Auteur Sujet: Augmentation des tarifs déguisée ?  (Lu 1056 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

kortez06

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 139
  • NICE 06
Augmentation des tarifs déguisée ?
« le: 13 décembre 2023 à 12:19:16 »
Hello !

Je me demande si ce qui se passe dans la boite ou je travail est normal, ou si on se fait couillonner....

Ils ont pris un abo Stella à l'époque, Celeste depuis, avec 24 mois d'engagement restant.

Depuis quelques mois, toutes les factures sont au dessus du montant forfaitaire, avec quelque chose comme :

Citer
Autres prestations - décembre 2023
Indexation des prix 40,23€

Mais comme ce n'est pas une augmentation du forfait, ils ne semblent pas soumis à la l'ordonnance n° 2021-650 du 26 mai 2021 qui oblige l'opérateur à prévenir d'une augmentation un mois à l'avance.

Dans le contrat, comme les CGU, aucune mention de cette indexation.

Est-ce que c'est légal au moins ?

Est-ce que ça nous permet une résiliation anticipée comme en B2C ?

Coté Celeste, tout le monde reste evasif et nous confirme que ça n'est pas une augmentation...

Quelqu'un a déja été confronté à ça ?

Merci de vos réponses !


trekker92

  • Abonné Free adsl
  • *
  • Messages: 1 051
Augmentation des tarifs déguisée ?
« Réponse #1 le: 13 décembre 2023 à 12:51:53 »
Hello !

Je me demande si ce qui se passe dans la boite ou je travail est normal, ou si on se fait couillonner.... entation...

Quelqu'un a déja été confronté à ça ?

Merci de vos réponses !

hello

vu le sérieux/particularité de la situation ==> ask on frnog ;)

meme en parallèle du forum, c'est mieux d'avoir deux voies de réponses

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 47 536
    • Twitter LaFibre.info
Augmentation des tarifs déguisée ?
« Réponse #2 le: 13 décembre 2023 à 13:45:23 »
Je me suis permis de le déplacer dans la section Celeste.

Si le contrat ne prévoit pas d'indexation des prix, il ne me semble pas possible d'augmenter les tarifs sans prévenir le client.

Maintenant, il y a peut-être des subtilités sur les offres entreprises qui protègent moins que le particulier.