Auteur Sujet: Démarrer les groupes des Datacenter au moment du pic de consommation  (Lu 6922 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

willemijns

  • Client FreeMobile
  • *
  • Messages: 2 494
Démarrer les groupes des Datacenter au moment du pic de consommation
« Réponse #12 le: 25 août 2013 à 21:32:22 »
TEST + PURGE + PRODUCTION = la meilleure combinaison que nous ayons trouvé à ce jour.

et c'est apres que les cuves sont vides qu'un downtime EDF survient...

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 38 344
    • Twitter LaFibre.info
Démarrer les groupes des Datacenter au moment du pic de consommation
« Réponse #13 le: 25 août 2013 à 21:35:12 »
Si tu es en N+2 comme Online pas de souci... enfin... allusion au post Coupure chez Online malgré le niveau de redondance annoncé...

online_fr

  • AS12876 Officiel Scaleway
  • Expert
  • *
  • Messages: 103
  • Paris (75)
Démarrer les groupes des Datacenter au moment du pic de consommation
« Réponse #14 le: 26 août 2013 à 19:56:39 »
Il y a pas mal de sociétés qui se sont spécialisées dans le rachat et la valoriser la capacité d'écrétage d'une installation industrielle, c'est à dire la possibilité pour un gros consommateur de s'effacer du réseau moyennant finance. Les effacements ont lieu principalement en hiver, lorsque les températures extérieures sont très basses.

Pour un datacenter, ce type de contrat est très intéressant, car :
- valorisé à des prix très intéressants,
- permet de consommer le fioul, ce dernier ayant une durée de vie limitée, 5 à 6 ans en moyenne,
- permet de valoriser financièrement les essais de groupe électrogène,
- ne représente aucun risque car les arrives EDF restent disponibles en cas de problème

Rien de nouveau, ce dispositif existait du temps de l'EJP (qui existe toujours en tarif vert mais totalement inintéressant) et surtout sur les contrats de co-génération (en cours de résiliation).

Coté infrastructure, c'est nettement plus complexe car nécessite un contrat de production, de pouvoir coupler les groupes électrogènes au réseau avec différentes sécurités.

La valorisation prend la forme d'une prime fixe en fonction de la puissance du site (= combien de MW le site est capable d'effacer du réseau), un coût par kwh effacé et une valorisation pour le fioul consommé. La notification d'effacement est réalisée par le gestionnaire, à distance en fonction de l'offre et de la demande sur le marché de l'énergie.
En moyenne, il y a 3 demandes d'effacement par an pour un total de 6 à 8 heures. Certains hiver c'est beaucoup plus.
Nous utilisons de type de contrat depuis de nombreuses années, avec succès.

Arnaud

cedric.ortega

  • Officiel MODULO C Datacenters Modulaires
  • Expert
  • *
  • Messages: 27
  • Annecy (74)
    • MODULO C - Datacenters Modulaires
Démarrer les groupes des Datacenter au moment du pic de consommation
« Réponse #15 le: 27 août 2013 à 11:51:15 »
Effectivement, nous sommes plus dans une logique d'effacement que de production.
Et ceci quelques heures d'affilée seulement, afin de ne pas mettre à mal notre réserve de fioul.

Mais bon, nous disposons de 30.000 litres par site/Datacenter, avec un spare mobile, et une capacité à tenir à pleine charge 48h (pour environ 2 MW par site donc) : on peut s'effacer sans grand risque 10/12 heures par site.

- N'est-ce pas inquiétant de dépasser la limite de capacité électrique et de s'en remettre à un générateur pour tenir un pic ? Outre ça, quid d'une panne de courant sur EDF ? On se retrouve avec des générateur en sous capacité et moins de réserve. Je ne comprends pas trop le but en fait, éventuellement pas payer plus cher à son fournisseur d'électricité ? Est-ce qu'on est vraiment gagnant dans l'histoire ?

 ;) Je confirme que je ne parlais pas de nos datacenters et qu'il n'est pas question d'être en sous-capacité.

- La nuisance sonore. Je ne suis pas sûr qu'un fonctionnement fréquent sur des grosses périodes soit très bien vu par le voisinage hors cas de force majeur. Je ne sais pas trop comment sont faites les lois sur le sujet pour les datacenters, mais je sais dans d'autres domaines que la limite sonore se calcul en général sur une moyenne en db sur une durée (sur une journée par exemple)

Je confirme aussi que nos emplacements sont (très) éloignés des zones d'habitations, que les 4 groupes par Datacenter sont insonorisés mais en plus souvent "cachés" par des panneaux bois qui agissent un peu plus sur le bruit, et qu'en dernier lieu, le bruit (en fonctionnement pleine charge) s'estompe quand même vite : on passe de 83 db à 1m, à 72 db à 7m, et ainsi de suite, et nos terrains font 5.000 m²... et nos voisins ne sont pas des bureaux paisibles...

Cordialement,

C.ORTEGA