Auteur Sujet: Royaume-Uni :personnel BT -40%  (Lu 865 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

q05

  • Abonné Proximus (Belgique)
  • *
  • Messages: 325
Royaume-Uni :personnel BT -40%
« le: 18 mai 2023 à 14:18:55 »
https://www.theregister.com/2023/05/18/bt_redundancies_2030/

Autre article:

Le groupe de téléphonie britannique BT veut supprimer jusqu'à 55.000 emplois d'ici 2030


BT prévoit de réduire sa main-d'œuvre de 42% d'ici la fin de la décennie, a annoncé le groupe de téléphonie britannique ce jeudi. Cela représenterait quelque 55.000 emplois.

Le groupe de téléphonie britannique BT, qui avait déjà commencé à trancher dans ses coûts dans un contexte économique difficile, a annoncé, ce jeudi, qu'il allait supprimer jusqu'à 55.000 emplois d'ici 2030.

BT s'appuiera d'ici la fin des années 2020 "sur une main-d'œuvre beaucoup plus restreinte et des coûts considérablement réduits", a indiqué le directeur général Philip Jansen dans un communiqué. Cela représente jusqu'à 42% des 130.000 personnes employées au total par le groupe, directement ou à travers des intermédiaires.

Après Vodafone
L'annonce de BT intervient deux jours après celle de son rival Vodafone qui vise 11.000 suppressions d'emplois sur trois ans, afin de relancer sa compétitivité dans un contexte de performance et de cours boursier en berne depuis plusieurs années.

BT précise, dans son communiqué, que son plan de réduction de coûts, mis en œuvre depuis avril 2020, est en bonne voie "avec des économies brutes de 2,1 milliards de livres" qui s'approchent de son objectif de 3 milliards de livres.

Chiffre d'affaires en baisse
Le groupe a vu son chiffre d'affaires diminuer de 1% à 20,7 milliards de livres pour son exercice annuel achevé fin mars, malgré une hausse de 4% pour sa filiale Openreach, chargée de déployer la fibre au Royaume-Uni.

Son bénéfice net a quant à lui fortement augmenté, de 50%, mais c'est avant tout grâce à un crédit d'impôts exceptionnel lié en partie à la cession de BT Sports, dans le cadre d'une coentreprise avec Warner BrosDiscovery. Son bénéfice avant impôts a lui diminué de 12% à 1,7 milliard de livres.

Le groupe indique avoir réalisé un résultat d'exploitation ajusté "conforme à ses attentes (…) malgré des vents contraires importants" dans le contexte économique mondial, et il espère voir son résultat se redresser pour l'exercice en cours.

L'action BT dévissait de 8,98% à 134,80 pence ce jeudi, vers 10h20 (heure belge), à la Bourse de Londres.

Synergies de coûts
L'opérateur britannique avait annoncé en septembre la finalisation d'une coentreprise avec Warner BrosDiscovery pour réunir les actifs de sa chaine BT Sport avec Eurosport UK.

Il avait annoncé, pendant l'exercice, la fusion de ses divisions Entreprises et international dans une unité unique, BT Business, afin là aussi de générer des synergies de coûts.


Patrick Drahi, patron du groupe de télécoms et de médias Altice, était devenu en juin 2021 le premier actionnaire de l'opérateur avec 12,1% du capital. Il avait porté quelques mois plus tard sa participation à 18%.

Source : l'Echo .be



alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 16 392
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Royaume-Uni :personnel BT -40%
« Réponse #1 le: 18 mai 2023 à 18:49:50 »
C'est étonnant de voir l'action baisser après avoir annoncer des réductions d'emplois censées améliorer les marges de l'entreprise (qui est donc rentable déjà). Doit on y voir l'influence de Patrick Drahi, roi des cost klllers, qui lui a fait plutôt une mauvaise affaire en investissant au plus haut en Juin 2021 ? D'ailleurs, on ne sait toujours pas trop bien pourquoi il a investi dans BT...

Sur 5 ans, l'action a baissé de 33%, en passant d'environ 200€ à 140 aujourd'hui.


alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 16 392
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Royaume-Uni :personnel BT -40%
« Réponse #2 le: 23 mai 2023 à 23:29:35 »
Selon un article de La Tribune, paru il y a quelques jours, le 19 Mai, la justification donnée à ces suppressions d'emplois serait que quand le déploiement de la fibre sera terminé en Grande Bretagne, il y aura besoin de dizaines de milliers d'emplois en moins. Mais le déploiement est beaucoup moins avancé outre Manche qu'ici, avec 10 millions de locaux rendus éligibles, sur 25 millions prévus. Et il y un an, OpenReach, la filiale de BT, avait dit qu'elle manquait de techniciens qualifiés.

Depuis on a appris que Patrick Drahi était monté à 25% de capital de British Telecom, un coût de plus d'un milliard d'euros. Et donc que son influence, en tant qu'actionnaire de référence, est encore plus grande.

Citer
Télécoms : les coupes d'effectifs chez BT révèlent ses inquiétudes liées à l'arrivée de la fibre

L’opérateur historique britannique entend supprimer pas moins de 55.000 postes d’ici à la fin de la décennie. Une annonce choc qui témoigne de ses difficultés sur le marché de la fibre. D’un côté, les coûts de déploiement de cette technologie vont crescendo. De l’autre, la concurrence, féroce, vient menacer ses parts de marché.

Pierre Manière - 19 Mai 2023, 18:12

Ce jeudi, la direction de BT a jeté un pavé dans la mare. En marge de la présentation de ses résultats annuels - pour son exercice achevé à la fin du mois de mars -, Philip Jansen, son directeur général, s'est fendu d'une annonce choc. D'ici à la fin de la décennie, a-t-il lancé, l'opérateur historique britannique s'appuiera sur « une main-d'œuvre beaucoup plus restreinte et des coûts considérablement réduits ». Concrètement, l'opérateur compte se séparer de 55.000 collaborateurs d'ici à 2030. C'est rien de moins que 42% de ses effectifs.

Si Philip Jansen comptait sur cette annonce pour donner un coup de fouet à son cours de Bourse, c'est raté. Dans la foulée de cette annonce, le titre a dégringolé de près de 9%, à 135 pences, avant de remonter un peu ce vendredi. BT a essentiellement justifié ses coupes d'effectifs par la fin du chantier du déploiement de la fibre. Des dizaines de milliers d'emplois ne seront plus nécessaires « lorsque nous cesserons de construire le réseau », a précisé Philip Jansen. C'est vrai. Toujours est-il que ce moment est loin d'être d'actualité.
Forte concurrence

Rappelons qu'OpenReach, la filiale de BT en charge des infrastructures Internet fixe, n'a raccordé « que » 10,3 millions de locaux sur un objectif de 25 millions d'ici à la fin 2026. BT n'est pas, par exemple, dans la même situation qu'Orange, son homologue en France. L'Hexagone est bien plus avancé dans le déploiement de la fibre, avec plus de 80% de locaux raccordables à cette technologie. Voilà pourquoi Orange prend aujourd'hui ses dispositions pour réduire ses troupes - essentiellement chez ses sous-traitants - dans ce domaine. Ce qui ne manque pas de sel, c'est qu'il y a moins d'un an, Clive Selley, le patron d'OpenReach, se plaignait de ne pas trouver suffisamment de bras pour déployer la fibre ! Il faut croire, alors, que la situation a changé...

Quoi qu'il en soit, pourquoi BT communique-t-il maintenant sur des réductions d'effectifs ? Cela peut être interprété comme une volonté de rassurer les investisseurs, alors que l'opérateur historique navigue dans des eaux troubles depuis des années. Au Royaume-Uni, l'opérateur est confronté à une multitude de concurrents, lesquels menacent le groupe à différents niveaux, le tout dans un contexte économique difficile.
...

https://www.latribune.fr/technos-medias/telecoms/telecoms-les-coupes-d-effectifs-chez-bt-revelent-ses-inquietudes-liees-a-l-arrivee-de-la-fibre-962934.html

q05

  • Abonné Proximus (Belgique)
  • *
  • Messages: 325
Royaume-Uni :personnel BT -40%
« Réponse #3 le: 24 mai 2023 à 05:19:20 »
Il y a aussi probablement beaucoup de délocalisation vers l'Inde de toute l'informatique et des centres d'appels. Encore plus facilitée par leur langue commune. Et de nos jours même les équipements télécom c'est essentiellement de l'informatique (routeurs, loadbalancer, firewall,pbx,plateforme voicemail, signalisation,IMS,AMS,...).
Je suppose que les ouvriers qui réparent et installent le cuivre peuvent se reconvertir dans l'installation de la fibre. Il n'en est pas de même pour les techniciens telecom (salles de transmission sdh, centraux), techniciens courant fort (salles d'énergie),... Avec la fibre plus besoin de grands bâtiments qui demandent beaucoup d'entretien et de personnel. Sans doute que le gros des troupes excédentaires est employé dans les services administratifs. Les revenus aussi sont menacés avec les forfaits illimités avec toujours plus de GB, l'itinérance contournable avec Whatsapp ou Teams,...
Toutes ces sociétés de télécom autrefois riches et incontournables risquent de ne plus êtres que des fournisseurs de débits pour les gafas & Co.

« Modifié: 24 mai 2023 à 07:36:53 par q05 »

thedark

  • Abonné RED by SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 5 671
  • Réseau Covage
Royaume-Uni :personnel BT -40%
« Réponse #4 le: 24 mai 2023 à 07:35:57 »
Citer
Depuis on a appris que Patrick Drahi était monté à 25% de capital de British Telecom, un coût de plus d'un milliard d'euros. Et donc que son influence, en tant qu'actionnaire de référence, est encore plus grande.
Ce n'est pas chère non ?

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 16 392
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Royaume-Uni :personnel BT -40%
« Réponse #5 le: 24 mai 2023 à 08:26:11 »
Pourquoi ce n'est pas cher ? La valeur boursière de BT est d'environ 15 milliard de livres (~17 milliard d'euros). Il était déjà à 18%, il passe à 24.5%, donc 6.5% de plus, cela fait au cours actuel ~975 millions de livres, donc environ 1.1 milliard d'euros. C'est le prix normal. Il n'y a pas de raison que les actionnaires qui vendent lui fasse de cadeaux.