Auteur Sujet: Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile  (Lu 368561 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 624
  • Bois Colombes (92)
Parts de marché dans l'ADSL, la Fibre Optique et la téléphonie mobile
« Réponse #36 le: 18 mars 2014 à 08:12:34 »
L’ARCEP (le régulateur du secteur des télécoms) vient de publier ses chiffres provisoires concernant le haut et très haut débit. Ils sont arrêtés à fin décembre  2013.



Question méthodologie, L’ARCEP prend en compte le nombre d'abonnements haut et très haut débit sur réseaux fixes et cumule les abonnements xDSL, câble, fibre optique, BLR, satellite et wifi. A la fois la clientèle "grand public" et "entreprise" et couvre la métropole et les DOM.
"Les chiffres sont établis à partir des données transmises par les principaux fournisseurs d'accès, complétées le cas échéant par l'estimation des non-réponses. Les données publiées sont arrondies. Les évolutions commentées tiennent naturellement compte du degré de précision des données."

Globalement, sur les 12 derniers mois le marché poursuit sa croissance avec un taux de 4,0%, mais ce taux est en déclin depuis de nombreux trimestres. Il était de 5,4%   il y a un an. Toutefois, un secteur qui dégage encore 4% de croissance annuelle (en volume) ce n'est pas si mal...
A noter que c'est une année qui se termine avec moins de 1 million de nouveaux clients, dont 486 000 en haut débit et 444 000 en très haut débit. Sur le dernier trimestre, l'ARCEP calcule 258 000 nouveaux clients dont 57 000 en haut débit et 201 000 en très haut débit, soit 78% des recrutements.
L'année 2014, devrait donc voir la courbe de recrutements s'inverser et voir le très haut débit passer devant le haut débit.
Demain, un point sur le très haut débit.

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 624
  • Bois Colombes (92)
Parts de marché dans l'ADSL, la Fibre Optique et la téléphonie mobile
« Réponse #37 le: 19 mars 2014 à 08:01:40 »
L’ARCEP (le régulateur du secteur des télécoms) vient de publier ses chiffres provisoires concernant très haut débit. Ils sont arrêtés à fin décembre  2013.



Suite à la publication par l’ARCEP des chiffres provisoires concernant le haut et très haut débit, il est possible de faire le point sur le nombre de clients sur le très haut débit.

Hors FTTH
Hors FTTH, il est de 1,510 000 clients dont 363 000 clients pour Bouygues et 1,041 000 pour Numericable, soit une part de marché de 93%. Par défaut, le VDSL2 pourrait représenter au maximum 106 000 clients. Mais, il n'y a pas de statistiques sur ce segment.

FTTH
Sur le FTTH, au 31 décembre, Orange annonçait avoir atteint 319 000 clients pour  un total de 540 000 clients comptés par l’ARCEP, soit une part de marché de 59,1% sur ce segment  (58,7% pour le T3, 57,6% pour le T2 et 56,4% sur le T1 et 56,0% au T4 2012. SFR compte 197 000 clients , soit une part de marché de 36,5%.

En défalquant Orange et SFR des clients FTTH recensés par l’ARCEP, il reste 24 000 clients, soit une part de marché de 4,4%. A se partager donc entre les autres opérateurs, soit sur cette technologie, essentiellement Free.

Combien pour Free ?
Pour rappel, Free ne donnent pas de chiffres sur le nombre de clients en très haut débit. Ce qui dans la stratégie de communication signifie que ces chiffres ne sont pas assez bons.   

A noter que lors d’une interview au quotidien Les Echos (13/03), Patrick Drahi - le pédégé de Numericable - a déclaré : "Free avait promis 4 millions de prises en 2007 à échéance 2012. Nous sommes en 2014 et Free n’en a que quelques milliers", et que lors de la présentation de son projet, le nombre de clients pour Free n’était pas détaillé...   

Récapitulatif sur le très haut débit 
- Numericable, 1,041 000 millions de clients soit 50,8% du total (55,2 au T3, 56,8% au T2), 
- Bouygues Telecom, 363 000 clients soit 17,7%(18,1% au T3, 18,1% au T2),
- Orange, 319 000 clients soit 15,6% (14,8% au T3, 13,5% au T2),
- SFR, 197 000 clients soit 9,6% (7,6%( ?) au T3, 7,1% au T2),
- Autres (dont Free) 130 000 clients soit 6,3% (4,3% au T3, 4,5% au T2).
Total : 2,050 000 millions de clients.

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 624
  • Bois Colombes (92)
Parts de marché dans l'ADSL, la Fibre Optique et la téléphonie mobile
« Réponse #38 le: 20 mars 2014 à 07:56:14 »
Alors que les résultats commerciaux de nos opérateurs ont été publiés, un rapide point sur quelques élèments financiers (il n'est pas interdit de compléter) permettra de se faire une idée un peu plus précise sur la situation des uns et des autres. Les montants sont exprimés en Milliards d’euros.

Ce sont des chiffres sur l’année 2013.



Sur l’ensemble de l’année 2012, il y avait eu un recul du chiffre d’affaire de 2,5 milliards d’euros : SFR pour 895M€, Bouygues pour 515M€ et Orange pour 1,129M€, compense par un gain d’un milliard.

Sur l’année 2013, il y avait une baisse du chiffre d’affaire total de 3,0M€, 1,413M€ pour Orange, 562M€ pour Bouygues et 1,089 pour SFR compensé par un gain de 600 millions...
   
A noter que le chiffre d’affaire de l’ensemble SFR, Free et Bouygues pèse moins que le chiffre d’affaire d’Orange. Un éventuel rachat de SFR par Bouygues ne changerait pas la donne.

Autre indicateur, L’EBITDA. C’est un indicateur permettant de comparer les résultats des uns et des autres. Il présente les revenus générés par l’activité indépendamment des conditions de son financement (les charges financières), des contraintes fiscales (impôts et taxes), et du renouvellement de l’outil d’exploitation (amortissements sur le réseau, les licences, l’itinérance, etc.).

Le détail
Bouygues Telecom, le ratio (EBITDA / CA) est de 18,9% contre 17,4% en 2012 et 22,2% en 2011.Le plan d’économies a porté ses fruits. Apres le nombre de forfaits, le chiffre d’affaire est un autre indicateur qui démontre que Free est sur les talons de Bouygues. 

Free, le ratio (EBITDA / CA) est de 32,1% contre 29,2% en 2012 et 39,3%. Sur le mobile, il est de 9% (il était négatif en 2012) et de 43,7% sur le fixe, contre 41,7% en 2012. Free  en est en train de rattraper Bouygues Telecom. Sur les 12 derniers mois, la différence est passée de 2,073 milliards à 917 millions d’euros. L’année 2014, sera-t-elle celle du dépassement ? 

Numericable le ratio (EBITDA / CA)  est monumental : 46,9% contre 47,5% en 2012 et 44,4% en 2011. Les marges sont là, manque plus que les clients.

Orange France, le ratio (EBITDA / CA) est de 35,6% contre 36,6% en 2012 et 38,4% en 2011. Orange campe à peu prés sur ses positions, les économies et l’accord d’itinérance avec Free permettent de garder le cap. . 

SFR, le ratio (EBITDA / CA)  est de 27,1% contre 29,2% en 2012 et 31,2% en 2011. SFR a manger sa marge, mais cela lui a permis de recruter assez fortement dans le mobile. Vivendi considère que SFR n’a plus d’avenir dans les télécoms et pourtant SFR reste solide.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 27 071
    • Twitter LaFibre.info
Parts de marché dans l'ADSL, la Fibre Optique et la téléphonie mobile
« Réponse #39 le: 20 mars 2014 à 08:28:23 »
Merci pour toutes ces informations.

L'Ebitda est effectivement un indicateur clef, et plus il est haut, mieux c'est.

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 624
  • Bois Colombes (92)
Parts de marché dans l'ADSL, la Fibre Optique et la téléphonie mobile
« Réponse #40 le: 24 mars 2014 à 07:49:43 »
Suite à la publication des résultats d’Orange, de Bouygues et de SFR, il est un peu plus simple de se faire une idée de l’effet Free Mobile pour ces trois opérateurs depuis deux ans, les départs ne correspondent automatiquement à une arrivée chez Free, car il y aussi des mouvements entre opérateurs et Mvno.
   
Après deux ans d’exploitation de Free Mobile, il est à noter que la tendance se confirme : Orange, SFR et Bouygues perdent toujours autant de clients en prépayés : c’est quand même un débours de 4 millions de clients perdus !

Sur le T4, les forfaits eux sont dans le vert et même au beau fixe pour Bouygues Orange et SFR. Par contre, c’est une contre-performance pour Bouygues avec une perte de 45 000 forfaits.
Depuis l’arrivée de Free Mobile, c’est un gain de 3,600 000 millions de forfaits, c’est à relativiser, car le marché a fortement augmenté et fortement modifié  avec le développement sans engagement avec B&You, Red et Sosh et à l’essor du M2M.
 
Par rapport à la base clientèle au 31 décembre 2011, Orange a quasiment rattrapé ses pertes, et SFR est légèrement positif. Pour Bouygues il y a encore un peu de pertes. A noter qu’Orange et Bouygues ont replongé un peu par rapport à fin 2012, alors que SFR est repassé dans le vert. Pour l'ensemble des opérateurs,
il y a un gain sur les forfaits et plutôt sur du sans engagement et un perte sur le prépayé.


Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 624
  • Bois Colombes (92)
Parts de marché dans l'ADSL, la Fibre Optique et la téléphonie mobile
« Réponse #41 le: 31 mars 2014 à 08:00:31 »
Un tableau qui mesure par opérateur, les gains de nouveaux clients en évolution annuelle  (T4 2013/T42012) à et ce que cela représente en part de conquête. Cela permet de voir un peu plus précisèment les tendances sur le moyen terme.

Ce sont les chiffres exprimes en milliers pour le haut et très haut débit. 



En glissement annuel, le nombre de nouveaux clients en en nette diminution : -22%.
Free continue de capitaliser grâce à son offre mobile, mais baisse de trimestre en trimestre. C’est un atterrissage en douceur, même si cela reste à un haut niveau. Il termine sur la troisième marche du podium ce trimestre.   
SFR continu de rebondir et se paye le luxe de se  dépasser Bouygyes. C’est un peu la surprise du chef...
Orange se maintient avec ses recrutements sur le très haut débit. Le niveau est moyen, mais constant, ce qui lui permet de rester sur la deuxième marche du podium, ce qui n’est pas si mal pour l’opérateur historique. C'est prudent, trop ?   
Bouygues Telecom qui voit lui ses performances reculer de trimestre en trimestre. Il termine l’année à la dernière place et encore le dernier trimestre lui a permis de se reprendre un peu.

Méthodologie
Comment lire ce tableau ?
Par exemple, entre le T3 2012 et le T3 2013, Orange a gagné 219 000 nouveaux clients, ce qui représente un gain de 2,2% de sa base clientèle sur la période et 24,5% en part de conquête cumulée sur cette même période. Il y a eu un gain de 894 000 nouveaux clients entre le troisième trimestre 2012 et le troisième trimestre 2012.

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 624
  • Bois Colombes (92)
Parts de marché dans l'ADSL, la Fibre Optique et la téléphonie mobile
« Réponse #42 le: 01 avril 2014 à 08:03:25 »
Quelques chiffres et statistiques (hors résultats financiers) suite à la publication des résultats de France Telecom au 31 décembre. Ces chiffres portent sur l’activité Internet et sur l’activité mobile.

Haut et très haut débit
Il faut noter que trimestre après trimestre le nombre de clients sans abonnement téléphonique progresse. Avec près de 64% à fin décembre, soit une progression de 7 points sur les douze derniers mois.  Open est passée par là.   
Le nombre de clients avec une offre Open est de 4,780 000 et en progression de 1,742 000 en douze  mois et de 512 000 sur le trimestre. La progression est toujours forte, et en hausse sur le trimestre précédent.  C’est le toujours le gros "must" et le moteur de croissance d’Orange. Les offres Open représentent 47,3% des clients avec une connexion internet !
   
Le nombre de clients en Fibre Optique est en augmentation constante et commence à avoir un bon rythme de croisière. Orange arrive à convertir de plus en plus de clients à cette technologie. Les recrutement sur ce segment ont représenté 66,5% des 215 000 nouveaux clients en 2013.
Il y a encore 85 000 clients avec une offre en bas débit.

Téléphonie mobile
Orange progresse grâce aux forfaits (+414 000) et réalise son meilleur trimestre depuis 3 ans. Par contre sur le prépayé, la débandade continue (-169 000).
Même chose pour les Mvno du réseau Orange, cela baisse toujours à un bon rythme et retrouve son niveau de 2008. Depuis fin 2011, Orange a perdu 53,4% de ses clients Mvno. Sur ces deux segments, l’effet Free est toujours très fortement vivace.

Sosh représente, 8,9% des clients avec un contrat au forfait et 6,9% de l’ensemble des clients chez Orange. Il y a un an c’était respectivement 2,9% et 2,0%. Sosh représente 57,% des recrutements contre 61% sur le T3 et de 73,5% sur le T1. Sosh tire la croissance mobile chez Orange. 

Source : Orange


Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 624
  • Bois Colombes (92)
Parts de marché dans l'ADSL, la Fibre Optique et la téléphonie mobile
« Réponse #43 le: 09 avril 2014 à 07:56:29 »
Ce tableau récapitule le nombre de clients total (en milliers) par FAI entre 2003 et 2013 avec la part de marché correspondante.

Ainsi en 2013, la base clientèle Orange est de 10,108 000 millions de clients, avec une part de marché de 40,6%. A partir de 2009, le tableau compile les chiffres ADSL, Fibre Optique, Câble et Satellite. La ligne "autres" est calculé en prenant le chiffre total publié par l’ARCEP et en y retranchant les chiffres communiqués par les opérateurs.

D’autre part, le tableau comptabilise sous chaque FAI, les divers rachats effectués : Alice par Free en 2008 et Darty par Bouygues en 2012.

Alice/Free
Concernant l’absorption d'Alice par Free, les derniers chiffres sont datent de fin juin 2013. Il restait 130 000 fidèles chez Alice. Depuis c’est silence radio, mais logiquement, il ne doit plus rester grand monde non plus. 

En 2013 (sur les 6 premiers mois), 61 000 clients d’Alice avaient quitté Alice pour 45 000 migrations vers Free,  soit un taux de 73%, ce qui assuré à Free 29% de ses 154 000 nouveaux clients sur le premier semestre 2013.

En 2012, 197 000 clients avaient quitté Alice pour 140 000 migrations vers Free, soit un taux de 71%. Cela avait assuré 19,7% des 712 000 recrutements de Free sur l’année.


En 2011, 177 000 clients avaient quitté Alice pour 85 000 migrations vers Free, soit un taux de 48%. Cela avait  assuré 17,2% des 492 000 recrutements de Free sur l’année.

SFR/Numericable
Le rachat de SFR par Numericable va donner naissance au deuxième FAI avec une part théorique avant fusion de 25,3% et 6,681 000 clients. La pratique montre que le nouvel ensemble pourrait en perdre également. Le très haut débit de Numericable pourrait aussi être un moyen de montrer qu'un rachat peut être synonyme que 1+1 =2.

C'est au cours de l'année 2012, que Free avait pris la seconde place à SFR. A moins de racheter Free ou SFR, Bouygues va se sentir bien seul et sans possibilité d'atteindre une masse critique par croissance externe.
Il reste encore 4 FAI sur le marché.




Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 624
  • Bois Colombes (92)
Parts de marché dans l'ADSL, la Fibre Optique et la téléphonie mobile
« Réponse #44 le: 11 avril 2014 à 08:02:24 »
Ce tableau récapitule le nombre de clients total (en milliers) par les opérateurs entre 2003 et 2013 avec la part de marché correspondante.

Ainsi en 2013, la base clientèle Orange est de 27,014 000 millions de clients, avec une part de marché de 36,5%.

Les Mvno sont indiqués à part. Parce que seul Orange publie des résultats détaillés concernant les Mvno hébergés sur son réseau. Depuis l’arrivée de Free, SFR et Bouygues ne publient plus les résultats de leurs Mvno. SFR ne donne que ses résultats propres et Bouygues additionne ses résultats avec ceux de ses Mvno.
 
Les chiffres des Mvno sont ceux donnés par L’ARCEP lors de son récapitulatif trimestriel (Tableau II.2). Le nombre de clients de Bouygues est recalculé en fonction du nombre total hors Mvno défalqué des chiffres d’Orange, SFR et Free.

Logiquement, en 2014, Free devrait passer devant l'ensemble des Mvno et si le rythme se poursuit devant Bouygues qui deviendrait le quatrième opérateur.   




Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 28 697
  • FTTH 300Mbps sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Parts de marché dans l'ADSL, la Fibre Optique et la téléphonie mobile
« Réponse #45 le: 17 avril 2014 à 15:44:16 »
Je vois deux difficultés :

- Un tel document tout fait n'existe pas il me semble (enfin pas de manière publique).
- Le terme "fibrés" va varier selon l'opérateur dans ses déclarations. La fameuse histoire du raccordable/raccordé et ses autres amis.

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 28 697
  • FTTH 300Mbps sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Parts de marché dans l'ADSL, la Fibre Optique et la téléphonie mobile
« Réponse #46 le: 17 avril 2014 à 16:01:52 »
Celui dont tu parles, c'est un nombre de clients non ? C'est pas ce que j'avais compris que tu recherchais.

Mais si ce n'est pas le nombre de prises disponibles mais le nombre de clients ça se trouve plus facilement.

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 624
  • Bois Colombes (92)
Parts de marché dans l'ADSL, la Fibre Optique et la téléphonie mobile
« Réponse #47 le: 17 avril 2014 à 16:39:04 »
Bonjour deb0rah38,

J'ai un récapitulatif sur le très haut débit ici.

 

Mobile View