La Fibre

Datacenter et équipements réseaux => Datacenter => hébergement Climatisation et PUE => Discussion démarrée par: letsar le 07 juin 2018 à 10:17:58

Titre: Naval Group et Microsoft plongent un data center sous la mer, au large de l'Écos
Posté par: letsar le 07 juin 2018 à 10:17:58
" (https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/9a0ec779713f94fb26350790b616204f-naval-group-et-microsoft-plongent-le-cloud-sous-la-mer.jpg?width=1260&height=712&fill=0&focuspoint=50%2C25&cropresize=1)

Le chantier français Naval Group, avec sa filiale Naval Energies, et le géant américain de l’informatique Microsoft se sont associés pour créer un « data center » immergé au large des îles Orcades, au nord de l'Écosse. Mis à l’eau en ce début juin, il sera exploité à distance pendant un an.

Les premiers essais ont eu lieu en 2016 au large de la Californie. Aujourd’hui, c’est au nord de l’Écosse, dans les îles Orcades, que Microsoft passe son projet Natick  dans sa phase 2 : immerger une ferme de serveurs (ou data center) et l’exploiter en conditions réelles. L’objectif : démontrer qu’il est possible - et intéressant - de mettre des ordinateurs sous la mer.

Possible ?

C’est à Naval Group de le prouver. Le spécialiste français du naval de défense et sa filiale Naval Energies ont élaboré l’enveloppe pressurisée dans laquelle sont enfermés les calculateurs de Microsoft. Une sorte de sous-marin immobile. « Il est conçu pour rester immergé pendant cinq ans, sans intervention directe », explique Eric Papin, directeur de l’innovation et de l’expertise technologique chez Naval Group.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=L2oJw1a_qEM (https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=L2oJw1a_qEM)

Une structure d’amarrage assure le positionnement du data center au fond de l’océan et un échangeur de chaleur permet à l’environnement marin de refroidir les ordinateurs. Tous les domaines de compétences, et plusieurs sites industriels, du chantier français ont été sollicités pour ce projet : Indret, près de Nantes, pour le design, Cherbourg pour les tests, Lorient pour la fabrication de la station d’amarrage, et Brest pour la fabrication de l’enveloppe pressurisée.

Mais pour quoi faire ?


Selon Microsoft, à l’origine de ce projet, placer des data centers sous les mers présente plusieurs avantages.

Le premier, c’est la chaleur massique de l’eau. Plus grande que celle de l’air, elle permet de dissiper plus facilement l’énergie calorifique produite par les ordinateurs avec une moindre élévation de température. Jusqu’à maintenant les géants du Web, comme Google et Facebook, placent leurs fermes de serveurs dans les régions nordiques, réduire la facture européenne liée au refroidissement.

(https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/acb88d7b29d748a050176444a80842c3-naval-group-et-microsoft-plongent-le-cloud-sous-la-mer_0.jpg?width=940&height=0&fill=0&focuspoint=49%2C24&cropresize=1)

Second avantage, l’océan est partout, ou presque. Avec 50 % de la population mondiale à moins de 200 km de la mer, les stations comme celle du projet Natick peuvent se placer au plus près des utilisateurs. Et au plus près également des câbles sous-marins par lesquels transitent les données. D’où une consommation d’énergie moindre.

Enfin, leur développement s’accommode bien de celui des énergies marines renouvelables qui pourrait, à terme, rendre ces centres de données indépendants de toute alimentation terrestre et des énergies fossiles. C’est le cas de la ferme immergée par Naval Group : elle a été mise à l’eau dans le périmètre de test du Centre européen pour les énergies marines.

Reste à évaluer les performances de ces serveurs sous-marins. C’est ce qui sera fait pendant un an dans des conditions réelles d’utilisation. "

Le lien de l'article : https://www.ouest-france.fr/economie/economie-de-la-mer/naval-group-et-microsoft-plongent-un-data-center-sous-la-mer-au-large-de-l-ecosse-5807127 (https://www.ouest-france.fr/economie/economie-de-la-mer/naval-group-et-microsoft-plongent-un-data-center-sous-la-mer-au-large-de-l-ecosse-5807127)
Titre: Naval Group et Microsoft plongent un data center sous la mer, au large de l'Écos
Posté par: Leon le 07 juin 2018 à 19:45:51
Warning, green washing bullshit-buzz identified...

Aucune maintenance possible en fonctionnement, complexité de mise en oeuvre, 10 fois plus cher qu'un datacenter classique (au pif), et surtout aucun intérêt, aucun avantage par rapport à un datacenter réel.

Refroidir un datacenter classique (=sur la terre ferme) avec de l'eau de mer, oui, ça a du sens. Le refroidissement d'installations à l'eau de mer (pompée), c'est très largement utilisé dans l'industrie depuis très longtemps. Et je pense qu'il existe des datacenters classiques refroidis (indirectement on est d'accord) à l'eau de mer, même si je n'en connais pas.
Sinon, je ne vois pas.

Leon.
Titre: Naval Group et Microsoft plongent un data center sous la mer, au large de l'Écos
Posté par: kgersen le 07 juin 2018 à 19:56:39
tu juge un peu vite sans avoir réfléchi plus d'une minute on dirait.

Deja c'est un projet destiné justement a voir ou pas la viabilité d'un tel système.

Je t'invite a lire https://natick.research.microsoft.com/index.html

Citer
A research project to determine the feasibility of subsea datacenters powered by offshore renewable energy
Je pense que tout est dans le titre.

C'est pas Microsoft Marketing derrière mais research.microsoft.com qui en général sont assez sérieux.

ps: ils travaillent la dessus depuis 2013 quand même.
Titre: Naval Group et Microsoft plongent un data center sous la mer, au large de l'Écos
Posté par: Leon le 07 juin 2018 à 20:27:53
tu juge un peu vite sans avoir réfléchi plus d'une minute on dirait.

Deja c'est un projet destiné justement a voir ou pas la viabilité d'un tel système.

Je t'invite a lire https://natick.research.microsoft.com/index.html
Je pense que tout est dans le titre.

C'est pas Microsoft Marketing derrière mais research.microsoft.com qui en général sont assez sérieux.

ps: ils travaillent la dessus depuis 2013 quand même.
Je fois moi même partie d'une grande entreprise (dont je tairais le nom) capable de dépenser des sous en "recherche - innovation" dans des projets très exotiques dont tout le monde est convaincu (même en interne) qu'ils n'ont aucun avenir à court ou moyen terme, mais qui permettent principalement de donner une image positive de l'entreprise (dans le greenwashing ou autre).

Pour une entreprise comme Microsoft, l'image de marque est super importante.

Et le site en question (https://natick.research.microsoft.com/), c'est que ça, il ne donne quasiment aucune donnée, c'est du marketing.

Franchement, quel serait l'intérêt d'un datacenter sous marin non maintenable (!) par rapport à un datacenter terrestre refroidi à l'eau de mer?

Leon.
Titre: Naval Group et Microsoft plongent un data center sous la mer, au large de l'Écos
Posté par: kgersen le 07 juin 2018 à 22:30:50

Franchement, quel serait l'intérêt d'un datacenter sous marin non maintenable (!) par rapport à un datacenter terrestre refroidi à l'eau de mer?


y'a plein d'arguments:

- proximité éolien marin (éolien terreste étant mal vu)
- le prix du foncier
- la localisation hors juridiction
- la sécurité d'accès physique (cf cout personnel surveillance d'un dc terrreste)

Il y a déjà des DC 'lights out' non maintenable, leur maintenance n'est pas un problème en soit. Car comme dit sur le site, c'est concu pour être remonté et renouvelé tout les 5 ans, durée de vie des serveurs qui sont dedans.

Apres faut pas non plus raisonner comme si ce type de DC allait remplacer tout les DC de la planète.  Ca peut être une solution pour des endroits distants (iles exotiques par exemple) qui n'ont pas les infras, les terrains et les personnels pour des vrais DC terrestres.

ca peut aussi servir de savoir-faire pour des futures DC dans l'espace par exemple (ou sur Mars!).
Titre: Naval Group et Microsoft plongent un data center sous la mer, au large de l'Écos
Posté par: Leon le 08 juin 2018 à 06:11:57
* proximité de l'éolien marin:
quel serait l'intérêt de mettre un datacenter à proximité d'éoliennes? Je ne vois pas. C'est un argument purement marketing. Dans tous les cas, ça ne diminuerai pas du tout la taille/capacité du réseau électrique par rapport à un datacenter terrestre. Oui, un gros datacenter doit être proche d'un réseau électrique bien costaud. Mais à proximité d'une éolienne, on s'en moque totalement, ça n'apporte rien vu qu'une éolienne ne produit pas H24 x 365J. Un petit datacenter, on s'en moque.

* prix du foncier:
J'ai vraiment pas l'impression que ça soit un problème pour les datacenters "fermés". Les datacenters "fermés" ne sont pas à quelques millisecondes près, et peuvent s'installer dans des friches industrielles, zones d'activités où il y a de la place, voire en pleine campagne/désert. Pour moi, seuls les datacenter "carrier neultral" ont besoin d'être dans des zones où la pression immobilière est forte. Et on ne parle pas de ça ici. Encore une fois, argument marketing à 2 balles.
Le foncier sous marin n'est pas gratuit non plus...

* la localisation hors juridiction
C'est le seul intérêt que je verrais, mais ça nécessite d'installer ça dans les "eaux internationales". Sauf que les eaux internationales avec un plateau continental il n'y en n'a vraiment pas beaucoup car les pays ont justement le droit d'étendre leurs zones maritimes le long de leur plateau continental. Et je vois mal ce genre d'installation à -2000m de profondeur...

Leon.
Titre: Naval Group et Microsoft plongent un data center sous la mer, au large de l'Écos
Posté par: vivien le 08 juin 2018 à 07:13:20
VOus avez compris comment les serveurs sont refroidit ?

Dans la précédente version, il y avait des radiateurs extérieurs :

J'imagine que les 4 radiateurs visibles à l'extérieur sont pour le décroisement ?

Je me demande, vu le peu de serveurs déployés (12u de serveurs) si il est nécessaire d'avoir un refroidissement autre que le contact de l'eau sur la coque.

Pourquoi ne pas avoir au moins rempli la baie de serveurs ?

(https://lafibre.info/images/datacenter/201601_microsoft_projet_natick.jpg)

Et une seule baie :
D'après cette photo, la seule armoire rack enfermée dans la capsule est limitée sur du 42U standard, ça fait peu pour une seule capsule... avez-vous vu le gars en bas à gauche qui devait bien s'occuper au taf  ;)

(cliquez sur la photo pour zoomer)
(https://lafibre.info/images/datacenter/201601_microsoft_projet_natick_1.jpg) (https://lafibre.info/images/datacenter/201601_microsoft_projet_natick_1_original.jpg)

Truc étonnant, ils ont pris soin de mettre un boitier de type industriel pour connecter l'arrivée d'électricité, (sans oublier l'autocollant!) mais les automates sont posés sur une simple planche... ça fait un peu brouillon

(cliquez sur la photo pour zoomer)
(https://lafibre.info/images/datacenter/201601_microsoft_projet_natick_2.jpg) (https://lafibre.info/images/datacenter/201601_microsoft_projet_natick_2_original.jpg)

Pire encore : dessous, des petits modules sont maintenus avec des serres-câbles directement sur la structure.

(cliquez sur la photo pour zoomer)
(https://lafibre.info/images/datacenter/201601_microsoft_projet_natick_
3.jpg) (https://lafibre.info/images/datacenter/201601_microsoft_projet_natick_3_original.jpg)

Bref, pour la démo c'est vraiment fait à l'arrache ^^
Titre: Naval Group et Microsoft plongent un data center sous la mer, au large de l'Écos
Posté par: kgersen le 08 juin 2018 à 18:41:55
* proximité de l'éolien marin:
quel serait l'intérêt de mettre un datacenter à proximité d'éoliennes? Je ne vois pas. C'est un argument purement marketing. Dans tous les cas, ça ne diminuerai pas du tout la taille/capacité du réseau électrique par rapport à un datacenter terrestre. Oui, un gros datacenter doit être proche d'un réseau électrique bien costaud. Mais à proximité d'une éolienne, on s'en moque totalement, ça n'apporte rien vu qu'une éolienne ne produit pas H24 x 365J. Un petit datacenter, on s'en moque.

lit le site. Ce n'est pas que de l'éolien mais une combinaison éolien, solaire , marée et vagues. Le but est justement l'autonomie a 100%.

Je comprend pas que tu parles de marketing alors que c'est un projet de recherche.
Autant je déteste Microsoft autant la je ne trouve rien a redire d'autant qu'ils n'ont fait aucun communication particuliere sur ce sujet. Si Ouest-france en parle c'est uniquement parce qu'une société francaise de leur région est impliquée,rien de plus.

Titre: Naval Group et Microsoft plongent un data center sous la mer, au large de l'Écos
Posté par: Leon le 08 juin 2018 à 19:00:36
Je comprend pas que tu parles de marketing alors que c'est un projet de recherche.
Autant je déteste Microsoft autant la je ne trouve rien a redire d'autant qu'ils n'ont fait aucun communication particuliere sur ce sujet. Si Ouest-france en parle c'est uniquement parce qu'une société francaise de leur région est impliquée,rien de plus.
Je sais bien ce que sont les projets de recherche-innovation qui ne servent à rien, juste à donner une bonne image d'une entreprise.
J'ai déjà bossé sur un projet de recherche-innovation "greenwashing" pas réaliste dans ma grande entreprise.  Je ne bossais pas à 100% dessus, loi, de là, sinon je n'aurais pas supporté. C'était rigolo, on s'amusait bien, c'était intéressant de bosser dessus, il y a eu plusieurs reportages au JT de 20h dessus, et même dans la presse spécialisée... mais nous qui bossions dessus on savait bien que c'était pas crédible.
Pour une entreprise qui en a les moyens, c'est un investissement en "image de marque" très rentable!
La preuve : même des gens sérieux et informés comme toi mordent à l'hameçon.

Et dans le cas de Microsoft, c'est évident pour moi que c'est aussi du greenwashing; ça ne fait aucun doute. 
Rien que le fait de mette un slogan comme celui là au milieu de leur page ne peut pas laisser de doute
The greatest threat to our planet is the belief that someone else will save it
Non mais franchement... C'est pas du greenwashing, ça? Où est le rapport avec la choucroute? Qu'est-ce que ça vient faire là? En quoi un datacenter sous marin serait plus meilleur pour la planète qu'un datacenter terrestre? Il faut 10 fois plus de tonnes d'acier qu'un datacenter terrestre, donc c'est plus écolo?

On peut aimer ou détester, ça reste du greenwashing pipeau.
D'autres installent une serre ou un toit végétal sur un datacenter, c'est aussi du greenwashing : en soi ça n'a aucun sens, c'est juste du marketing.

Leon.
Titre: Naval Group et Microsoft plongent un data center sous la mer, au large de l'Écos
Posté par: Nikos le 08 juin 2018 à 19:06:07
Pour les non brestois,toulonnais, .... Naval Group est le nouve nom des ex arsenaux qui étaient devenus DCAN puis DCN puis DCNS pour enfin devenir NAVAL GROUP en 2017. Société de droit privé détenue à 62% par l’état.
Titre: Naval Group et Microsoft plongent un data center sous la mer, au large de l'Écos
Posté par: Leon le 08 juin 2018 à 19:21:59
J'ai l'impression que Kgersen a beaucoup changé d'avis depuis 2 ans. Mais il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis.

En fait, si, je vois peut-être un intérêt : faire du buzz.
Et l'article est du 100% greenwashing.
+42

Leon.
Titre: Naval Group et Microsoft plongent un data center sous la mer, au large de l'Écos
Posté par: kgersen le 08 juin 2018 à 19:27:03
J'ai l'impression que Kgersen a beaucoup changé d'avis depuis 2 ans. Mais il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis.
+42
Leon.

Ca ne t'arrive donc jamais de changer d'avis ?

Autant a l'époque j'avais des doutes parce que on était en pleine période de greenwashing mais depuis plein de ces projets ont disparu.
Celui la est toujours la , y'a clairement du travail de recherche (qui n'a absolument rien d'écolo) et une finalité (brevets, expertise pour les DC normaux, etc). La comm du site est celle de l'époque.

Apres quand tu généralises ton expérience personnelle sans autre réflexion y'a plus trop de débat possible.
Titre: Naval Group et Microsoft plongent un data center sous la mer, au large de l'Écos
Posté par: vivien le 08 juin 2018 à 21:16:25
Petite vidéo : On voit que les disques dur mis dans les serveurs sont des disques dur classiques à plateau tournants et non des SSD :

https://www.youtube.com/watch?v=AvvJc4Uw3aA

A noter la communication il y a 3 heures de Microsoft France :
Titre: Naval Group et Microsoft plongent un data center sous la mer, au large de l'Écos
Posté par: letsar le 12 août 2018 à 23:28:04
" Data center sous-marin : Microsoft surveille sa capsule en direct

Le projet Natick sous vidéo-surveillance

Plus de deux ans après avoir commencé à déployer des serveurs sous-marins dans le cadre de son projet Natick, Microsoft est parvenu à la conclusion que rien ne valait une surveillance visuelle des conditions autour de ses data centers d'un nouveau genre. La firme a donc placé des caméras et diffuse les flux en direct depuis les eaux écossaises.

(https://dyw7ncnq1en5l.cloudfront.net/optim/news/77/77013/microsoft_natick_direct_video.jpg)
Les poissons aussi s'intéressent de près aux données. (crédit : Microsoft)

En juin dernier, le projet Natick de Microsoft, dont nous vous parlions déjà début 2016, a franchi une nouvelle étape. Le prototype de data center sous-marin conçu lors de la phase 2 du projet a été immergé le long des côtes des Orcades, un archipel situé au nord de l'Écosse. Comme lors de la phase 1, l'objet de ce test est avant tout de s'assurer de la viabilité du concept, qui marie refroidissement passif par l'eau environnante et déploiement de petites unités de stockage pour faciliter une mise en service rapide près des foyers de population.

Un élèment clé dont doit s'assurer Microsoft est bien sûr la vitesse d'usure de son matériel. En particulier, si la capsule venait à se dégrader au bout de quelques mois ou de quelques petites années, les quelque 27,6 pétaoctets de données stockées à l'intérieur seraient vite en danger. Pour surveiller une éventuelle dégradation ainsi que les conditions aux environs immédiats de son engin, la firme a donc décidé après coup d'ajouter des caméras. Celles-ci filment en permanence et retransmettent le flux en direct à l'équipe de Natick, qui partage ces images sur le site du projet. Principale animation à l'écran : un grand nombre de poissons occupés à explorer le tour de la capsule.

(https://dyw7ncnq1en5l.cloudfront.net/optim/news/77/77013/microsoft_natick_protorype_phase_2.jpg)
Microsoft contrôle la capsule avant son immersion. (crédit : Microsoft)

Par rapport à la phase 1, le data center a grandi, le second prototype mesurant 12,20 mètres pour 2,80 mètres de diamètre. Il vient par ailleurs se fixer sur une base de 14,30 x 12,70 mètres. Techniquement, l'ensemble est conçu pour fonctionner sans intervention humaine pendant cinq ans. Au terme de ce délai, Microsoft envisage un repêchage et un remplacement des baies de stockage avant de remettre la capsule en place pour cinq nouvelles années. La capsule, elle, est prévue pour servir durant 20 ans, puis elle devra être recyclée.

(https://dyw7ncnq1en5l.cloudfront.net/optim/news/77/77013/microsoft_natick_serveurs_prototype_phase_2.jpg)
Il reste peu d'espace libre une fois les 864 serveurs mis en place… (crédit : Microsoft)

Selon Microsoft, le projet Natick offre une triple promesse. Celle d'une latence réduite, tout d'abord, grâce à des données stockées le long des côtes, où près de la moitié de la population mondiale se trouve. Celle d'une grande flexibilité, ensuite, car le temps de déploiement d'un nouveau data center n'excède pas 90 jours et que les engins peuvent si nécessaire être déplacés. Celle d'un plus grand respect de l'environnement, enfin, car les capsules peuvent être assemblées à partir de matériaux recyclés, être recyclées elles-mêmes et s'alimenter grâce à des énergies renouvelables produites localement. C'est le cas en Écosse avec de l'électricité générée par des éoliennes. La firme n'évoque pas, pour le moment, la problématique du réchauffement des eaux, qui risque pourtant de se poser avec la perspective d'une multiplication des data centers sur des espaces restreints. "

Le lien de l'article : https://www.generation-nt.com/microsoft-projet-natick-datacenter-sous-marin-webcam-actualite-1956465.html (https://www.generation-nt.com/microsoft-projet-natick-datacenter-sous-marin-webcam-actualite-1956465.html)

Le lien du site internet du projet : https://natick.research.microsoft.com/ (https://natick.research.microsoft.com/)
Titre: Naval Group et Microsoft plongent un data center sous la mer, au large de l'Écos
Posté par: letsar le 16 septembre 2020 à 11:17:24
" Project Natick : Microsoft très satisfait de son datacenter sous-marin

Microsoft a sorti du fond des eaux son concept de datacenter sous-marin issu du Project Natick et annonce que l'expérience s'est avérée concluante.


Assurer le refroidissement des datacenters est une opération sensible et coûteuse et les entreprises étudient diverses méthodes pour tenter de résoudre ce casse-tête. Chez Microsoft, on a testé le refroidissement par l'eau de mer en immergeant un grand caisson étanche faisant office de datacenter.

Le Project Natick est une expérimentation menée sur plus de deux ans et qui vient de trouver une conclusion avec la remontée du caisson réalisée durant l'été. Les deux années d'immersion ont permis d'étudier la faisabilité et la robustesse d'une telle méthode.

Immergé à 35 mètres de profondeur, au nord de l'Ecosse, le caisson a fait l'objet d'une surveillance continue pour évaluer les niveaux de corrosion, les fluctuations de température et les difficultés rencontrées pour la maintenance.

Microsoft Project Natick 02

L'idée derrière ce projet est de pouvoir un jour déployer très rapidement des datacenters fiables et économes en énergie à des populations côtières, avec le moins d'interactions humaines possible.

Après deux ans d'immersion, le container du datacenter s'est recouvert d'algues, de coquillages et d'anémones mais a parfaitement rempli sa fonction. Des échantillons de son atmosphère intérieure, composée d'azote, ont été récupérés pour analyse afin de vérifier si les équipements embarqués n'ont pas relargué des gaz ayant modifié sa composition.

Microsoft Project Natick 03

Microsoft va également soigneusement examiner les équipements tombés en panne durant l'expérience mais note déjà que les datacenters sous-marins sont huit fois plus fiables que leur équivalent terrestre.

Les conclusions de l'étude des différents éléments du Project Natick devrait donc avoir aussi des répercussions sur l'amélioration de la fiabilité des datacenters terrestres. L'utilisation d'une atmosphère très azotée, moins corrosive que l'atmosphère terrestre riche en oxygène corrosif, pourrait ainsi être généralisée.

Le fait que personne ne soit venu perturber les équipements durant toute l'expérimentation explique aussi le fort taux de fiabilité du dispositif, explique encore Microsoft.

Le choix des Iles Orcade comme site sous-marin tient aussi à son alimentation électrique purement éolienne et solaire qui répond aux critères environnementaux du Project Natick, démontrant que ces énergies ne produisant pas un flux régulier peuvent tout de même faire fonctionner un datacenter.

Coupler un datacenter sous-marin à une ferme éolienne en mer pourrait donc être une option d'avenir, tandis qu'il démontre qu'il n'est pas nécessaire de prélever de l'eau sur terre, ressource rare, fragile et nécessaire aux populations, pour refroidir les équipements. "

Le lien : https://www.generation-nt.com/microsoft-project-natick-datacenter-sous-marin-resultats-actualite-1979970.html