Auteur Sujet: fiberklaar  (Lu 300 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

q05

  • Client Proximus (Belgique)
  • *
  • Messages: 138
fiberklaar
« le: 06 avril 2021 à 13:32:44 »
La nouvelle co-entreprise "fiberklaar" (klaar = prêt/simple/clair), approuvée par la CE le 24 mars, est détenue à 50,1% par Delta Fiber (une entité d'EQT Infrastructure (Suède)) et à 49,9% par Proximus (option sur 10% en plus). EQT est la principale plateforme FTTH indépendante aux Pays-Bas qui met l'accent sur les zones rurales (600.000 clients).
Son objectif est de raccorder 1,5 millions d'habitations d'ici 2028 en flandre. fiberklaar a commencé le déploiement en avril et concernera environ 10 villes en 2021. 
Ce nouveau réseau passif P2P aura ses propres points de présence. Proximus sera un client parmi d'autres et y connectera les équipements actifs de ses clients (résidentiels, wholesale et entreprises).
D'autres clients pourront s'adresser directement à fiberklaar.
La campagne de publicité commencera avant le début des travaux et sera coordonnée entre fiberklaar et ses clients. Cela permettra de prioritiser les quartiers les plus demandeurs.

Proximus déploiera seul son réseau sur Bruxelles.

Total habitations en Belgique: 6 millions.
Objectif : 4,2 millions d'HP (70%) d'ici 2028:
-JV (jointventure) fiberklaar: 1,5M.
-JV ? (le nom n'est pas encore dévoilé, Eurofiber+proximus) Wallonie: 0,5M.
-proximus seul: 2,2M (zones denses et Bruxelles).

https://fiberklaar.be/ Je constate que le site souligne, sans doute pour attirer les clients de telenet,
 le caractère flamand de la JV. Des Suédois qui se font passer pour des flamands ? Idem chez Telenet, Liberty Global, l'actionnaire principal, est américain.

Voir aussi le pdf disponible sur https://www.proximus.com/investors/fiber-update.html  ->webcast presentation.




 
« Modifié: 07 avril 2021 à 16:39:57 par q05 »

azures

  • Client VOO (Belgique)
  • *
  • Messages: 2
  • Bruxelles
fiberklaar
« Réponse #1 le: 06 avril 2021 à 19:16:53 »
Il faut toujours caresser les clients dans le sens du poil et quoi de mieux que vendre l'entreprise comme "local" d'autant plus que le CEO/PDG (à vous de voir) est flamand.

Cependant quelque chose me chiffonne parce que dans la section "wat is fiber" il est écrit "1 fiberkabel voor jou alleen".
Est- ce que ça veut dire qu'on sera sur du point à point et non pas du GPON comme les déploiements actuels de Proximus ?

q05

  • Client Proximus (Belgique)
  • *
  • Messages: 138
fiberklaar
« Réponse #2 le: 06 avril 2021 à 19:22:58 »
Oui il parle bien de P2P. Sans doute que c'est plus approprié pour un réseau ouvert dans les zones moyennement denses.

q05

  • Client Proximus (Belgique)
  • *
  • Messages: 138
fiberklaar
« Réponse #3 le: 07 avril 2021 à 12:42:40 »
proximus utilisera le gpon avec les splitters dans les pops.
Pour la Wallonie la CE examine plus longuement la JV avant de donner son accord car Eurofiber y est déjà présent.

q05

  • Client Proximus (Belgique)
  • *
  • Messages: 138
fiberklaar
« Réponse #4 le: 07 avril 2021 à 12:51:40 »
L'Echo ce 7/4:

"Telenet peut récolter 525 millions d'euros avec la vente de ses tours de transmission"
Berenberg reste fan de Telenet. Dans un rapport, l'analyste David Burns réitère son conseil d'achat pour la société de télécommunications. Si la manière dont Telenet financera son ambitieux programme d'investissement, dans lequel elle souhaite doter la Flandre d'un réseau fibre optique rapide, suscite des inquiétudes, "celles-ci sont un peu exagérées", déclare l'analyste David Burns. "Nous attendons dès lors rapidement des éclaircissements de la part de la direction."

Berenberg espère que Telenet placera ses plans de réseau fibre dans une joint-venture avec Fluvius, ce qui les maintiendra hors bilan. Le coût pour couvrir la moitié de la Flandre s'élèverait à environ 550 millions d'euros, estime Berenberg. Le broker souligne que Telenet pourrait récolter la majorité de ce montant par la vente de son portefeuille de tours de transmission. Il vaudrait environ 525 millions d'euros.

Si Telenet considère cette vente et atteint effectivement ce prix, cela pourrait être dérangeant pour Orange. La société française propose de racheter sa filiale Orange Belgium à un prix qui - au grand désarroi des actionnaires minoritaires - n'accorde aucune valeur aux pylônes de transmission d'Orange Belgium.

q05

  • Client Proximus (Belgique)
  • *
  • Messages: 138
fiberklaar
« Réponse #5 le: 08 avril 2021 à 09:48:07 »
Echo ce 8/4:
Deux géants financiers s'intéressent à KPN

Ce n'est pas la première fois que KPN attire l'intérêt des fonds d'investissements.
Le fonds d'investissement américain Stonepeak Partners et son homologue suédois EQT préparent une offre de 15 milliards de dollars pour l'opérateur télécom néerlandais KPN.

Selon le Wall Street Journal, des fonds financiers s'intéressent à l'opérateur télécom néerlandais KPN. Un duo composé de Stonepeak Infrastructure Partners et EQT, le véhicule d'investissement de la famille Wallenberg, souhaite présenter une offre de 3 euros par action.

15 milliards
DE DOLLARS
Si l’offre du duo américano-suédois se révèle digne d’intérêt, et qu’il parvient à un accord, elle valoriserait l'opérateur télécom néerlandais à 15 milliards de dollars.
Les fonds sont en phase de "due diligence" pour faire une offre officielle dans le courant du printemps. Mais d'autres acteurs pourraient encore se joindre à eux ou proposer une offre concurrente.

Si l’offre du duo américano-suédois se révèle digne d’intérêt, et qu’il parvient à un accord, elle valoriserait l'opérateur télécom néerlandais à 15 milliards de dollars (12,64 milliards d'euros). C'est légèrement supérieur au cours de clôture de mercredi. Le titre KPN affichait 2,88 euros à la clôture ce mercredi, soit une valorisation totale de 12,04 milliards d'euros.

Lire aussi | KPN sous l’œil intéressé d’EQT

Dimension politique
Ce n'est pas la première fois que des fonds d'investissement tournent autour de KPN. En octobre dernier, selon Bloomberg, le même EQT étudiait déjà le dossier KPN. Mais il y a aussi une dimension politique. Le gouvernement néerlandais doit approuver une éventuelle reprise de KPN. Mais La Haye est pour l’instant dans l’impasse en raison de la crise politique.

Aux Pays-Bas, la filiale Delta Fibre d'EQT est un acteur important du marché de la fibre optique. Delta Fiber a également fait son apparition en Belgique, dans le cadre d’une joint-venture avec Proximus, qui doit équiper 1,5 million de foyers flamands d'ici 2028.

 

Mobile View