Auteur Sujet: Australie: NBN ou le bordel en FTTx  (Lu 379 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Razorback

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 67
  • Marguerittes 30
Australie: NBN ou le bordel en FTTx
« le: 17 janvier 2019 à 12:21:35 »
En Australie le très haut débit -façon de parler- pointe le bout de son nez, son nom le NBN : https://en.wikipedia.org/wiki/NBN_Co

Ce réseau NBN, ou National Broadband Network ou Réseau haut débit national, c'est un peu tout et n'importe quoi. Un mélange de ce qu'il faudrait faire, et de ce qu'il ne faudrait pas faire. Tant au niveau iniative publique qu'entreprises privées. Bref comme le pays est grand, que nous sommes isolés et que d'un état à l'autre la législation n'est pas la même et que la densité de population peut varier de beaucoup, et bien il y a vraiment de tout!

Le France Télécom national, ou Orange pour les plus jeunes se nomme Telstra. Ce réseau NBN a comme actionnaire majoritaire l'état australien via Telstra et deux concurrents du privée : Optus (appartement à l'opérateur national de Singapour et numéro 2 dans le mobile dans le pays) et TPG (le deuxième plus gros ISP du pays et le plus gros opérateur de réseau mobile virtuel). Le but du NBN éviter de gaspiller et l'argent public et l'argent privé, faire diminuer les coûts et faire passer l'internet australien dans une nouvelle ère. Niveau fournisseurs internet il n'y a pas eu de consolidation comme en France. Il y en a un sacré paquet! Pour en revenir au NBN, il est à noter que le directeur de la stratégie est un français, ingénieur des Ponts et Chaussées.

Pour les solutions alors là c'est vraiment le bordel un truc bien comme il faut. Le terme FTTx prend ici tout son sens car nous avons:
  • FTTP : ou la fibre jusqu'au domicile. Bien que correct FTTH est une appellation très peu utilisée en langue anglaise ou on préfère dire FTTP. P pour 'premises', anglais pour locaux, bâtiment ou lieux. Pour les particuliers ça donne du 100Mbps/40Mbps et c'est un peu ce qu'il se fait de mieux. Il y a du 1Gbps dans quelques endroits mais c'est le bordel et pas toujours cohérent.
  • FTTB : classique cas de fibre jusque dans le bâtiment. La liaison cuivre se faisant via VDSL2. Vitesse maxi de 100/40Mbps
  • FTTN : Fiber to the Node, ou fibre jusqu'au nœud. Le noeud étant ici un sous répartiteur vdsl2. Vitesse maxi de 100/40Mbps
  • FTTC : Fiber to the Curb, ou fibre jusqu'au trottoir. Comprendre le trottoir devant sa maison. Le reste de la liaison se faisant en cuivre en G.Fast (du VDSL2 sur-vitaminé). Vitesse maxi de 100/40Mbps.
  • HFC : Hybrid fiber coaxial, ou hybride fibre/câble coaxial. Une vraie m*rde pour l'internet dans certains endroits engorgés de mon expérience. Comme avec le câble en France la TV rien à dire impec mais pour le net

Vous l'aurez compris il y a du choix! Entre mes différents domiciles j'ai eu l'occasion d'utiliser un peu tout. Au boulot nous avons la fibre directement, donc FTTP et comme en France cela fonctionne bien. Pour les autres FTTx ça dépend. La connexion au réseau NBN via le câble coaxial c'est une véritable m*rde dans certains endroits, j'en ai été victime.

Pour le reste, ça semble être un déploiement que se fait par étapes. Pas comme en France ou on passe souvent du cuivre à la prise optique sans étape intermédiaire. Dans l'idéal il vaut mieux passer par les différents stades du VDSL avant d'avoir la prise fibre dans son domicile.

Si je prend mon cas, dans un premier temps j'avais du câble coaxial connecté à la fibre. Une véritable m*rde à certaines heures de la journée, j'avais donc pris une ligne xDSL à côté. En 2014 j'étais en ADSL2+, puis fin 2015 arrivée de la fibre au sous-répartiteur donc passage au VDSL2. En FTTN en étant à 250-300m je synchronisai au maximum possible soit 11040Mbps/40Mbps pour un maximum thérique sur ma ligne de 141Mbps/67Mbps. Maintenant nous avons le FTTC, donc aucune idée de la vitesse de synchronisation. On ne peut pas avoir accès aux infos du g.fast car le modem g.fast joue un peu le rôle de l'ONT en France. Toujours est il que le FTTC avec du g.fast ça marche.

Les gens en FTTC comme moi, pourront théoriquement profiter d'une offre à 1Gbps. Je demande à voir le 1Gbps car pour l'arrivée du FTTN, j'ai comme beaucoup était obligé de tout passer en cat6a pour avoir un blindage correct et des performances optimales.

Donc le déploiement est un peu merdique je trouve, une vraie pompe à fric et on commence à être à la traîne et de grosses sommes ont été gaspillées. Les politiques n'ont pas été bons du tout, un exemple à ne pas suivre!

Niveau ISP il y a de tout. Les trois gros chez qui on paie plus cher mais certains avantages un peu comme partout. Et puis d'autres FAI, ça va du tout virtuel chez qui on peut tout regrouper (gas, électricité, télé, téléphone, internet) au pur ISP. Je suis client de la dernière formule avec Aussie Broadband. Un mélange d'OVH et du Free de l'époque où ils étaient encore 'trublion'. L'avantage d'avoir plus d'ISP par rapport à la France, c'est je trouve d'avoir le choix et de prendre ce dont on a besoin. Avec Aussie Broadband je peux avoir le forfait le plus rapide pour internet, et pour le reste (téléphone, télévision, télé multipostes, enregistrement, 4k etc ...) c'est tout à la carte. Mais j'ai eu du Telstra, du Optus, du TPG, Dodo et Aussie Broadband (depuis mon passage au FTTN).

Et finalement je trouve ça mieux de choisir les services qu'il me faut et de payer pour, que des trucs qu'on utilise pas mais que l'on paie quand même comme en France, qui font gonfler la facture et baisser la qualité. Par exemple niveau peering j'ai à mon domicile en France une ligne VDSL2 avec un upload de 16 à 17Mbps et je télécharge de l'autre bout du monde entre 16 et 17Mbps ! Le décalage horaire 10h doit aider  ;D.

 

Mobile View