Auteur Sujet: Bouygues Telecom et SFR vont partager une partie de leurs réseaux 2G/3G/4G  (Lu 91054 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Snickerss

  • Expert Free + Client Bbox fibre FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 597
  • Mes paroles n'engagent que moi :)
Bouygues Telecom et SFR vont partager une partie de leurs réseaux 2G/3G/4G
« Réponse #48 le: 13 avril 2014 à 12:38:58 »
J'avoue que je ne pige pas qu'ils ne foncent pas tête baissée dans cette accord. Rien de pire que l'immobilisme dans notre secteur.

Puisque d'ailleurs cette accord ne concerne pas les ZTD, ils n'ont qu'à négocier ces zones la avec Orange ou Free (puisque Free est d'ailleurs uniquement dans ces zones la)

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 39 688
    • Twitter LaFibre.info
Bouygues Telecom et SFR vont partager une partie de leurs réseaux 2G/3G/4G
« Réponse #49 le: 13 avril 2014 à 14:36:14 »
Aucune mutualisation n'est possible en zone très dense, et Free doit s'attendre à la fin de l'itinérance dans ces zones.

A moins que les règles changent...

willemijns

  • Client FreeMobile
  • *
  • Messages: 2 599
Bouygues Telecom et SFR vont partager une partie de leurs réseaux 2G/3G/4G
« Réponse #50 le: 13 avril 2014 à 23:46:55 »
> Mais des deux côtés on espère tout de même que « l'on n'a pas bossé six mois en pure perte ! »

euh lol !

eruditus

  • Client Orange adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 10 920
Orange attaque l’accord SFR/Bouygues Telecom

Orange a saisi l’Autorité de la Concurrence et demande la suspension immédiate du partage de réseau mobile qu’ont commencé à mettre en œuvre SFR et Bouygues Telecom.

Orange ne veut pas rester sur la touche alors que ses rivaux parlent entre eux d’alliance, voire de mariage. Selon nos informations, l’opérateur historique a saisi aujourd’hui-même l’Autorité de la concurrence sur l’accord de partage de réseau mobile conclu il y a trois mois entre SFR et Bouygues Telecom. Cette plainte est assortie d’une demande de mesures conservatoires, visant à en suspendre la mise en œuvre.
Et cela pendant une durée assez longue, peut-être jusqu’à la fin de l’année. Orange considère en effet que Bouygues et SFR n’ont pas le droit de bouger le petit doigt avant que deux oracles aient parlé : le régulateur des télécoms, l’Arcep, qui a promis de publier une analyse de marché en rapport avec cet accord de mutualisation  ; et le gendarme de la Concurrence, qui va poser ses conditions à la fusion entre SFR et Numericable, promettant de modifier en profondeur le paysage des télécoms en France. Une décision attendue pour la fin 2014.

Cinq griefs
Orange formule cinq griefs à l’encontre de l’accord de mutualisation Bouygues/SFR. D’abord, il serait anti-concurrentiel car son périmètre est très large. Il concerne 57 % de la population, soit au moins 80 % du territoire. Si l’on y ajoute les zones « blanches » où les trois principaux opérateurs mutualisent déjà leur réseau (1,6 % de la population mais 16 % du territoire), la concurrence par les infrastructures prévue par les textes ne s’exerce plus que sur 4 % du territoire ! Ce sont certes les coeurs de villes les plus denses, mais cela semble bien maigre.

Le risque d’avantager indûment Free Mobile
L’opérateur soupçonne également les signataires de vouloir se servir du réseau 4G de Bouygues - le plus avancé du pays en termes de couverture, avant même celui d’Orange - pour remplir les obligations de SFR. Ce dernier s’est engagé à partager ses fréquences 4G 800 MHz avec Free Mobile, mais n’a pas encore beaucoup déployé. La perspective d’un tel partage n’est donc pas très attrayante pour le quatrième opérateur.
Aujourd’hui, Free Mobile loue le réseau d’Orange pour compléter le sien, pour l’instant en 2G et en 3G mais peut-être demain en 4G. Cela rapporte 700 millions d’euros par an à l’opérateur historique.
Enfin, Orange ne veut pas être le dindon de la farce de la mutualisation. Bouygues et SFR ont promis de « décommissionner » quelque 7.000 antennes. Plutôt que de les démonter purement et simplement, ils pourraient les céder à Free Mobile qui en a besoin. Orange réclame de la transparence et un processus ouvert, car il veut aussi pouvoir acheter des antennes, aux mêmes conditions que Free.

Un milliard d’euros de dommages-intérêts en cas de rupture unilatérale
Orange n’a pas souhaité commenter ces informations. Chez Bouygues Telecom, on reconnaît avoir été informé de la saisine, qui était prévisible.
Au moment de la bataille pour le rachat de SFR, le troisième opérateur avait laissé entendre qu’il serait mauvais perdant si Numericable rachetait SFR, et qu’il ferait tout pour sortir de l’accord de mutualisation en cas d’échec. Le Pdg de SFR Jean-Yves Charlier avait répliqué dans les colonnes du « Figaro » par une menace à peine voilée, brandissant le chiffre d’un milliard d’euros de dommages-intérêts en cas de rupture unilatérale.
Lors de la négociation de l’accord entre juillet 2013 et janvier 2014, Bouygues n’avait pas fait inscrire de clause de sortie en cas de changement de contrôle capitalistique, pensant en tirer avantage lui-même s’il se mariait. Malgré sa brouille actuelle avec SFR, le troisième opérateur s’est donc résigné à poursuivre les travaux de mutualisation. Après tout, ils lui permettent de réduire ses coûts de fonctionnement (environ 100 millions d’euros par an) et d’investissement, tout en étoffant sa couverture.
Mais Bouygues Telecom n’est sans doute pas fâché, pour une fois, d’être attaqué devant l’Autorité de la concurrence en compagnie de SFR.


Source : Les Échos

eruditus

  • Client Orange adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 10 920
Bouygues Telecom et SFR vont partager une partie de leurs réseaux 2G/3G/4G
« Réponse #52 le: 12 juin 2014 à 12:29:17 »
Décision de l'adlc sur le recours d'Orange prévue à la rentrée 2014 selon son président.

BOUYGUES : Mutualisation-Décision sur le recours d'Orange après l'été

PARIS, 12 juin (Reuters) - L'Autorité de la concurrence rendra sa décision après l'été sur le recours d'Orange contre l'accord de mutualisation des réseaux conclu entre Bouygues Telecom et SFR, a déclaré jeudi son président Bruno Lasserre.

L'opérateur historique veut obtenir la suspension de la mise en oeuvre de cet accord conclu en février entre les filiales de Bouygues et de Vivendi en vue d'améliorer leur couverture du territoire et de réduire leurs coûts.

Dans le cadre de ce partenariat, les numéro deux et trois du mobile en France sont censés mettre en commun des sites et des équipements tout en conservant leur indépendance en termes de fréquences et d'offres commerciales.

"Il est prévu que nous rendions notre décision sur l'opération juste après l'été", a déclaré Bruno Lasserre lors d'une conférence sur les télécoms organisée par les Echos.

Il n'a fait aucun commentaire sur la teneur de la réflexion de l'Autorité car la procédure est en cours. (Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud, édité par Jean-Michel Bélot)



Bourse, Les Echos

Polynesia

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 001
  • FTTH 100/100 - Alençon (61)
    • Développeur web en devenir (en construction)
Bouygues Telecom et SFR vont partager une partie de leurs réseaux 2G/3G/4G
« Réponse #53 le: 12 juin 2014 à 18:24:34 »
grrrr donc pas encore la 4G pour SFR sur ma ville  :'(

simonmb

  • Client Bbox fibre
  • *
  • Messages: 279
  • FFTH dans le 92 + FTTNRA dans le 32, 59 et 64
Bouygues Telecom et SFR vont partager une partie de leurs réseaux 2G/3G/4G
« Réponse #54 le: 13 juin 2014 à 10:57:38 »
Bonjour, je viens tout juste de m'inscrire pour participer à ce forum fort instructif et qui partage mes passions de nouvelles technologies! :)

Je viens réagir à ce sujet car, je trouve les déploiements de la 4G particulièrement catastrophique pour SFR. Tous les mois, je suis le nouveau nombre d'antennes mises en activités sur le site de l'ANFR et je peux vous dire que SFR ne s'occupe presque que exclusivement des grandes villes.... Vivant dans le sud-ouest dans la zone Pau-Tarbes-Auch, on se retrouve avec..... 3 malheureuses antennes 4G... (hors centres-villes) alors que Orange, Bouygues et même Free en disposent d'au moins 10 fois plus chacun....

Donc SFR à intérêt à se bouger, on sait qu'ils ont mis leur déploiement à la baisse pour se faire racheter, mais n'y aurait-il pas derrière cette stratégie une envie (non avouée) de profiter de la future mutualisation avec Bouygues pour qu'il déploie cette foutue 4G dans ces zones là ? En tout cas je me le demande....

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 42 703
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Bouygues Telecom et SFR vont partager une partie de leurs réseaux 2G/3G/4G
« Réponse #55 le: 13 juin 2014 à 11:05:37 »
Il faudrait prendre la carte présentée par les opérateurs concernant la mutualisation, mais tu pourrais être dans une zone prévue pour être couverte par Bouygues Telecom.

Au delà de ça, il est vrai que le rythme de SFR est bien plus faible qu'Orange et Bouygues Telecom (mais pas que Free).

simonmb

  • Client Bbox fibre
  • *
  • Messages: 279
  • FFTH dans le 92 + FTTNRA dans le 32, 59 et 64
Bouygues Telecom et SFR vont partager une partie de leurs réseaux 2G/3G/4G
« Réponse #56 le: 13 juin 2014 à 11:10:12 »
Oui oui, j'ai (bien entendu) vu cette carte  ;D  Qui au passage est catastrophique pour le géographe que je suis! lol  Mais plus sérieusement, ma zone (Pau-Tarbes-Auch) c'est en plein Sud-Ouest et étonnamment il s'agit d'une zone qui doit couvrir SFR! Regardez mon fichier joint... C'est assez évocateur! ^^

eruditus

  • Client Orange adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 10 920
Bouygues Telecom et SFR vont partager une partie de leurs réseaux 2G/3G/4G
« Réponse #57 le: 13 juin 2014 à 11:23:45 »

www.sensorly.com pour vérifier la couverture 4G de tes zones de vies.

Visiblement Bouygues, Orange et SFR sont présents. La couverture 800 de SFR permet d'être économe en site. ;D
Si avoir la 4G est un facteur déterminant pour toi, si tu as un forfait sans engagement, procédure de RIO et teste la couverture des autres opérateurs présents.

Au doigt mouillé, je dirais que SFR a plus d'un an et demi de retard de déploiement à combler par rapport à BT et Orange.

simonmb

  • Client Bbox fibre
  • *
  • Messages: 279
  • FFTH dans le 92 + FTTNRA dans le 32, 59 et 64
Bouygues Telecom et SFR vont partager une partie de leurs réseaux 2G/3G/4G
« Réponse #58 le: 13 juin 2014 à 11:32:06 »
Sensorly, c'est bien que pour les citadins! Et ça marche très mal! Rien ne vaut le site http://www.antennesmobiles.fr/ , c'est certes théoriques, mais plus précis! Et après la couvertures de chaque opérateur doit être légalement affichée sur le site de chaque opérateur (ce qui est fait également pour la 4G)
Et CERTES les fréquences 800 mhz ça couvrent bien, mais là faut pas déconner, quasiment tous les sites orange sur cette carte sont en 800 mhz.... Et oui SFR doit avoir un an et demi de retard.... Hélas, je suis engagé chez eux pour encore 1 ans... ^^ Mais, ce qui me fait le plus réagir c'est quand sfr comminique sur la couverture de certaines villes en affirmant que par exemple Tarbes est couvert.... avec une antenne! WTF ???;D

Bref, SFR vivons sans 4g et pas mobile! ^^

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 42 703
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Bouygues Telecom et SFR vont partager une partie de leurs réseaux 2G/3G/4G
« Réponse #59 le: 13 juin 2014 à 13:44:13 »
Mais, ce qui me fait le plus réagir c'est quand sfr comminique sur la couverture de certaines villes en affirmant que par exemple Tarbes est couvert.... avec une antenne! WTF ???;D
Je n'approuves pas, mais bon ce n'est pas isolé.