Auteur Sujet: Station ÚtrangÞre ? C’est quoi ?  (Lu 492 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

CremeChoco

  • Client SFR / RED 4G
  • *
  • Messages: 907
  • Domarin (38)
    • https://twitter.com/copaindemartin
Station ÚtrangÞre ? C’est quoi ?
« le: 07 août 2018 à 01:51:39 »
Bonsoir,

En me baladant sur la carte de l’ANFR, j’ai trouvé des decalarations et des mises en services d’un opérateur bizarre « Station ÚtrangÞre », vous en savez plus sur celui-ci ? J’ai cherché sur Google il n’y a rien 😕
En tout cas il y a une mise en service en Rhône-Alpes qui date de avril 2018 en 3G 2100, d’où vient leur autorisation ?

K-L

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • *
  • Messages: 3 573
  • HFC 100 Mbs / FTTH 1Gbs sur Oullins (69)
    • Cable Rhone
Station ÚtrangÞre ? C’est quoi ?
« Réponse #1 le: 07 août 2018 à 07:01:07 »
"Étrangère", problème d'encodage UTF de ton logiciel ou du déclarateur de cette station.

Marin

  • Client Bbox vdsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 2 761
  • 73
Station ÚtrangÞre ? C’est quoi ?
« Réponse #2 le: 07 août 2018 à 08:05:47 »
Salut,

En me baladant sur la carte de l’ANFR, j’ai trouvé des decalarations et des mises en services d’un opérateur bizarre « Station ÚtrangÞre », vous en savez plus sur celui-ci ? J’ai cherché sur Google il n’y a rien 😕

C'est un problème de conversion de bases du côté de l'ANFR : en informatique, les caractères sont stockés par ton ordinateur sous la forme d'un octet (un suite de 0 et de 1, qui peut aussi être représentée comme un nombre allant de 0 à 255), mais il existe différents standards qui disent que tels octets correspondent à tels caractères.

Le problème est que le système de l'ANFR a pris en fichier un fichier qu'il a interprété avec l'encodage CP850, qui était utilisé sous DOS, alors qu'il s'agissait d'un fichier encodé en Latin-1, un encodage répandu dans les années 90-2000 en Europe.

Le caractère "è" en Latin-1 et le caractère "Þ" en CP850 sont représentés par le même octet (11101000, soit 232 en décimal ou 0xe8 en hexadécimal). De même pour le caractère "Ú" en CP850 et "é" en Latin-1 (11101001, soit 233 en décimal ou 0xe9 en hexadécimal).

Le mot que le système de l'ANFR voulait afficher était donc en fait « Station étrangère » au lieu de « Station ÚtrangÞre ». Ce genre d'erreur est courante chez les informaticiens.

En tout cas il y a une mise en service en Rhône-Alpes qui date de avril 2018 en 3G 2100, d’où vient leur autorisation ?

Concernant le fait qu'il y a une station mobile appartenant à un opérateur étranger ici : pour quelle raison ?

La station mobile que tu regardais se trouve juste à la frontière entre la France et la Suisse, sur les installations de CERN, qui est un centre de recherche installé à moitié à Genève et à moitié dans l'Ain : https://www.google.com/maps/place/46%C2%B014'17.0%22N+6%C2%B002'05.0%22E/@46.2380556,6.0347222,17z/data=!3m1!4b1!4m5!3m4!1s0x0:0x0!8m2!3d46.2380556!4d6.0347222

D'après Cartoradio, cette antenne 3G èmet dans la bande « 2140,2 - 2145,0MHz » : https://www.cartoradio.fr/cartoradio/web/#bbox/6.0347222/46.2380556/6.0347222/46.2380556

Cette bande de fréquences appartient à l'opérateur Swisscom : https://de.wikipedia.org/wiki/Mobilfunkfrequenzen_in_der_Schweiz#2,1_GHz_[Band_1]

Quand on regarde la carte des antennes mobiles suisses, on peut voir que les locaux de l'autre côté de la frontière sont aussi densèment équipés en antennes 3G : https://map.geo.admin.ch/?topic=funksender&lang=fr&bgLayer=ch.swisstopo.pixelkarte-farbe&layers=ch.bakom.radio-fernsehsender,ch.bakom.mobil-antennenstandorte-gsm,ch.bakom.mobil-antennenstandorte-umts,ch.bakom.mobil-antennenstandorte-lte,ch.bakom.richtfunkverbindungen&catalogNodes=403,408&E=2492636.42&N=1121273.52&zoom=9&layers_visibility=false,true,true,true,false

On peut donc supposer que Swisscom a équipé les locaux du CERN, qui emploie quand même quelques milliers de personnes, en antennes mobiles avec une couverture intérieure (indoor), pour les employés disposant d'un forfait mobile suisse et que sa couverture s'étend aussi légèrement sur la partie française.

Bien qu'installé récemment (le 2 février 2018 d'après Cartoradio), ce site transfontalier a l'air d'être une exception : ça semble être le seul répertorié de la sorte (avec la mention « Opérateurs Outre mer » dans la base) pour l'agglomération genevoise. Je ne te saurais te renseigner sur les aspects réglementaires de ce cas.

Marin

  • Client Bbox vdsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 2 761
  • 73
Station ÚtrangÞre ? C’est quoi ?
« Réponse #3 le: 07 août 2018 à 08:42:05 »
Apparemment, il y a eu un différent entre les administrations françaises et suisses à ce sujet en 2016. Voir :

https://home.cern/fr/cern-people/official-communications/2016/06/change-mobile-telephony-coverage-and-billing-france
De récentes discussions avec les autorités françaises et suisses ont confirmé qu’un opérateur de téléphonie mobile basé dans l’un des deux États n’a pas le droit de transmettre des signaux depuis le territoire de l'autre. Par conséquent, les èmetteurs de Swisscom en France seront désactivés le 29 août, date à partir de laquelle c’est Orange France qui fournira la couverture réseau sur la partie française du domaine. À partir du 18 juillet, les titulaires d’un abonnement personnel pourront à nouveau passer des appels identifiés comme « personnels ».

http://information-technology.web.cern.ch/services/fe/info/probl%C3%A8me-de-t%C3%A9l%C3%A9phonie-mobile-en-france
Suite aux restrictions mises en place par les autorités françaises et suisses, Swisscom a dû désactiver ses èmetteurs en France le 29 août 2016 (https://cern.ch/gsm-france). Depuis, c'est Orange France qui fournit la couverture réseau sur la partie française du CERN.

Seul le site concerné (situé à Meyrin côté Suisse et Saint-Genis-Pouilly côté France) dispose d'une autorisation spéciale, qui semble concerner cette antenne :

https://www.anfr.fr/fileadmin/mediatheque/documents/coordination/Accords_par_pays/Accord_F-SUI_Article_18.2_du_RR_Stations_de_base_mobile_2100_MHz.pdf


http://information-technology.web.cern.ch/services/fe/info/probl%C3%A8me-de-t%C3%A9l%C3%A9phonie-mobile-en-france
Le site de Meyrin est couvert par Swisscom des deux côtés de la frontière, mais seule la 3G est disponible dans la partie ouest.

 

Mobile View