom TV puissent connecter trois ou quatre téléviseurs HD dans un seul foyer » : « Selon moi, des vitesses de connexion de 40 ou même 60 Mbps via le réseau cuivre classique peuvent même être atteintes. »

L’opérateur, qui déploie la technologie FTTC (Ndlr :la fibre arrive dans l’armoire de rue), ajoute : « Nous sommes les seul a proposer 20 MB à 70% de la population. Pour cela, nous avons investi près de 500 millions d’Euros depuis 2003″, rappelle Haroun Fenaux.   C’est dire si, faute de concurrence acharnée dans notre pays, on prend son temps chez Belgacom.

En matière de vitesse d’accès, Numéricâble semble être le seul acteur en Belgique à avoir osé augmenter les débits de manière considérable, sans appuyer sur le bouton « prix ».   Principal problème : son territoire, forcèment restreint.   La norme étant passée aux 30 Mbps sur l’ensemble de réseau (fibre noire) à Bruxelles, l’ex-Coditel travaille actuellement au passage vers les 100 Mbps (théorique) via une technologie très proche de celle déployée par Belgacom. Le Pentagone bruxellois et une bonne partie du centre de la capitale sont couverts, Anderlecht étant la prochaine étape ce mois-ci. Quant au coût pour l’utilisateur, il n’a guère évolué : 39,90 pour une offre triple play (téléphonie nationale illimitée, télévision + HD et Internet 30 Mbps).  A mettre en parallèle avec les offres similaires de Belgacom et – l’aurait-on oublié parfois ? -…  Telenet !

A propos, pendant ce temps, que font – et qu’attendent – Mobistar, Tele 2, EDPnet, Belcenter, VOO, Mondial Telecom, etc. pour séduire la fibre des utilisateurs ? Un hypothétique sursaut du politique ? Allons !


Source : BeMobile.be le 14 septembre 2009

corrector

  • Invité
"le réseau cuivre classique" : lequel?

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 108
Réseau téléphonique classique... Ils déploient du VDSL en FTTC en Belgique. Ce qui n'est au final pas si idiot pour amener du très haut débit à un maximum de gens.

Leon.

 

Mobile View