Auteur Sujet: Signature du marché d' Essonne Numérique - Fin des travaux en 2020  (Lu 7810 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 949
  • Vierzon (18)
Signature du marché d' Essonne Numérique - Fin des travaux en 2020
« Réponse #48 le: 02 février 2018 à 17:42:30 »
Essonne Numérique et Covage : 100% des essonniens en THD en 2020

Un nouveau pas vers le Très Haut Débit sur tout le territoire essonnien en 2020 a été franchi avec la signature d’une DSP avec Covage, en présence de Julien Denormandie et de Valérie Pécresse, ce jeudi 1er février 2018 à Evry.

Covage a finalement remporté l'appel d'offres pour la DSP (Délégation de Service Public) avec Essonne Numérique. Ce sera également en partenariat avec Orange et la Caisse des Dépôts.

La réponse sur le choix du délagataire a pris un peu de retard, mais c'est désormais acté.

Essonne Numérique est le Syndicat Mixte Ouvert qui regroupe le Département de l’Essonne et 7 Établissements publics de coopération intercommunale.

La signature a eu lieu en présence de Julien Denormandie (Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Cohésion des Territoires), de Valérie Pécresse (Présidente de la Région Ile-de-France), de Pascal Rialland (Président du directoire Covage) et de François Durovray (Président du Département de l’Essonne).

Ce dernier déclarait : « Le réseau tout fibre optique vise à garantir une véritable politique d’aménagement numérique homogène sur l’ensemble du département. Achevé fin 2020, il permettra de donner à chaque habitation, entreprise et site public la possibilité d’accéder à un service très haut débit classique tout en constituant l’infrastructure réseau nécessaire aux usages numériques du futur. »

Une DSP Covage / Essonne Numérique en affermage concessif

Sous la forme d’un contrat en affermage concessif d'une durée de 15 ans, l'objectif est de déployer un réseau  Très Haut Débit sur l’ensemble du territoire essonnien d'ici fin 2020. Ce réseau d’initiative publique est à construire en complèmentarité du déploiement des opérateurs privés sur les zones les plus denses.

  • Covage gérera en particulier l’exploitation technique et commerciale d’un réseau de fibre optique sur 124 communes du territoire essonnien. Cet opérateur d'infrastructures, déjà présent sur l’Essonne par le biais de ses réseaux Seine Essonne THD, Séquantic Télécom et Europ’Essonne, renforce sa position avec une couverture numérique homogène.
  • Ce réseau sera ouvert à tous les opérateurs de services, alternatifs et nationaux, à destination du grand public ou des professionnels (réseau activé).
  • Orange aura en charge l’exploitation et la maintenance du réseau FTTH passif (délégation de service public de la communauté d’agglomération de Paris Saclay).

Des objectifs des déploiements THD ambitieux dans le 91

Ainsi, sur le département, avec ce réseau fibre Essonne Numérique on aura :

  • 124 communes couvertes FttH d'ici fin 2020 en zone d'initiative publique
  • 80% du territoire essonnien et 20% de la population
  • 115 243 prises en FttH
  • 2 200 entreprises et sites publics (en FttE)
  • Ouverture à la commercialisation : 33 101 prises en 2018, 30 440 en 2019, 27 872 + 24805 en 2020 (2 jalons) = 116 218 au total d'ici fin 2020
  • 220 kilomètres de réseau de collecte
  • Coût de ce déploiement estimé à environ 119,5M€ (2017-2020). Il sera financé par les partenaires du projet tels que l’Etat, la région, la CDC et les intercommunalités

Quant au reste du département, trois communes sont encore en zones très denses (ZTD) : Évry (91228) et Les Ulis (91692) par Orange, Longjumeau (91345) avec Europ'Essonne.

En outre, trois communes ont été déclassées de ZTD en ZMD (zones moyennes denses) en 2013. Orange déploiera donc le FttH sur : Epinay-sous-Sénart (91215), Grigny (91286) et Ris-Orangis (91521).

En zone AMII, Orange s’est positionné sur 49 communes du département pour créer un réseau FttH. Orange est co-investisseur sur les 29 autres communes déployées par SFR en FttH. Cet opérateur est aussi positionné en tant que co-investisseur sur les communes AMII d'Orange, mais a priori uniquement sur 17 communes.


Source : https://www.degroupnews.com/rip/essonne-numerique-covage-orange-tous-les-essonniens-thd-2020

Intouch

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 838
  • Quincy Sous Sénart (91)
Signature du marché d' Essonne Numérique - Fin des travaux en 2020
« Réponse #49 le: 07 février 2018 à 09:26:55 »
Essonne : c’est parti pour le très haut débit dans 124 communes !



Le département vient de signer la délégation de service public pour exploiter ce réseau, avec la pose de 115 000 prises. Les travaux démarrent cette année et doivent se terminer en 2020.
D’ici fin 2020, 100 % du département devra être relié au très haut débit. Afin d’y parvenir, le conseil départemental prend en charge l’installation de la fibre dans 124 des 196 communes de l’Essonne. François Durovray (LR), le patron de l’exécutif départemental, a signé jeudi un contrat de délégation de service public avec la société Covage, en partenariat avec Orange et la Caisse des dépôts pour gérer ce réseau. Une signature réalisée en présence de Julien Denormandie, secrétaire d’Etat après du ministre de la Cohésion des territoires. Covage sera en charge de l’exploitation technique de ce réseau, pour une durée de 15 ans, avec Orange qui assurera également la maintenance.

« Nous ne laisserons aucune zone blanche, nos contractants en ont l’obligation, a insisté François Durovray. C’est un enjeu important en termes de cohésion sociale et pour rapatrier de l’emploi sur les territoires. » « C’est un vaccin contre la fracture numérique, et cela va permettre de créer de l’emploi là où les Essonniens habitent », prophétise Valérie Pécresse (LR), présidente de la région.

Pour cela, 100 M€ sont engagés, dont 16 M€ par l’Etat, 33 M€ par la région et 51 M€ par le département et les sept communautés de communes* concernées. En trois ans, plus de 115 000 prises vont être posées, et ça commence dès cette année à Mennecy, Dourdan, Roinvilliers…



Pour les 72 autres communes, au nord du département, ce sont les opérateurs privés qui interviennent. Orange va ainsi déployer la fibre pour 42 % des foyers essonniens. « Nous sommes dans les temps, assure Cyril Luneau, directeur chez Orange des relations avec les collectivités locales. Nous en sommes à la moitié et devrions terminer d’ici 2022. »

François Durovray, profitant de la présence du secrétaire d’Etat, a aussi pointé du doigt un autre opérateur (voir encadré) « incapable de tenir ses engagements sur 29 communes du département ». « La loi rend opposable les engagements des opérateurs, a rappelé Julien Denormandie. Il faut des partenariats contraignants. »

* Le Dourdannais, Entre Juine et Renarde, Cœur d’Essonne, le Pays de Limours, Les 2 Vallées, l’Etampois et le Val d’Essonne.

Le coup de gueule du président du département contre SFR
Il n’a pas prononcé le nom de l’opérateur, mais n’a laissé aucun doute sur son identité. François Durovray (LR), le président du conseil départemental, a poussé jeudi un coup de gueule contre SFR. « Cet opérateur a pris des engagements sur 29 villes*, et il n’est pas capable de les tenir, tance l’élu. C’est le rôle de l’Etat de rappeler à cet opérateur ses obligations. Sinon, nous serions capables de déployer la fibre sur ces zones. »

François Durovray est notamment inquiet des retards pris à Montgeron, Draveil et Juvisy-sur-Orge. « Nous avons signé une convention de suivi avec le département, l’Etat et la région. Nous avons un volume annuel de locaux à raccorder avec un objectif de 20 000 prises en 2017. Au 1er novembre 2017, nous en étions déjà à 21 017. Et à ce jour, à plus de 27 000. On ne peut pas dire que SFR ne tient pas ses engagements, nous sommes même au-delà », riposte Jean-Claude Brier, responsable SFR pour l’Ile-de-France.

Ce dernier reconnaît néanmoins des difficultés sur certains secteurs, « pour des raisons techniques. Les réseaux existants sont en plus ou moins bon état. Notre intérêt est de commercialiser au plus vite. » D’ici fin 2020, SFR doit poser 175 854 prises.

* Arpajon, Bièvres, Bondoufle, Brétigny-sur-Orge, Corbeil-Essonnes, Le Coudray-Montceaux, Courcouronnes, Draveil, Étampes, Étiolles, Fleury-Mérogis, Grigny, Juvisy-sur-Orge, Lisses, Montgeron, Morsang-sur-Orge, Morsang-sur-Seine, Sainte-Geneviève-des-Bois, Saint-Germain-lès-Corbeil, Saint-Michel-sur-Orge, Saint-Pierre-du-Perray, Saintry-sur-Seine, Savigny-sur-Orge, Tigery, Vigneux-sur-Seine, Villabé, Villemoisson-sur-Orge, Viry-Châtillon, Wissous.


Source : http://www.leparisien.fr/essonne-91/essonne-c-est-parti-pour-le-tres-haut-debit-dans-124-communes-06-02-2018-7544604.php#xtor=AD-1481423552
« Modifié: 07 février 2018 à 11:21:52 par Nico »

 

Mobile View