Auteur Sujet: Romorantin-Lanthenay  (Lu 178 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 971
  • Vierzon (18)
Romorantin-Lanthenay
« le: 19 janvier 2018 à 12:13:30 »
La fibre optique tisse sa toile à Romorantin

Romorantin et sa région doivent être raccordés à la fibre et au très haut débit d’ici 2022. Les travaux ont débuté par le sud et le centre de la ville.

La fibre optique et le très haut débit pour tous d’ici 2022. Voici l’objectif des deux aménageurs : Orange pour Romorantin, Vendôme et Blois et TDF (Télédiffusion de France) pour les zones rurales, opérateur choisi récemment par le syndicat mixte ouvert Val de Loire numérique (lire notre édition de mardi). A Romorantin, les travaux de raccordement ont débuté par le sud de la ville et le centre-ville. Fin 2017, 4.000 prises (logement ou entreprise) ont été posées, dont 700 raccordables (*).

Le prestataire a une large marge de manœuvre

Orange se tourne désormais vers le nord avec plus de 7.000 prises adressables à brancher pendant deux ans. Pour que l’ensemble de la ville soit couverte, il faudra patienter jusqu’en 2022.
Difficile de prévoir précisèment quand et où la fibre sera disponible, Orange laisse à son prestataire une grande marge de manœuvre pour les travaux. En contrepartie, ce dernier doit tenir le volume de prises défini par année. Mais chaque particulier peut connaître la situation de son logement sur la carte numérique mise à jour selon l’avancée des travaux (www.reseaux.orange.fr).
Pour les zones rurales, TDF a été chargé par le SMO de « fibrer » le territoire. « D’ici 2020, cinq armoires vont être posées dans des lieux stratégiques, la fibre sera ensuite disséminée comme une toile d’araignée depuis ces points », explique Raphaël Hougnon, vice-président de la communauté de communes du Romorantinais et du Monestois en charge du numérique. Pruniers et Billy auront ces armoires dès 2018, les autres seront installées en 2020 à Langon, Loreux et Mur-de-Sologne. Avant la fibre optique, le syndicat mixte Val de Loire (financé par l’État, la Région, les départements du Loir-et-Cher et d’Indre-et-Loire, les communautés de communes et les Pays) a procédé, jusqu’à la fin de l’année dernière, à une série de montée en débit. Ainsi, les internautes de La Chapelle-Montmartin, Saint-Julien-sur-Cher, Villeherviers, Maray, Châtres-sur-Cher et Saint-Loup ont vu leur connexion internet passer d’à peine 2 méga dans certains endroits à 20 méga. Avec la fibre optique, ces chiffres s’envoleront. « C’est quasiment infini, dans ces tubes en verre l’information est transmise à la vitesse de la lumière », rappelle Raphaël Hougnon.

(*) Le particulier ou l’entreprise peuvent se raccorder directement à la fibre optique via un fournisseur d’accès à Internet. Une prise dite adressable se trouve dans une armoire électrique : il faut encore effectuer des travaux pour apporter la fibre jusqu’à l’habitation ou l’entreprise (dans un délai de 0 à 24 mois).


Source : https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/la-fibre-optique-tisse-sa-toile-a-romorantin 


 

Mobile View