Auteur Sujet: Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin  (Lu 9817 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

PhilippeMarques

  • Expert
  • *
  • Messages: 838
  • SomeWhere
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #36 le: 05 février 2016 à 08:07:48 »
Il y a un aspect technique intéressant, il y a aussi d'autres aspects qui sont aussi intéressants:
A qui appartient le DC en eaux internationales ? Qui interviens juridiquement sur le contenu des informations du DC ? Quelle juridiction est compétente ?
Une société du Delaware, installe ses activités sur ce DC Microsoft (dans l'hypothèse ou il soit accessible à d'autres qu'a eux mêmes) ses activités sont taxables ou ? par qui ?

Peut on considérer un DC comme apatride ?

corrector

  • Invité
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #37 le: 05 février 2016 à 09:49:40 »
Seulement si on étend la déchéance de nationalité.

corrector

  • Invité
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #38 le: 05 février 2016 à 09:53:33 »
Une petite équipe de Microsoft prépare un datacenter sous-marin, le slogan c'est 50% d'entre-nous vivons près des côtes, pourquoi pas nos données?



J'improvise un petit résumé, ce projet à l'air d'être vraiment intéressant :

Leur premier prototype de datacenter aquatique à été déployé, depuis un an. Il était situé du côté de la côte pacifique des Etats-Unis, à 1km au large. Le projet est toujours en phase de tests/recherches.
La rapidité de déployer un nouveau DC serait d'environ 90 jours (relativement rapide comparé aux DC classiques). Ils pensent aussi réduire la latence vers les utilisateurs et les clients qui habitent en majorité le long des côtes.

L'intérêt est dans l'usage d'énergies "vertes", l'eau de mer suffit pour le refroidisement, ils précisent donc que leurs DC ne consommeront pas d'eau pour le watercooling, ce qui me laisse penser que c'est directement de l'eau de mer qui passe dans les tuyaux (et donc le sel qui va tout corroder?).
Non, ça veut dire que le système ne consomme pas d'eau douce. C'est un système eau (circuit fermé) sur radiateurs donnant dans la mer, donc pas de perte d'eau et pas de pompage d'eau de mer.

Mais c'est très mal exprimé, très mal présenté.

PhilippeMarques

  • Expert
  • *
  • Messages: 838
  • SomeWhere
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #39 le: 05 février 2016 à 10:05:49 »
Seulement si on étend la déchéance de nationalité.
Ce n'est pas un contexte franco-français ( avec une actualité qui nous est propre) même pas européenne.
C'est une vrai question qui, si cela devait être poursuivis, un jour viendra a être posée.

corrector

  • Invité
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #40 le: 05 février 2016 à 10:10:28 »
Pour moi ce projet aux objectifs débiles illustre plus la décadence sociétale qu'autre chose.

La presse est incapable de montrer un MINIMUM d'esprit critique dès qu'il s'agit "d'écologie".

manu035

  • Client SFR adsl
  • *
  • Messages: 221
  • Coutances (50)
    • manu035
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #41 le: 05 février 2016 à 12:28:41 »
ce n'est pas parce que ce topic se passe dans la mer, qu'il faut dériver...   ;)

corrector

  • Invité
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #42 le: 05 février 2016 à 14:52:29 »
J'ai pourtant évité de parler de centrales nucléaires!...

e-TE

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 555
  • Déville-les-Rouen (76)
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #43 le: 05 février 2016 à 14:55:13 »
je suis le seul a qui se projet fait penser aux essais qu'avaient pu faire google y'a ~6-7ans ?

j'arrive plus a retrouver d'article sur les premiers essais, mais c'était le même genre de projet... et au final ils ont l'air de plutot s'être rabattu sur la création de datacenter sur barge pour plus de facilité... tout en gardant le projet de générer l’électricité à partir du mouvement des vagues.. (pour la version barge + container de serveur => http://www.datacenterknowledge.com/archives/2008/09/06/google-planning-offshore-data-barges/ )


corrector

  • Invité
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #44 le: 05 février 2016 à 15:08:12 »
Pour moi c'est un mec qui a dit à un mec "t'es pas cap de foutre un rack de serveurs dans l'eau" et l'autre a dit "cap".

PacOrly

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 1 350
  • FTTNRA Orly (94)
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #45 le: 05 février 2016 à 18:39:22 »
Pour ceux que cela intéresse, la poussée sur une plaque pleine DN2500 sous une pression de 1 bar est de 50 T environ.

corrector

  • Invité
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #46 le: 05 février 2016 à 18:49:40 »
Et l'extérieur de la cuve d'une centrale nucléaire, c'est à une "profondeur" de 1500 m.

Et ça n'est pas forcèment plus épais que cette plaque.

Et au lieu d'être plat, l'extérieur très concave.

Avec en plus des températures extrêmes, des gradients de température, de variations thermiques, la fluence considérable... et la rupture est hors dimensionnement.

Et les aciers utilisés sont moins performants que ceux utilisés ailleurs.

PacOrly

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 1 350
  • FTTNRA Orly (94)
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #47 le: 05 février 2016 à 18:58:30 »
Et l'extérieur de la cuve d'une centrale nucléaire, c'est à une "profondeur" de 1500 m.

Et ça n'est pas forcèment plus épais que cette plaque.

Et au lieu d'être plat, l'extérieur très concave.

1500 m sous l'eau?

 

Mobile View