Auteur Sujet: VDSL2 Vectoring, expliqué par Alcatel-Lucent  (Lu 18021 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Amon-Ra

  • Expert.
  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 602
  • FTTH 1 Gbit/s à Asnières-sur-Seine (92)
VDSL2 Vectoring, expliqué par Alcatel-Lucent
« le: 04 décembre 2012 à 20:47:59 »
VDSL2 Vectoring, expliqué par Alcatel-Lucent

source :
http://www.alcatel-lucent.com/vdsl2-vectoring/index_fr.html

une video explicative en Anglais :


Citer
Le VDSL2 a boosté le débit des lignes en cuivre. Aujourd'hui, grâce à la première solution commerciale de Vectorisation VDSL2 (VDSL2 Vectoring), le haut débit sur cuivre atteint les 100 Mbits/s ou plus.

Avec le VDSL2, atteindre les 100 Mbits/s est potentiellement possible.
Problème : le bruit qui circule entre les canaux fait obstacle aux performances. La technologie de Vectorisation VDSL2 permet d’éliminer ce bruit, à la manière d’un casque antibruit. Elle supprime tout le bruit - ou interférences - entre les lignes VDSL2 d'un même groupe (bundle). Sans ces interférences, chaque ligne VDSL2 peut atteindre son débit maximal comme si les autres lignes du groupe n’existaient pas.

La Vectorisation VDSL2 revalorise le cuivre. Le fait de disposer des débits de demain sur les réseaux d'aujourd'hui crée une expérience haut débit plus attractive et extrêmement compétitive, et permet en outre d’amener la fibre jusqu’au point le plus économique – une alternative cruciale dans une conjoncture économique instable.

[...]
Le déploiement de la fibre a démarré un peu partout dans le monde mais il demande beaucoup de temps et d’argent. Selon Heavy Reading, il faudra 10 ans pour atteindre un taux de couverture fibre de 50 %5.
La Vectorisation VDSL2 est déjà opérationnelle. Des fournisseurs de services de premier plan — Belgacom, Orange, P&T Luxembourg, Swisscom, Telekom Austria et Turk Telekom — ont déjà testé la technologie d'Alcatel-Lucent.

Les essais confirment que la Vectorisation VDSL2 d'Alcatel-Lucent accélère de 90 % et 150 % les liaisons montantes et descendantes, selon l’état de la ligne et la longueur de la boucle.

Le débit sur cuivre peut encore considérablement augmenter. Nos recherches sur les nouvelles technologies telles que « mode fantôme » et le « G.fast », qui permettront d’atteindre des débits de plusieurs centaines de mégabits sur cuivre, prouvent que celui-ci a encore de beaux jours devant lui.

Combiner les innovations d'Alcatel-Lucent pour accroître les débits

La Vectorisation VDSL2 est l’une des innovations proposées par Alcatel-Lucent pour vous aider à accéder plus vite aux débits les plus élevés.

En combinant la Vectorisation VDSL2 avec la Fusion VDSL2 (Bonding) et le « mode fantôme », vous obtenez des liaisons
sur cuivre encore plus rapides :

La Fusion VDSL2 d’Alcatel-Lucent est elle aussi une première du marché. Elle consiste à combiner deux paires de cuivre ou plus pour doubler le débit fourni dans chaque habitation. Notre technologie de Fusion VDSL2 est d’ores et déjà disponible. Elle est la seule technologie de Fusion VDLS2 déployée par les grands fournisseurs de services du monde entier. AT&T aux États Unis, KPN en Europe et PTCL en Asie utilisent tous la technologie de Fusion VDSL2 d'Alcatel-Lucent.
Actuellement à l’étude, le « mode fantôme » tire parti de nos avancées en Vectorisation VDSL2 et en Fusion VDSL2. Il crée une troisième paire virtuelle en plus des deux paires physiques. La Vectorisation VDSL2 élimine le bruit entre les paires physiques et la paire virtuelle. La Fusion VDSL2 rassemble les deux paires physiques et la paire virtuelle en un seul « tuyau » plus gros. Les tests du « mode fantôme » ont permis d'atteindre les 300 Mbits/s sur 2 paires physiques et de dépasser les 900 Mbits/s sur 4 paires physiques.

[...]

Le cuivre est un choix logique là où l'infrastructure DSL est déjà en place. Les solutions d'Alcatel-Lucent permettent de combiner le VDSL2 existant et les équipements clients (CPE) prêts pour la Vectorisation VDSL2, ouvrant ainsi la voie à une évolution en douceur vers la fibre de nouvelle génération.
La fibre prend tout son sens dans les zones non urbanisées et les régions stratégiques où le coût de déploiement se justifie par des revenus plus importants. Les solutions fibre d'Alcatel-Lucent comprennent les GPON, EPON et XPON1, ainsi que des solutions pour Fast Ethernet et Gigabit Ethernet point-à-point.
Alcatel-Lucent vous propose les innovations d'accès sur cuivre et fibre dont vous avez besoin pour réaliser vos objectifs commerciaux et financiers. Que vous prévoyiez une évolution rapide ou progressive de votre réseau, que ce soit sur cuivre, sur fibre ou sur une combinaison des deux, nous resterons à vos côtés pour vous aider à atteindre des débits de plus en plus élevés. Avec Alcatel-Lucent comme partenaire de vos accès fixes, vous resterez à la pointe du haut débit pendant encore de longues années.

minidou

  • Abonné Orange Fibre
  • *
  • Messages: 405
  • FTTH 1 Gb/s sur Nantes (44)
VDSL2 Vectoring, expliqué par Alcatel-Lucent
« Réponse #1 le: 05 décembre 2012 à 00:58:22 »
Citer
Les solutions d'Alcatel-Lucent permettent de combiner le VDSL2 existant et les équipements clients (CPE) prêts pour la Vectorisation VDSL2
ça veut dire que les équipements existants (fai et clients) sont déjà compatibles? freebox v7? allez allez faut déployer!! :D

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 260
VDSL2 Vectoring, expliqué par Alcatel-Lucent
« Réponse #2 le: 05 décembre 2012 à 06:48:56 »
Il faut bien comprendre les contraintes de la techno. Ca ne peut fonctionner que si le câble dans lequel passent plein de paires de cuivres sont branchées sur 1 seul et unique DSLAM. Or, ça n'est pas le cas aujourd'hui. Si on fait du dégroupage avec plusieurs opérateurs, ça ne peut pas fonctionner (ou moins bien en tout cas).

Leon.

hamzarb3

  • Abonné Tunisie Telecom (Tunisie)
  • *
  • Messages: 73
  • Tunisie
VDSL2 Vectoring, expliqué par Alcatel-Lucent
« Réponse #3 le: 24 janvier 2013 à 22:02:24 »
Pour le bonding, ça veut dire qu'un seul client devrà avoir plusieurs paires de cuivre chez lui ? combien de paires pour un client résidentiel (à sa maison) ?

Concernant le vectoring, un câble sur un unique DSLAM (ou MSAN) ? merci de nous expliquer davantage ce point,

Est-il possible d'avoir un document technique détaillant le principe du VDSL2 Vectoring/Bonding ?

Merci par l'avance

corrector

  • Invité
VDSL2 Vectoring, expliqué par Alcatel-Lucent
« Réponse #4 le: 24 janvier 2013 à 22:21:38 »
Cf. supra :
Citer
La Fusion VDSL2 d’Alcatel-Lucent est elle aussi une première du marché. Elle consiste à combiner deux paires de cuivre ou plus pour doubler le débit fourni dans chaque habitation.
C'est clairement une alternative au SDSL, pas à l'ADSL!

Optrolight

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 657
  • Grenoble (38) @Optrolight
    • Optroastro
VDSL2 Vectoring, expliqué par Alcatel-Lucent
« Réponse #5 le: 24 janvier 2013 à 23:39:03 »
Pour le bonding, ça veut dire qu'un seul client devrà avoir plusieurs paires de cuivre chez lui ? combien de paires pour un client résidentiel (à sa maison) ?


De mémoire 4 paires de cuivres non?

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 260
VDSL2 Vectoring, expliqué par Alcatel-Lucent
« Réponse #6 le: 24 janvier 2013 à 23:47:40 »
De mémoire 4 paires de cuivres non?
Que néni!

Tu as bien en général 4 paires qui vont de ta prise jusqu'au premier point de raccordement, donc à quelques mètres/dizaines de mètres de ton logement. Mais sur la grande majorité du parcours de la prise jusqu'au NRA, tu n'as qu'une seule et unique paire de cuivre par abonnement!

Déployer massivement du multipaires reviendrait à investir massivement dans une mise à niveau de la boucle locale cuivre!

Leon.

Optrolight

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 657
  • Grenoble (38) @Optrolight
    • Optroastro
VDSL2 Vectoring, expliqué par Alcatel-Lucent
« Réponse #7 le: 24 janvier 2013 à 23:50:00 »
Oui en effet, les 4 paires sont uniquement jusqu'au boitier de raccordement de quartier.

corrector

  • Invité
VDSL2 Vectoring, expliqué par Alcatel-Lucent
« Réponse #8 le: 24 janvier 2013 à 23:51:03 »
Déployer massivement du multipaires reviendrait à investir massivement dans une mise à niveau de la boucle locale cuivre!
Avec à la clé un encombrement des fourreaux bien supérieur au FTTH!

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 260
VDSL2 Vectoring, expliqué par Alcatel-Lucent
« Réponse #9 le: 25 janvier 2013 à 07:20:11 »
Concernant le vectoring, un câble sur un unique DSLAM (ou MSAN) ? merci de nous expliquer davantage ce point
C'est quelque chose de complexe, mais je vais essayer d'expliquer avec des mots simples.

Imagine plusieurs individus alignés sur les 2 rives d'une rivière, qui essayent de parler avec leur homologue de l'autre côté de la rivière. D'un côté, tu l'as compris, c'est analogue au DSLAM, et de l'autre, les modems ADSL
 des abonnés. C'est difficile de se comprendre, car tout le monde parle en même temps. C'est exactement le même cas sur une boucle de cuivre :
le "cross talk" fait que un signal "haute fréquence" injecté sur une paire "bave" sur ses voisines, à cause des phénomènes électro-magnétiques. Actuellement, avec de l'ADSL classique, le seul moyen de continuer à fonctionner est de limiter le débit (en ADSL ou autre) : réduire le débit de parole, ou ne pas utiliser les fréquences où un voisin gueule trop fort. Et ça se fait paire par paire, il n'y a pas d'optimisation globale.

Maintenant, il faut savoir qu'il existerai des moyens pour faire que ces personnes de part et d'autre de la rivière se comprennent mieux (plus de débit). C'est du traitement du signal assez chiadé. C'est un peu le même principe que les atténuateurs de bruit actif. On fait en sorte qu'en injectant les bons signaux "additionnels", en plus du signal que tu veux réellement transmettre, dans l'ensemble des paires d'un câble, le signal reçu à la fin soit compréhensible. Ca veut dire que dans une paire, on injecte non seulement le signal d'information dédié à l'abonné de cette paire, mais aussi une partie qui va annuler les perturbations qui sont émises en même temps sur les autres paires.
Côté DSLAM, ces perturbations dues aux autres paires sont connues "à l'avance", vu que c'est le même DSLAM qui èmet sur toutes les paires!
C'est pour ça qu'il faut un seul DSLAM pour toutes les paires. En simplifié, on ajoute sur une paire de cuivre une partie opposée à la perturbation déclenchée par les signaux des autres paires. Pour rajouter encore plus de complexité au pb, il fat savoir que le phénomène de cross talk dépznd énormèment des fréquences parmi celles utilisées pou l'ADSL/SDSL. C'est du traitement du signal bourrin, qui nécessite de la grosse puissance de
calcul, surtout quand il y a beaucoup de paires. Il se peut que ça nécessite également de nouveaux modems ADSL/VDSL côté abonnés, je ne sais pas.

Leon.
« Modifié: 25 janvier 2013 à 07:47:00 par leon_m »

corrector

  • Invité
VDSL2 Vectoring, expliqué par Alcatel-Lucent
« Réponse #10 le: 25 janvier 2013 à 09:58:45 »
Pour parler trivialement : au lieu de luter contre les autres èmetteurs en gueulant, on collabore avec les autres èmetteurs?

Snickerss

  • Expert Free + Client Bbox fibre FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 734
  • Mes paroles n'engagent que moi :)
VDSL2 Vectoring, expliqué par Alcatel-Lucent
« Réponse #11 le: 25 janvier 2013 à 11:54:54 »
Non, on leur fournit un mur au lieu d'une cloison minable pour plus entendre le voisin  ;D