Auteur Sujet: Communauté de communes Arnon Boischaut Cher  (Lu 329 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 306
  • Vierzon (18)
Communauté de communes Arnon Boischaut Cher
« le: 27 mai 2021 à 09:53:14 »
La communauté de communes Arnon Boischaut Cher (ABC) vise la fibre optique "pour tous" d'ici 2025


La seconde phase concerne les 20 % restants pour un coût de 120 millions d'euros. © Pierrick DELOBELLE

La réunion du conseil de la communauté de communes Arnon Boischaut Cher (ABC) a proposé un point d’information sur le déploiement de la fibre optique sur son territoire.

Patrick Barnier, président de Berry Numérique et Pascal Bourdillon, directeur, ont fait le point sur la première phase de déploiement et ont exposé les échéances de disponibilités de la fibre sur les différentes communes d'ABC, l'objectif étant que 100 % du département soit couvert d'ici fin 2025.

Lors de la première phase, 100 millions d'euros de travaux ont été investis par Berry Numérique pour faire en sorte que 80 % soient des foyers raccordables. La commercialisation pour une grande partie des communes (Lignières, Vallenay, Saint-Loup des Chaumes, Venesmes, Châteauneuf-sur-Cher, Corquoy-Sainte-Lunaise, Serruelles) débutera fin 2021. Pour les autres il faudra patienter, au pire, jusqu'en 2025.

La seconde phase concerne les 20 % restants pour un coût de 120 millions d'euros, principalement pour desservir les habitations isolées. «Les réseaux filaires en cuivre sont appelés à disparaître, remplacés par la fibre. » a indiqué Patrick Barnier.

Pour cette deuxième phase, le financement sera différent, ce sera une concession auprès des opérateurs qui seront chargés des travaux.  Berry numérique apportera 57 millions d'euros dont 37 millions de subventions venus de la Région et de l'Europe. Les 20 millions restants  seront empruntés et les emprunts seront remboursés par les redevances des délégataires de la première. La bonne nouvelle est que, contrairement à la phase 1, les communautés de communes ne seront pas sollicitées pour le financement de la deuxième phase.


Source : Le Berry Républicain