Auteur Sujet: Camoufler les antennes téléphoniques / intégration paysagère  (Lu 17336 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Optrolight

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 530
  • Grenoble (38) @Optrolight
    • Optroastro
Bonjour, j'ouvre ce post pour rassembler des notions techniques sur les antennes 3G/4G!!

Pour lancer la discussion je suis tombé sur un article de Ouestfrance.

"Dans un domaine très concurrentiel, où l’adaptation rapide aux nouvelles technologies est primordiale, Kyemo présente un atout unique : la maîtrise de conception et de fabrication des antennes de petites tailles, dites « antennes-tubes ». Adaptées notamment aux toits-terrasses, pour une meilleure intégration paysagère. « Proposer des antennes-tubes en 3G et 4G de 2,10 m de long et de 30 cm de diamètre en maîtrisant les contraintes techniques inhérentes à cette taille : nous sommes les seuls à le proposer sur le marché », estime Bruno Baciotti. Des antennes-relais qui ont une autre particularité : « A 60 % bretonnes : nos fournisseurs en matériaux sont basés à Brest, Rennes, La Forêt-Fouesnant. Et notre principal sous-traitant, Breizélec, à Châteaulin »."

Source: article en intégralité sur OuestFrance


Ce qui m'intrigue ici c'est la taille des antennes. apparemment 2,10m de long sur 30cm de diamètre c'est petit?
Il m'avait sembler en voir des plus petites sur des toit encore !!

Bref amis expert réagissez !!

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 30 516
    • Twitter LaFibre.info
Antenne: aspects techniques
« Réponse #1 le: 15 octobre 2012 à 10:57:39 »
La taille de l'antenne dépend de la fréquence et du gain de l'antenne.

Photo d'une antenne tribande sachant èmettre/recevoir sur 3 fréquences différentes, par exemple 900 (2G), 2100 (3G), 2600 (4g) transparente. L’éloignement entre les dipôles est imposé par la fréquence. :

C'est une antenne directive, les ondes qu'elle èmet ou qu'elle reçoit suivent une direction donnée.
Pour couvrir une zone à 360°c, il faut donc trois antennes.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 30 516
    • Twitter LaFibre.info
Antenne: aspects techniques
« Réponse #2 le: 15 octobre 2012 à 10:58:25 »
Je profite pour détailler l'intégration paysagère, ayant été invité lundi dernier par Orange à l'avant première de l’exposition itinérante "Homo Mobilus" de la Cité des télécoms. Elle est aux Musée des arts et métiers à Paris du mardi 9 octobre 2012 au dimanche 6 janvier 2013.

Château-hôtel de Gouvieux (oise) : Les antennes sont intégrées dans des épis de toit factices qui respectent l'architecture classique existante.




Zone commerciale de Sainte-Geneviève des-bois (Essonne) : Le projet d’intégration a consisté à implanter les antennes en haut du mât.


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 30 516
    • Twitter LaFibre.info
Antenne: aspects techniques
« Réponse #3 le: 15 octobre 2012 à 10:58:43 »
Immeuble de bureaux à Paris 7ème : La mise en peinture des antennes a été confiée à un artiste peintre afin d'obtenir un parfait accord des tonalités :


Église d'Etaples (Pas-de-Calais) : Dans cette église moderne, le clocher en béton ne pouvait pas accueillir d'antennes. Le relais de téléphonie mobile est intégré dans la base de la crois !


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 30 516
    • Twitter LaFibre.info
Antenne: aspects techniques
« Réponse #4 le: 15 octobre 2012 à 10:58:53 »
Massif boisé à Cassis (Bouches-du-Rhône) : L'antenne est placée à l'intérieur d'un rocher en polyester et fibre de verre. On y accède par une porte latérale.


Château d'eau de Théméricourt (Val d'Oise) : Réalisé avec des matériaux traditionnels, ce relais s'inscrit aujourd'hui dans l'esprit du parc naturel régional du Vexin.


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 30 516
    • Twitter LaFibre.info
Antenne: aspects techniques
« Réponse #5 le: 15 octobre 2012 à 10:59:45 »
Quelles étaient vos conditions pour l'installation des antennes sur ce bâtiment ?

Mme Catherine Combin, architecte des bâtiment de France à Paris :
Nous sommes très exigeants à Paris, notament dans le 1er arrondissement, quand au respect de l'architecture et à la discrétion des antennes de téléphonie. J'ai regardé deux fois ce dossier; dès lors que l'opérateur a proporsé l'installation de deux antennes à l'intérieur d'un volume existant et d'une troisième à en endroit non visible de la rue, sans installation d'échelle pour la maintenance, j'ai donné mon accord.


Dans quelle mesure les maires s'impliquent-ils dans l'installation des antennes de nouvelle génération ?

Mme Dominique Herpn-Poulenat, maire de Vétheuil :
Conseillés notamment pas l'Association des Maires de France (AMF), les élus s'organisent pour faire entendre leur voix en faveur de la meilleure intégration possible des antennes. Le Val-d'Oise a ainsi signé une charte de bonnes pratiques avec les opérateurs de téléphonie, et une instance départementale de concertation peut se réunir pour étudier les projets d'installation. La parc naturel du Vexin organise aussi régulièrement des réunions entre élus, architectes et opérateurs, auxqelles je parsicipe. En tant qu'élue, j'invite les opérateurs à continuer d'innover, opur que les antennes se voient mais s'intègrent au mieux.


Quels sont les critères qui prévalent dans le choix des installations ?

M. Jean-Michel Gantier, chargé de missions paysage à la direction régionale de l'Environnement Haute-Normandie :
Nous devons trouver un compromis entre les objectifs de l'opérateur, qui souhaite un emplacement permettant la meilleure couverture possible, et une bonne insertion des équipements dans l’environnement, notamment du point de vue esthétique. Généralement, je souhaite l'installation de pylônes monotubes peints en marron dans le milieu rural, qui sont les plus discrets possibles, et des habillages plus novateurs sur les bâtiments comme l'implantation des antennes derrière les abat-sons d'une église, des cheminées en matériaux composites sur les immeubles...

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 30 516
    • Twitter LaFibre.info
Antenne: aspects techniques
« Réponse #6 le: 15 octobre 2012 à 11:03:29 »
Antenne intégré avec le paysage à la Défense (de mémoire) :

(photos prise à la Défense - 92)

Fausses cheminées qui cachent les antennes. Leur localisation à l'extrémité, alors que les autres immeubles du même type ne possèdent pas de cheminées permet de deviner qu'une antenne se cache à l'intérieur :




Photo avant (pas de cheminée) et photo après (la cheminée qui est apparu est visiblement une antenne) :


Un autre exemple :

lancelot77

  • Expert Orange
  • Client Orange vdsl
  • *
  • Messages: 355
  • Bussy St Georges 77
Antenne: aspects techniques et intégration paysagère
« Réponse #7 le: 15 octobre 2012 à 21:45:08 »
Merci vivien très instructif

Skyhawk

  • Client Bbox adsl
  • *
  • Messages: 221
  • Besançon (25)
Antenne: aspects techniques et intégration paysagère
« Réponse #8 le: 16 octobre 2012 à 07:58:31 »
J'ai toujours cru qu'il fallait une distance minimum d'une centaine de mètre entre les antennes et les habitations mais ce n'est pas le cas ici. Comment ça se passe au niveau de la réglementation?

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 30 516
    • Twitter LaFibre.info
Antenne: aspects techniques et intégration paysagère
« Réponse #9 le: 16 octobre 2012 à 08:26:53 »
Sur les deux dernières photos (elles ne sont pas de moi, je ne retrouve plus leur auteur), on voit qu'une cheminée a été rajoutée, mais je ne suis pas sur que ce soit pour des antennes.

Il est également envisageable de poser une cheminée pour un poêle ou autre lors d'une rénovation.

Les antennes au coin des barres de HLM, ça oui, pas de doute ce sont des antennes.

Optrolight

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 530
  • Grenoble (38) @Optrolight
    • Optroastro
Antenne: aspects techniques et intégration paysagère
« Réponse #10 le: 16 octobre 2012 à 21:02:36 »
J'ai toujours cru qu'il fallait une distance minimum d'une centaine de mètre entre les antennes et les habitations mais ce n'est pas le cas ici. Comment ça se passe au niveau de la réglementation?

Les antennes èmettent dans un cône (où angle solide pour les experts) de 120°. Etre juste en dessous de l'antenne est je pense moins "dangereux"  qu' à 200 m en face.

Cloud

  • Client Bbox fibre "câble"
  • *
  • Messages: 72
  • FTTLA 100 Mb/s sur Paris 18ème (75)
Antenne: aspects techniques
« Réponse #11 le: 16 octobre 2012 à 21:18:16 »
Quelles étaient vos conditions pour l'installation des antennes sur ce bâtiment ?

Mme Catherine Combin, architecte des bâtiment de France à Paris :
Nous sommes très exigeants à Paris, notament dans le 1er arrondissement, quand au respect de l'architecture et à la discrétion des antennes de téléphonie. J'ai regardé deux fois ce dossier; dès lors que l'opérateur a proporsé l'installation de deux antennes à l'intérieur d'un volume existant et d'une troisième à en endroit non visible de la rue, sans installation d'échelle pour la maintenance, j'ai donné mon accord.

Antenne dans le 18ème  ::)  ;D
Juste pour comparer avec le 1er arrondissement

 

Mobile View