Auteur Sujet: Le Vieux-Bourg  (Lu 1304 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

letsar

  • Client Orange vdsl
  • *
  • Messages: 368
  • Ille-et-Vilaine - Accès à la fibre en 2023 - 2030
Le Vieux-Bourg
« le: 25 février 2018 à 08:27:57 »
" Côtes-d'Armor. Au Vieux-Bourg, la galère des habitants sans téléphone ni internet

Les habitants du Vieux-Bourg, commune de 800 habitants située près de Quintin (Côtes-d'Armor), n'en peuvent plus. Quand internet marche (lentement), c'est le réseau téléphonique qui fait des siennes. Le réseau est vétuste.

« Je viens rarement vous voir. Mais comme à chaque fois, c'est parce que je n'ai plus de téléphone. » Au secrétariat de la mairie du Vieux-Bourg, il ne se passe pas une journée sans que les employés de mairie soient confrontés aux problèmes des habitants avec le réseau internet ou le téléphone.

Eux-mêmes doivent travailler avec une connexion défaillante. « Le mercredi après-midi, je ne peux pas me connecter et lire mes mails, raconte l'une d'elle. On est vraiment usés...»

Un sentiment d'injustice

Même chose le soir, quand beaucoup de gens se connectent chez eux. Pour ouvrir une pièce jointe dans un mail avec des photos, les habitants ont le temps de cuire des biftecks pour toute la famille.

À l'heure où les usagers doivent obligatoirement faire leur demande de carte grise sur internet, les habitants du Vieux-Bourg se sentent complètement oubliés. « Quand ils voient que 10 000 foyers ont le très haut débit à Saint-Brieuc, comment je peux justifier ça ? », s'interroge Christian Ranno, le maire.

Avec ses administrés, il parle rarement de cette autre inégalité que peu de gens savent : dans les zones urbaines comme Saint-Brieuc et Lannion, c'est Orange qui finance le déploiement de la fibre. Dans les zones rurales, moins rentables, ce sont les intercommunalités qui doivent mettre la main à la poche (et donc le contribuable). Le planning est établi par le syndicat régional Mégalis, basé à Rennes.

Du « rafistolage »

« Notre réseau télécom est vétuste, poursuit l'employée de mairie. Orange ne veut pas le changer car l'arrivée de la fibre optique est prévue entre 2023 et 2030. » Les habitants parlent de « rafistolage », ou de « pansements » posés par les techniciens mandatés par Orange, quand quelqu'un se plaint.

Ainsi, cette semaine, une dame âgée se présente en mairie. La veille, un technicien est venu réparer le téléphone du voisin. Mais depuis l'intervention, sa ligne est coupée ! Il n'est pas rare de voir des gens appeler en mairie, inquiets de ne pas avoir de nouvelles de leurs proches.

« J'espère ne pas avoir besoin d'appeler les secours »

Juste derrière la mairie, l'école et ses 114 enfants. Le 8 janvier, jour de la rentrée, mauvaise surprise. Plus de téléphone, ni d'internet à cause d'un orage survenu la nuit de la Saint-Sylvestre, qui a sectionné un câble téléphonique. Pendant plus d'un mois, la directrice a dû venir effectuer ses tâches administratives régulièrement à la mairie.

Fabrice Lévené, 43 ans, vit, lui, à 300 mètres du bourg. Veuf, il élève seul ses deux filles. Depuis le 1er janvier, jour de ce fameux orage, il n'est pas serein. Internet et le téléphone fixe sont coupés, et son portable ne capte pas le réseau chez lui. « Le soir, j'espère ne pas avoir besoin d'appeler les secours s'il se passe quelque chose. »

Dans une boutique Orange, on le renvoie vers le service client qu'il doit contacter... par téléphone. Depuis début janvier, Fabrice, avec un autre habitant du village, multiplie les courriers au député Marc Le Fur et à la direction d'Orange. Des courriers qui restent, pour l'instant, sans réponse.

« Décideurs, venez-voir ce qui se passe ici »

Maire du Vieux-Bourg depuis 2007, Christian Ranno est en première ligne des plaintes de ses administrés. Sa position n'est pas des plus confortables. Ce n'est pas lui qui prend la décision de moderniser le réseau téléphonique. Et pousser un coup de gueule publiquement, c'est prendre le risque de donner une mauvaise image de son charmant village.

L'élu fait tout ce qu'il peut pour améliorer le quotidien de ses habitants. « On fait tout pour que des habitants viennent vivre ici. »

Pas avant 2023-2030

Le 26 octobre dernier, il n'a pas eu le choix. Lors d'une délibération sur la fibre optique au conseil d'agglomération de Saint-Brieuc, il a poussé un coup de gueule. Le Vieux-Bourg a été relégué dans la troisième et dernière phase (2023-2030) pour le déploiement du très haut débit, par Mégalis Bretagne, le syndicat mixte, basé à Rennes, qui pilote le calendrier.

Orange, qui vient régulièrement « rafistoler » le réseau téléphonique après les plaintes, n'a pas engagé de chantier d'ampleur. « Tous les décideurs, venez ici, sur le terrain, voir comment ça se passe », gronde l'élu, qui a l'impression de ne pas être écouté, sauf par l'agglomération, qui se bat à ses côtés.

Le très haut débit ? Beaucoup d'habitants du Vieux-Bourg n'en voient pas vraiment l'utilité dans leurs usages. « Nous, ce qu'on veut, c'est un haut débit convenable. » Une solution aurait semble-t-il été trouvée pour augmenter le débit : tirer un câble de fibre optique entre le central téléphonique de La Harmoye et Le Vieux-Bourg. Mais à quelle échéance ? "

Le lien : https://www.ouest-france.fr/bretagne/le-vieux-bourg-22800/cotes-d-armor-au-vieux-bourg-la-galere-des-habitants-sans-telephone-ni-internet-5584530?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 389
  • Vierzon (18)
Le Vieux-Bourg
« Réponse #1 le: 27 avril 2018 à 08:49:03 »
Fibre optique. Une solution trouvée pour le Vieux-Bourg

« Une situation dramatique », c'est ce que vit le Vieux-Bourg, depuis plusieurs années, concernant les débits internet et réseaux téléphoniques. Alors que l'arrivée de la fibre optique était prévue pour 2024-2030, une solution a finalement été trouvée et votée par les élus de l'Agglo.

2024-2030. C'est la période durant laquelle devait arriver la fibre optique au Vieux-Bourg, dans le cadre du programme de déploiement de la fibre optique menée par le syndicat mixte Mégalis Bretagne et le département des Côtes-d'Armor. Une éternité pour cette commune qui souffre quotidiennement de problèmes de connexions internet et où existent encore de véritables zones blanches. Fin octobre, Christian Ranno, le maire du Vieux-Bourg, avait regretté que sa commune n'ait pas été retenue dans la phase 2, pour laquelle l'arrivée de la fibre optique est attendue dans la période 2020-2023. « C'est un frein à l'installation des entreprises et des familles », soulignait-il à l'époque.

Entre 8 et 30 Mo dans un an

Une problématique qu'il a rappelée ce jeudi 26 avril à l'occasion du conseil d'agglomération. Mais, cette fois, Christian Ranno avait plutôt le sourire. Ses collègues élus venaient de voter une délibération qui permettra à une bonne partie des habitants de la commune d'obtenir un débit oscillant entre 8 et 30 Mo d'ici environ un an. Le fruit d'une négociation avec Mégalis Bretagne. « Lorsque Christian nous a alertés sur la situation dramatique au Vieux-Bourg, nous avons demandé à Mégalis de trouver une solution technique », expliquait, avant le vote des élus, Christine Orain-Grovalet, conseillère déléguée à l'aménagement numérique. « Le 28 février, le syndicat nous a finalement proposé une solution. »

« Je veillerai au calendrier »

Celle-ci, très technique, consiste à « opticaliser » l'armoire NRA-ZO qui dessert le Vieux-Bourg. « Cette armoire sera reliée en fibre optique afin d'améliorer le débit de 215 lignes », détaillait Christine Orain-Grovalet. Une fois cette solution mise en place, ce qui coûtera 40.000 € à l'agglomération, il ne restera plus qu'une trentaine de lignes à faible débit. Celles-ci devront attendre la fameuse période 2024-2030. Pour les 215 lignes gagnantes, la montée en débit devrait être opérationnelle au premier trimestre de l'année 2019. Christian Rannou s'est même aventuré à donner une date précise. « Selon mes calculs, avec trois mois d'études fin 2018 et trois mois de travaux en 2019, j'annonce la date butoir du 1e r mai. Vous me connaissez, je veillerai au respect du calendrier pour que cette date soit tenue. »


Source : http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/saint-brieuc/fibre-optique-une-solution-trouvee-pour-le-vieux-bourg-27-04-2018-11941414.php

 

Mobile View