Auteur Sujet: Le bruit du datacenter Zayo, 21 rue Poissonnière à Paris, exaspère les riverains  (Lu 18912 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 27 100
    • Twitter LaFibre.info
En refroidissement direct (l'air extérieur est aspiré de l’extérieur, filtré et envoyé en face avant des serveurs, l'aire chaud rejeté par les serveurs n'étant pas ré-utilisé), il est possible de faire du free-cooling jusqu’à une température de 27°c à l'extérieure, soit 95% du temps. Il y a juste les mois d'été où il faut climatiser 12 heures par jour.

mattmatt73

  • Expert.
  • Client Bbox fibre "câble"
  • *
  • Messages: 5 142
  • vancia (69)
Donc on est en train de parler  de 18 jours par an, 12 heures par jours.

Quand les parisiens sont en vacances de plus?

BadMax

  • Client Free adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 3 349
  • Malissard (26)
Tu proposes d'éteindre les DC parisiens quand les habitants sont en vacances ?

mattmatt73

  • Expert.
  • Client Bbox fibre "câble"
  • *
  • Messages: 5 142
  • vancia (69)
Tu proposes d'éteindre les DC parisiens quand les habitants sont en vacances ?

Absolument pas, je suis en train de dire que les voisins font chier pour 18 jours par an, en journée et quand ils sont en train de se faire bronzer le c.. à la grande motte.

Bref des connards de parisiens

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 28 787
  • FTTH 300Mbps sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Qui a dit que le DC de Mayo gérait tout ça de free-cooling !?

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 3 842
Il y a les données d online https://pue.online.net/fr

Je crois que le free cooling à 100%,cest hiver only.
Attention, le datacenter de ILIAD/Online ne fait pas de freecooling direct. L'air est 100% recyclé à l'intérieur (minimise la "pollution" à l'intérieur), et le refroidissement passe par des échangeurs air/eau. Donc même si c'est performant, ils ne peuvent pas faire du 100% freecooling à 20°C extérieur, par exemple.
De plus, il ne faut pas seulement compter le nombre de jours en "freecooling pur", mais vraiment la quantité de clim que ça fait économiser. Car de nombreux dispositifs de freecooling mixent clim et freecooling en même temps. A un instant donné, dans un datacenter donné, on peut très bien être à 50% de chaleur évacué par freecooling et 50% par climatisation.

Il y a plein de types de freecooling différents, qui ne sont pas comparables.
* Prélèvement direct d'air extérieur pour le souffler à l'intérieur (Maxnod, Facebook)
* échangeurs air/air
* échangeurs air/eau (Online)
* avec ou sans refroidissement adiabatique
* freecooling avec source froide à eau (rivière/nappe souterraine). Cas de certains DC Google.
* etc...

De plus, la performance de certains dispositifs de refroidissement dépendent non seulement de la température extérieur, mais aussi de l'humidité extérieure. C'est le cas des centrales d'air à refroidissement adiabatique, et des tours aéro-réfrigérantes ouvertes (celles qui sont interdites à côté des bureaux/habitation à cause du risque de légionellose).

Leon.

online_fr

  • AS12876 Officiel Online
  • Expert
  • *
  • Messages: 81
  • Paris (75)
Faudrait demander à Arnaud d'Online. 9 mois c'est p'tet exagéré mais il y a des périodes où la clim intervient assez peu.

Oui, c'est exagéré. Il faut raisonner en puissance frigorifique (kWhF) utilisé/récupéré, et donc disposer de débitmètres + sondes de température différentielles pour avoir des métriques fiables
Sur une installation comme DC3, sur une moyenne de 36 mois d'enregistrements à ma disposition, nous passons 28,4% de notre puissance en freecooling.
(Raisonnement net, déduit de la consommation électrique supplèmentaire en pompes et ventilateurs des aérorefroidisseurs provoqué par le mode mix et total)
Cette puissance est effectivement disponible quand l'électricité est la plus chère (Heures pleine et de pointe en hiver), le chiffre est à moduler avec le gain économique. Le mode "mix" représente tout de même plus de 79% de ce score ...

Cet année, l'hiver à été particulièrement doux et les scores particulièrement mauvais.



Sur le graph :
- En rose, la consommation électrique totale du datacenter
- En Bleue, la puissance frigorifique (en kWf)
- En vert, la puissance frigorifique du freecooling (en kWf)

La différence entre le rose et le bleue c'est la consommation des groupes froids (refroidissement mécanique) et les pertes (onduleurs, transformateurs, éclairage, services généraux, préchauffage des groupes électrogènes, pompes etc...)

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 27 100
    • Twitter LaFibre.info
Merci Arnaud.

Le vert représente le Free cooling indirect + le Free cooling direct des locaux techniques ou uniquement le Free cooling indirect ?

Le Free cooling direct serait égal à la différence entre le rose et le bleue ou c'est un calcul faux ?

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 3 842
Merci Arnaud pour ta réponse.
Oui, c'est exagéré. Il faut raisonner en puissance frigorifique (kWhF) utilisé/récupéré, et donc disposer de débitmètres + sondes de température différentielles pour avoir des métriques fiables
Sur une installation comme DC3, sur une moyenne de 36 mois d'enregistrements à ma disposition, nous passons 28,4% de notre puissance en freecooling.
Je suis vraiment étonné par le graphique, et par le chiffre. Moins de 30% de puissance thermique évacuée en "freecooling", c'est carrèment faible, je m'attendais à beaucoup plus. C'est faible, en comparaison des datacenters en vrai Freecooling avec échanges d'air extérieur. Dans nos climats, pour ce type de Datacenter "ouvert", on peut atteindre plus de 75% de puissance thermique évacuée en Freecooling sur 1 année. Après, à DC3, vous avez l'avantage d'un air très propre dans les salles, car recyclé. Je pense que les clients préfèrent ça par rapport à un datacenter "ouvert". Et votre PUE reste bon, même avec l'usage intensif de la clim.

Leon.

 

Mobile View