Auteur Sujet: ARCEP : Observatoire de la QoS Internet s1 2015 (ADSL / Câble / FTTH)  (Lu 18399 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 31 412
    • Twitter LaFibre.info
L'ARCEP (le gendarme des Telecom français) a publié sont second observatoire de la QoS Internet, portant sur le premier semestre 2015

Les données du second semestre 2014 sont dans le post ARCEP : Observatoire de la QoS Internet s2 2014



Les mesures ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) sont été effectuées en ADSL/VDSL/Câble/FTTH sur 9 sites répartis en France métropolitaine, dans des conditions "permettant de s’affranchir d’un grand nombre de biais". La mise en œuvre de ce dispositif a été confiée, à la société ip-label (entreprise française spécialisée dans la mesure et le suivi de la qualité de service d’accès à l’internet).


C'est encore une version bêta et l'ARCEP insiste pour faire figurer cet avertissement :
"Cette troisième publication est le fruit d’un très important travail visant à définir un protocole de mesure robuste garantissant une bonne comparabilité entre opérateurs. La mise en œuvre d’un tel protocole comporte un certain nombre de difficultés techniques qui ne peuvent être que progressivement résolues. Compte tenu du recul limité et des risques inhérents au lancement de tout dispositif de ce type, l’ARCEP invite le lecteur à la prudence quant à l’interprétation des données publiées dans le présent rapport de synthèse, qui correspond à un exercice test (version bêta)."

Afin de comparer ce qui est comparable, les données sont classées sous forme de 6 catégories d’accès (par la suite une catégorie = un graphique) :

- Lignes xDSL courtes : Lignes avec un affaiblissement théorique à 300 kHz est inférieure à 21 dB.

- Lignes xDSL moyennes : Lignes avec un affaiblissement théorique à 300 kHz est comprise entre 21 dB et 43 dB.

- Lignes ADSL longues : Lignes avec un affaiblissement théorique à 300 kHz est supérieure à 43 dB.

- Lignes coaxial HFC 30 Mb/s (Zones 30 Mb/s du réseau Numericable) : Lignes en fibre optique à terminaison coaxiale ou « hybrides fibre câble coaxial » (HFC) sur lesquelles sont proposées des offres avec des débits théoriques de 30 Mbit/s.

- Lignes coaxial FTTLA 100 Mb/s et + : Lignes en fibre optique à terminaison coaxiale sur lesquelles sont proposées des offres avec des débits théoriques de 100 Mbit/s ou plus. L'ARCEP à mesuré des offre à 100 et 200 Mb/s, avec l'option doublement de l'upload pour Numericable.

- Lignes FTTH : Lignes en fibre optique de bout-en-bout. Pour SFR, c'est l'offre 1 Gb/s. Pour Orange les 3 offres (Zen, Play et Jet) sont testées.



Les lignes sont testés sur plusieurs sites, comme le Datacenter Telehouse1 à Paris :


Photo d'une baie IP-Label de mesure ARCEP :

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 31 412
    • Twitter LaFibre.info
ARCEP : Observatoire de la QoS Internet s1 2015
« Réponse #1 le: 05 novembre 2015 à 21:45:45 »
Débit en téléchargement (en Mb/s)

L'ARCEP mesure le débit de 6 façons :
- http depuis Paris (hébergeur Mediactive)
- http depuis Lyon (hébergeur Adeli)
- http depuis Londres (hébergeur Akamai)
- http depuis Francfort (hébergeur Akamai)
- http depuis New-York (hébergeur Akamai)
- P2P en téléchargeant une ISO d'Ubuntu LTS

Les débits descendants médian depuis les mires proches Adeli et Mediactive :


Ce n'est pas un SpeedTest, mais le débit moyen pour télécharger un fichier de 100 Mo sur une seule connexion TCP, pour être au plus proche d'un usage client, d'où l'avertissement de l'ARCEP qui explique que la différence entre le débit mesuré et le débit de la ligne est normal en THD (le téléchargement qui dure environ une seconde en FTTH et TCP à besoin de temps pour monter en débit)

Les débits mesurés sont des débits moyens IP, ce qui signifie qu’il s’agit d’une vitesse moyenne (et non d’une vitesse maximale) réellement disponible pour l’utilisateur. La vitesse mesurée par ce protocole ne correspond donc pas au débit crête (i.e. maximal) ni à la capacité de la ligne. Les débits ne sont par ailleurs mesurés qu’en utilisant une seule session TCP, contrairement à la plupart des systèmes de test de débit en ligne (comme speedtest.net, 60 millions de consommateurs, etc.) qui établissent plusieurs connexions parallèlement et somment les débits sur chacune de ces connexions.
Le test est réalisé avec le protocole http, le plus couramment utilisé par les sites web. Le débit ainsi mesuré est le débit utile : celui-ci n’inclut pas la bande passante consommée par les entêtes des différents protocoles de transmission. Il existe toujours un écart entre le débit mesuré et le débit théorique de la ligne.

Sur les lignes offrant une capacité supérieure à 100 Mbit/s, les débits mesurés par le dispositif sont généralement sensiblement inférieurs à la capacité réelle de la ligne (accès). En effet, le débit est mesuré en simulant le téléchargement d’un fichier de grande taille (100 Mo pour les lignes à plus de 100 Mbit/s) depuis un site internet. Au-delà de 100 Mbit/s, le débit moyen de téléchargement est fortement dégradé par les pertes de paquets, la latence et l’environnement utilisateur : il devient alors beaucoup plus variable. Les éventuelles différences entre les capacités annoncées par les opérateurs et les débits mesurés par le dispositif ne signifient donc pas que les annonces sont trompeuses mais qu’un client ne pourra pas profiter pleinement de cette capacité sur des usages tels que le téléchargement de fichiers à moins de mettre en place des solutions spécifiques permettant de compenser ces effets (par ex. parallélisation des téléchargements).


Les débits descendants médian depuis les mires lointaines Akamai :


Les débits descendants médian en peer-to-peer :

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 31 412
    • Twitter LaFibre.info
ARCEP : Observatoire de la QoS Internet s1 2015
« Réponse #2 le: 05 novembre 2015 à 21:47:31 »
Débit en montant (en Mb/s)

L'ARCEP mesure le débit depuis 5 hébergeurs :
- http depuis Paris (hébergeur Mediactive)
- http depuis Lyon (hébergeur Adeli)
- http depuis Londres (hébergeur Akamai)
- http depuis Francfort (hébergeur Akamai)
- http depuis New-York (hébergeur Akamai)


Les débits montants médian depuis les mires proches Adeli et Mediactive :


L'explication des meilleurs débits montant en offre Zen est donné par l'ARCEP :

Bien que les offres Livebox Fibre Zen et Play de l’opérateur Orange offrent les mêmes engagements en termes de débit montant, à savoir un débit minimal de 50 Mbit/s (cf. Tableau 5 – Capacité théorique des lignes utilisées pour les offres fibre optique.) , un écart de l’ordre de 20 % en faveur de l’offre Zen est observé dans le résultat des mesures.
Il s’avère qu’au cours du premier semestre 2015, Orange a mené une campagne nationale d’augmentation des débits sur son réseau FttH. Les lignes du dispositif ont bénéficié de cette opération, au même titre que tous les clients d’Orange.
Ainsi, les lignes Livebox Zen, installées après le début du cycle, ont bénéficié d’un débit supérieur durant une plus grande proportion de leur période de mesure, par rapport aux lignes Livebox Play.
C’est pourquoi la médiane calculée pour les lignes Livebox Zen est supérieure à celle calculée pour l’offre Livebox Play.


Les débits montants médian depuis les mires lointaines Akamai :

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 31 412
    • Twitter LaFibre.info
ARCEP : Observatoire de la QoS Internet s1 2015
« Réponse #3 le: 05 novembre 2015 à 21:50:16 »
Latence (également appelée Ping), en ms

L'ARCEP mesure la latence depuis 5 sites équipés de serveurs vers les 8 sites équipé de box ADSL / câble / FTTH :
- http depuis Paris (hébergeur Mediactive)
- http depuis Lyon (hébergeur Adeli)
- http depuis Londres (hébergeur Akamai)
- http depuis Francfort (hébergeur Akamai)
- http depuis New-York (hébergeur Akamai)


La latence médiane depuis les mires proches Adeli et Mediactive :


La latence médiane depuis les mires lointaines Akamai :

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 31 412
    • Twitter LaFibre.info
ARCEP : Observatoire de la QoS Internet s1 2015
« Réponse #4 le: 05 novembre 2015 à 21:58:56 »
Mesure du surf web

Cet indicateur mesure le temps de chargement d’une page web tel qu’il serait ressenti par un utilisateur. Une page web est constituée de quelques dizaines à quelques centaines d’objets (mise en forme, code, images, vidéos, animations, publicités, etc.), qui sont généralement de faible poids. Par conséquent, le temps de chargement d’une page web ne dépend pas uniquement du débit disponible mais également très largement du temps nécessaire pour établir les connexions précédant le chargement des objets.

Ces mesures ont été effectuées sur un panel de 14 sites parmi les plus visités en France et du site d’un organisme public (impots.gouv.fr)


On regrette que les URL soient toutes affichées "http" alors que plusieurs sites sont "https only", comme Google, Facebook, Wikipedia,...
Difficile de savoir, sans connaître le navigateur web utilisé, ceux qui sont effectivement chargés en http de ceux qui sont effectivement chargés en https.

Les sites du panel sont très hétérogènes en termes de contenu et de poids. Pour cette raison, une transformation a été appliquée au temps mesuré, afin de calculer un temps équivalent pour le chargement d’une page avec un poids normalisé de 1 Mo, ce qui correspond approximativement au poids moyen des pages du panel.

Pour chaque mesure, le cache du navigateur est entièrement vidé afin de simuler une première navigation sur le site internet.

Les publicités ont été éliminées du contenu des pages afin d’éviter de créer des biais liés à des publicités géolocalisées ou ciblant spécifiquement les clients de certains opérateurs.


Temps médian de chargement de 1 Mo en navigation web :
Attention, c'est un temps de chargement, exprimé en secondes : le meilleur opérateur est celui qui obtiens le temps le plus faible. Pour cette raison le 0 est en haut du graphe.


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 31 412
    • Twitter LaFibre.info
ARCEP : Observatoire de la QoS Internet s1 2015
« Réponse #5 le: 05 novembre 2015 à 22:00:42 »
Note médiane en Lecture de vidéos en streaming :

C'est une note sur 5 : Le meilleur opérateur est celui qui obtient la meilleure note.

Voici la liste des 4 sites mesurés :
- https://www.youtube.com/
- https://www.dailymotion.com/fr
- https://vimeo.com/
- http://www.metacafe.com/

Médiane des notes globale sur 5, pour le Streaming :


Médiane par catégorie :

- Disponibilité (taux de réussite de l’accès au flux) : nombre de lectures complètes de la vidéo par rapport au nombre de tests effectués.

- Temps de négociation, avant le lancement de la vidéo : temps s’écoulant entre l’envoi de la demande et le début de la lecture de la vidéo.

Fluidité (taux de lecture fluide de la vidéo) : taux de lectures avec une fluidité d’au moins 23 images par secondes.

Nombre de ruptures de lecture : nombre d’interruptions de la lecture de la vidéo avec une période de chargement.

Temps de rupture (durée totale des ruptures) : durée moyenne des pauses pendant la lecture d’une vidéo.


Ne pas oublier que les notes publiées sont une médiane et non une moyenne. Les notes 5ème centile et 95 centile sont dans les fichier Excel (voir plus bas)


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 31 412
    • Twitter LaFibre.info
ARCEP : Observatoire de la QoS Internet s1 2015
« Réponse #6 le: 05 novembre 2015 à 22:02:15 »
Les mesures sur les lignes ADSL longues ont été effectuées avec des vidéos de résolution 360p : les résultats sont donc séparées, car non comparable aux autres lignes




vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 31 412
    • Twitter LaFibre.info
ARCEP : Observatoire de la QoS Internet s1 2015
« Réponse #7 le: 05 novembre 2015 à 22:08:36 »
Le rapport ARCEP :

J'ai publié l'intégralité des résultats, mais plus de détails (la méthodologie complète n'est malheureusement pas présente) est expliqué dans ces 47 pages : (document au format PDF)


Les données au format Excel avec des bonus comme le 5ème centile et le 95 centile. Malheureusement les données 5ème et 95 centile ont été retirées de la majorités des indicateurs, il n'est donc plus possible de publier un palmarès des la saturation.

Les données sont au format Excel : (lisibles avec Libre Office)


L'ARCEP lance une consultation pour savoir comment faire évoluer l'Observatoire de la QoS Internet les prochaines années : (document au format PDF)


Objet du présent appel à contribution

l’Autorité entend poursuivre et améliorer sa démarche de mesure de la qualité du service fixe d’accès à internet, qui répond à un double objectif :
- doter l’Autorité des outils qui lui sont nécessaires pour assurer pleinement ses missions, notamment en tant que gardien de la neutralité de l’internet ;
- améliorer l’information des utilisateurs finals, pour renforcer leur capacité à choisir de manière éclairée leur offre d’accès à internet et stimuler la concurrence entre opérateurs au bénéfice de la qualité du service d’accès à internet.
A cet effet, l’Autorité souhaite dresser le bilan et tirer les enseignements de ces trois premiers cycles de mesure en appelant tous les acteurs concernés à partager leurs observations concernant le dispositif actuel et leurs propositions quant à son évolution éventuelle.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 31 412
    • Twitter LaFibre.info
ARCEP : Observatoire de la QoS Internet s1 2015 (ADSL / Câble / FTTH)
« Réponse #8 le: 05 novembre 2015 à 22:14:31 »
Conclusion :

- xDSL lignes courtes : Bouygues Telecom arrive premier, suivit par Free, Orange et SFR qui ferme le classement.

- xDSL lignes moyennes : Bouygues Telecom arrive premier, suivit par Free, Orange et SFR qui ferme le classement.

- ADSL lignes longues : Bouygues Telecom arrive premier, suivit par Free, Orange et SFR qui ferme le classement.

- Câble 30 Mb/s : Numericable arrive premier, devant Bouygues Telecom. A noter que les offres commerciales sont différentes pour l'Upload.

- Câble 100 Mb/s et + : Numericable arrive premier, devant Bouygues Telecom. A noter que les offres commerciales sont différentes pour l'Upload.

- FTTH : Orange Jet arrive premier, devant SFR. A noter que les offres commerciales sont différentes. Free n'a pas été mesuré ce semestre, mais étant donné qu'il a dépassé les 100 000 clients, il sera présent le prochain trimestre.



Édit : Communiqué de presse Bouygues Telecom


Paul

  • Client FAI autre
  • *
  • Messages: 4 100
  • Montréal, QC (CA)
    • Twitter
ARCEP : Observatoire de la QoS Internet s1 2015 (ADSL / Câble / FTTH)
« Réponse #9 le: 05 novembre 2015 à 22:23:59 »
Très intéressant, merci Vivien.

Pour les vidéos, l'importance de l'interconnexion est bien marquée. Free est bien est en-dessous. C'est surtout pour la fluidité que ça gêne, les buffering toutes les 10 s ce n'est pas agréable.

Après je suis surpris de voir SFR finir parfois dernier (à fortiori par rapport à Free).

Marin

  • Client Bbox vdsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 2 761
  • 73
ARCEP : Observatoire de la QoS Internet s1 2015
« Réponse #10 le: 05 novembre 2015 à 22:49:24 »
Merci pour le partage !

Voici la liste des 4 sites mesurés :
- https://www.youtube.com/
- https://www.dailymotion.com/fr
- https://vimeo.com/
- http://www.metacafe.com/


Cet observatoire a pour mérite de nous rappeler l'existence de Metacafe, site qui était populaire en 2002.
(le rang Alexa de ce site est de 10 408 aux États-Unis, pour comparaison, YouTube est 4e en France et La Fibre.info est 1 666e.)

Il a en effet été démontré [...] qu’il n’existe pas de solution permettant de distinguer avec certitude les pertes de paquets liées à un comportement des systèmes d’exploitation, des applications ou des protocoles utilisés de celles liées à une dégradation de la qualité de service du réseau (ex : congestion).

De quoi pensez-vous qu'il est question ici ? De saturation CPU ?

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 31 412
    • Twitter LaFibre.info
ARCEP : Observatoire de la QoS Internet s1 2015 (ADSL / Câble / FTTH)
« Réponse #11 le: 05 novembre 2015 à 23:00:32 »
Là, l'ARCEP parle des retransmissions TCP.

Des retransmissions en TCP sont normales, car TCP ne connaît pas le débit du média et va monter en débit (plus ou moins rapidement en fonction de l'OS du serveur) et sauf si il y a des buffers immenses au niveau du DSLAM / ONT, des paquets seront perdus.

Montée en débit pour le téléchargement d'un fichier de 30 Mo :


Maintenant, comme expliqué dans de nombreux posts ici, avoir de gros buffers n'est pas une bonne idée, car cela ralenti les usages simultanés (typiquement surfer pendant un téléchargement) => Bufferbloat

 

Mobile View