Auteur Sujet: Canal+ Telecom  (Lu 122 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 463
  • Vierzon (18)
Canal+ Telecom
« le: 05 décembre 2017 à 09:18:01 »
Canal+ ambitionne d'être un acteur majeur dans la fibre

Internet. Développées spécifiquement pour l'Outre-mer, les offres fibre de Canal+ Telecom sont disponibles depuis quelques mois. Filiale du groupe Canal+ international, Canal+ Telecom entend peser autant que ses concurrents sur ce marché plus que disputé.

La fibre est le nouveau graal des opérateurs téléphoniques on le sait. À La Réunion, cette technologie de pointe a ravivé la concurrence entre les opérateurs qui sont entrés dans une réelle course au fibrage depuis le début de l'année. Mais ce nouveau canal de diffusion a éveillé l'appétit de nombreux autres secteurs qui y voient l'occasion idéale de diversifier leur activité, mais surtout de diffuser encore plus leurs contenus.

C'est le cas de Canal+ Réunion que l'on connaissait jusque-là pour ses offres de télé payante. En parallèle, Canal+ Telecom (ex Mediaserv) qui opère dans les départements et collectivités d'Outre-mer pour le compte du groupe Canal+ international (groupe Canal+/Vivendi), a lancé depuis peu une Canalbox fibre. Les usages et les taux d'équipement évoluant sans cesse, les contenus télé et internet ne se vivent plus sur une télé et un ordinateur, mais sur un smartphone et une tablette. "On est sorti du modèle télé pur. Le multi-écran nécessite une bonne connectivité", résume Armand Sato, directeur technique océan Indien. D'où l'importance pour les groupes médias d'être présents sur la fibre.

"Il y a des logiques de convergence entre les médias, entre la télé et l'Internet, c'est une évidence pour tous les opérateurs. On ne peut pas passer à côté d'une rupture technologique comme la fibre", explique Jennifer Metairie, directrice business Canal+ Telecom. "La fibre est devenue l'un des principaux enjeux à La Réunion : il existe une très forte attente au sein de la population. Nous avons une synergie très forte entre la technique et le commercial, notre taux de couverture a progressé très vite. 50% des ventes de Canalbox sont liées à la fibre."

L'opérateur revendique plus d'une centaine d'armoires installées et 24 NRO (nœ“ud de raccordement optique) opérationnels. Canal+ Telecom annonce 125 000 foyers éligibles à la fibre (contre 40 000 foyers éligibles en 2016) et ambitionne de raccorder un foyer sur deux l'an prochain. Investissement : 3 millions d'euros.

"Nous n'étions encore qu'à 8 villes l'an dernier. L'an prochain, nous devrions couvrir toutes les communes et nous déployer sur Sainte-Suzanne, à la Possession, au Port et à la Plaine-des-Cafres. Nous travaillons en co-financement avec deux opérateurs d'infrastructures (Zeop et Orange)", précise Armand Sato. "Sur Saint-Pierre, on est devant Orange en termes de raccordement."

De quoi faire sortir les crocs à l'opérateur qui ne se voit pas en petit Poucet, mais bien en "opérateur majeur" de la fibre. La probable arrivée de Free sur ce secteur l'an prochain ' Même pas peur. "Nous restons attentifs à ce qui se passe, mais nous misons sur la qualité de service et de notre déploiement. Nous saurons réagir en temps voulu en fonction du marché", insiste Jennifer Metairie. "Nous lancerons une nouvelle Canalbox fibre l'an prochain : c'est une innovation pour l'Outre-mer."

Impliqué dans le consortium Metiss qui regroupe dix opérateurs (Blueline, Emtel, SRR, Telco OI, Telma, Zeop, Airtel Madagascar, CEB FiberNET Co Ltd et BICS), Canal+ Telecom est partie prenante dans la construction du nouveau câble sous-marin qui doit aboutir à de plus grandes capacités de bande passante dans l'océan Indien, les câbles Safe et Lion étant arrivés à saturation.

"Les récentes coupures ont pénalisé les utilisateurs : pour minorer le risque, nous avons acquis de nouvelles capacités en volume (+ 45%) et de nouvelles routes sous-marines pour un montant de 10 millions d'euros", note Armand Sato.


Citer
Un marché ultra concurrentiel

Face à Canal+, trois autres opérateurs se partagent actuellement le marché de la fibre à La Réunion : Orange, SFR et Zeop. En attendant que Free, arrivé en juillet, déboule avec ses offres fibre lui aussi dans quelques mois... Autant dire que la concurrence est rude sur un aussi petit territoire ! Chaque acteur a choisi sa stratégie : en fonction des communes, chacun opère soit en investissement propre, soit en co-financement avec un concurrent. Selon les dernières données de l'Arcep, la Réunion comptait, au 3e trimestre 2017, 169 000 locaux raccordables à la FTTH (Fiber to the Home). Un taux de fibrage qui dépasse de très loin les résultats obtenus en Guadeloupe (29 000 locaux) et en Martinique (12 000 locaux). Dans le détail, c'est l'Ouest qui est désormais le plus fibré avec 53 926 prises sur le territoire du TCO, devant la Cinor (49 160 prises), la Cirest (37 132 prises) et la Casud (9916 prises). Pour l'instant, c'est Zeop qui fait la course en tête. En juin, l'opérateur annonçait 150 000 foyers raccordables (soit 50% des foyers réunionnais rendus éligibles) à son actif dans 14 communes. Objectif : atteindre les 50 000 clients. Second, Orange. En août, l'opérateur avait pour ambition de dépasser les 100 000 prises raccordables d'ici la fin de l'année. "Nous avons construit 25 000 prises sur le premier semestre 2017. Nous allons encore accélérer sur les prochains mois. Nous sommes l'opérateur qui a déployé le plus de fibre. Nous sommes à l'origine de 42% des prises raccordables à La Réunion depuis janvier et nous avons ouvert 5 NRA supplèmentaires cette année", expliquait Mireille Hélou, directrice d'Orange Réunion-Mayotte. Troisième, SFR affichait au premier semestre 30 000 foyers éligibles et comptait doubler ce chiffre en fin d'année.

Source : https://www.clicanoo.re/Economie/Article/2017/12/04/Canal-ambitionne-detre-un-acteur-majeur-dans-la-fibre_503839

 

Mobile View