Auteur Sujet: Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français)  (Lu 95366 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 248
  • Bois Colombes (92)
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français)
« Réponse #744 le: 20 novembre 2018 à 06:44:32 »
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) – n°317

Orange Bank
Orange Bank a été lancé il y a un an et le moins que l’on puisse dire est que le bilan de cete première année est en demi-teinte. Challenges fait le point, Orange Bank compte 200 000 clients alors que l’objectif était de 400 000 et de 2 millions au bout de 10 ans.

Au niveau des projets d’Orange : "Nous voulons concevoir des offres adaptées aux besoins des réseaux. Par exemple, à la demande d’Orange, nous travaillons sur un compte « famille ». Nous allons également proposer des offres croisées banque-téléphone, en nous lançant en 2019 dans le financement du terminal mobile.." (Le Monde, 01/10).
 
Bref, créer une banque est compliqué et une banque 100% digitale également, d’autant que la concurrence est assez rude comme le montre ce tableau de Challenges, mais que les difficultés ne sont pas rencontrées que par Orange qui a déjà perdu 92 millions sur 9 mois d’activité.

Au total, 4,4 millions de comptes seraient ouverts à fin 2017. Toutefois, la rentabilité ne serait pas au rendez-vous. Seul Fortunéo aurait dégagé 9,3 millions en 2017. 14% des comptes n’enregistreraient aucun mouvement.
Le but va être de tenir afin d’être en mesure de participer à la consolidation du secteur. Orange en sera-t-il ?



Molotov
Les dirigeants de Molotov font des appels du pied pour un partenariat avec Orange, c’est ce qu’ils ont déclaré lors d’une interview à La Tribune (12/11) : "Orange est un partenaire privilégié depuis nos débuts. Ce qui est intéressant, c'est qu'Orange n'est pas dans une logique d'évolution de son modèle sous l'effet de la transformation numérique. Ils ont passé cette étape. Ils veulent se montrer ambitieux quand d'autres sont en résistance. Cet état d'esprit est d'ailleurs très lié à la personnalité de Stéphane Richard, le PDG de l'opérateur. Orange est aujourd'hui une entreprise mature et jeune avec laquelle il est envisageable d'avoir dans le futur des accords stratégiques et financiers.".

Ils donnent quelques chiffres sur ce service : "Nous avons 6,6 millions utilisateurs, et 70.000 à 100.000 nouveaux rejoignent la plateforme chaque semaine. Nous recrutons jusqu'à 900 nouveaux abonnés chaque jour, contre une vingtaine par jour l'année dernière.".

Cet été, il avait été évoqué une possible vente bfmbusiness (06/07), avec Orange en possible repreneur.

Telecom Italia
Que devient Telecom Italia depuis que Vivendi y a perdu la majorité au Conseil d’administration début mai ? Il faut rappeler que Vivendi est toujours le premier actionnaire de Telecom Italia. Mais comme dans le sport, dominer n’est pas gagner…

Après avoir réalisé des dévaluations d’actifs pour 2 milliards d’euros, au troisième trimestre, il a fait état d’une énorme perte de 1,4 milliard d’euros. D’autre part, il est confronté à la concurrence d’Iliad sur le marché du mobile.

Quelques jours après, Amos Genish, le directeur général de l’opérateur télécoms italien choisi par Vivendi, a été débarqué, à l’issue d’un conseil d’administration extraordinaire.

D’autre part, Telecom Italia est favorable à la création d'un réseau unique en Italie dont il garderait le contrôle et il est prêt à coopérer avec son concurrent OpenFiber qui lui aussi a entrepris de déployer un réseau. Des sources ont déclaré à Reuters que le gouvernement italien préparait un projet de loi susceptible de contraindre TIM à fusionner ses réseaux avec ceux de son concurrent (Le Figaro, 12/11).

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 248
  • Bois Colombes (92)
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français)
« Réponse #745 le: 30 novembre 2018 à 07:08:34 »
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) – n°318

Consolidation des télécoms
Stéphane Richard s’est exprimé sur le sujet dans le quotidien Les Echos (21/11) : "Oui, c’est une hypothèse qui est dans les esprits. Même si, à ma connaissance, il n’existe pas de schéma établi, ni de négociations engagées, à ce stade". Mais pour lui la guerre des prix dans les télécoms va avoir pour conséquence une baisse des revenus, alors que de lourds investissements doivent être effectués dans la 5G et la fibre optique et tous ne pourront pas suivre.
L'idée de consolidation pourrait renaître : "Il pourrait y avoir une nouvelle fenêtre pour d’éventuelles discussions au premier semestre 2019". Mais comme il répète depuis quelques mois, Orange ne sera pas le moteur de cette consolidation, mais un facilitateur

De son côté, Alain Weill, PDG d'Altice Europe a déclaré que la consolidation des télécoms en France se fera "assez rapidement (…) On s'entend généralement pour dire que la consolidation a du bon sens" Pour lui, "il est possible" que les investissements considérables sur la 5G "forcent" la décision. M.Bouygues avait fait des avances cet été, mais P.Drahi avait joué l'outragée...

Reste à trouver qui va vendre ou qui va fusionner…

Réseau fixe
Actualité plus brûlante pour Orange, la dégradation du réseau cuivre et de la qualité du service, Stéphane Richard déclare dans cette même interview : "Pour y remédier je présenterai la semaine prochaine un plan exceptionnel au gouvernement. Des 2019, nous allons recruter 200 techniciens supplèmentaires spécialisés dans le réseau cuivre. Nous allons revenir dans les clous dès 2019 sur le service universel. Cela n’empêchera pas les pannes d’arriver mais leurs résolutions seront beaucoup plus rapides.".

Mais le forte montée en charge de la fibre optique : "Nous allons avoir besoin du réseau cuivre pendant au moins 20 ans.". Il n'y a plus qu'à...

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 248
  • Bois Colombes (92)
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français)
« Réponse #746 le: 06 décembre 2018 à 06:37:43 »
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) – n°319

SFR Ftth
Altice Europe a annoncé que sa filiale française Altice France a conclu un accord exclusif pour vendre à un consortium Allianz Capital Partners, Axa Investment Managers Real Assets et Omers Infrastructure , 49,99% du capital de son réseau de fibre optique SFR FTTH à un groupe d'investisseurs pour 1,8 milliard d'euros. L’accord devrait être finalisé dans le courant du premier semestre 2019 (La Tribune, 30/11).
Quelle sera la prochaine vente ?

Orange Bank
A l’occasion de ses 12 mois d’activité, Orange Bank a tenté de rassurer et annoncé une profitabilité pour 2023 en France et en Espagne.
Orange Bank, qui compte 200.000 clients en France et en vise deux millions d'ici 10 ans, doit se lancer en Espagne au deuxième semestre 2019. Ses coûts de lancement et de développement dans ces deux pays devraient amputer de 500 à 600 millions d'euros le bénéfice d'exploitation du groupe d'ici 2023.
De son côté, Orange Money (qui propose des comptes et des services de transferts d'argent,) en Afrique est en vitesse de croisière et Orange veut parvenir à un chiffre d'affaires supérieur à 800 millions d'euros d'ici 2023 avec 30 millions de clients.
La diversification est un long chemin.

Free
Free vient de lancer sa V7. La V6 datait de 2010 et cette nouvelle version avait été souvent reportée. Free cherche à reprendre la main sur ses recrutements, mais la V7 - Delta -  semble surtout s’adresser à une clientèle haut de gamme, l’Arpu pourrait y gagner, mais pour (re)conquérir de nouveaux clients et retrouver des soldes positifs, Free devra compter sur ses autres box.
Bref, Free segmente à fond et poursuit son embourgeoisement commencé avec la V6.

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 248
  • Bois Colombes (92)
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français)
« Réponse #747 le: 13 décembre 2018 à 06:47:56 »
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) – n°320

Prime de 1000€
Free, Orange et SFR ont annoncé qu’ils allaient distribuer une prime à l’ensemble de leurs salariés en France. Le versement sera effectué dès le vote de la loi qui permettra de n’avoir à payer ni impôts ni charges sociales sur cette prime. A ce jour, reste à savoir si Bouygues Telecom va s’inscrire dans le processus.

Pour rappel, les effectifs des opérateurs au 31 décembre 2017. Pour Free, cela ne devrait concerner que 6000 personnes.



OCS
Après Canal, c’est OCS qui signe avec les organisations du cinéma, Orange va verser 125 millions d’euros sur trois ans (41,7 millions par an contre 37 actuellement). Contrairement à Canal+, Orange voit ses abonnés augmenter à son bouquet qui compterait plus de 3 millions de clients.

Cet accord intervient dans le cadre de la chronologie des médias. L’accord prévoit que toutes les fenêtres de diffusion sont avancées. Sur Canal, les films seront visibles huit mois après leur sortie, voire six mois au lieu de dix. Sur TF1, c’est 22 mois, voire 19, au lieu de 30. Sur Netflix après trente mois, voire vingt-huit au lieu de trente-six.

D’autre part, les films à faibles entrées facilement (dès qu'il fait moins de 100.000 entrées à l'issue de quatre semaines d'exploitation) seront visibles plus rapidement. .

Un film à l’achat ou sa location à l'unité (VoD à l'acte) sera disponible pour toujours à partir de quatre mois après la sortie en salles (ou trois si dérogation).

Supports 4G en service
Le bilan de l’ANFR des sites 4G mis en service en métropole au 1er décembre est le suivant : Orange : 17 822 sites (+444 par rapport 1er novembre); SFR : 16 861 sites (+258); Bouygues Telecom 16 551 sites (+190); Free : 11 866 sites (+222).

Orange accentue un peu plus son avance sur SFR, Bouygues se reprend un peu et Free essaye de suivre. Sur la 4G, Orange et Bouygues Telecom et SFR annoncent couvrir 98% de la population et Free 92%.

A noter que seuls 6 français sur 10 ont accès à la 4G. Une étude du Crédoc commandée par l'Arcep montre l'ampleur de la fracture entre les grandes villes et le monde rural

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 32 910
  • FTTH 1000/250 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français)
« Réponse #748 le: 13 décembre 2018 à 07:09:55 »
Free, Orange et SFR ont annoncé qu’ils allaient distribuer une prime à l’ensemble de leurs salariés en France.
De ce que j'ai lu, cela ne concerne pas l'ensemble des salariés chez Orange.

Ce serait 1000€ pour les salaires <25k€ et 500€ pour les salaires entre 25 et 30k€. Soit 20.000 salariés au total. A voir si cela changera compte tenu de la réaction des autres opérateurs.

Edit : en fait il y a un CP sur le site de l'opérateur https://www.orange.com/fr/Press-Room/communiques/communiques-2018/Orange-annonce-le-versement-d-une-prime-de-solidarite-avant-la-fin-de-l-annee

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 6 095
  • Les Ulis (91)
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français)
« Réponse #749 le: 13 décembre 2018 à 07:28:02 »
Il y a aussi un CP sur celui d'Iliad, et là, c'est bien 1000 € pour les 6000 salariés en France. Comme Free en compte 9000 dans ses bilans, je pense que cela exclut les salariés du support à l'étranger.

Citer
Dans le prolongement des déclarations du Président de la République, Thomas Reynaud, Directeur général d'Iliad, en accord avec  l’ensemble de l’équipe dirigeante du Groupe Iliad, a décidé l’attribution d’une prime exceptionnelle de 1000 euros à plus de 6000 collaborateurs du Groupe en France.
Le  versement sera effectué dès le vote de la loi qui permettra aux collaborateurs concernés de n’avoir à payer ni impôts ni charges sociales sur cette prime.

http://www.iliad.fr/presse/2018/CP_111218.pdf

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 248
  • Bois Colombes (92)
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français)
« Réponse #750 le: 13 décembre 2018 à 13:06:36 »
A voir si cela changera compte tenu de la réaction des autres opérateurs.

Voire celle des salariés qui ne bénéficieraient pas de cette prime...

Merci d'avoir précisé. 

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 248
  • Bois Colombes (92)
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français)
« Réponse #751 le: 17 décembre 2018 à 06:50:11 »
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) – n°321

Orange : Show Hello
Orange a tenu son traditionnel Show Hello le 12 décembre. Cette année, c’est la présentation de services autour de la Livebox dernière génération : « Maison connectée » qui permettra de gérer de façon centralisée des objets connectés. Une offre sécurité en partenariat avec Groupama permettra une « maison protégée » va être lancée.

Orange a partagé avec Deutsch Telekom la mise au point d’une enceinte connectée mais avec Hello Magenta pour DT et Djingo pour Orange (pour 49€ au T1 2019). Djingo peut prendre la place du smartphone pour faire des appels, changer de chaîne, piloter les objets connectés de la maison. Amazon va être intégré à ces enceintes. Dommage d’intégrer un GAFA alors qu’un discours européen est mené sur l’IA. Faut croire que le retard de l’Europe est déjà assez important.

Orange va proposer une offre de 4G fixe pour profiter de son réseau mobile, là ou Orange ne propose pas la Fibre, ce sera sans engagement.

D’autre part, Orange vise aussi le monde médical, via un carnet de santé sécurisé et veut offrir aux collectivités locales un système de vote électronique basé sur la Blockchain.

Enfin, Orange lancera l’année prochaine une phase pré-commerciale dans 17 villes en Europe. En France, des clients pourront tester la 5G en avant-première à Lille, Paris, Marseille et Nantes. Le lancement officiel interviendra en 2020.

Bilan des plaintes auprès de l’Arcep
L'Arcep vient de présenter un premier bilan de la plateforme de signalement " J'alerte l'Arcep ", après un an de fonctionnement et 34 000 alertes. 

SFR est dans le rouge ! Les alertes clients y sont les plus nombreuses pour cet opérateur. SFR affiche ainsi entre 30 à 35 alertes pour 100.000 clients, suivi par Free avec 25 à 30 alertes, Bouygues avec 20 à 25, et Orange avec 15 à 20.
Et donc, c’est SFR qui s’attire les plus mauvaises notes, avec une note de 6,6 sur 10 pour le fixe et de 6,8 sur 10 pour le mobile. Free et Orange sont les mieux notés avec 7,6 sur le fixe et 7,5 sur le mobile. Bouygues Telecom se situe entre les deux, avec des notes de 7,4 (fixe) et 7,2 (mobile).

Ceci n’est pas un sondage, ce sont juste les remontées vers l’Arcep.

Ftth : intendance
"En manque de bras, la filière de la fibre optique lance un appel aux candidats.  Il manque aujourd'hui 1 500 personnes dans le secteur de la fibre optique en France mais en fait, ce sont 16 000 personnes qu'il faut recruter dans les quatre ans à venir, pour que 100% des foyers bénéficient du très haut débit en 2022. C'est tout simplement le plus grand chantier de France. Un chantier à 20 milliards d'euros. Et on manque très nettement de candidats (Radio France)" – Revue de presse de l’Arcep du 10/12.

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 248
  • Bois Colombes (92)
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français)
« Réponse #752 le: 04 janvier 2019 à 09:00:22 »
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) – n°322

Bouygues Telecom et la fibre optique
Comme SFR, Bouygues est en train de monter une société dédiée au déploiement de la fibre optique. Cette société est détenue par Axione (une filiale du groupe) et Mirova - un fonds d’investissements – cette société – CityFast - va récupérer les infrastructures déjà installées par Bouygues Telecom contre 45 millions d’euros. En échange Bouygues Telecom paiera un loyer à cette société pour une trentaine d’années (Les Echos 13/12). Elle  devra déployer 3,4 millions de prises d’ici à 3 ans.
L’objectif de Bouygues Telecom est de faire travailler le groupe de manière industrielle, mais aussi de faire – éventuellement -  rentrer de nouveaux capitaux dans cette structure.

Le but d’Altice est surtout d’alléger le mammouth. Fin novembre, Altice Europe a annoncé que sa filiale française Altice France avait conclu un accord exclusif pour vendre 49,99% du capital de son réseau de fibre optique SFR FTTH à un groupe d'investisseurs pour 1,8 milliard d'euros. Ce  consortium est composé d’Allianz Capital Partners, Axa Investment Managers Real Assets et Omers Infrastructur. L’accord devrait être finalisé dans le courant du premier semestre 2019 (La Tribune, 30/11).

5G
Julien de Normandie Ministre chargé de la ville et du logement a commencé a esquissé ce qui pourrait être l’attitude du gouvernement concernant la 5G. Lors des 1ères Assises de la Cohésion numérique et territoriale, il a déclaré : "On vous donnera vos fréquences non pas en fonction d’enchères budgétaires, mais en fonction d’investissements que vous porterez dans les territoires les plus ruraux" (Edition Multimédi@ du 17/12).
Le gouvernement et l’Arcep n’ont pas encore donné la feuille de route pour l’attribution des fréquences 5G. Face aux impératifs budgétaires, le gouvernement résistera-t-il aux enchères ?

Itinérance 3G Orange pour Free
Suite à un accord entre Orange et Free et validé par l’Arcep, Orange réduit année après année les débits d’itinérance sur la 3G. Cette année c’est plafonné à 768 kb/s. Au 1r janvier 2020, il sera plafonné à 384 kb/s, tout comme l’upload. Le but était d’inciter Free à investir dans le déploiement de la 3G. A ce jour, Free couvre désormais plus de 99% de la population et 93% de la surface du territoire métropolitain en 3G (frandroid).

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 248
  • Bois Colombes (92)
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français)
« Réponse #753 le: 11 janvier 2019 à 07:13:28 »
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) – n°323

Bouygues Telecom
Selon L’Express, Bouygues Telecom a entamé des négociations exclusives avec l'opérateur indépendant pour se renforcer sur le marché des entreprises. Créé en 1999, Nerim revendique un chiffre d'affaires de 35 millions d'euros en 2016 avec 10 000 clients. L'opération en cours valoriserait Nerim autour de 50 millions d'euros.

Selon l’Express, Bouygues Telecom pourrait devenir un acteur puissant : "Avec un parc de trois millions d'utilisateurs, plus de 50 000 PME et un tiers des grands comptes du CAC 40 - plutôt dans l'univers du mobile - l'opérateur cherche à se renforcer dans l'Internet fixe avec Keyyo et, bientôt peut-être, Nerim.". Bouygues Telecom est en train de racheté Keyyo pour 67 millions d’euros. Keyyyo est spécialisée dans les PME et fournit des solutions télécoms (lignes fixe, Internet, mobile et M2M en convergence ou non).

Arcep
A l’heure du grand débat national et alors que le salaire de la Présidence de la Commission Nationale du Débat Public a poussé à se retirer, la parisien (édition papier du 10/01) a publié les salaires des présidents des Autorité Administratives Indépendantes. Dans cette liste d’AAI figure l’Arcep.



Rien de nouveau, là comme ailleurs, c'est à mettre en concordance avec le travail réellement effectué. L’honneur est sauf, l’Arcep est devant le CSA et l’Hadopi ! 

Netflix
Selon Electron Libre (10/01), Netflix a franchi la barre des 4 millions de clients et à ce rythme pourrait dépasser le nombre de clients Canal+ en auto-distribution qui était à 4,599 millions à fin septembre. L’accord avec Free pourrait lui permettre de conquérir de nouveaux clients. La question se pose : quelle concurrence en face de Netflix ?

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 6 095
  • Les Ulis (91)
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français)
« Réponse #754 le: 11 janvier 2019 à 08:16:21 »
La question se pose : quelle concurrence en face de Netflix ?

Amazon Prime video, OCS...

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 248
  • Bois Colombes (92)
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français)
« Réponse #755 le: 17 janvier 2019 à 07:24:38 »
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) – n°324

Vivendi
Vivendi est toujours embourbé dans une guérilla juridique pour reprendre la main sur Telecom Italia. Alors qu’il possède 24% du capital et est le premier actionnaire, la majorité est contre lui, mais c’est le le fonds activiste américain Elliott, actionnaire avec 9 % des titres, qui a pris le contrôle du conseil de l'opérateur historique italien le 4 mai dernier.

Dernier épisode : la demande d’avancer l’assemblée d’actionnaires, finalement, celle-ci se déroulera le 29 mars. Autre thème : quel type d’alliance pour le réseau fixe de Telecom Italia ? Vivendi veut bien vendre mais avec Telecom Italia comme actionnaire de référence et le fonds Elliott lui souhaite vendre la totalité du réseau fixe à Open Fiber, le projet d'Enel et de la Caisse des dépôts italienne.

Combien de temps Vivendi va-t-il insister dans Telecom Italia ? Il faut dire que le cours ayant fortement baissé, à ce jour ce serait une grosse perte financière de reprendre ses billes (Les Echos, 14/01).

Qobuz
Electron Libre (via Les Echos) annonce que Qobuz pourrait être mis en vente. La rentabilité annoncée en 2016 par le nouveau propriétaire n’étant pas au rendez-vous. Qobuz revendique 100 000 abonnés. Un opérateur mobile américain serait sur les rangs.

People
L'opérateur télécoms Bouygues Telecom a annoncé mercredi une réorganisation de son équipe dirigeante et notamment l'entrée d'Edward Bouygues, fils de Martin Bouygues, à son comité de direction et sa nomination au poste de directeur de la stratégie. Le futur patron ?
D’autre part, Dexter Goei, président d’Altice, et Thomas Reynaud, directeur général d’Iliad-Free, se sont rencontrés lors d’un déjeuner le 10 janvier dernier (Challenges, 10/01). De quoi ont-ils parlé ? Qui a réglé la note ? 

 

Mobile View