La Fibre

Télécom => Télécom => ARCEP ARCEP => Discussion démarrée par: vida18 le 31 mars 2018 à 08:48:22

Titre: Déploiement de la fibre en zone privée : l’Arcep veut faire le ménage
Posté par: vida18 le 31 mars 2018 à 08:48:22
Déploiement de la fibre en zone privée : l’Arcep veut faire le ménage

L’Arcep met aujourd’hui en consultation un projet de recommandation visant à mettre fin aux déploiements anarchiques de la fibre en zone moins dense d’initiative privée.

Préemption, superposition, écrémage : trois travers observés par le régulateur dans les zones où les opérateurs d’infrastructure investissent sur leurs fonds propres pour déployer la fibre. Et auxquels il souhaite mettre le hola, afin d’assurer à la fois « la cohérence des déploiements et la couverture homogène des zones desservies ». L’Arcep s’appuie pour ce faire sur un projet de recommandation visant à préciser certains points réglementaires et clarifier le processus de consultation préalable aux déploiements.

Le projet de recommandation de l'Arcep est mis en consultation jusqu'au 15 mai. Il s'inscrit « en complèment des engagements opposables que des opérateurs ont indiqué vouloir proposer au Gouvernement, de déploiement de la fibre en zones moins denses d'initiative privée », précise au passage l'Autorité.

Superposition : les inquiétudes de l’Arcep

Régulièrement mis en garde sur la nécessité d’accélérer le déploiement en zone moins dense d’initiative privée, Orange et SFR semblent aussi avoir intensifié leurs efforts dans la bataille du déploiement. Notamment en se positionnant sur les mêmes territoires, des « superpositions inefficaces », que le cadre réglementaire établi avait jusqu’ici réussi à prévenir. Las : à la fin du 3e trimestre 2017, l’Arcep dénombrait, sur la base des consultations préalables reçues, « plus de 1 700 zones arrière de point de mutualisation (regroupant plus de 650 000 locaux programmés) en superposition de réseaux préexistants ou en cours de déploiement dans les zones moins denses » (et 500 en poche de basse densité des zones très denses).

Exemple édifiant dans l’agglomération rennaise (ci-dessous), dont plus de la moitié des ZAPM sont convoitées à la fois par SFR et Orange. Des initiatives qui commencent à se matérialiser sur le terrain par la multiplication de PM doublés dans les communes alentour, comme ici dans la commune de Nouvoitou.

L’Autorité rappelle en outre les déploiements multiples opérés à la Réunion, la cacophonie en cours dans les Yvelines, ou les incursions d’Orange et SFR sur certains RIP (Vannes et Grand Est).

Établir un point de référence pour les déploiements futurs

« Le fait que ces déploiements se fassent pour une part sans cohérence voir de manière superposée est susceptible de limiter l’efficacité de l’investissement et créer des situations dommageables tant pour les opérateurs co-investisseurs que pour les utilisateurs finals », rappelle le régulateur. Qui entend, pour prévenir ce type de situations, faire en sorte que les consultations préalables menées par un premier opérateur fasse « référence » en matière de contour de la ZAPM ou de localisation des PM. Des élèments qu’un deuxième opérateur d’infrastructure devrait alors « reprendre à son compte ».

12 mois pour convaincre

Dans le collimateur, également, les comportements relevant de la « préemption ». Concrètement, des consultations préalables au déploiement initiées par les opérateurs qui visent purement et simplement à dissuader les concurrents de venir s’implanter sur une zone. Tout en ne faisant courir le délai raisonnable de complétude qu’à la date de mise à disposition du point de mutualisation.

L’Arcep entend remettre les pendules à l’heure, en rappelant que ce sont bien ces consultations préalables, au cours desquelles sont arrêtées les Zone arrière de point de mutualisation, qui donnent le coup d’envoi des déploiements. En tous cas pour les ZAPM cible, c’est-à-dire les zones que l’opérateur souhaite équiper rapidement. L’Arcep souhaite ainsi que des « travaux tangibles de déploiement » puissent être observés dans les 12 mois suivant la fin de la consultation. Et ouvre le débat sur une 2e étape, qui consisterait à définir un seuil de couverture suffisant pour assurer une commercialisation.

Contre l’écrémage, conserver une taille critique

Enfin, l’Autorité veut éviter le phénomène d’écrémage, consistant à laisser de côté les parties les moins rentables d'un territoire. Pour y remédier, l’Autorité entend obliger les opérateurs à définir, en parallèle des ZAPM cibles où il entend déployer, des ZAPM « cohérentes potentielles » voisines d’une taille suffisante. 1 000 locaux (ou au moins 300 locaux « pouvant faire l’objet d’une offre de raccordement distant mutualisée en un point rassemblant au moins 1 000 locaux »), seuil critique en deçà duquel leur raccordement « ne serait ni économiquement ni techniquement possible pour un autre opérateur », rappelle le régulateur.

Source : https://www.degroupnews.com/operateurs/deploiements-fibre-zone-ami-arcep-veut-faire-menage
Titre: Déploiement de la fibre en zone privée : l’Arcep veut faire le ménage
Posté par: vivien le 31 mars 2018 à 09:42:30
J'ai réussi grâce aux signalements de plusieurs personnes sur ce forum a trouver des villes AMII Mixte :

- Val-de-Marne (94 - Zones AMII Orange + SFR) (https://lafibre.info/val-de-marne-amii-mixte/) : Les communes fibrées par Orange et SFR (présence d'armoires PMZ Orange et SFR) : Chennevières-sur-Marne et Vitry-sur-Seine.
- Corse (2A & 2B - Zones AMII Orange + SFR) (https://lafibre.info/corse-amii-sfr/) : Les communes fibrées par Orange et SFR (présence d'armoires PMZ Orange et SFR) : Bastia
- Essonne (91 - Zones AMII Orange + SFR) (https://lafibre.info/essonne-amii-mixte/) : Les communes fibrées partiellement par Orange et partiellement par SFR : Savigny-sur-Orge
- Hérault (34 - Zones AMII Orange + SFR) (https://lafibre.info/herault-amii-mixte/) : Les communes fibrées partiellement par Orange et partiellement par SFR : Montferrier-sur-Lez et Palavas-les-Flots.

Il y a aussi les déploiements SFR en zone RIP :
- Sarthe (72 - Zones SFR) (https://lafibre.info/sarthe-amii-sfr/) : Les communes fibrées par SFR sur fonds privés : Arthezé, Bazouges-Cré-sur-Loir, Bousse, Clermont-Créans, Courcelles-la-Forêt, Crosmières, La Chapelle-d'Aligné, La Flèche, Ligron, Mareil-sur-Loir, Thorée-les-Pins et Villaines-sous-Malicorne.
- Haut-Rhin (68 - Zones SFR) (https://lafibre.info/haut-rhin-amii-sfr/) : Les communes fibrées par SFR sur fonds privés : Wittelsheim
- Seine-Essonne (91 - Double déploiement: Covage + SFR) (https://lafibre.info/seine-essonne/) : Les communes fibrées par la DSP Covage de Seine-Essonne et aussi par SFR : Corbeil-Essonnes, Étiolles, Le Coudray-Montceaux, Saint-Germain-lès-Corbeil et Soisy-sur-Seine.


J'ai aussi des doutes pour quelques communes du 57 : Bliesbruck, Kalhausen, Neufgrange, Rèmelfing, Sarreguemines, Sarreinsming, Wiesviller, Wittring, Wœlfling-lès-Sarreguemines et Zetting sont annoncées par SFR au milieu de communes où il déploie du FTTH sur fond privée (hors AMII). Or toutes ces communes sont AMII Orange. Pour l'instant j'ai considéré que SFR ne ferait pas déploiement vertical dans ces communes, mais c'est à vérifier.
Titre: Déploiement de la fibre en zone privée : l’Arcep veut faire le ménage
Posté par: vida18 le 31 mars 2018 à 10:16:44
Pour La Flèche, c'est d'autant plus incompréhensible que Sarthe Numérique a déjà installé la fibre dans certains quartiers.
Pour Wittelsheim, la ville a préféré ne pas rejoindre le RIP car elle trouvait injuste qu'elle soit la seule ville de l'agglomération de Mulhouse à ne pas être en zone AMII. Un terrain d'entente a été trouvé avec SFR.
Pour Sarreguemines Confluence, il me semble que SFR se contente de rénover le réseau FttLA qu'elle a hérité de Numericable.
Titre: Déploiement de la fibre en zone privée : l’Arcep veut faire le ménage
Posté par: daktari59 le 01 avril 2018 à 10:39:49
Bonjour,

On peut aussi trouver ceci : https://www.arcep.fr/index.php?id=11040

Extrait ici :
Modalité à suivre par un opérateur souhaitant signaler que le projet proposé couvre un territoire sur lequel il a l’intention de déployer lui-même un réseau à haut ou très haut débit

Les opérateurs disposent d’un délai de deux mois à compter de la date de publication des informations par l’ARCEP pour faire part à ...... enlevé exprès, par courrier recommandé avec avis de réception, de leurs projets de déploiement, y compris mutualisés, sur le territoire concerné.

Les opérateurs communiquent notamment un calendrier de réalisation détaillé, une cartographie précise des zones qu’ils s’engagent à couvrir à horizon de trois et cinq ans, ainsi que l’ensemble des élèments justificatif permettant d’assurer la crédibilité de leurs intentions.


Mais aussi....Qui a déployé effectivement quoi ?

FTTO (Fibre dédiée Entreprises) ? FTTH (la fameuse) ? FTTLA ? Effectivement Numericable/SFR qui transforme du coax en soit disante fibre ?

Sans parler des projets déployés avec des techno non compatibles :D

Dans le genre oui il y a une fibre (ah enfin) mais est elle utilisable (oulalalala...).

Enfin moi je veux bien mais il y a des projets qui ont entre 5 et 7 ans la donc l'Arcep qui tombe du grenier à la cave mouais bof.

Titre: Déploiement de la fibre en zone privée : l’Arcep veut faire le ménage
Posté par: vivien le 08 avril 2018 à 15:08:32
Un article du monde :

(https://lafibre.info/images/presse/201804_le_monde_ftth_double_deploiment.jpg)
Titre: Déploiement de la fibre en zone privée : l’Arcep veut faire le ménage
Posté par: vida18 le 08 avril 2018 à 16:18:51
Faire de la fibre sur 100% du territoire est possible, si le contrat est favorable. Exemple le Loir-et-Cher et l'Indre-et-Loire ne pouvait pas se permettre de fibrer 100% de leurs territoires, le peuvent désormais grâce à un bon contrat sous forme de concession avec TDF.
Titre: Déploiement de la fibre en zone privée : l’Arcep veut faire le ménage
Posté par: Nico le 08 avril 2018 à 21:43:42
On verra combien il y aura de "raccordable à la demande" avant de parler de 100% ;).
Titre: Déploiement de la fibre en zone privée : l’Arcep veut faire le ménage
Posté par: daktari59 le 09 avril 2018 à 18:47:10
On verra combien il y aura de "raccordable à la demande" avant de parler de 100% ;).

100 % d'accord moi je regrette la partie service universel il y aurait du avoir une loi disant la ou il y a du cuivre obligation d'un chemin fibre (Allo l'Arcep Allo).

Exemple ici : http://www.lavoixdunord.fr/222127/article/2017-09-22/toufflers-des-resistants-freinent-le-deploiement-de-la-fibre-optique

Il y a des villes (déclarées ouvertes FTTH en 2014, 2015 etc)  ou la progression est du registre de l'encéphalogramme plat et la cause ne vient pas des FAI ou autres...

Envie de faire chier ton voisin ? Lutte d'influence dans un syndic de copro ? Ne bougez pas le sujet fibre va vous venger !

Après si vous pouvez m'expliquer comment il peut y avoir x prestataires et que 25 % d'une ville faite j'écoute...

Et enfin pour revenir au sujet et à l'article de presse (différents sujets y sont mélangés) mais encore une fois la volonté politique c'est du THD en tolérance a 8 Mbps... et dans aucun discours je n'ai vu "on va fibrer la France entière d'ici à 2020 ou 2022 ou autre..." après si sur du domaine privé Pierre, Paul ou Jacques a envie de claquer (pardon on dit investir dans les milieux autorisés) x millions dans du réseau j'ai envie de dire ou est le problème ?

En plus je constate (toujours dans cet article la partie Far West) que SFR (faute d'avoir un minimum d'amour propre) n'a aucune mémoire : http://www.ariase.com/fr/news/lille-covage-fibre-optique-orange-article-4517.html

Pour ma part je fais parti des 70 communes qui devraient avoir la fibre via SFR depuis au plus tard fin 2017 sur cette zone (excusez du peu accord de 2013 ma ville à ce jour est a 10 % 30/40 % au mieux fin d'année)...

Je suis étonné du manque de recherche (ou de la prise de position) des journalistes sur ces sujets ou il est très facile de trouver déjà un historique croustillant malgré une technologie assez jeune...   

Faudrait peut être ici comme dans les "articles de presse" revenir à une logique mode "Cluedo" ... Le colonel moutarde avec le chandelier dans le salon... Et pas alors Tartempion a entendu que ceci ou on a dit dans les couloirs de l'Arcep qu'il semblerait que cela...
Titre: Déploiement de la fibre en zone privée : l’Arcep veut faire le ménage
Posté par: raf le 10 avril 2018 à 23:19:50
J'ai toujours du mal a comprendre en quoi avoir plusieurs operateurs c'est un probleme.

En effet, je trouve que le probleme c'est d'avoir un seul operateur qui a tout le loisir à mettre des conditions restrictives sur la partie "mutualisation" afin de s'assurer que les petits n'y arrivent pas. On en parle meme pas des zones AMII (meme si les RIP ce n'est pas toujours mieux) ou un operateur declare "a moi" juste pour etre sur que les autres ne puissent pas y arriver.

Si le "far-west" est vraiment un probleme (je doute, le resultat final du vrai "far-west" c'est quand-meme les Etats-Unis d'aujourd'hui) ce qui s'est passe dans d'autres pays (la Roumanie me vient en tete) vaut la peine d'etre pris en compte: le deploiement s'est fait en mode "open bar" (on peut dire que c'etait pire que "far-west") mais a une vitesse incroyable, et c'est la consolidation et la reglementation "apres les faits" qui a fait mettre de l'ordre. La plupart des micro-FAI se sont fait acheter, mais pas que par des gros. Au final quelques ex-"reseaux de quartier" (pas beaucoup, c'est vrai) sont devenus des FAI d'une taille assez consequante, a cote des grands. En France je ne peux que constater qu'on prend le chemin inverse : on reglement a mort, et quand on voit que ca ne marche pas si bien que ca on se dit "ah, peut-etre il faut laisser respirer tout le monde un peu", ce qui finit aussi par agacer les grands deja en place, sans que les petits-entrants ont une vraie chance.
Titre: Déploiement de la fibre en zone privée : l’Arcep veut faire le ménage
Posté par: obinou le 11 avril 2018 à 00:29:27
Si le "far-west" est vraiment un probleme (je doute, le resultat final du vrai "far-west" c'est quand-meme les Etats-Unis d'aujourd'hui) ce qui s'est passe dans d'autres pays (la Roumanie me vient en tete) vaut la peine d'etre pris en compte: le deploiement s'est fait en mode "open bar" (on peut dire que c'etait pire que "far-west") mais a une vitesse incroyable, et c'est la consolidation et la reglementation "apres les faits" qui a fait mettre de l'ordre. La plupart des micro-FAI se sont fait acheter, mais pas que par des gros. Au final quelques ex-"reseaux de quartier" (pas beaucoup, c'est vrai) sont devenus des FAI d'une taille assez consequante, a cote des grands. En France je ne peux que constater qu'on prend le chemin inverse : on reglement a mort, et quand on voit que ca ne marche pas si bien que ca on se dit "ah, peut-etre il faut laisser respirer tout le monde un peu", ce qui finit aussi par agacer les grands deja en place, sans que les petits-entrants ont une vraie chance.

J'aime bien ta vision des choses :-)

Je pense simplement que culturellement, notre pays est beaucoup trop jacobin pour laisser faire ce que tu décris ici :
 * A la fois au niveau des dirigeants locaux & nationaux, très attachés à la hiérarchie et aux luttes d'influences,
 * Mais aussi au niveau de la population, qui a une fâcheuse tendance à attendre que " l'état-providence" fasse "quelque chose".

Il y a eu dans les années 2000-2005 des réseaux ruraux ( "RAN" ) , qui pour certains persistent encore , et dans quelques régions de France, quelques FAI associatif - encore actuellement , merci Ubiquiti, on en monte encore. Un exemple de RAN qui a grossi "à la roumaine", c'est Altitude.... dont l'explosion a véritablement commencé le jour où ils ont pris des contrats publics départementaux.

Mais il faut admettre que ça reste largement en deça que de qui s'est passé dans les pays de l'est.
(Certains esprits chagrins te diront que leur déploiements fait selon la méthode de La Rache , non vraiment, c'était pas de la qualité, mieux valait ne rien faire :-) ).
Titre: Déploiement de la fibre en zone privée : l’Arcep veut faire le ménage
Posté par: vivien le 11 avril 2018 à 15:04:49
Ce que tu proposes raf, c'est un peu ce qui s'est fait pour le câble en France ?

Pleins de petits acteurs avec leur réseau câblé (développé sur la ville ou la communauté d’agglomération) puis 10 ans de fusion pour devenir Numericable.
Titre: Déploiement de la fibre en zone privée : l’Arcep veut faire le ménage
Posté par: raf le 12 avril 2018 à 22:45:40
Ce que tu proposes raf, c'est un peu ce qui s'est fait pour le câble en France ?

Pleins de petits acteurs avec leur réseau câblé (développé sur la ville ou la communauté d’agglomération) puis 10 ans de fusion pour devenir Numericable.
Peut-etre.... modulo la techno qui n'est pas la plus geniale, et le predateur en haut de la chaine alimentaire...
Titre: Déploiement de la fibre en zone privée : l’Arcep veut faire le ménage
Posté par: K-L le 13 avril 2018 à 08:08:40
Peut-etre.... modulo la techno qui n'est pas la plus geniale,

Et qui était celle qui a permis de lancer le THD dans plein de communes isolées.

Citer
et le predateur en haut de la chaine alimentaire...

Et rien ne dit que ce que tu proposes ne finira pas de la même manière (les grands étant tous des "prédateurs" pôtentiels).
Titre: Déploiement de la fibre en zone privée : l’Arcep veut faire le ménage
Posté par: eruditus le 13 avril 2018 à 08:16:29

C'est l'état naturel des entreprises de rėseau d'être peu nombreuses.
Titre: Déploiement de la fibre en zone privée : l’Arcep veut faire le ménage
Posté par: raf le 13 avril 2018 à 13:57:16
C'est l'état naturel des entreprises de rėseau d'être peu nombreuses.
A l'equilibre, je suis d'accord. Par contre, quand il y a du mouvement, ce n'est pas la peine de pousser a ce qu'il y a un seul qui s'en charge. On peut bien laisser plusieurs, ils ne vont pas forcement tous survivre, mais ca permet de dynamiser (parfois on peut meme dire dynamiter) les choses en attendant l'equilibre. Aujourd'hui on est pas vraiment dans un etat d'equilibre, meme en ZTD.
Titre: Déploiement de la fibre en zone privée : l’Arcep veut faire le ménage
Posté par: eruditus le 13 avril 2018 à 14:00:29
En phase