Auteur Sujet: NL-IX (Neutral Internet Exchange)  (Lu 1454 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 3 920
Neutral Internet Exchange
« Réponse #12 le: 15 août 2017 à 08:10:33 »
Le modèle du peering évolue face à une réalité très concrète qu'est la baisse permanente des coûts de Transit IP chez la plupart des grands acteurs...
J'aimerais m'attarder un peu là dessus... 
Effectivement, on constate l'évolution des GIX qui proposent toujours plus de service, et surtout du "transport" à l'échelle de l'Europe ou du monde.

Mais je ne comprends pas cette tendance, et surtout le lien avec la baisse du tarif du transit.
Pour un opérateur client de GIX et de transit, si les tarifs du transit baissent (alors que les tarifs des GIX ne baissent pas rapidement), et que la qualité reste, est-ce que ce client n'a pas tout intérêt à se recentrer sur du transit pour les destinations non facilement joignables par peering?

Qu'est-ce qui pousse les clients à acheter des peerings déportés plutôt que du transit?
Est-ce que c'est à cause de la qualité de service que ne savent pas (plus?) fournir les transitaires? J'ai des doutes, car des transitaires de qualité, ça semble exister.
Est-ce que les clients veulent plus de souplesse que sur du transit? Savoir avec qui je peere, et comment, à qui j'annonce quelle route... Bref, mieux maitriser sa propre qualité de service.

Techniquement, on est d'accord que dans un GIX déporté, tout passe en L2? Un très gros réseau L2 à l'échelle de l'Europe entière, est-ce que ça n'est pas complexe et risqué? Le risque de perturbations face à un problème "logique" (config) est quand même plus élevé que sur un réseau routé.

Leon.

Symbol

  • AS52075 Wifirst
  • Expert
  • *
  • Messages: 167
Neutral Internet Exchange
« Réponse #13 le: 15 août 2017 à 17:20:57 »
Mais je ne comprends pas cette tendance, et surtout le lien avec la baisse du tarif du transit.
Qu'est-ce qui pousse les clients à acheter des peerings déportés plutôt que du transit?
En 2017 il est illusoire de croire qu'on peere pour faire baisser la facture.
Si on achète une facture on prend du Cogent + HE et c'est tout.
Si on achète de la qualité il faut du transit avec plein de peerings (et pas au même prix) et/ou du transit et peerer soit-même.
De nos jours on peere essentiellement pour la qualité. Avoir quelques gros points de peerings augmente la redondance/résilience/la distribution au sein d'un réseau (donc la qualité).

Pour un opérateur client de GIX et de transit, si les tarifs du transit baissent (alors que les tarifs des GIX ne baissent pas rapidement), et que la qualité reste, est-ce que ce client n'a pas tout intérêt à se recentrer sur du transit pour les destinations non facilement joignables par peering?
Les destinations non facilement joignables par peering sont rarement faciles à joindre tout court si tu pousses du traf... Donc si ton business implique de joindre certaines destinations compliquées à coup sûr (genre les ISP si tu es hébergeur), tu as recours à du peering payant ; et si tu t'en fous tu laisses en transit.

Si tu es ISP ton business implique que tes clients pompent chez les suspects habituels ; tu as recours à du peering pour les CDN et les hébergeurs (soit en les faisant participer aux frais si tu es gros, soit gratuitement si tu es plus petit), la qualité/la latente/la redondance et le prix (notamment en PNI) sont plus pertinents.

Est-ce que c'est à cause de la qualité de service que ne savent pas (plus?) fournir les transitaires? J'ai des doutes, car des transitaires de qualité, ça semble exister.
Un transit ne peut pas garantir qu'il ne va pas y avoir une embrouille sur le dimensionnement de ses propres peerings (peering disputes, routage qui fait voir du pays aux paquets, etc).

Est-ce que les clients veulent plus de souplesse que sur du transit? Savoir avec qui je peere, et comment, à qui j'annonce quelle route... Bref, mieux maitriser sa propre qualité de service.
Poser la question c'est y répondre.

Techniquement, on est d'accord que dans un GIX déporté, tout passe en L2? Un très gros réseau L2 à l'échelle de l'Europe entière, est-ce que ça n'est pas complexe et risqué? Le risque de perturbations face à un problème "logique" (config) est quand même plus élevé que sur un réseau routé.
Leon.
Les liens sont plus longs et les POPs plus nombreux, mais fondamentalement ça ne change rien vu que dans tous les cas sur les gros IX:
- c'est du VPLS (du L2 routé en quelque sorte)
- les liens inter-POPs sont en DWDM actif (pas branchés directement sur les routeurs), donc la détection des coupures se fait de la même façon (cad que ce soit une wave louée ou une wave produite en interne)

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 3 920
Neutral Internet Exchange
« Réponse #14 le: 15 août 2017 à 17:51:59 »
Merci Symbol pour la réponse. Par rapport à ça...
Un transit ne peut pas garantir qu'il ne va pas y avoir une embrouille sur le dimensionnement de ses propres peerings (peering disputes, routage qui fait voir du pays aux paquets, etc).
J'avais vu un contrat de transit d'un gros transitaire, il y a assez longtemps (plus de 15 ans?), et ils annonçaient clairement des garanties chiffrées:
* latence maxi, et perte de paquet maxi vers les destinations  en France. Les "destinations" incluaient les machines du transitaire, les clients du transitaire, et les peers du transitaire localisés en France.
* idem, mais avec des valeurs différentes, pour destinations en Europe
* idem pour destinations US
* idem pour destinations "reste du monde"
Pour les peers et clients, c'était à priori en incluant le premier routeur du client ou du peer du transitaire.
Si mes souvenirs sont bons, ces engagements étaient liés à des pénalités en cas de non respect.
Pour garantir tout ça, il faut donc impérativement que le transitaire garantisse le bon dimensionnement de ses interco, et qu'il ne fassent pas faire le tour de l'Europe.

Est-ce que ce type d'engagements n'existe plus chez les transitaires?

Leon.

Symbol

  • AS52075 Wifirst
  • Expert
  • *
  • Messages: 167
Neutral Internet Exchange
« Réponse #15 le: 16 août 2017 à 00:55:03 »
J'avais vu un contrat de transit d'un gros transitaire, il y a assez longtemps (plus de 15 ans?), et ils annonçaient clairement des garanties chiffrées:
* latence maxi, et perte de paquet maxi vers les destinations  en France. Les "destinations" incluaient les machines du transitaire, les clients du transitaire, et les peers du transitaire
Pour les peers et clients, c'était à priori en incluant le premier routeur du client ou du peer du transitaire.

Si mes souvenirs sont bons, ces engagements étaient liés à des pénalités en cas de non respect.
Ça existe, les contrats de transit qui garantissent une latence max et un taux max de perte de paquets (si on veut payer cher bien entendu), mais pour ce qui concerne l'intérieur du backbone de l'opérateur, pas l'extérieur.
Tu ne peux pas garantir ce que tu ne maitrises pas, ni ce pour quoi tu n'as pas obtenu un engagement contractuel équivalent auprès du fournisseur d'une infra sous-jacente.

Sauf à payer des pénalités que tu as simplement intégrées au prix de vente facturé au client qui voulait payer plus cher pour avoir des engagements intenables dans son contrat.

Pour garantir tout ça, il faut donc impérativement que le transitaire garantisse le bon dimensionnement de ses interco, et qu'il ne fassent pas faire le tour de l'Europe.
Est-ce que ce type d'engagements n'existe plus chez les transitaires?
Il y a des engagements, mais qui ne touchent pas ce qui ne peut être contrôlé
Comment veux-tu garantir un dimensionnement d'une interco avec un client qui ne veut pas upgrader? Avec un peer qui décide que c'est à toi de le payer? Etc.

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 3 920
Neutral Internet Exchange
« Réponse #16 le: 16 août 2017 à 06:50:40 »
Comment veux-tu garantir un dimensionnement d'une interco avec un client qui ne veut pas upgrader? Avec un peer qui décide que c'est à toi de le payer? Etc.
Les contrats entre peers (payant ou pas) mentionnent déjà le fait que les peers doivent upgrader à temps. Et ça mentionne aussi le fait que si l'un des 2 ne respecte pas la règle, alors le dé-peering est autorisé (déconnexion avec préavis très raccourci).

Je ne sais pas si ce genre de clauses existent dans les contrats de transit, mais ça ne me choquerai pas du tout qu'un fournisseur de transit impose ça à ses clients!
Regarde, Hopus le fait déjà, et c'est un fournisseur de transit (quoi qu'on en dise).

Leon.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 27 233
    • Twitter LaFibre.info
NL-IX (Neutral Internet Exchange)
« Réponse #17 le: 16 août 2017 à 09:34:58 »
Seul Hopus s'engage sur un qualité d’interconnexion avec les autres opérateurs.

Les autres ne s'engagent que sur leur réseau interne, quand ils s'engagent.

En 2017 il est illusoire de croire qu'on peere pour faire baisser la facture.
Si on achète une facture on prend du Cogent + HE et c'est tout.
Tout a fait en phase.

Je trouve étonnant que certains GIX se diversifient de plus en plus, ce qui a pour conséquence de ne pas faire baisser le prix du peering sur ce GIX.

Avec un prix au mb aussi élevé - en partie du à trafic faible - plusieurs FAI vont probablement quitter le GIX et cela risque de faire s'écrouler le château....

Seuls vont rester ceux qui vendent du transit (place de marché).
Il pourrait devenir, a terme, uniquement un point de mise en concurrence pour acheter du transit.

Hugues

  • AS203698 moji & MilkyWan
  • Expert
  • *
  • Messages: 4 894
  • Lyon & Paris
    • Twitter
NL-IX (Neutral Internet Exchange)
« Réponse #18 le: 16 août 2017 à 09:44:25 »
Je crois savoir de quel GIX tu parles, un truc relativement au milieu de la france  ::)

Symbol

  • AS52075 Wifirst
  • Expert
  • *
  • Messages: 167
NL-IX (Neutral Internet Exchange)
« Réponse #19 le: 16 août 2017 à 14:42:05 »
Je trouve étonnant que certains GIX se diversifient de plus en plus, ce qui a pour conséquence de ne pas faire baisser le prix du peering sur ce GIX.
Seuls vont rester ceux qui vendent du transit (place de marché).
C'est une méthode utile pour des IX moyens de faire venir des opérateurs qui s'y refusaient jusqu'à présent, et d'augmenter la taille des liens commandés.
Ceci-dit, les prix baissent régulièrement (mais pas autant que le transit).

Symbol

  • AS52075 Wifirst
  • Expert
  • *
  • Messages: 167
NL-IX (Neutral Internet Exchange)
« Réponse #20 le: 16 août 2017 à 14:43:30 »
Je crois savoir de quel GIX tu parles, un truc relativement au milieu de la france  ::)
En France il y a de la place pour Paris et Marseille en matière d'IX. Le reste sert à pomper des subventions ou à raccorder des petits acteurs locaux sous réserve d'avoir une toute petite infra pas trop chère.

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 3 920
NL-IX (Neutral Internet Exchange)
« Réponse #21 le: 16 août 2017 à 18:57:05 »
Seul Hopus s'engage sur un qualité d’interconnexion avec les autres opérateurs.
Les autres ne s'engagent que sur leur réseau interne, quand ils s'engagent.

Vous êtes vraiment certains que seul Hopus propose ça? C'est vraiment totalement inédit?

Leon.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 27 233
    • Twitter LaFibre.info
NL-IX (Neutral Internet Exchange)
« Réponse #22 le: 16 août 2017 à 19:05:22 »
Hopus a un moyen de pression sur les opérateurs : en cas de saturation (hors incident), le membre sort d'Hopus.

Un Level3, tout aussi puissant qu'il est, ne peut rien faire si Cogent refuse d'upgrader un peering. Même chose si un client (exemple: Free, client de Level3) refuse d'upgrader son transit.

En France il y a de la place pour Paris et Marseille en matière d'IX. Le reste sert à pomper des subventions ou à raccorder des petits acteurs locaux sous réserve d'avoir une toute petite infra pas trop chère.
Rezopole a vraie eu un bénéfice pour les entreprises Lyonnaises a ses débuts.
Aujourd'hui, c'est moins évident...

Hugues

  • AS203698 moji & MilkyWan
  • Expert
  • *
  • Messages: 4 894
  • Lyon & Paris
    • Twitter
NL-IX (Neutral Internet Exchange)
« Réponse #23 le: 16 août 2017 à 22:57:41 »
Vous n'êtes surement jamais allés à un apérézo :D

 

Mobile View