Auteur Sujet: DSP Aveyron  (Lu 1821 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 311
  • Vierzon (18)
DSP Aveyron
« le: 08 décembre 2017 à 09:36:02 »
Cinq ans pour installer la fibre optique en Aveyron

Les négociations ont enfin abouti. Fin 2022, Aveyron, Lot et Lozère seront totalement fibrés. Les trois entités, qui s'étaient regroupées judicieusement, ont sélectionné Orange comme opérateur aménageur.

Jean-François Galliard n'a pu savourer son plaisir avec ses homologues lotois et lozérien. En effet, retenus par des obligations, les deux présidents départementaux n'ont pas pu assister à l'annonce du déploiement de la fibre optique par Orange dans le Lot, la Lozère et l'Aveyron. Une bonne nouvelle qui met fin à des négociations entamées en 2012. Dans 5 ans, chaque habitant devrait pouvoir surfer sur le net à une vitesse de 200 à 500 mégabits sans aucun désagrèment.

Un succès que Jean-François Galliard met au compte du travail mené avec les deux autres départements. «Mieux vaut travailler ensemble que tout seul», a-t-il rappelé, sachant que, depuis son investiture, il n'a eu de cesse de prôner les partenariats entre les collectivités pour faire avancer les dossiers. «Au début, quand l'Aveyron était seul à vouloir la fibre optique, on était à 87 000 prises sur 5 ans, puis 150 000 sur les 15 ans. Ensuite, l'Aveyron a pris l'initiative de proposer au Lot et à la Lozère de se mettre ensemble. Et là, on a intéressé les opérateurs nationaux car on représentait 355 000 prises», annonce le président. Grâce au regroupement, l'Aveyron sera fibré dans les 5 ans avec 154 582 prises, y compris les fermes isolées.
De l'internet mais aussi des emplois

C'est l'opérateur Orange qui a décroché le marché, et par là même la délégation de service public pendant 25 ans. L'investissement total pour l'opérateur s'élève à 588,3 millions d'euros sur les trois départements ; l'investissement pour l'Aveyron se montant à 266 millions d'euros. Les collectivités, via le Département, la Région, les intercommunalités, l'Etat financeront le projet à hauteur de 128,7 millions d'euros. Jean-François Galliard a annoncé que le Département de l'Aveyron participait, lui, pour 20 millions d'euros. Par ailleurs, le président a également révélé une autre bonne nouvelle pour le budget des intercommunalités : «Les communautés de communes devaient régler 10 € par personne pendant 15 ans. Cette part a été divisée par deux. Or, le Département maintient ses 20 millions d'euros. C'est un effort que nous faisons à leur profit. C'est une autre manière d'établir un partenariat».

Pour mener à bien le projet, les trois départements sont réunis au sein du Sieda ; à l'origine, le syndicat de l'énergie en Aveyron. Les décisions seront prises unanimement. Vendredi 1er décembre, le contrat a été signé avec Orange et le marché notifié. Une société ad hoc doit être créée, dont le siège sera en Aveyron, vraisemblablement à Rodez. Le déploiement débutera au 1er janvier 2018 par les études techniques habituelles. Orange a en charge la construction, l'exploitation et la maintenance du réseau de fibre optique. «Deux cents personnes vont travailler pendant 5 ans sur l'installation de la fibre. Outre internet, ce projet va donner aussi du travail», insiste Jean-François Galliard. Sur les trois départements, il est prévu la création de 400 emplois dont une partie sera pérennisée.

Le chiffre : 5

5 euros par personne pendant 15 ans. Le coût de la fibre optique pour les 19 intercommunalités que compte l'Aveyron. Au début des négociations, la part des intercommunalités devait être de 10 € par personne, toujours sur 15 ans. Somme toute, de l'argent budgétisé en trop qui ne se traduira pas par une baisse de la fiscalité mais par des travaux supplèmentaires.

Jean-Christophe Arguillère : «Pour nous opérateurs, il y a tout à perdre ou tout à gagner»

Jean-Christophe Arguillère, délégué régional d'Orange, le reconnaît : «À ma connaissance, c'est la première fois que des départements se regroupent pour lancer une consultation. Ils ont bien défini la problématique du territoire pour trouver des moyens. Je pense que ce regroupement les a bien aidés. Pour nous opérateurs, il y a tout à perdre ou tout à gagner. Nous avons donc intérêt à faire la meilleure proposition».

Pour autant, déployer la fibre optique à chaque domicile coûte extrêmement cher. «Nous ne l'aurions pas fait seul. Mais à partir du moment où il y a des financements extérieurs, via l'Etat, le Département, la Région…, cela devient possible».

Désormais, l'opérateur s'est engagé à tenir le délai de 5 ans pour fibrer tout le territoire, un délai court. «Nous avons une forte pression sur l'emploi, la formation, mais nous avons pris cet engagement». L'entreprise peut s'appuyer sur son expérience de déploiement dans le Gers : «L'habitat y est le plus dispersé de France. L'Aveyron n'est pas facile à équiper car l'habitat est éparpillé, il y a des zones de montagne, de vallée. Il va falloir parfois un déploiement de fibre très long mais rien n'est insurmontable». Orange pourra aussi s'appuyer sur ses salariés : «On travaille déjà beaucoup en Aveyron, on y a déjà pas mal de salariés. Nous sommes d'ailleurs très heureux de continuer à être présent localement et construire le réseau de demain»

3 questions à Christophe Laborie, président de l'intercommunalité Larzac et vallées

Que va vous apporter la fibre optique ?

Cela va conforter l'existant, de nombreux éleveurs utilisent l'informatique, et permettre d'accueillir des entreprises et des artisans. C'est capital la fibre, notamment pour des jeunes qui souhaiteraient reprendre des installations. S'ils n'ont pas internet, c'est un handicap. Dans les écoles aussi, ce sera plus pratique. Et aujourd'hui, les touristes regardent également s'il y a internet pour les enfants avant de venir en vacances.

Comment avez-vous choisi vos zones prioritaires ?

Nous privilégions les endroits isolés comme les fermes car, dans les centres bourgs, le réseau internet est correct. Par solidarité rurale et pour être sûr que l'aménageur aille jusqu'au bout de la démarche, nous avons préféré commencer par là.

Quel est le coût pour l'intercommunalité ?

Il se monte à 1 % de notre budget, qui s'élève à 3 millions d'euros pour 6 000 habitants. Le budget excédentaire, lié aux 10 € initialement prévus par personne, sera réaffecté aux sentiers et à la zone d'activité de La Cavalerie.


Marie-Hélène Degaugue

Source : https://www.ladepeche.fr/article/2017/12/08/2700086-cinq-ans-pour-installer-la-fibre-optique-en-aveyron.html

Hugues

  • AS57199 MilkyWan
  • Expert
  • *
  • Messages: 9 680
  • Paris (19ème)
    • Twitter
DSP Aveyron
« Réponse #1 le: 08 décembre 2017 à 13:14:22 »
Vivien : Je crois que c'est SIEDA et non SIEA, pour le nom de la section :)
« Modifié: 08 décembre 2017 à 14:16:55 par Hugues »

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 39 452
    • Twitter LaFibre.info
DSP Aveyron
« Réponse #2 le: 08 décembre 2017 à 13:26:45 »
Exact !

Je corrige.

Certains documents parlent de SIEA à tord.

vida18

  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 311
  • Vierzon (18)
DSP Aveyron
« Réponse #3 le: 15 juillet 2018 à 09:39:34 »
Bientôt la fibre optique

Coupures incessantes, temps de connexion très long… On n’en finit plus d’avoir des problèmes avec internet sur notre commune. La déclaration de Sébastien David, auprès du département de l’Aveyron devrait rassurer les habitants : "Dans le Sud-Aveyron, les communes concernées par cette première vague d’accès à la fibre optique sont : La Cresse, Rivière-sur-Tarn, Sévérac, Campagnac, Saint-Laurent-d’Olt, Nant, Le Clapier, La Couvertoirade, Montagnol, Cénomes, La Roque, Tauriac, Vabres-l’Abbaye, Saint-Izaire, Saint-Rome-de-Cernon (Laumières), Rébourguil, Belmont, Murasson, Saint-Rome-de-Tarn, Comprégnac, Creissels, Saint-Jean-Delnous, Lincou, Durenque, Alrance, Salles-Curan, Villefranche-de-Panat, Prades-de-Salars et Ayssènes. Dans ces communes, l’offre devrait être commercialisable dans 6 à 9 mois", assure Sébastien David.

La commune figure donc en bonne place pour un accès rapide, dont les habitants sont impatients mais aussi vigilants et attentifs.


Source : https://www.midilibre.fr/2018/07/14/bientot-la-fibre-optique,4654629.php

lechercheur123

  • Expert
  • *
  • Messages: 1 273
  • Montauban (82)
    • AS208261 - Pomme Télécom
DSP Aveyron
« Réponse #4 le: 09 septembre 2018 à 22:08:18 »
Voici la carte de déploiement pour 2018-2019 pour les départements de l'Aveyron, du Lot et de la Lozère (hors AMII) : http://umap.openstreetmap.fr/fr/map/zapm-lotaveyronlozere_245464

vida18

  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 311
  • Vierzon (18)
DSP Aveyron
« Réponse #5 le: 26 septembre 2018 à 17:27:50 »
La fibre optique s’étend à haute vitesse en Aveyron

Le nombre de chantiers en cours est aujourd’hui estimé à dix-neuf.

Surfer sur Internet à la vitesse de la lumière prend forme dans le département. Autrefois utopique, le déploiement de la fibre optique est aujourd’hui une réalité. Maintes fois annoncés par les responsables politiques locaux, les travaux de construction du nouveau réseau ont démarré durant le premier semestre 2018. Précisèment au mois de mai.

Depuis cinq mois

Piloté par le Syndicat intercommunal d’énergies du département de l’Aveyron (Sieda), le suivi des travaux met en évidence la volonté d’aller vite, tout en respectant les délais impartis à l’opérateur de Délégation de service public (DSP), Orange, via la filiale aveyronnaise All Fibre. Ce ne sont donc pas un seul mais bien plusieurs chantiers qui ont été lancés sur l’ensemble du territoire. Au total, dix-neuf, correspondant à un dans chaque intercommunalité.

La première phase d’aménagement se concentre sur les zones les plus mal desservies de l’Aveyron, mais aussi les bassins d’activités économiques et l’ensemble des entreprises. En l’espace de cinq mois, les coups de pelle se sont ainsi multipliés sur plusieurs communautés de communes : Comtal Lot et Truyère, Monts, Rance et Rougier dans le secteur de Belmont-sur-Rance, Aveyron, Ségala et Viaur du côté de Rieupeyroux, Grand Villefranchois et Decazeville communauté.

2 700 foyers fibrés chaque mois en 2019

Orange doit, de plus, selon les modalités fixées par le contrat signé avec le Sieda, obéir dès cette année à un objectif : proposer à 10 % des foyers aveyronnais l’accès à cette technologie. Pour l’heure, le site internet du syndicat (1) référence comme avancée la plus significative celle réalisée sur la commune de Bozouls. Un secteur où les habitants pourraient être fibrés d’ici la fin de l’année, à la condition qu’Orange, ou un autre opérateur en charge de la commercialisation de la fibre optique en France, ne se lance sur le marché.

La dynamique impulsée au cours de cette année 2018 n’est pourtant qu’une esquisse de ce qui attend l’Aveyron. La vitesse de croisière de cet important déploiement devrait être atteinte courant 2019. À court terme, Orange et sa filiale All Fibre seront en capacité de raccorder, potentiellement, près de 2 700 foyers supplèmentaires chaque mois. À la seule condition, et non des moindres, que ce chantier bénéficie de l’apport de main-d’œuvre nécessaire, 200 recrutements à temps plein étant aujourd’hui indispensable. Afin que le déploiement de la fibre optique ne s’éternise pas au-delà des contraintes fixées par le contrat paraphé entre le concessionnaire et le Sieda, soit la fin d’année 2022.

# Une entreprise ou un particulier qui souhaite bénéficier de cette nouvelle technologie doit attendre aujourd’hui jusqu’à 13 mois. La raison ? Le chantier nécessaire à la création du réseau qui se déroule en trois étapes. La première consiste à réaliser une phase d’études de faisabilité du projet, estimée entre deux et trois mois. L’arrivée de la tête du réseau fibre au cœur de la commune se prolonge entre deux et quatre mois supplèmentaires. La troisième et ultime étape, celle du raccordement, dure entre trois et six mois.


Source : Mido Libre, éccrit le 26 septembre 2019 par Jérémy Mouffok.