Auteur Sujet: Choose France : datacenters très gourmands en énergie et peu créateur d'emplois.  (Lu 279 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 16 382
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Sur les 15 milliards d’investissements annoncés à Choose France 2024, 4 milliards de Microsoft, 1.2 milliards d'Amazon, beaucoup de greenwashing

Choose France 2024  a donc eu lieu ces derniers jours et a été l'occasion de l'annonce d'un montant d'investissements record, 15 milliards d'euros au total, voir ci-dessous, dont le principal est celui annoncé pour Microsoft, 4 milliards, pour développer des datacenters, en région parisienne, à Marseille, et du côté de Mulhouse, pour encore l'IA, avec en particulier 25000 GPU très consommateurs d'énergie électrique. Microsoft a de plus annoncé qu'il utiliserait en 2025 100% d'énergie renouvelable, ce qui parait du gros greenwashing. On sait qu'à la prise électrique, on ne peut pas séparer le courant électrique qui vient d'un panneau solaire ou une éolienne, de celui d'une centrale nucléaire, ou d'une centrale à gaz. Surtout la nuit, ce sera beaucoup d'électricité d'origine nucléaire.

Bien sûr, il a été dit que la France était attractive grâce à son électricité nucléaire décarbonée.

De même, Amazon a annoncé 1.2 milliards d'euros d'investissements, principalement dans des datacenters, pour l'IA aussi.

Et on sait aussi que les datacenters sont très peu créateurs d'emplois.

Pendant ce temps, on nous parle d'économie d'énergie, et de sobriété du numérique. On sait aussi que ces datacenters sont très consommateurs d'eau...

Voir par exemple La Tribune du 12 Mai :

Data centers : investissement colossal de Microsoft en France

Microsoft va investir 4 milliards d'euros dans le développement de data centers en France pour renforcer son infrastructure dans l'intelligence artificielle (IA) et le cloud, a annoncé le géant américain de l'informatique avant le sommet Choose France lundi.

latribune.fr - 12 Mai 2024, 23:26

C'est l'investissement phare du 7e sommet Choose France qui se déroule ce lundi au château de Versailles, destiné à promouvoir les investissements étrangers. Dimanche soir, le géant de la tech américaine Microsoft a annoncé un investissement de 4 milliards d'euros dans des data centers en France. Soit environ un quart du montant total des  investissements de cette édition (15 milliards d'euros).

Un nouveau site doit être créé dans l'est de la France, près de Mulhouse, tandis que les sites existants, en région parisienne et près de Marseille, seront étendus. Objectif : renforcer son infrastructure dans l'intelligence artificielle (IA) et le cloud.

« Il s'agit de l'investissement le plus important que nous ayons jamais réalisé » en France, a précisé son président Brad Smith dans un entretien à l'AFP, et l'un des plus importants à l'étranger pour l'entreprise américaine dans l'IA ces derniers mois, domaine dans lequel elle investit massivement. Présent en France depuis 1983, Microsoft y emploie plus de 2.100 personnes.

100% énergies renouvelables

Ces bâtiments spécialisés renferment les serveurs informatiques indispensables au bon fonctionnement des technologies du cloud et de l'IA, très gourmandes en énergie. Ils seront dotés de processeurs de dernière génération avec une capacité allant jusqu'à 25.000 GPU, afin d'alimenter les services de cloud et d'intelligence artificielle de l'Hexagone. Le géant américain s'engage également à fonctionner à 100% en énergies renouvelables, y compris dans ses data centers, d'ici 2025.

...
Ces derniers mois, l'entreprise créée en 1975 par Bill Gates et Paul Allen a multiplié les annonces d'investissements dans l'IA à l'étranger, dont 3,4 milliards de dollars en Allemagne, 2,1 milliards en Espagne ou encore 2,9 milliards au Japon.

Ces annonces s'inscrivent dans la liste des investissements qui se profile dans la tech. Le géant américain du e-commerce Amazon va investir « plus de 1,2 milliard d'euros en France » à la fois dans les centres de données de son activité de « cloud », notamment pour l'intelligence artificielle (IA) générative, et dans ses entrepôts logistiques, avec la création de « plus de 3.000 emplois », a assuré dimanche l'Elysée.

Ces nouveaux investissements portent sur le développement de l'infrastructure cloud d'Amazon Web Services (AWS), surtout pour le domaine de l'intelligence artificielle (IA) générative ainsi que sur l'infrastructure logistique de distribution de colis. Le géant américain avait précédemment annoncé 2.000 créations de postes en 2024, pour atteindre 24.000 salariés en CDI dans le pays d'ici à la fin de l'année, notamment dans ses centres logistiques.

Dans le même secteur, le groupe américain IBM doit annoncer 45 millions d'euros d'investissements dans l'informatique quantique (informatique super-puissante) et une cinquantaine d'embauches d'ici à 2025 sur son site de Paris-Saclay, selon une source proche du dossier.
...


https://www.latribune.fr/technos-medias/informatique/data-centers-investissement-colossal-de-microsoft-en-france-997405.html

On sait que chez Amazon, ce sont les centres logistiques, pour stocker et livrer les colis, qui créent les emplois, très peu les datacenters.

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 16 382
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Autre source, les Echos, qui précise d'autres investissements dans les datacenters, pour "rattrapper le retard de la France", et par exemple ceux d'Equinix.

Data centers : après Choose France, l'Hexagone espère rattraper son retard

Microsoft prévoit notamment d'investir un peu moins de 4 milliards d'euros afin d'installer des serveurs, des routeurs et des processeurs dernier cri. La France comptait 250 centres de données commerciaux en 2022 mais le Royaume-Uni et l'Allemagne en comptent chacun plus de 300.

Par Florian Dèbes - Publié le 13 mai 2024 à 17:56Mis à jour le 13 mai 2024 à 19:58

Des milliards pour des data centers en France. Réunis par l'Elysée ce lundi 13 mai pour le sommet Choose France, les grands noms internationaux du secteur ont dévoilé une série d'investissements dans ces usines du numérique incontournable à l'ère de l'informatique tout en ligne (« cloud computing ») et de l'intelligence artificielle.

Equinix, l'un des principaux opérateurs de centre de données dans le monde, compte ainsi consacrer plus de 630 millions d'euros en cinq ans à ses bâtiments en France, notamment à Meudon, en plus des 750 millions d'euros déjà promis en 2022. « Plus la France sera numérique, plus les entreprises auront besoin de centre de données hyperconnectées », explique Régis Castagné, le directeur général d'Equinix en France.

De son côté, le japonais Telehouse va mettre 1 milliard d'euros sur la table pour construire trois nouveaux data centers dans l'Hexagone. Mais le plus gros chèque de la journée a été signé par Microsoft.
...


https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/centres-de-donnees-apres-choose-france-lhexagone-espere-rattraper-son-retard-2094458