Auteur Sujet: Conférence de B.Bayart à Pas Sage en Seine 2013 concernant le FTTH en France  (Lu 5149 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 114
Conférence de B.Bayart à Pas Sage en Seine 2013 concernant le FTTH en France
« Réponse #12 le: 14 juillet 2013 à 09:20:39 »
Merci vivien pour ces précisions.

Mais comment se fait-il qu'une DSP FTTH "non allumée" puisse être lancée, avec de gros investissements, et de gros travaux, sans qu'aucun gros opérateur client n'ait signé un contrat, s'engageant à déployer dessus? Combien de réseaux publics FTTH "dorment" pendant des mois ou des années à cause de ça? OK, pour la plupart, ils rattrapent après coup. Mais c'est quand même anormal, non? Comment être certain de la rentabilité des "subventions publiques", si les contrats avec les opérateurs clients ne sont pas signés à l'avance?

Leon.


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 28 642
    • Twitter LaFibre.info
Conférence de B.Bayart à Pas Sage en Seine 2013 concernant le FTTH en France
« Réponse #13 le: 15 juillet 2013 à 14:14:44 »
Très bonne question Leon...

Je n'ai pas la réponse.

Quentiop c'est un réseau qui ne sera visiblement jamais exploité par les gros opérateurs vu que Orange va déployer son FTTH en parallèle.

On a 2 opérateurs en activé (Alsatis et Kiwi fibre optique), quelques abonnés (à priori quelques centaines maximum) pour 9 millions d’euros dépensés.

C'est sur que l'argent n'est pas pour le mieux dépensé mais d'autres départements ont fait mieux avec un réseau Wimax qui coute une fortune pour quelques centaines d’abonnés.

=> Le Jura abandonne le Wimax pour le FTTH : litige de 30millions d'euros
=> Net64 / WiMax : "une bombe à retardement"

corrector

  • Invité
Conférence de B.Bayart à Pas Sage en Seine 2013 concernant le FTTH en France
« Réponse #14 le: 15 juillet 2013 à 14:32:41 »
Idem. Il ne sort jamais de grosse connerie,
Sauf sur le brevetage du vivant.

Edit Vivien : Hors sujet déplacé dans le post OGM

obinou

  • AS197422 Tetaneutral.net et AS24904 K-Net
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 1 111
  • Montgesty (46150)
    • Tetaneutral.net
Conférence de B.Bayart à Pas Sage en Seine 2013 concernant le FTTH en France
« Réponse #15 le: 15 juillet 2013 à 19:23:45 »
Et honnêtement, je pense que 5 gros FAI nationaux (Orange, SFR, Bouygues, Free, Numéricable), c'est amplement suffisant en France, pour maintenir une concurrence réelle. Encore une fois, nous avons un très bon rapport qualité/prix en France, grâce à cette concurrence entre seulement 5 acteurs.

Merci pour ce point de vue.
Évidemment, moi je suis en total désaccord , mais bon, comme tu l'a dis, petit opérateur, donc...
A mon sens, c'est justement cette pseudo-concurrence qui a certes pendant 10 ans a permis à la France de banaliser un accès "internet" à peu près potable. Mais c'est aussi ce modèle qui nous handicape aujourd'hui, sur le THD (cf. VDSL2, le cuivre est "trop" efficace) mais aussi à cause des box, qui empêchent toute innovations de services par des boites tierces (Domotique, VOD,...) qu'on commence à voir ailleurs.

D'autres pays (je pense aux pays nordiques) ont développé durant leur crise économique & le "plan marshall" qui s'en est suivi d'autres modèles économiques, largement plus basé sur l'IP et l'actif, et donc où les clients peuvent aussi retrouver leur FAI de villes en villes, en passant par des opérateurs métropolitains activés , un SI standardisé sous forme de GIE, et tout . Ça permet des choses strictement impossible en France, comme par exemple pouvoir choisir séparèment (et simultanèment) son ou ses services de VOD, de surveillance à domicile pour les vieux, plusieurs FAI (collocs), ...

C'est certes plus complexe techniquement ,et ça implique de ne pas prendre les clients pour des brebis décérébré. Quand je vois ta citation, effectivement, je me dis qu'on est pas prêt... ;-)

Après, il y a le cas particulier de l'Ain, qui se focalise sur les zones très peu denses. Et là, je suis d'accord, l'offre allumée se justifie.

*soupir*.... mais combien existe-t-il en France de zone à la géographie identique, où *de toute façon*, les 5 opérateurs nationaux que-tout-le-monde-veux n'y viendront jamais. Même en leur payant le réseau, même en les subventionnant, même en prenant en charge la maintenance, la desserte, l'installation, ils *ne veulent pas venir, point.*  Il n'y a qu'a voir la carte des zones AMII.... https://lafibre.info/ftth-la-fibre-optique-gpon-ou-p2p/carte-ftth-france/msg45732/#msg45732 .

Si pour toi, la solution c'est que tous les gens qui sont dans ces zones (regarde la carte, c'est 90% du territoire) soit restent en ADSL (ou 56k) le temps que le cuivre soit définitivement en ruine, ou alors d'aller saturer le Ka-Sat (90Gbps au total , pour l’Europe et sa seconde de latence), ok. C'est un point de vue qui se respecte.
Moi je pense que quitte à fibrer la France à cause de la 4G (qui a des cellules + petites que la 3G), et l'obligation qui est faite aux opérateurs de couvrir déjà les zones pu denses, *mon avis* est que de petits opérateurs pourraient couvrir les interstices avec des fibres sur-numéraires. Que ca n'intéresse pas les plus gros, OK. Que , sous ce prétexte, on interdise (*) aux zones moins dense de se faire leur réseau sous prétexte que les gros viendront pas....

Typiquement, vivien parlait de Quentiop. L'erreur de Quentiop c'est surtout d'avoir eu l'outrecuidance de vouloir faire de la péréquation en conditionnant l'accès à l'utra-centre très rentable au fibrage des bleds de forêt environnants. Quand on regarde le "projet" d'orange, c'est pas compliqué, il n'y a que les villes, le reste c'est même pas évoqué. (Bon, après cette "erreur" initiale en a amené d'autre, dont le fait de ne pas faire de passif ce qui est effectivement une connerie).

Après.... voilà, c'est que mon avis de trouduc vautré dans la bouse abonné à un petit FAI... :-)

(*) Même en sur-finançant: Le sat, c'est 400€ de FAS + 80€/mois. Ca me choquerais pas d'avoir à payer + cher en campagne qu'en ville, vu le prix du m2 foncier....
« Modifié: 15 juillet 2013 à 23:29:58 par obinou »

corrector

  • Invité
Conférence de B.Bayart à Pas Sage en Seine 2013 concernant le FTTH en France
« Réponse #16 le: 15 juillet 2013 à 19:52:57 »
Merci pour ce point de vue.
Évidemment, moi je suis en total désaccord , mais bon, comme tu l'a dis, petit opérateur, donc...
A mon sens, c'est justement cette pseudo-concurrence qui a certes pendant 10 ans a permis à la France de banaliser un accès "internet" à peu près potable. Mais c'est aussi ce modèle qui nous handicape aujourd'hui, sur le THD (cf. VDSL2, le cuivre est "trop" efficace)
C'est une blague?

Quel est le taux de lignes ADSL éligibles VDSL2?

à cause des box, qui empêchent toute innovations de services par des boites tierces (Domotique, VOD,...) qu'on commence à voir ailleurs.
Pourquoi?

prendre les clients pour des brebis décérébré. Quand je vois ta citation, effectivement, je me dis qu'on est pas prêt... ;-)
C'est à dire?

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 28 642
    • Twitter LaFibre.info
Conférence de B.Bayart à Pas Sage en Seine 2013 concernant le FTTH en France
« Réponse #17 le: 15 juillet 2013 à 20:15:47 »
Orange est prêt a fibrer l'intégralité de la France (et pas seulement les zones AMII) via une délégation de service public.

Certains départements vont annoncer dans les prochains mois qu'ils confient le fibrage de l'intégralité du département à Orange.

Le fait de ne pas venir dans des DSP qui font un réseau conforme aux exigence d'Orange c'est un moyen pour imposer sa propre DSP mais personne ne peut imposer a Orange de venir même su un réseau conforme.

obinou

  • AS197422 Tetaneutral.net et AS24904 K-Net
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 1 111
  • Montgesty (46150)
    • Tetaneutral.net
Conférence de B.Bayart à Pas Sage en Seine 2013 concernant le FTTH en France
« Réponse #18 le: 15 juillet 2013 à 23:28:03 »
Orange est prêt a fibrer l'intégralité de la France (et pas seulement les zones AMII) via une délégation de service public.

Est-ce qu'ils en ont les moyens humain et technique à court ou moyen terme ? On voit bien que non, même en zone dense (ce n'est pas une critique).
Ou alors, ils signent tout de suite la DSP pour une mise en place d'ici 2040 dans les zones les moins denses.

Une DSP confiée à Orange, c'est juste de la subvention cachée (cf. conférence), et l'assurance de reproduire le schéma de l'ADSL, où seuls les gros peuvent venir faire leurs offres copiées/collées.

Citer
Le fait de ne pas venir dans des DSP qui font un réseau conforme aux exigence d'Orange c'est un moyen pour imposer sa propre DSP mais personne ne peut imposer a Orange de venir même su un réseau conforme.

Effectivement. Pour moi c'est un plus gros échecs de la régulation, d'avoir fabriqué un système qui exclue de fait les challengers pour garder un statu-quo bien établi.

corrector

  • Invité
Conférence de B.Bayart à Pas Sage en Seine 2013 concernant le FTTH en France
« Réponse #19 le: 15 juillet 2013 à 23:50:46 »
Une DSP confiée à Orange, c'est juste de la subvention cachée (cf. conférence), et l'assurance de reproduire le schéma de l'ADSL, où seuls les gros peuvent venir faire leurs offres copiées/collées.
En quoi le schéma de l'ADSL est mauvais?

Avec une concurrence effective on a des prix raisonnables, des offres raisonnables (3P mais pas de "vente forcée"), de bon débits en général (sauf Orange et Free).

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 28 642
    • Twitter LaFibre.info
Conférence de B.Bayart à Pas Sage en Seine 2013 concernant le FTTH en France
« Réponse #20 le: 16 juillet 2013 à 18:14:15 »
Certains départements vont annoncer dans les prochains mois qu'ils confient le fibrage de l'intégralité du département à Orange.

Communiqué de presse à l'instant d'Orange :

L'Auvergne choisit Orange pour déployer le Très Haut débit sur l'ensemble du territoire auvergnat   

La Région Auvergne et Orange sont aujourd'hui réunis pour signer le contrat de partenariat Auvergne Très Haut Débit. La Région Auvergne et ses partenaires, les collectivités d'Auvergne signent simultanèment les suites de la convention contribuant au financement du projet visant à permettre aux auvergnats et aux auvergnates d'accéder au Très Haut Débit (THD).

1ère région française couverte à 100 % par le haut débit dès 2009, l'Auvergne poursuit sa révolution numérique. En 2011, elle est devenue la terre d'expérimentation pour le déploiement du THD et passe aujourd'hui à la vitesse supérieure sur l'ensemble du territoire auvergnat.

Grâce à ce partenariat, d'ici 2017, 100% des foyers auvergnats auront une connexion Internet d'une rapidité supérieure à 8Mb/s. Déjà, 42% d'entre eux bénéficieront de débits à plus de 100 Mb/s et les débits progresseront jusqu'en 2025. Le THD offrira dans un très court terme des possibilités d'innovation plus larges pour les entreprises d'Auvergne, des moyens étendus pour la recherche (e-santé), et une équité pour tous les jeunes Auvergnats avec des moyens modernes (e-éducation).

L'Auvergne, à travers sa Régie « Auvergne Numérique », devient la première Région de France à porter la mise en oeuvre globale (conception, déploiement, exploitation, commercialisation) d'un tel projet, en concertation étroite avec l'ensemble des Départements et Agglomérations avec lesquels l'unanimité autour du projet s'est faite au sein de l'instance de concertation régionale.

Pour Orange, le plan Auvergne Très Haut Débit s'inscrit en complèmentarité de ses investissements sur fonds propres. D'ores-et-déjà, Orange a commencé à déployer le FttH dans l'agglomération clermontoise (Clermont-Ferrand ville en 2011, Chamalières et Cournon en 2012), mais aussi dans les communes du Puy-en-Velay, d'Aurillac et de Moulins en 2013. Orange poursuivra ce déploiement en 2014 dans les agglomérations de Montluçon et de Vichy, et en 2015 dans les communes de Riom et de Saint-Flour. Ce programme représente au total et à son terme un taux de couverture pour la Région de 46% de la population, soit près de 300 000 logements.

letsar

  • Client Orange vdsl
  • *
  • Messages: 359
  • Ille-et-Vilaine - Accès à la fibre en 2023 - 2030
Sur la fibre en zone AMII, en follow-up d'un article de @nextinpact sur Mastodon :

" Jérémie
@loconox


"On ne va pas demander à un opérateur privé de faire de l'aménagement du territoire !"
https://www.nextinpact.com/news/104540-limbroglio-fibre-en-zones-moins-denses.htm
Quelle est pertinente cette remarque ! On aimerait qu'elle soit dites plus souvent.

13 juin 2017 à 15:45

Benjamin Bayart
@bayartb@mastodon.xyz


Il y a des montagnes de choses à raconter, là-dessus. Sur le fait que déjà dans le déploiement de l'ADSL, les collectivités s'étaient faites avoir. Sur le fait que l'État, via les préfecture et préfectures de région, a manqué à tous ses devoirs de conseil et d'assistance. Sur le *choix* politique du PNTHD de favoriser Orange au détriment de l'intérêt général...

Benjamin Bayart
@bayartb@mastodon.xyz


Les zones AMII, c'est la nouvelle variante de la charte des "départements ignorants" pour ceux qui s'en souviennent.

Nos politiques s'interdisent d'aménager le territoire, expliquant que le privé est le mieux placé. Ça fait des années que ça accélère dans ce sens.

Et c'est pas sous Macron que ça va se corriger. La ficelle est grosse. Ça finit par se voir. Mais on continue.

Benjamin Bayart
@bayartb@mastodon.xyz


Si vous avez un doute, retrouvez une présentation d'il y a quelques années, à Pas Sage en Seine. J'y raconte le déploiement de la fibre. Ça n'a pas progressé depuis. Il me semble que l'enregistrement de la vidéo était correct.

La fibre avance, mais l'intérêt général n'est atteint que par accident, quand par mégarde les intérêts privés d'Orange ne s'y opposent pas.

L'État ne sait/veut pas se servir des 25% de parts qu'il possède. "


Le lien du fil de discussion sur Mastodon : https://mamot.fr/users/loconox/updates/299910

La conférence, toujours d'actualité, en 2013 de Benjamin Bayart à Pas Sage en Seine :


« Modifié: 14 juin 2017 à 07:59:52 par letsar »

 

Mobile View