Auteur Sujet: Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin  (Lu 9837 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Darklight

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 687
  • Free non-dégroupé (77)
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« le: 01 février 2016 à 18:24:23 »
Une petite équipe de Microsoft prépare un datacenter sous-marin, le slogan c'est 50% d'entre-nous vivons près des côtes, pourquoi pas nos données?



J'improvise un petit résumé, ce projet à l'air d'être vraiment intéressant :

Leur premier prototype de datacenter aquatique à été déployé, depuis un an. Il était situé du côté de la côte pacifique des Etats-Unis, à 1km au large. Le projet est toujours en phase de tests/recherches.
La rapidité de déployer un nouveau DC serait d'environ 90 jours (relativement rapide comparé aux DC classiques). Ils pensent aussi réduire la latence vers les utilisateurs et les clients qui habitent en majorité le long des côtes.

L'intérêt est dans l'usage d'énergies "vertes", l'eau de mer suffit pour le refroidisement, ils précisent donc que leurs DC ne consommeront pas d'eau pour le watercooling, ce qui me laisse penser que c'est directement de l'eau de mer qui passe dans les tuyaux (et donc le sel qui va tout corroder?). La production d'électricité pour alimenter les serveurs sera offshore, pas de déchets issus du fonctionnement, etc...

La durée de vie classique d'un ordinateur étant de 5 ans, ils vont remplacer les serveurs tous les 5 ans et prévoir une longévité d'au moins 20 ans par capsule, qui partira à terme vers un recyclage complet. (Quid du remplacement des HDD grillés, envoi systématique d'un plongeur?)

Toutes les infos sont là : http://natick.research.microsoft.com/
« Modifié: 01 février 2016 à 18:47:49 par Darklight »

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 3 806
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #1 le: 01 février 2016 à 18:40:07 »
Mon dieu...

Pomper de l'eau de mer pour refroidir des serveurs watercoolés, ça peut se comprendre. Avec sans doute un échangeur eau-eau au milieu.

Mais mettre des serveurs sous l'eau... où est l'intérêt? L'enceinte va couter beaucoup plus cher qu'un datacenter, c'est quasiment impossible de faire de la maintenance sur les serveurs, et des équipements réseaux, les équipements électriques, et on est très limité en évolution de config de serveurs...

En fait, si, je vois peut-être un intérêt : faire du buzz.
Et l'article est du 100% greenwashing.

Leon.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 26 876
    • Twitter LaFibre.info
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #2 le: 01 février 2016 à 18:52:02 »
L’intérêt est d'être alimenté par l'énergie des courants, j'ai compris que le datacenter est autonome en énergie via un système à énergie marémotrice.

Il serait remonté uniquement tous les 5 ans, donc pas de changement d'un disque dur HS.

Darklight

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 687
  • Free non-dégroupé (77)
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #3 le: 01 février 2016 à 18:53:14 »
Avec la faible capacité de serveurs dans cette configuration je pense pas qu'on puisse avoir le modèle classique d'un DC, j'imagine que ça serait plus destiné à une application simple comme redonder du cloud, stocker bien au frais les données télémétriques de Windows 10, ou encore pour des clients aux portefeuilles bien généreux...

J'ai rajouté dans mon post la question des HDD, car rien que pour remonter la capsule si un HDD est mort, ou faire partir un plongeur à 3h du mat, il est fort probable que le coût va exploser.

Edit : grillé par vivien  ::)

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 26 876
    • Twitter LaFibre.info
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #4 le: 01 février 2016 à 19:06:57 »
Autre possibilité, pour l'électricité du datacenter sous-marin : Another possibility would suspend containers shaped like jelly beans beneath the surface to capture the ocean current with turbines that generate electricity. source: The New York Times

Traduction Google : Une autre possibilité serait de suspendre récipients en forme de fèves à la gelée sous la surface pour capter le courant de l'océan avec des turbines qui produisent de l'électricité.

kgersen

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 708
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #5 le: 01 février 2016 à 19:12:33 »

En fait, si, je vois peut-être un intérêt : faire du buzz.
Et l'article est du 100% greenwashing.


+42

corrector

  • Invité
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #6 le: 01 février 2016 à 21:20:14 »
L’intérêt est d'être alimenté par l'énergie des courants, j'ai compris que le datacenter est autonome en énergie via un système à énergie marémotrice.
Mouais.

Déjà, l'énergie des courants (en général) et l'énergie marémotrice (différence de hauteur d'eau) c'est pas synonyme!

Ensuite les élèments marins sont violents!

manu035

  • Client SFR adsl
  • *
  • Messages: 221
  • Coutances (50)
    • manu035
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #7 le: 01 février 2016 à 21:31:40 »
On serait le 1er avril, je croirais à un poisson...

corrector

  • Invité
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #8 le: 01 février 2016 à 21:33:44 »
Dans le genre gag :


BadMax

  • Client Free adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 3 350
  • Malissard (26)
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #9 le: 01 février 2016 à 21:45:33 »
Dans la vidéo, j'ai fait un image/image sur les écrans de Grafana : on voit 6 alims nommées PS1 à PS6, avec 1,2KW sur PS1/2/3 et 800W sur PS4/5/6. En gros 6KW dans le container.

Ca fait l'équivalent de 3x rack basse/moyenne densité. Bien que ça ne soit qu'un proto, on est loin d'un DC complet.

Par contre 6KW dans un volume si petit, c'est une bonne performance de refroidissement.

corrector

  • Invité
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #10 le: 01 février 2016 à 21:52:30 »
Par contre 6KW dans un volume si petit, c'est une bonne performance de refroidissement.
performance de refroidissement ... à l'eau de mer?

BadMax

  • Client Free adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 3 350
  • Malissard (26)
Projet Natick : un mini datacenter Microsoft sous-marin
« Réponse #11 le: 01 février 2016 à 22:03:20 »
Eau de mer ou ce que tu veux, n'empêche que les 6Kw faut les évacuer pour pas que ça se transforme en cocotte-minute.

 

Mobile View