La Fibre

Forum : => Finistère (29) => La Fibre par département => Bretagne Très Haut Débit => Discussion démarrée par: letsar le 03 août 2017 à 13:54:44

Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: letsar le 03 août 2017 à 13:54:44
" D'ici à 2022, 95 % des Bretons devront être connectés au très haut débit. Mais l'installation a pris du retard. Certains élus grognent et s'interrogent pour l'avenir.

« Le bilan est fortement négatif. Techniquement et humainement, Mégalis est dépassé. » Bernard Marboeuf, ne mâche pas ses mots lorsqu'il s'agit d'évoquer la première phase du déploiement de la fibre optique sur son territoire. Le conseiller régional et président de Fougères Agglomération est suivi en cela par nombre de ses collègues du pays de Fougères (Ille-et-Vilaine). « À Le Ferré, la mise en service était prévue pour l'été 2016. Or, une quarantaine de logements seulement sont connectés. », peste son vice-président, Louis Pautrel, président des maires ruraux d'Ille-et-Vilaine.

Obsolète avant d'être installée ?

Si la promesse du très haut débit pour tous les Bretons en 2030 n'est pas une gageure, Mégalis Bretagne, le syndicat mixte en charge du déploiement, est dans le collimateur. Faute de personnels formés et confrontés à des problèmes techniques, les délais de la phase 1 (2015-2018) ne sont pas respectés. Les élus craignent le pire concernant la deuxième phase (2019-2023). Au sein de Dinan agglo, on a mis en exergue le risque de se retrouver avec une technologie déjà obsolète au moment de son installation.

Éric Prigent et Bernard Saliou, présidents respectifs de Monts d'Arrée communauté et de la communauté de communes de Haute Cornouaille, ont appelé « à l'équité et la solidarité ». Dans le Morbihan, le maire de Locminé reste abasourdi par le fait que « si la partie sud de la ville a été équipée ainsi que les établissements scolaires, la mairie a été exclue des branchements ». À tout cela s'ajoutent les problématiques d'élagage, à la charge des particuliers. Ou, à l'heure de l'enfouissement des réseaux, de devoir doublonner les poteaux EDF, pour supporter la charge d'une fibre plus lourde et plus fragile que le cuivre.

Priorité à la fibre

« L'objectif est de finir cette première phase en prenant de la vitesse pour arriver à un niveau quasi industriel, indique le nouveau président de Mégalis Bretagne depuis le 30 juin, Loïg Chesnais-Girard. Je suis en discussion avec les entreprises qui ont obtenu le marché pour qu'elles accélèrent ».

Si seulement 30 000 prises ont été installées sur les 70 000 annoncées pour la fin d'année, la Bretagne dispose avec l'Auvergne du programme très haut débit le plus ambitieux, avec plus de 2,1 milliards investis d'ici à 2030 « soit le prix de la LGV » prévient le président de la Région. « On va relancer l'appel d'offres sur la deuxième phase pour que d'ici 2022, 95 % des Bretons soient en très haut débit. »

Quant au vice-président de Mégalis, et conseiller départemental d'Ille-et-Vilaine, Damien Bongard, il tient à préciser que « les retards ne sont pas tous imputables à Mégalis. Je ne sais pas quel jeu joue Fougères agglomération, mais à Le Ferré, ce ne sont pas 40 mais 191 logements qui sont fibrables. Et Louvigné-du-Désert a tergiversé pendant huit mois sur les poteaux. D'autres communes comme Amanlis, ont fait le choix de l'enfouissement. Tout le monde a sa part de responsabilité. » "

Le lien : http://www.ouest-france.fr/bretagne/fibre-le-tres-haut-debit-accuse-un-tres-gros-retard-en-bretagne-5153389 (http://www.ouest-france.fr/bretagne/fibre-le-tres-haut-debit-accuse-un-tres-gros-retard-en-bretagne-5153389)
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: loconox le 11 octobre 2017 à 14:34:19
Déjà première erreur/mensonge dans le titre, j'ai moyen envie de lire la suite.

"D'ici à 2022, 95 % des Bretons devront être connectés"
Non, le plan n'a jamais prévu de connecter toutes les habitations, le plan n'a prévu que de les rendre raccordable. La différence ? C'est simplement qu'il reste un bout de fibre à tirer entre le point de mutualisation le plus proche et l'habitation. Détail me direz-vous ? Pas tant que ça lorsqu'il s'agit de 950K bout de fibre à tirer. 1- ça prend du temps : Tout le monde n'aura pas d'accès fibre chez lui dans sa maison en 2022 ; 2- ça coute cher. Stop les mensonges.
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: vida18 le 11 décembre 2017 à 10:24:32
Bilan des raccordements en Bretagne : retards et difficultés de déploiement

Les déploiements de la fibre optique n'avancent pas assez vite, suscitant une impatience grandissante des français. Pourquoi ces retards ? Exemple en Bretagne, avec le projet Bretagne Très Haut Débit, qui ne vise toujours pas 2025 pour le FttH pour tous.

Alors que le Gouvernement ne cesse depuis le début de l'été nous parler d'une nécessité d'accélération de la construction des réseaux fibre optique sur tous les territoires, sur le terrain, les choses n'avancent pas obligatoirement aussi vite que prévu.

En effet d'ici la fin d'année prochaine, tous les départements devraient avoir signés des convention pour déployer des réseaux fibre optique aussi sur les zones moins denses, dites d'Initiative Publique. Mais de nombreux facteurs viennent freiner les plannings prévisionnels de déploiement FttH.

Ainsi, sur la Délégation de Service Publique signée début 2016 avec le Syndicat Mixte Mégalis Bretagne, c'est donc ce dernier qui construit le réseau fibre optique. Orange de son côté assurera l'exploitation et la commercialisation du réseau via sa filiale THD Bretagne. A terme, ce sont plus de 1,2 millions de prises qui seront déployées par cette DSP.
Mais le projet a déjà pris un an de retard, comme le confirmait ce dimanche 10 décembre Loïg Chesnais-Girard (Président du conseil régional de Bretagne et du Syndicat Mixte Mégalis Bretagne) sur le plateau de l’Heure du Débat! sur France 3 Bretagne.

Actuellement sur la 1ère tranche de la phase 1, on était à fin octobre à 50 000 des 70 000 prises raccordables, avec 10 000 abonnés alors. Depuis, selon un tweet de la Région Bretagne et l'émission de France 3 Bretagne, on serait à 15 000 abonnés et 55 000 prises...
La seconde tranche de cette 1ère phase, prévoit elle 170 000 prises déployées d'ici fin 2018. Donc qui seront éligibles (raccordables) plus tard...

Pour les 2 phases suivantes, elles sont prévues entre 2019-2023 pour 400 000 prises FttH et 2024- 2030 pour les 628 000 prises restantes. Si pour la phase 2, elle est en cours de préparation et de finalisation d'ici la fin d'année, pour atteindre les 640 000 logements et locaux raccordables d'ici fin 2022, donc avec une accélération, la phase 3 pourrait elle être complètement boostée.
Officiellement, pour le moment, rien n'est acté, mais Thomas Renault, responsable chez Mégalis du projet Bretagne THD, déclare être ouvert à toute solution et investissement supplèmentaire qui permettrait d'accélérer les déploiements fibre optique.

Le déploiement FttH dans les Côtes d'Armor (29)

C'est le département breton qui pour l'instant est le moins bien couvert en fibre optique, avec selon les derniers chiffres de l'Arcep, moins de 10% de taux d'éligibilité. Seules quelques rares communes sont couvertes à plus de 80% comme Caouënnec-Lanvézéac, Glomel, Grâces, Kergrist-Moëlou et Saint-Connec.
Les grandes tendances du département des Côtes d'Armor sont :

Les dernières communes ouvertes en partite à fibre optique Orange sont : Coadout, Plussulien, Trébrivan, Plouëc Du Trieux, Quemperven, Callac, Plouisy, Kergrist Moëlou, Locarn, Maël Carhaix, Plounévez Quintin, Le Moustoir, St Thélo et Trégueux.

Bilan FttH dans le Finistère

Complètement à l'ouest de la pointe bretonne, dans le département du Finistère, la situation est à peine mieux engagée. Trois communes serait à plus de 80% de couverture fibre optique FttH (Brest, Carhaix-Plouguer et Le Drennec et 4 autres entre 50% et 80% (Bodilis, Bohars, Plougar et Saint-Derrien).

Les dernières communes finistériennes ouvertes à l'éligibilité fibre optique d'Orange sont : Plougourvest, Melgven, Pluguffan, Quimper, Plouzané, Plougar, Douarnenez + et Free et Bouygues Telecom désormais aussi sur Le Relecq Kerhuon (29480), et les offres Bbox Miami aussi sur Ergué Gabéric (29500). Sans oublier Rosporden depuis cet été...

Vous pouvez consulter l'état des déploiements sur la cartographie interactive de THD Bretagne. Mais également désormais sur la cartographie Arcep.

Bilan FttH en Ille-et-Vilaine

Comme nous l'indiquions il y a quelques semaines, le choses n'avancent pas très vite. Selon l'Observatoire France THD de fin juin 2017, on était à 12,4% de logements et locaux éligibles à plus de 100 Mbit/s, dont en FttH et certaines communes avec un réseau FttB (câble modernisé de SFR). Actuellement, sur le département du 35, vous avez :

Bilan des raccordements FttH dans le Morbihan

Enfin, dans le 56, notamment par le biais des déploiement effectués par Vannes Agglo, on a déjà un nombre important de prises fibres déployées :

Pourquoi tant de retard sur les déploiements des réseaux fibre ?

Pour expliquer ces retards de déploiements, on eput déjà évoquer la topographie. La Région Bretagne est très étendue et au final assez peu dense, demandant plus de temps et plus d'investissement.
Mais on retrouve plusieurs types de difficultés aussi dans l'opérationnel et dans la construction des réseaux. En vrac :

Source : http://www.ariase.com/fr/news/fibre-optique-bretagne-megalis-orange-d%C3%A9ploiements-et-retards-article-5172.html
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: vida18 le 03 janvier 2018 à 17:30:47
La Bretagne va devoir impérativement accélérer son plan de déploiement fibre optique.

Source : http://www.ariase.com/fr/news/retards-deploiements-fibre-bretagne-article-5202.html
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: tdamienjd le 17 janvier 2018 à 09:08:52
Démarrage poussif du très haut débit en Bretagne

Lancée il y a deux ans, l'installation du réseau de fibre optique à très haut débit est en retard et les élus s'impatientent. Le syndicat mixte Mégalis, qui pilote ce projet de 2 milliards d'euros, pointe les difficultés de recrutement des sous-traitants.


La Bretagne a l'ambition d'être en tête du très haut débit Internet en France et promet la fibre à 1 gigabit par seconde pour tous les foyers d'ici à 2030. Il va lui falloir installer plus de 1,2 million de prises. Mais son calendrier accuse une bonne année de retard par rapport à ce qui avait été annoncé à l'origine. «  Il nous avait été annoncé 70.000 prises installées fin 2016, ce total ne sera même pas atteint en 2017  », indique Bernard Marboeuf, conseiller régional d'opposition et président de Fougères Agglomération.

De 10.000 à 15.000 abonnés

Le syndicat mixte Mégalis, chargé pour la région Bretagne et les autres collectivités territoriales de piloter ce vaste projet de plus de 2 milliards d'euros, avoue un décalage. Actuellement, 50.000 prises sont posées et raccordables. Les abonnés sont au nombre de 10.000 à 15.000, on est loin du compte.

Orange, qui a décroché le marché de l'exploitation et de la commercialisation du réseau pour une durée de dix-sept ans, se charge également de construire la première tranche des prises à très haut débit. «  Début 2018, elles seront toutes installées  », indique Pierre Jacobs, le directeur régional d'Orange, qui minimise le retard.

Manque de personnel

Pour expliquer le décalage, Thomas Renault, le directeur du programme Bretagne très haut débit au sein de Mégalis, explique avoir «  eu à faire face à un manque de collaborateurs formés dans les entreprises sous-traitantes  ». De 500 à 600 personnes travaillent en permanence sur les différents chantiers d'installation de la fibre répartie à parité entre la voie souterraine et l'aérien. Il faudrait beaucoup plus de personnel.

Pour accélérer les embauches, la région a signé, au cours de l'été dernier, une convention avec les organismes de formation et la Fédération du bâtiment afin d'intensifier les spécialisations qualifiantes. Des dizaines de jeunes en bénéficient. Orange estime que les effectifs vont encore grimper. « Il va nous falloir  créer plusieurs centaines d'emplois au cours des prochaines années. On mobilise les jeunes dans les lycées, les IUT  », souligne Pierre Jacobs.

15.000 prises en attente

Les professionnels mettent également en avant les blocages de certaines copropriétés pour expliquer le retard. «  Ils nous refusent parfois les accès aux immeubles  », continue Thomas Renault avant de pointer... la question de l'élagage des arbres dans les zones rurales. La moitié des fils sont sous terre, le reste en aérien, en complèment du réseau téléphonique classique. Ce qui nécessite de disposer du passage et d'avoir la possibilité d'élaguer les arbres. Au total, 15.000 prises seraient ainsi en attente à cause des arbres et de la difficulté d'accès aux immeubles !

Ces anicroches n'empêchent pas l'opérateur de cultiver l'envie des particuliers et des entreprises pour la fibre. Afin d'aller au plus loin dans les campagnes, l'opérateur vient d'aménager un camionnette équipée des dernières technologies du digital pour présenter au public rural les avantages du très haut débit et lui permettre de souscrire un abonnement.

Si Mégalis et ses partenaires respectent le calendrier, la Bretagne sera complètement couverte par le très haut débit Internet dans une dizaine d'années. Chaque installation d'une prise nécessite un investissement de plus de 1.600 euros. La région y engage 445 euros comme c'est aussi le cas pour chacune des collectivités territoriales concernées. L'Etat y souscrit à hauteur de 310 euros et l'Europe (fonds Feder) de 400 euros.

Source : Stanislas du Guerny, Correspondant à Rennes, Les Echos, 05/12/2017 (https://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-pme/030945767270-demarrage-poussif-du-tres-haut-debit-en-bretagne-2135856.php)
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: vida18 le 17 janvier 2018 à 09:25:55
Je trouve que le projet Bretagne THD est moins ambitieux que d'autres projets de fibre optique comme celui du Grand Est (Losange).
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: BernflasherBZH le 12 mars 2018 à 11:08:28
C'est surtout d'avoir laissé Orange tout monopoliser plutôt que de partager les investissements dès le départ ..... Voilà le résultat, hautement prévisible, en plus, mais quand on voit ce qu'ils paient pour financer les campagnes électorales des élus locaux, on voit le résultat, ici à Quimper.
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: Nico le 12 mars 2018 à 11:47:52
C'est surtout d'avoir laissé Orange tout monopoliser plutôt que de partager les investissements dès le départ .....
Il y a eu un marché public, remporté par Orange.

Citer
mais quand on voit ce qu'ils paient pour financer les campagnes électorales des élus locaux, on voit le résultat, ici à Quimper.
Ce serait bien de sourcer ce genre de choses.
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: vida18 le 12 mars 2018 à 11:49:03
C'est surtout d'avoir laissé Orange tout monopoliser plutôt que de partager les investissements dès le départ ..... Voilà le résultat, hautement prévisible, en plus, mais quand on voit ce qu'ils paient pour financer les campagnes électorales des élus locaux, on voit le résultat, ici à Quimper.
Orange a beaucoup d'intérêt en Bretagne. Toutefois j'ai remarqué que les DSP en affermage sont moins avantageuse que les contrats en concession ou en CREM (conception, réalisation, exploitation et maintenance).
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: vida18 le 12 mars 2018 à 11:56:33
Il y a eu un marché public, remporté par Orange.

Disons qu'il y a un gros doute sur l'impartialité lors de l'attribution de la DSP. On ne sait pas pourquoi tel entreprise a été choisi par rapport à d'autres. Si bien qu'il est normal de demander s'il n'y a pas eu de lobbying.
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: loconox le 12 mars 2018 à 12:04:56
Si vous avez des doutes, sachez que le contrat en question est une information public communicable (CADA) à toutes personnes en faisant la demande et sans motivation particulière. Bon la plupart du temps ils refusent de vous le communiquer ou vous le communique avec plein de blanc dessus (ce qui est là plupart du temps illégale). Mais je vous invite à en faire la demande, plus de citoyens font des demandes de transparence, plus les autorités publiques seront forcées à être transparentes.
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: Jojo78 le 12 mars 2018 à 12:08:04
Peut-être éviter la parano.
Toute décision de ce type peut être attaquée par les perdants...
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: loconox le 12 mars 2018 à 12:27:21
S'il y a des perdants dans l'affaire c'est rarement les opérateurs privés mais plutôt les citoyens. Libre à eux de se saisir de la question. Moins ils sont attentifs et plus ils délèguent leur pouvoir aux institutions publiques, plus il y a un risque que ces institutions dérivent de leur objet initiale.
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: Nico le 12 mars 2018 à 12:34:26
Disons qu'il y a un gros doute sur l'impartialité lors de l'attribution de la DSP. On ne sait pas pourquoi tel entreprise a été choisi par rapport à d'autres. Si bien qu'il est normal de demander s'il n'y a pas eu de lobbying.
Tu as interrogé ceux à l'origine de cette décision ?
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: loconox le 12 mars 2018 à 12:36:10
Tu as interrogé ceux à l'origine de cette décision ?
Je suis sur que Mégalis se ferra un plaisir de te répondre  ;)
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: vida18 le 12 mars 2018 à 12:42:22
Tu as interrogé ceux à l'origine de cette décision ?

C'était à Axione de le faire puisqu'elle était finaliste avec Orange. Après tout SFR Collectivités a bien contesté la décision d'attribution de Losange dans le Grand Est à Altitude Infrastructure/NGE Concession.
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: Nico le 12 mars 2018 à 12:43:20
Du coup si ils ne l'ont pas fait c'est qu'ils considéraient peut-être le choix normal ?
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: alarig le 12 mars 2018 à 13:45:50
Je ne suis pas un cas d’or en gestion de contrats, donc je vais peut-être dire des bêtises, mais pour moi Megalis est un syndicat qui pose la fibre. Ensuite chaque opérateur peut utiliser ce réseau à condition de poser la fibre entre la maison et le PM, non ?

Par contre, le fait est que seul THD Bretagne exploite ce réseau à ma connaissance, et c’est une filiale d’Orange.
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: Nico le 12 mars 2018 à 13:52:25
Ensuite chaque opérateur peut utiliser ce réseau à condition de poser la fibre entre la maison et le PM, non ?
C'est le contraire en fait, PM<>maison c'est mutualisé, c'est plutôt NRO<>PM qu'il faudrait poser.

Citer
Par contre, le fait est que seul THD Bretagne exploite ce réseau à ma connaissance, et c’est une filiale d’Orange.
Il n'y aura jamais que THD Bretagne pour exploiter le réseau (enfin tant qu'ils auront la concession). Par contre le fait est que seul Orange est client.
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: loconox le 12 mars 2018 à 13:57:39
C'est pas tellement important qui a remporté le marché en fait. Qu'il y ait des gros opérateurs pour faire les travaux compliqué est une bonne chose. Par contre ce qui est plus important car très structurant ce sont les conditions d'exploitation du réseau par les autres opérateurs. Est-ce que les offres permettent une réelle concurrence ? Est-ce qu'elles sont raisonnables ? etc Pour le coup, la situation tend à faire penser que c'est pas top, un seul opérateur je n'appelle pas ça une situation concurrentielle.
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: loconox le 12 mars 2018 à 14:01:36
Et j'ajoute que les offres que propose THD Bretagne sont largement de la responsabilité de Mégalis. Il ne fait pas trop être prompte à taper sur Orange. Si dans les faits c'est un peu eux qui ont pondu le catalogue, ça reste toujours Mégalis qui a valider le truc.
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: Nico le 12 mars 2018 à 14:06:02
Pour le coup, la situation tend à faire penser que c'est pas top, un seul opérateur je n'appelle pas ça une situation concurrentielle.
Faut relativiser, y a 3 autres opérateurs FR qui devraient se satisfaire des offres proposées, juste qu'ils sont déjà sur plein de fronts.
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: alarig le 12 mars 2018 à 14:11:56
C'est le contraire en fait, PM<>maison c'est mutualisé, c'est plutôt NRO<>PM qu'il faudrait poser.

Okay, donc j’avais compris le truc à l’envers, tout va bien :D
Donc ça veut dire que si un autre opérateur (disons grifon, au pif) veut un jour être présent sur ce réseau, il faut avoir un contrat avec THD Bretagne, qui pourra livrer une porte de collecte dans un DC, et qui se chargera de la partie NRA/PM ?

Mais si tu dis que la partie PM/maison est mutualisée, ça veut dire que de base une fibre arrive dans chaque maison même quand les gens sont encore en ADSL ? Ça peut potentiellement être assez inutile, non ? Rien ne dit qu’un contrat fibre sera souscrit par la suite.
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: loconox le 12 mars 2018 à 14:14:07
Faut relativiser, y a 3 autres opérateurs FR qui devraient se satisfaire des offres proposées, juste qu'ils sont déjà sur plein de fronts.

Si l'on s'en tient aux offres proposées, en effet elles ne sont abordable que pour 3 opé. Mais si l'on parle d'opérateurs qui font des offres grand publique sur xDSL, et qui seraient susceptible de faire du FTTH, il y en a un peu plus. Tant qu'il n'y a pas d'activé, par exemple, les offres ne sont pas satisfaisantes.
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: Nico le 12 mars 2018 à 14:15:01
Donc ça veut dire que si un autre opérateur (disons grifon, au pif) veut un jour être présent sur ce réseau, il faut avoir un contrat avec THD Bretagne, qui pourra livrer une porte de collecte dans un DC, et qui se chargera de la partie NRA/PM ?
Non, dans l'état actuel des offres, il faut un contrat avec THD Bretagne et venir adducter le PM avec ta fibre depuis ton NRO. J'ai pas creusé, il existe peut-être une offre de location de la liaison NRO<>PM mais il faudra quand même être présent à leur NRO.
Bref que du passif, pas vraiment adapté à un FAI assoc.

Citer
Mais si tu dis que la partie PM/maison est mutualisée, ça veut dire que de base une fibre arrive dans chaque maison même quand les gens sont encore en ADSL ?
Non, en fait PM<>PTO (la prise dans la maison) c'est la partie mutualisée, mais lors du déploiement on se limite à PM<>PBO (le boîtier sur les poteaux/facades/dans les chambres). La partie terminale est tirée "à la demande".
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: Nico le 12 mars 2018 à 14:15:30
Tant qu'il n'y a pas d'activé, par exemple, les offres ne sont pas satisfaisantes.
Ce n'est qu'une question de temps, mais oui tu as raison.
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: vida18 le 12 mars 2018 à 14:22:57
Si l'on s'en tient aux offres proposées, en effet elles ne sont abordable que pour 3 opé. Mais si l'on parle d'opérateurs qui font des offres grand publique sur xDSL, et qui seraient susceptible de faire du FTTH, il y en a un peu plus. Tant qu'il n'y a pas d'activé, par exemple, les offres ne sont pas satisfaisantes.

D'après le directeur de Mégalis, construire un réseau avec une offre activée aurait coûté plusieurs millions d'euros de plus à la région. Mais d'après Axione, les coûts en question sont pris intégralement en charge par l'entreprise.
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: alarig le 12 mars 2018 à 14:25:35
Non, dans l'état actuel des offres, il faut un contrat avec THD Bretagne et venir adducter le PM avec ta fibre depuis ton NRO. J'ai pas creusé, il existe peut-être une offre de location de la liaison NRO<>PM mais il faudra quand même être présent à leur NRO.
Bref que du passif, pas vraiment adapté à un FAI assoc.
Non, en fait PM<>PTO (la prise dans la maison) c'est la partie mutualisée, mais lors du déploiement on se limite à PM<>PBO (le boîtier sur les poteaux/facades/dans les chambres). La partie terminale est tirée "à la demande".

D’accord, merci beaucoup pour tes réponses à mes questions débiles :)
Comme je fais surtout du L2/L3, je suis un peu paumé sur la partie physique.
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: loconox le 12 mars 2018 à 14:37:00
D'après le directeur de Mégalis, construire un réseau avec une offre activée aurait coûté plusieurs millions d'euros de plus à la région. Mais d'après Axione, les coûts en question sont pris intégralement en charge par l'entreprise.

Coûter plusieurs millions, c'est sur, mais rapporter combien ? Si comme le dit Galak ce n'est qu'une question de temps et qu'au final Orange (pas THD Bretagne) propose de l'activée (je pense qu'il a raison), c'est bien que c'est rentable. Mais c'est bien connu, dés qu'il y a un truc rentable pour faire de l'argent on laisse ça à ceux qui font du business. Y a qu'à voir les autoroutes, d'un coté on va nous dire que c'est une source de perte net pour les pouvoirs publics, d'un autre on a Vinci qui fait beaucoup d'argent. Où est l'embrouille ?
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: lplp le 12 mars 2018 à 16:05:09
C'est pas tellement important qui a remporté le marché en fait. Qu'il y ait des gros opérateurs pour faire les travaux compliqué est une bonne chose. Par contre ce qui est plus important car très structurant ce sont les conditions d'exploitation du réseau par les autres opérateurs. Est-ce que les offres permettent une réelle concurrence ? Est-ce qu'elles sont raisonnables ? etc Pour le coup, la situation tend à faire penser que c'est pas top, un seul opérateur je n'appelle pas ça une situation concurrentielle.

Faudrait faire attention à ne pas tout confondre.
Orange va exploiter le réseau mais il ne le construit pas.
Le réseau est construit par des sociétés de construction choisie sur appel d'offre par le délégant mais que Orange ne choisit pas.

D'un point de vie théorique, le délégant, ici la région Bretagne se fait construire un réseau par un ensemble de société puis le confie en exploitation à Orange.
Dans un monde idéal, Orange et ces constructeurs ne devraient même pas se parler. En pratique la réalité est bien entendu toute autre mais la complexité du modèle explique en partie les retards pris.

Ensuite Orante exploitant de réseau, et de fait Opérateur de Zône, va appliquer la réglementation pour mettre à disposition les PM ainsi livrés à des OC (Free, SFR, etc... et aussi Orange FAI) dans les conditions d'équité et de non discrimination qui vont bien.

Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: loconox le 12 mars 2018 à 16:26:59
Ensuite Orante exploitant de réseau, et de fait Opérateur de Zône, va appliquer la réglementation pour mettre à disposition les PM ainsi livrés à des OC (Free, SFR, etc... et aussi Orange FAI) dans les conditions d'équité et de non discrimination qui vont bien.
On est d'accord, sauf que si je ne m'abuse les conditions d'exploitation, en particulier le catalogue des offres que THD Bretagne va proposer sur le réseau qu'elle exploite, sont fixées dans le marché et sont donc de la décision de Mégalis. S'il y a discrimination liée aux offres, c'est de la responsabilité du déléguant. N'est-ce pas ?
Titre: Fibre. Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne
Posté par: vida18 le 08 juillet 2020 à 11:37:55
Le syndicat mixte Megalis Bretagne hausse le ton face aux retards

Technologie : Le syndicat mixte Megalis, qui gère le RIP de Bretagne, vient de prendre des sanctions face au retard pris par ses partenaires dans le déploiement de la fibre optique sur son territoire.

Alors que la Bretagne vise un déploiement total du très haut débit via la fibre optique sur son territoire d'ici à 2026, le projet vient de connaître ses premières avaries. Outre le confinement et la crise sanitaire, le RIP Mégalis Bretagne doit également faire face à des retards accumulés par ses partenaires, à commencer par la filiale de Suez Safege, mais également Axione, Artelia/Orange et Snef. Alors que la phase 2 doit se conclure fin 2022, la phase 1 du projet de déploiement de la fibre optique sur l'ensemble du territoire breton accuse déjà deux années de retard.

Dont acte. Comme le faisait savoir ce mardi le Télégramme dans ses colonnes (https://www.letelegramme.fr/bretagne/retards-sur-la-fibre-la-bretagne-applique-ses-premieres-penalites-07-07-2020-12578799.php?share_auth=2475ca1cbd3c46ad7c218b74c2ac247b), le syndicat mixte, qui représente 1 233 communes bretonnes, vient ainsi d'infliger ses premières pénalités à ces entreprises, qui vont devoir débourser une somme totale estimée à 600 000 euros. Alors que les travaux des phases 2 et 3, confiées à Axione, souffrira d'un retard d'environ quatre mois du fait de la crise sanitaire, Megalis Bretagne devrait en outre débloquer huit millions d’euros de crédits complémentaires en 2020 (https://www.bretagne-economique.com/actualites/bretagne-tres-haut-debit-350-emplois-et-8-meu-mobilises-en-plus-pour-garder-le-cap).

La filiale de Bouygues, Axione, a de son côté annoncé la création de 350 emplois supplémentaires pour venir à bout de ce chantier de couverture totale de la Bretagne en fibre optique, dont l'échéance reste fixée à 2026. A noter que face au retard pris dans les départements des Côtes-d’Armor et d’Ille-et-Vilaine, le syndicat mixte vient de lancer un nouvel appel d'offres pour sélectionner des entreprises de travaux « pleinement opérationnelles » au 1er janvier 2021 et portant sur 15 000 prises à construire.

Source : ZDNet (https://www.zdnet.fr/actualites/le-syndicat-mixte-megalis-bretagne-hausse-le-ton-face-aux-retards-39906351.htm)