Auteur Sujet: Les nouvelles de la 5G en France  (Lu 290160 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 14 498
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Les nouvelles de la 5G en France
« Réponse #2676 le: 17 août 2022 à 13:45:48 »
D'après plusieurs études, la couverture de la 5G se situe entre celle de la LTE 2100 (intérieur des bâtiments) et celle de la LTE 1800.
Ce qui est pas mal du tout.

Quelles études ?

MoXxXoM

  • Abonné Starlink
  • *
  • Messages: 822
Les nouvelles de la 5G en France
« Réponse #2677 le: 17 août 2022 à 14:07:34 »
D'après plusieurs études, la couverture de la 5G se situe entre celle de la LTE 2100 (intérieur des bâtiments) et celle de la LTE 1800.
Ce qui est pas mal du tout.

Globalement les formes d'ondes 5g sont identiques à la LTE avec quelques flexibilités en plus (notamment le scs-subcarrier spacing-), et des polar codes au lieu de ldpc sur le canal de controle  -entre autres-. Du coup dans ce genre de bande en pure NR (pas en DSS) on gagne un petit peu de debit max, mais pas de quoi franchement améliorer un bilan de liaison indoor par rapport a de la LTE sur la même bande.

Pour les mmWave le coût commence à être intégré dans le prix des smartphone, typiquement le s22 US (avec mmWave) et sa version UE (sans mmWave) sont dans des gammes de prix similaires alors qu'au lancement du service en mmWave il fallait compter 50-100usd de plus https://www.pcmag.com/opinions/verizons-overpriced-google-pixel-4a-5g-again-reveals-the-millimeter-wave.

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 14 498
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Les nouvelles de la 5G en France
« Réponse #2678 le: 17 août 2022 à 14:14:28 »
Je me demandais si avec le beamforming de la 5G, on ne pouvait pas avoir justement une meilleure pénétration dans les bâtiments, qui pourrait expliquer que la couverture 5G indoor 3500 MHz soit entre celle des émetteurs 4G 2100 et 1800.

Mais est-ce que le beamforming est activé dans les déploiements actuels ?

MoXxXoM

  • Abonné Starlink
  • *
  • Messages: 822
Les nouvelles de la 5G en France
« Réponse #2679 le: 17 août 2022 à 14:35:24 »
Je me demandais si avec le beamforming de la 5G, on ne pouvais pas avoir justement une meilleure pénétration dans les bâtiments, qui pourrait expliquer que la couverture 5G indoor 3500 MHz soit entre celle des émetteurs 4G 2100 et 1800.

Mais est-ce que le beamforming est activé dans les déploiements actuels ?


Les modules 3.5ghz qu'on voit sur les pylônes sont typiquement des antennes actives avec 64tx/64rx, pour etre moins radical que ce que je disais plus haut la 5g en france c'est surtout de l'investissement car c'est du matos qui coute cher et qui va rester sous utilisé pendant un certain temps (en effet la n78 aurait tout a fait pu etre déployée comme la LTE 3.5ghz qui a été mise en place dans certains pays, avec des panneaux rayonnant  classique). Apres au niveau du bilan de liaison on reste sur du 3.5ghz vs. 2.1ghz ou 1.8ghz le beamforming sera largement insuffisant pour compenser, et en plus la stratégie de beamforming ne sera jamais exclusive pour du GP (1 beam pour une SIM ca n'arrivera jamais sauf a 1h du matin).


alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 14 498
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Les nouvelles de la 5G en France
« Réponse #2681 le: 17 août 2022 à 17:41:01 »
Effectivement, et là, ils semblent dire que la perte de portée due à la plus grande fréquence peut être compensée par le beamforming.

Citer
With beamforming the increased propagation losses at 3.5 GHz compared to 2.1 GHz can be compensated and the coverage was demonstrated to be on par with 2.1 GHz LTE fixed antenna coverage both outdoor and indoor.

Encore faut-il que le beamforming soit en oeuvre, et selon MoXXom, ce n'est pas encore le cas (massive MIMO + beamforming, par variation des phases de chaque antenne).

chantoine

  • Abonné Bbox fibre
  • *
  • Messages: 1 883
  • 91
Les nouvelles de la 5G en France
« Réponse #2682 le: 17 août 2022 à 17:43:15 »
Tout à ta volonté d'avoir toujours raison, je pense que tu as mal lu son propos.

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 14 498
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Les nouvelles de la 5G en France
« Réponse #2683 le: 17 août 2022 à 18:20:10 »
Je dois dire que tu as des réactions surprenantes, alors qu'il me semble je ne cherchais pas spécialement à avoir raison comme tu le dis.

Concernant MoXXOm, si je l'ai bien lu, mais peut-être ai-je mal interprété ton propos ?

Citer
c'est du matos qui coute cher et qui va rester sous utilisé pendant un certain temps... le beamforming sera largement insuffisant pour compenser, et en plus la stratégie de beamforming ne sera jamais exclusive pour du GP (1 beam pour une SIM ca n'arrivera jamais sauf a 1h du matin).

D'où je conclus que le beamforming n'est pas encore utilisé, même si les panneaux ont été acheté avec cette capacité.

eruditus

  • Client Orange adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 11 001
Les nouvelles de la 5G en France
« Réponse #2684 le: 17 août 2022 à 18:39:43 »
Le beamforming est évidemment utilisé sur les panneaux actifs. Tu interprètes mal le propos.

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 14 498
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Les nouvelles de la 5G en France
« Réponse #2685 le: 17 août 2022 à 18:50:51 »
Et toi qu'est-ce que tu penses de l'affirmation de MoXXom comme quoi le beamforming ne peut pas compenser pour la portée, la différence de fréquence entre 2.1 et 3.5 FHz, contrairement à ce que dit l'article ?

MoXxXoM

  • Abonné Starlink
  • *
  • Messages: 822
Les nouvelles de la 5G en France
« Réponse #2686 le: 17 août 2022 à 19:19:54 »
Le beamforming est actif sur ces antennes, c'est juste que le hardware est sous-utilisé. Ces antennes sont capables de faire du beamforming en temps quasi réel, et par exemple dans le papier cité il est mentionné 48 beams avec un réseau de 128tx/128rx -64 x 2 polar- (les antennes Ericsson type air 6488 sont excellentes). Il faut s'imaginer 48 beams, avec quelques centaines de terminaux, rien que le reshaping des beams en temps réel et le calcul de la meilleure affectation terminal/beam c'est pas du tout mature en vrai. Les heuristiques de pilotage du beamforming sont encore à leurs débuts. Rien à voir avec ce que ce matos fera d'ici 5 ans. Déjà parce qu'il n'y juste pas de trafic sur la bande et car les firmwares sont loin d'exploiter le potentiel du hardware.


Concernant le papier, les valeurs tombent pile sur le gain (+10dB) de la feature d'Ericsson "Uplink booster" - https://www.ericsson.com/en/ran/uplink-booster -  (c'est pas trop un hasard à mon avis :) ). Vu le test bench c'est un terminal tout seul sur la cellule et dans ce cas ok ça peut passer au niveau bilan de liaison pour rattraper la perte vs. du 2.1Ghz (pas du 1.8Ghz), hors cela ne se produira jamais en vrai sur du GP. Le drive test c'est avec une antenne externe, ce qui est aussi très favorable, possible que le terminal de test ait une chaîne RF dédiée au 3.5Ghz et pas un frontend partagé sur tout les fréquence sub-6.
« Modifié: 17 août 2022 à 20:20:51 par MoXxXoM »

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 14 498
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Les nouvelles de la 5G en France
« Réponse #2687 le: 17 août 2022 à 21:43:06 »
Là encore, tu nous dis que l'on nous a survendu ce qui était présenté comme une avancée technique de la 5G. Jusqu'ici, j'avais toujours compris que le beamforming se formait sur chaque périphérique utilisateur, et était une grosse amélioration sur ce qui se faisait en 4G, en améliorant très nettement l'efficacité radio, et l'énergie consommée.

Ce que tu nous dis donc est que le matériel en serait capable, mais que le software ne serait pas à la hauteur avant des années. Au mieux, il pourrait faire 48 beams, quand il y a potentiellement des centaines de smartphones dans une cellule. Et donc qu'il serait illusoire de croire que cela compenserait la plus haute fréquence de la bande 3500 MHz par rapport à celle 2100 MHz, en ce qui concerne la portée du signal, par exemple en indoor.