Auteur Sujet: Espagne : Google ferme Google news  (Lu 3360 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 33 045
    • Twitter LaFibre.info
Espagne : Google ferme Google news
« le: 16 décembre 2014 à 13:21:42 »
Espagne : Google ferme Google news à cause de la "taxe Google" ou "taxe AEDE"

Le plus fort, c'AIDE, le groupe anti-Google à l’origine de la nouvelle loi demande aux autorités de la concurrence européennes d’empêcher Google de fermer son service...

La page https://news.google.es redirige vers cette page (Attention, c'est une traduction) :

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 33 045
    • Twitter LaFibre.info
Espagne : Google ferme Google news
« Réponse #1 le: 16 décembre 2014 à 13:23:47 »
Fermeture de Google News en Espagne : si tu reviens, j’annule tout

À l'origine de la nouvelle loi qui a incité Google à fermer le service News en Espagne, le groupe AEDE fait aujourd'hui machine arrière.

Nous vous en parlions la semaine dernière : suite à la mise en place en Espagne le 1er janvier prochain d’une taxe qui obligera les agrégateurs d’actualité comme Google News à reverser une taxe aux éditeurs de presse même pour l’affichage du plus petit extrait, la firme de Mountain View a annoncé qu’à compter du 16 décembre (demain, donc), elle fermerait son service dans le pays.

Des regrets, trop tard

La justification était la suivante : « Comme Google News ne génère pas d’argent (nous ne montrons pas de publicité sur le site) cette nouvelle approche n’est tout simplement pas viable. » Dans la foulée, le ministère de la Culture espagnol se voulait rassurant en indiquant qu’« Il est important de souligner que malgré la suspension du service Google News, l’accès à l’information sur Internet restera garanti ».

Sauf que pour l’AEDE (l’Association des Éditeurs des Quotidiens Espagnols), le groupe anti-Google à l’origine de la nouvelle loi, le départ de Google News est très impactant. Tellement impactant que l’association réclame au gouvernement espagnol et aux autorités de la concurrence européennes d’empêcher Google de fermer son service. Officiellement, il s’agit de « protéger les droits des citoyens et des entreprises », mais il est évident que la perte de trafic qui se produira pour les sites après la fermeture du service entre aussi en jeu.

David contre Google

Au journal The Spain Report, une porte-parole de l’AEDE déclare : « nous ne demandons pas à Google de faire un pas en arrière, nous avons toujours été ouverts à des négociations avec Google » avant d’ajouter « Google n’a pas pris une position neutre ». Reste à voir si les autorités décideront de faire quelque chose et surtout si cela sera efficace. Dans des cas récents plus ou moins similaires, Google avait gagné ses duels contre la Belgique, l’Allemagne et la France.


Source : BeGeek, le 15 décembre 2014 par Antoine Roche.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 33 045
    • Twitter LaFibre.info
Espagne : Google ferme Google news
« Réponse #2 le: 16 décembre 2014 à 13:42:02 »
Espagne: fermeture officielle de Google News, forcé de payer pour les contenus

"Nous regrettons profondèment de devoir annoncer qu'en raison des changements récents dans la loi espagnole, nous avons retiré les éditeurs de presse espagnols de Google News et fermé Google News en Espagne", déclare le géant américain aux internautes sur ce qui fut la page de son service d'actualités confirmant une décision annoncée le 10 décembre.

"Cette loi exige à tous les médias espagnols de faire payer des services comme celui de Google News qui montre même le plus petit extrait de leurs publication, qu'ils le veuillent ou non. Puisque Google News lui-même ne gagne pas d'argent (nous ne montrons pas de publicité sur le site), cette nouvelle approche n'était pas soutenable". 

La nouvelle loi espagnole sur la propriété intellectuelle, qui entrera en vigueur le 1er janvier, comporte une clause stipulant que les médias "ne pourront pas renoncer au droit" de "percevoir une compensation", dont le montant doit encore être fixé.

Face à la menace de fermeture, le gouvernement espagnol avait assuré jeudi que même en l'absence de Google News, "l'accès à l'information sur Internet restera garanti" en Espagne puisque les articles peuvent être consultés "directement sur les sites des journaux ou à travers leur indexation" sur d'autres moteurs de recherche et agrégateurs de contenus.

La nouvelle loi a été surnommée en Espagne "taxe Google" ou "taxe AEDE", du nom de l'association des journaux traditionnels qui avait réclamé son adoption. Mais cette dernière s'est montrée inquiète jeudi, déclarant que la fermeture "aura sans aucun doute un impact négatif".

L'AEDE a assuré avoir toujours souhaité "négocier avec Google". L'association des internautes espagnols a elle affirmé que "les grands perdants seront les médias eux-mêmes".

Souvent critiqué en Europe pour sa position dominante, Google fait l'objet d'une enquête de la Commission européenne pour entrave à la concurrence. 

En Allemagne, le géant de l'édition Axel Springer a capitulé début novembre en demandant à faire figurer à nouveau gratuitement sur son moteur de recherche des extraits des articles de ses publications, tandis qu'en France, Google et les éditeurs de presse sont parvenus à un accord en 2013 sur le partage des recettes publicitaires.


Source : L'Expansion, le 16 décembre 2014

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 6 338
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
Espagne : Google ferme Google news
« Réponse #3 le: 16 décembre 2014 à 14:11:09 »
Le plus inquiétant dans l'histoire, et pas qu'en Espagne, c'est le niveau de corruption des politiques et du législateur en général.

Quand je vois ou on en arrive dans une domaine que je connais bien, je m'interroge sur ce qui se passe dans les domaines que je ne connais pas style énergie, agro-alimentaire, écologie, pharmacie, etc

Si on généralise cette situation , aucune loi récente concernant un domaine particulier d'activité ne peut être prise au sérieux...ou alors le numérique est une exception qui ne confirme pas la règle ...


BadMax

  • Client Free adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 3 459
  • Malissard (26)
Espagne : Google ferme Google news
« Réponse #4 le: 16 décembre 2014 à 20:35:15 »
Sans Google News, il y a des sites d'actualités sur lesquels je ne serais probablement jamais allé.

Gros Fail des éditeurs Espagnols à trop user de leur capacité de lobbying.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 33 045
    • Twitter LaFibre.info
Espagne : Google ferme Google news
« Réponse #5 le: 16 décembre 2014 à 20:53:33 »
J'ai crus comprendre que Google actualité représentait jusqu'à 80% des visites des sites d'information.

Cela pose la question de la position dominante de Google sur plusieurs services clef d'Internet,  mais ce n'est pas en mettant une taxe Google, que cela va changer quelques chose !

Je soutiens la réaction de Google : il propose un service gratuit sans pub qui incite a aller la voir la pub des sites d'actualité (ou s'abonner pour ceux qui sont payants), c'est aberrant que ces sites demandent a être rémunéré.

C'est sur que les changements de l'Internet vont faire des victimes dans la presse, comme dans de nombreux secteurs (La Redoute, 3 Suisses, Encyclopædia Universalis,...)

Mon grand-père avait une boutique pour faire la vente, réparation et entretiens des machines à écrie. Le gros de ses revenus étaient réalisés par les abonnement des parc de machine à écrire dans les entreprises qu'il fallait régulièrement réviser. Un métier littéralement tué par l’arrivée de la micro-informatique.

corrector

  • Invité
Espagne : Google ferme Google news
« Réponse #6 le: 16 décembre 2014 à 21:06:39 »
Avec une attitude extrémiste, ils usent la crédibilité qui leur reste, ils risquent de perdre un certain attachement psychologique des utilisateurs.

Cela me fait penser aux taxis : à force de refuser la moindre évolution (même progressive), ils vont à l'affrontement et risquent une rupture brutale de leur modèle.

Quand aux notaires, ils ne risquent rien alors même en étant constamment dans l'illégalité, vu qu'ils doivent avoir des dossiers sur les décideurs.

corrector

  • Invité
Espagne : Google ferme Google news
« Réponse #7 le: 16 décembre 2014 à 21:16:14 »
Si on généralise cette situation , aucune loi récente concernant un domaine particulier d'activité ne peut être prise au sérieux...ou alors le numérique est une exception qui ne confirme pas la règle ...
Heu non, pas vraiment.

Immobilier : c'est de pire en pire. La loi Duflot est une véritable catastrophe alors que seulement une partie est entrée en application. L'extrémisme idéologique des Verts très rouges a été croisé avec la méconnaissance énachiste de la réalité pratique.

Réglementation du médicament : c'est absolument n'importe quoi. La généralisation des pseudo médicaments low cost dit "génériques" est poussé par le Système médiatique, avec un discours abrutissant et mensonger (non, un générique ne contient pas toujours la même molécule, il suffirait aux journaleux de consulter la définition officielle pour s'en rendre compte!).

Justice : on a fait une loi spoliatrice juste pour emmerder Bernard Tapie (et après ils vont parler du "front républicain" contre le FN). On propose une loi spécifiquement anti-FN. Parfois je me dis que le FN est le plus "républicain" des partis politiques ayant des élus, c'est dire!

Il est difficile de ne pas dire "tous pourris" quand on le constate à chaque fois.

Optrolight

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 553
  • Grenoble (38) @Optrolight
    • Optroastro
Espagne : Google ferme Google news
« Réponse #8 le: 16 décembre 2014 à 22:38:37 »
Personnellement il y a quelque site d'info sur lequel je vais directement sinon c'est par google news. surtout qu'on a pas l'article en entier donc je vis pas le problème. Si le contenu est de qualité on va sur les sites c'est tout !!

corrector

  • Invité
Espagne : Google ferme Google news
« Réponse #9 le: 16 décembre 2014 à 23:10:10 »
Pour moi Google News est déprimant, il permet trop facilement de vérifier que quasiment tous les journaux traitent l'actualité de façon superficielle en brodant autour d'une dépêche, sans analyse (sauf placage idéologique), sans mise en perspective et sans la moindre vérification (comme l'histoire de la femme qui s'est fait greffer un 3e sein), et surtout de voir que ces sites d'actualité sont quasiment interchangeables.

BadMax

  • Client Free adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 3 459
  • Malissard (26)
Espagne : Google ferme Google news
« Réponse #10 le: 16 décembre 2014 à 23:30:09 »
En effet, quand on lit les titres, on se demande qu'est-ce qui les différentie. (coucou "Le Parisien")

Ceux qui reprennent les depeches sans fournir une analyse et/ou une relecture sont à lapider.

LaTribune et les Echos sont pas mal sur les news éco. Mais pour le reste...


eruditus

  • Client Orange adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 9 746
Espagne : Google ferme Google news
« Réponse #11 le: 17 décembre 2014 à 07:46:57 »
c'est pourtant pareil sauf que ce sont des news économiques.

 

Mobile View