Auteur Sujet: Eure Normandie Numérique vous répond  (Lu 43675 fois)

0 Membres et 3 Invités sur ce sujet

DBO ENN

  • Officiel Eure Normandie Numérique
  • Professionnel des télécoms
  • *
  • Messages: 37
  • Louviers 27
    • site Eure Normandie Numérique
Eure Normandie Numérique vous répond
« Réponse #24 le: 02 février 2018 à 14:59:16 »
Un simple compteur avec une date (mis à jour régulièrement) des points de desserte disponible donnerai juste une idée de l'avancement....
C'est assez simple à gérer, effectivement viendra aussi la question des communes, des rues dans les communes... et la c'est aussi sans fin.....

Le compteur pourrait être global et par comcom plutôt que le laconique (pour ma comcom) :
Sur le territoire de la Communauté de communes du Pays du Neubourg : mise en service progressive, tout au long de l'année 2018 et également une partie sur le premier semestre 2019.

Enfin pour les montées en débit vous pouvez mettre le nombre de ligne concernée...

Ce sont des données que vous devez déjà suivre pour l’éligibilité...

Ce sont effectivement de bonnes idées même si je dois vous avouer que la comptabilisation en fonction des frontières administratives peut être contraignante car ces limites sont de plus en plus... changeantes. Nous travaillons à l'échelle de zones techniques (qui regroupent de 300 à 1000 prises) et la délimitation de ces zones n'a rien d'administratif.

Mais une précision tout de même. Hormis quelques cas, lorsque la zone géographique est considérée comme couverte, cela concerne tous les logements, y compris ceux isolés.

Pour la CC du Pays du Neubourg oui effectivement cela s'effectuera sur 2018 et le premier semestre 2019, s'il arrête de pleuvoir un jour, dommage nous étions bien repartis mais bon pour le moment pas d'impact sur le planning.

obinou

  • AS197422 Tetaneutral.net
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 1 432
  • Montgesty (46150)
    • Tetaneutral.net
Eure Normandie Numérique vous répond
« Réponse #25 le: 02 février 2018 à 18:22:43 »

C'est un soc vibrant sur accotement ?

Intéressant... et chanceux : Chez nous, le terrain calcaire nous impose la trancheuse à chaîne ou à roue.

bloody76320

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 67
  • Saint Pierre des Fleurs 27
Eure Normandie Numérique vous répond
« Réponse #26 le: 02 février 2018 à 18:31:08 »
@DBO EN

Peut-on avoir un peu d'informations sur la partie technique ?
La fibre est déployé en GPON ou P2P ?
Avez vous une idée des débits ? On sera sur offre à 1 Gbit/s ?

Merci d'avance.

DBO ENN

  • Officiel Eure Normandie Numérique
  • Professionnel des télécoms
  • *
  • Messages: 37
  • Louviers 27
    • site Eure Normandie Numérique
Eure Normandie Numérique vous répond
« Réponse #27 le: 02 février 2018 à 18:31:55 »
non pas un soc dans ce cas. Ce qu'on voit c'est la lisseuse du béton.

La roue est devant

DBO ENN

  • Officiel Eure Normandie Numérique
  • Professionnel des télécoms
  • *
  • Messages: 37
  • Louviers 27
    • site Eure Normandie Numérique
Eure Normandie Numérique vous répond
« Réponse #28 le: 02 février 2018 à 18:35:02 »
@DBO EN

Peut-on avoir un peu d'informations sur la partie technique ?
La fibre est déployé en GPON ou P2P ?
Avez vous une idée des débits ? On sera sur offre à 1 Gbit/s ?

Merci d'avance.

Comme partout ailleurs dorénavant GPON pour les offres GP P2P pour les offres pro.
Nous, on met de la fibre à dispo, il appartient aux opérateurs de mettre les équipements qui distribuent 100M ou 1G, c'est la même fibre dans tous les cas (et du marketing pour le reste). Nous activons également le réseau pour les opérateurs qui souhaitent venir en services activés avec des capacités de 100Mbit/s

DBO ENN

  • Officiel Eure Normandie Numérique
  • Professionnel des télécoms
  • *
  • Messages: 37
  • Louviers 27
    • site Eure Normandie Numérique
Eure Normandie Numérique vous répond
« Réponse #29 le: 02 février 2018 à 18:36:54 »
C'est un soc vibrant sur accotement ?

Intéressant... et chanceux : Chez nous, le terrain calcaire nous impose la trancheuse à chaîne ou à roue.

obinou

  • AS197422 Tetaneutral.net
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 1 432
  • Montgesty (46150)
    • Tetaneutral.net
Eure Normandie Numérique vous répond
« Réponse #30 le: 02 février 2018 à 18:37:00 »
non pas un soc dans ce cas. Ce qu'on voit c'est la lisseuse du béton.

La roue est devant

Oh, ok, merci :-)
Effectivement ça ressemble davantage à ce que je connais.

obinou

  • AS197422 Tetaneutral.net
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 1 432
  • Montgesty (46150)
    • Tetaneutral.net
Eure Normandie Numérique vous répond
« Réponse #31 le: 02 février 2018 à 18:45:13 »
Comme partout ailleurs dorénavant GPON pour les offres GP P2P pour les offres pro.
Nous, on met de la fibre à dispo, il appartient aux opérateurs de mettre les équipements qui distribuent 100M ou 1G, c'est la même fibre dans tous les cas (et du marketing pour le reste). Nous activons également le réseau pour les opérateurs qui souhaitent venir en services activés avec des capacités de 100Mbit/s

Pour la peine, quelques questions un peu plus techniques :-)

* Est-ce que le catalogue de service aux opérateur est disponible ?
* Est-il possible pour un opérateur (L33-1, quel qu'il soit) de venir directement aux PMZ sans passer par vos NRO - ce que fait Tecrea par ex à Amiens
* Les NRO sont-ils "ouverts" , ou bien est-ce les NRA d'Orange, ce qui interdit en pratique aux petits opérateurs de venir directement
* Quelle est la capacité des câbles optiques & des tiroirs posés entre les NRO  et les PMZ (question qui n'a d'importance qu'en cas de réponse positive à la question ci-dessus)
* Quels types de liens d'adductions aux NRO sont proposés : Opérateurs "ouverts" type interoute ou autre, capacité en passif & activé, quel POP

Je sais que lorsqu'on ne considère que les opérateurs nationaux, ces questions n'ont que peux d'intérêt: En effet la plupart contractualisent avec Orange au niveau national, donc un peu plus un peu moins...
Par contre, pour tout un tas de petits acteurs , ces questions peuvent faire la différence entre la possibilité de proposer des offres FTTH/FTTE ou bien rester en ADSL...

DBO ENN

  • Officiel Eure Normandie Numérique
  • Professionnel des télécoms
  • *
  • Messages: 37
  • Louviers 27
    • site Eure Normandie Numérique
Eure Normandie Numérique vous répond
« Réponse #32 le: 02 février 2018 à 19:55:17 »
Pour la peine, quelques questions un peu plus techniques :-)

* Est-ce que le catalogue de service aux opérateur est disponible ?
* Est-il possible pour un opérateur (L33-1, quel qu'il soit) de venir directement aux PMZ sans passer par vos NRO - ce que fait Tecrea par ex à Amiens
* Les NRO sont-ils "ouverts" , ou bien est-ce les NRA d'Orange, ce qui interdit en pratique aux petits opérateurs de venir directement
* Quelle est la capacité des câbles optiques & des tiroirs posés entre les NRO  et les PMZ (question qui n'a d'importance qu'en cas de réponse positive à la question ci-dessus)
* Quels types de liens d'adductions aux NRO sont proposés : Opérateurs "ouverts" type interoute ou autre, capacité en passif & activé, quel POP

Je sais que lorsqu'on ne considère que les opérateurs nationaux, ces questions n'ont que peux d'intérêt: En effet la plupart contractualisent avec Orange au niveau national, donc un peu plus un peu moins...
Par contre, pour tout un tas de petits acteurs , ces questions peuvent faire la différence entre la possibilité de proposer des offres FTTH/FTTE ou bien rester en ADSL...

Alors, dans l'ordre :
- si vous êtes opérateurs oui il est accessible via une demande à Eurek@ (ils ont l'obligation contractuel de le fournir)
- pour l'accès au PMZ non nous le souhaitons pas. Cela implique de dériver les liens de transport ce qui n'est pas souhaitable. En revanche, depuis le NRO, vous pouvez retrouver des liens de collecte sans y être hébergé ( baie propriétaire à proximité par exemple). L'exemple que vous citez est selon moi isolé et contraire à toutes les règles communes de sécurité des réseaux.
- nous avons soit des NRO propres (une 40aine sur les 50 à terme) et quelques hébergements en NRA mais nous y installons des baies ENN susceptibles de localiser des actifs d'opérateurs
- nos câbles de transport sont a minma composés de 96 fibres dédiées pour chaque SRO. Pour les tiroirs, nous avons un dimensionnement trèèèèès sécurisé en dimensionnement
- tous nos NRO contiennent des équipements actifs d'ENN dimensionnés à hauteur de 30% des liens possibles sur la ZA SRO. Ce 30% n'est pas une limite, s'il faut plus, nous ajouterons des actifs autant que nécessaire.

Pour votre conclusion, nous tenons absolument à avoir un réseau ouvert à TOUS les opérateurs et pas seulement aux OCEN. Ces derniers sont réclamés par beaucoup mais ils n'ont pas de monopole. C'est le fait même du service public que d'être neutre vis à vis de ces usagers et pour nous un usager est un opérateur et tout usager doit être traité de façon équitable ce qui se traduit par enlever tous les freins  à l'entrée et s'adapter aux demandes raisonnables. C'est ce qu'à récemment fait encore le comité syndical d'ENN en votant à l'unanimité des modifications du catalogue de services pour permettre la diversification des offres FTTE

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 35 065
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Eure Normandie Numérique vous répond
« Réponse #33 le: 02 février 2018 à 22:08:49 »
- pour l'accès au PMZ non nous le souhaitons pas.
Au delà de ne pas le souhaiter, vous n'êtes pas contraint de permettre l'implantation des opérateurs au niveau du PM ?

Ce qui me fait relever ceci aussi :
Comme partout ailleurs dorénavant GPON pour les offres GP P2P pour les offres pro.
Si un opérateur souhaitait faire du P2P pour le GP (depuis les PM), il en a bien la possibilité ?

Jojo78

  • Client K-Net
  • *
  • Messages: 3 033
  • sud 78 et Nord 14
Eure Normandie Numérique vous répond
« Réponse #34 le: 02 février 2018 à 22:52:26 »
Au delà de ne pas le souhaiter, vous n'êtes pas contraint de permettre l'implantation des opérateurs au niveau du PM ?
Ce point m'a également un peu surpris. Je ne vois pas Orange, par exemple, ne pas pouvoir adresser lui-même les PM.

obinou

  • AS197422 Tetaneutral.net
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 1 432
  • Montgesty (46150)
    • Tetaneutral.net
Eure Normandie Numérique vous répond
« Réponse #35 le: 03 février 2018 à 09:56:04 »
ReBonjour,

Effectivement, votre commentaire est _très_ intéressant à plus d'un titre... et je n'ai pas réussi à finir mon commentaire pour hier soir :-)

Un point important avant de commencer:

Mes réponses n'engagent que moi, et non mes employeurs passé, actuels et les associations dans lesquelles je suis bénévole.
Tout ce que je vais raconter ci-dessous est par contre tiré de mon expérience dans ces structures, ou d'autres avec lesquelles je suis en contact.

Par ailleurs , je tiens à vous remercier grandement ici de vos interventions : En effet, il est _excessivement rare_ qu'un responsable d'une DSP vienne sur ce forum (ou ailleurs) discuter de ces élèments publiquement, en dehors des GRACO ou autres réunions "fermées".

Donc encore merci de ces discussions.

- si vous êtes opérateurs oui il est accessible via une demande à Eurek@ (ils ont l'obligation contractuel de le fournir)

Ok.

Je sais que c'est une "tradition" dans le milieu de réserver les catalogues de service aux opérateurs.
Néanmoins je n'ai pas réussi à trouver de dispositions que ce soit dans le code civil ou simple recommandation ARCEP , où cette restriction de diffusion était imposé.
En revanche, en tant que délégataire d'un service public, les documents engageant la collectivité et dépourvu de cratère confidentiel (non seulement le contrat de DSP, mais aussi le catalogue de service , les STAS) sont librement diffusable. Ces documents sont contractualisés par les entités publiques au nom des contribuables , la CADA s'est d'ailleurs déjà prononcée plusieurs fois à ce sujet.

Pour donner un exemple (pourtant dieu sait que j'aime bien taper sur Orange), mais dans le cas de Megalis, on ne peux que constater qu'en terme de diffusion de l'information, le site est exemplaire : http://www.thdbretagne.bzh/pratique/offres-de-reference/  (après, qu'on soit d'accord ou pas avec les dispositions c'est autre chose).

Citer
- pour l'accès au PMZ non nous le souhaitons pas. Cela implique de dériver les liens de transport ce qui n'est pas souhaitable. En revanche, depuis le NRO, vous pouvez retrouver des liens de collecte sans y être hébergé ( baie propriétaire à proximité par exemple). L'exemple que vous citez est selon moi isolé et contraire à toutes les règles communes de sécurité des réseaux.

Sur ce point, je crois que nico & jojo ont déjà répondu : L'important , c'est ce que souhaite l'ARCEP , c'est d'ailleurs l'intérêt de disposer du catalogue de service pour vérifier cette disponibilité.
Et justement, en 2015 l'ARCEP a publié un texte à ce sujet:
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000030968303&dateTexte=&categorieLien=id

Pour moi c'est le chapitre 3.3.1 qui est en cause ici :
3.3.1. Processus de mise à disposition des informations relatives aux élèments du réseau mutualisé , dont l'introduction implique effectivement que le PMZ :
"L'Autorité rappelle qu'un opérateur d'immeuble est tenu de fournir les informations nécessaires à l'accès au PM à la maille de chaque PM."

*En option* il est possible que l'opérateur choisisse de créer des PRDM , mais dans ce cas, il me semble qu'il faut que CHAQUE ligne abonné revienne à ce PRDM , pour laisser le choix aux opérateurs de leur architecture. Or, vous précisez plus loin que les liens PM-NRO sont de 96FO...


Je *sais* que certains opérateurs dégroupent déjà  les PMZ qui passent à proximité de leurs propres réseaux existants. La dernière question que j'ai posé sur l'adduction des NRO est d'ailleurs importante à ce sujet: Pourquoi un opérateur tiers irait payer pour aller s'installer dans un NRO qui par ailleurs lui serait plus complexe/coûteux à raccorder à son propre réseau ?

Concernant la sécurité , je ne vois pas bien de quoi vous voulez parler (les PMZ restent fermés à clé - enfin normalement ) : à partir du moment où les équipe de raccordement finaux ont a y intervenir, les incidents sont inévitables, et ce forum est malheureusement la preuve que ceci peux arriver même chez des opérateurs nationaux et rompus aux procédures.

D'ailleurs, dans le texte ARCEP ci-dessus, la note 42 du chapitre 4.2.3 stipule:
(42) A cet égard, il pourrait être justifié qu'un opérateur d'immeuble rejette une telle demande dans le cas où l'opérateur commercial méconnaîtrait, de manière répétée, les règles de l'art et les spécifications techniques raisonnables définies par l'opérateur d'immeuble.
=> Vous pouvez donc interdire aux OC l'accès aux PM , mais uniquement si ces derniers ont prouvés qu'ils faisaient n'importe quoi.

En revanche, si je ne comprends pas l'intérêt au niveau sécurité, je vois très bien l'intérêt commercial : les liens PM-NRO ne sont sans doute pas gratuit, de même que la place d'hébergement en NRO (même si ce n'est qu'un renvoi).

Citer
- nous avons soit des NRO propres (une 40aine sur les 50 à terme) et quelques hébergements en NRA mais nous y installons des baies ENN susceptibles de localiser des actifs d'opérateurs

Intéressant  !

Sur ces 10 NRA , pourrais-je connaître l'assureur qui accepte de vous signer l'exigence d'Orange de couverture jusqu'à 1M€ pour la pénétration dans ces locaux (*) ?
En effet, au-delà même de la complexité d'accès et des tarifs régulés pour ces accès (qui ont bcp baissé, je vous l'accorde), ce montant d'assurance est l'une des barrières à l'entré des petits opérateurs  dans ces infrastructures (J'imagine que c'est voulu, la place et l'énergie en NRA n'étant pas infinie , même si la conversion en NRO économise pas mal sur ces 2 points).
Vous n'êtes d'ailleurs pas sans savoir qu'orange restreint le type d’équipements que l'on peut installer en NRA.

Le problème ne se pose pas dans le cadre des NRO "ENN", vu que là vous ne dépendez de personne pour imposer des conditions d'accès.


Citer
- nos câbles de transport sont a minima composés de 96 fibres dédiées pour chaque SRO. Pour les tiroirs, nous avons un dimensionnement trèèèèès sécurisé en dimensionnement

En effet, c'est assez large je vous l'accorde (je vois plutôt du 72, ailleurs) , en tous cas pour du PON avec un pourcentage de point à point (pour du FTTE entre autre)

Citer
- tous nos NRO contiennent des équipements actifs d'ENN dimensionnés à hauteur de 30% des liens possibles sur la ZA SRO. Ce 30% n'est pas une limite, s'il faut plus, nous ajouterons des actifs autant que nécessaire.

Parfait. D'autres opérateurs n'installent ces équipements qu'a la 1ère demande.

Mais ce n'était pas ma question: Ce que je veux savoir , c'est , en tant qu'opérateur local ayant hébergé des équipements actifs au NRO, par quels fibres puis-je rejoindre mon backbone local.

Ce problème est aujourd'hui tellement crucial que les petits opérateurs locaux que je connais préfèrent dégrouper les PM que les NRO pour cette raison:
Un opérateur local est un opérateur dont, justement, TOUT le trafic ne remonte pas à Paris / TH2 via une porte de collecte nationale... Or, bien souvent, c'est la seule option possible , et pire que ça, bien souvent par un lien activé type LAN2LAN saturé....


Citer

Pour votre conclusion, nous tenons absolument à avoir un réseau ouvert à TOUS les opérateurs et pas seulement aux OCEN. Ces derniers sont réclamés par beaucoup mais ils n'ont pas de monopole. C'est le fait même du service public que d'être neutre vis à vis de ces usagers et pour nous un usager est un opérateur et tout usager doit être traité de façon équitable ce qui se traduit par enlever tous les freins  à l'entrée et s'adapter aux demandes raisonnables. C'est ce qu'à récemment fait encore le comité syndical d'ENN en votant à l'unanimité des modifications du catalogue de services pour permettre la diversification des offres FTTE

Alors.. pour moi ce point est en contradiction avec un élèment que vous avez donné au-dessus :

Actuellement les offres *activée* que vous proposez sont en 100Mbps.

=> Donc pour moi, les offres faites par les opérateurs nationaux ne sont _pas_ réplicables , et vous savez aussi bien que moi que le débit est ce qui pilote le choix de nombreux utilisateurs, toutes choses égales par ailleurs , notamment le prix.

En fait, c'est cette information qui a amené ma réflexion: Pourquoi limiter en 2018 à 100Mbps (sachant que le PON peux aller bien plus haut , et que cette architecture est imposé vu que les PMZ ne sont pas alimenté + que toutes les fibres remontent pas au NRO) ? Il n'y a que 2 raisons à mon sens:

* Pour ne pas faire de l'ombre aux OCEN qui arriveront avec des offres 200 et 500
* Pour ne pas saturer le lien de collecte des NRO de ERR.

La collecte des NRO _est_ , aujourd'hui, un point crucial : Pour Orange, l'offre LFO est très difficilement accessible à de petits opérateurs (la pénétration en NRA par un câble en propre n'en parlons pas (*) )  , et ce sont ces faits , ainsi que des histoires liés aux GTR et à la garantie de confidentialité qui ont amené des opérateurs à dégrouper les PMZ Orange en zone dense et AMII.

Aujourd'hui, ces liens de collecte des NRO sont souvent basés sur les RIPv1 , prévus pour de l'ADSL via des liens activés.

Comme par ailleurs on est bien obligé de voir que le trafic explose avec la vidéo OTT en heure de pointe (On va pas revenir sur Free en ce moment ce serait mesquin) , avoir 10Gbps vers le backbone de l'opérateur est aujourd'hui un minimum.

(*) J'ai cru comprendre que sur ces 2 points (assurances & pénétration+dispatch de câbles en NRA/NRO) , des travaux sont menés par l'ARCEP pour "libérer" ces contraintes.
Si c'est effectivement le cas, alors une bonne partie de mes objections tombent , car des opérateurs de taille limités (et/ou locaux , voir associatif ) pourront héberger leurs équippement et , surtout , renvoyer le trafic.
« Modifié: 03 février 2018 à 13:13:17 par obinou »

 

Mobile View